Jugez justement

Il est généralement mal vu de juger, mais un chrétien fidèle se doit de le faire. Comment nous en acquitter comme Dieu souhaite que nous le fassions ?

Même chez les chrétiens, il est souvent mal vu de porter un quelconque jugement. Cette réaction provient en partie du fait que Christ a dit : « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés. Car on vous jugera du jugement dont vous jugez, et l’on vous mesurera avec la mesure dont vous mesurez » (Matthieu 7:1-2).

Il y a dans ces versets plus qu’il n’y paraît. Quand on vérifie le grec dans lequel les manuscrits du Nouveau Testament ont été écrits, on constate que ce passage se sert d’un verbe qui n’est pas toujours facile à traduire en français. Il est question d’une action qui se prolonge, et non d’un acte d’un moment – qu’on pourrait traduire par « Ne soyez pas le genre d’individu qui ne cesse de juger les autres ».

Les versets 3 à 5 indiquent que Jésus parlait de juger en hypocrite.

Nous nous nuisons (et ne rendons service à personne) quand nous ne cessons de chercher quels sont les défauts et les erreurs des autres. Et si nous ne voulons pas que Dieu ait cette approche à notre égard, nous ne devrions pas l’avoir envers les autres.

Néanmoins, juger – dans le sens d’évaluer une situation pour savoir ce qui est bien ou mal – ce n’est pas seulement quelque chose qu’un chrétien peut faire. C’est quelque chose que nous devons tous faire.

La bonne manière de juger

Jésus a également dit : « Ne jugez pas selon l’apparence, mais jugez selon la justice » (Jean 7:24 ; c’est nous qui soulignons).

Dieu ne nous a pas communiqué Sa vérité pour que nous passions notre temps à condamner tout le monde. Il S’attend cependant à ce que nous discernions – jugions – ce qui est bien ou mal, bon ou mauvais. Souvent, dans la vie, vous devez observer ce que font les gens, et décider quel comportement avoir dans telle ou telle situation. Ce faisant, Dieu S’attend à ce que nous jugions justement. Mais comment ?

Notre jugement ne doit pas être superficiel

Quand le moment fut venu, pour le prophète Samuel, d’oindre le nouveau roi d’Israël, il s’attendit à ce que Dieu choisisse le candidat le plus impressionnant. Néanmoins, Dieu dit à Samuel : « Ne prends point garde à son apparence et à la hauteur de sa taille, car je l’ai rejeté. L’Éternel ne considère pas ce que l’homme considère ; l’homme regarde à ce qui frappe les yeux, mais l’Éternel regarde au cœur » (1 Samuel 16:7).

Juger avec intégrité exige qu’on ne se fie pas à l’apparence mais qu’on aille au fond de la question – ce qui est extrêmement difficile. En fait, pour nous, c’est impossible.

Nous ne voyons pas les choses comme Dieu

Judas ayant trahi Jésus et s’étant suicidé, les disciples cherchèrent à le remplacer. Il y avait deux candidats possibles, mais plutôt que de débattre qui était le favori, ils demandèrent à Dieu de les guider : « Seigneur, toi qui connais les cœurs de tous, désigne lequel de ces deux tu as choisi » (Actes 1:24).

Dieu exauça cette prière, et Il fera de même pour nous. C’est là l’une des clés essentielles pour bien juger : commencer par adopter le point de vue de Celui qui peut tout voir clairement.

Nous commençons donc par demander à Dieu de nous donner du discernement, de la sagesse, et de nous guider dans nos décisions.

Quelque chose est exigé de nous

Nous devons d’abord être à l’écoute.

Cette écoute prend plusieurs formes : L’étude de la Bible ; une profonde réflexion de ce que nous lisons ; la consultation de personnes de confiance pour savoir ce qu’elles nous conseillent ; et le jeûne.

Dieu nous répond, mais Il ne nous fournit pas toujours Sa réponse sur un plateau. Salomon précise, dans Proverbes 2:1-5, que Sa réponse, nous devons toujours la demander à notre Père céleste avec zèle.

Trouver la réponse exige de nous des efforts et du dévouement – non seulement quand nous sommes perplexes, mais en tout temps. Si nous cherchons régulièrement ce que Dieu déclare dans Sa parole, il va nous être bien plus facile d’être éclairés quand nous en avons besoin.

Ce que Dieu veut que nous fassions

Le processus à suivre pour juger justement – pour faire preuve de discernement en ayant l’optique divine – est certes ardu, mais qu’est-ce que Dieu veut que nous fassions de ce discernement ?

C’est à ce stade que l’avertissement de Christ devient particulièrement important : « Ne jugez point, et vous ne serez point jugés ; ne condamnez point, et vous ne serez point condamnés ; absolvez, et vous serez absous. Donnez, et il vous sera donné, on versera dans votre sein une bonne mesure, serrée, secouée et qui déborde ; car on vous mesurera avec la mesure dont vous vous serez servis » (Luc 6:37-38).

Il est si facile de se servir d’un juste jugement comme d’une arme. Quand c’est le cas, nous nous méprenons totalement. L’objectif recherché quand nous jugeons justement devrait être de prendre certaines décisions dans notre vie, comme décider si nous allons demeurer dans telle ou telle situation, ou partir ; qui va être impliqué dans notre vie ; à quelles activités participer ; quelle sorte de langage tenir ; à quoi nous sommes disposés à passer notre temps et nos forces.

Il y aura des moments où nous jugerons nécessaire de faire part de nos inquiétudes à une personne qui nous choque.

Étant chrétiens mais n’étant pas parfaits, nous n’allons pas toujours prendre la bonne décision. Bien que nous ayons accès à la pensée de Christ (1 Corinthiens 2:16), une certaine pratique est requise pour apprendre à bien utiliser cet accès.

Ce qui compte, c’est de continuer à pratiquer, non pour condamner les autres avec propre justice et avec hypocrisie, mais pour mieux comprendre ce que Dieu souhaite que nous fassions dans notre vie de tous les jours. « Quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal » (Hébreux 5:13-14).

Pour en savoir plus sur la manière de mieux juger, lire notre article intitulé « La règle d’or ».

Vos suggestions

Si vous souhaitez nous suggérer un sujet à traiter pour nos futures éditions, vous pouvez le faire anonymement à VieEspoiretVerite.org. Vos suggestions seront les bienvenues.