Qu’est-ce qui vous passionne ?

L’histoire et la Bible nous fournissent des exemples de zèle et de passion. Nous passionnons-nous pour ce qui compte vraiment ou nous laissons-nous égarer par d’autres passions ?

Qu’est-ce qui vous passionne, dans la vie ? 

« Je veux être libre… »

Citons un exemple du genre de passion dont je veux parler. En mars 1775, les tensions entre les colonies américaines et la Grande Bretagne étaient graves. Un homme dénommé Patrick Henry se leva alors pour parler à l’Assemblée législative de la Virginie et donner son point de vue sur la situation. Dans son discours quasi impromptu, il insista sur la nécessité – pour les colonies – de se séparer de la couronne britannique et de former leur propre union, nécessité dont Patrick Henry était passionnément convaincu. Au point culminant de son discours, et en guise de conclusion, il cria à son auditoire : « Je veux être libre, ou bien mourir ! » Il croyait passionnément à la fondation d’une nouvelle nation.

Des passions courantes

Il semble que les humains soient enclins à se passionner pour toutes sortes de choses. Tous ne s’enthousiasment pas pour les mêmes sujets, et nos passions n’ont pas toutes la même force que celle de Patrick Henry pour la fondation d’une nouvelle patrie ! On s’émeut passionnément pour bien des choses. On se passionne pour l’art, la mode, la forme physique, un passe-temps, la technologie, le sport, la chasse ou la pêche (voire même leur interdiction), les droits des animaux etc. En fait, j’ai même récemment rencontré quelqu’un qui insiste sur les droits des ... opossums !!!

Et puis il y a les passionnés de politique ou de diverses questions sociales. On affiche souvent ses sentiments ou son opinion, dans ces domaines, avec beaucoup de verve et d’émotion. Sans doute avez-vous des idées bien arrêtées dans des domaines précis et ce qui se passe vous fait-il parfois sortir de vos gonds. Il est bon d’être passionné, mais le sommes-nous pour ce qui est justifié ? Nous passionnons-nous pour ce qui compte vraiment ?

Vos émotions sont-elles bien canalisées ?

S’il n’y a aucun mal à se passionner pour le football, l’art, le bricolage, les bons vins, la cuisine française, la mécanique ou autre, il y a des domaines qui méritent plus particulièrement notre attention. Ne négligerions-nous pas, par hasard, un domaine précis dans lequel nous devrions nous impliquer de tout notre cœur ?

« Le zèle de ta maison me dévore »

Un jour où Jésus se rendit dans le temple, Il y vit des vendeurs affairés, changeant de l’argent ou vendant des animaux pour les sacrifices. Non seulement ces commerçants trafiquaient dans un lieu saint, mais ils escroquaient ceux qui se rendaient au temple pour adorer et offrir des sacrifices.

« Ayant fait un fouet avec des cordes, il les chassa tous du temple, ainsi que les brebis et les bœufs ; il dispersa la monnaie des changeurs, et renversa les tables ; et il dit aux vendeurs de pigeons : Otez cela d’ici, ne faites pas de la maison de mon Père une maison de trafic » (Jean 2:15-16). Ses disciples se souvinrent alors du passage de l’Écriture « Le zèle de ta maison me dévore » (Psaume 69:9).

Jésus aimait les gens. Il avait pitié de ceux qui souffraient ou avaient besoin de réconfort et besoin d’être guéris. Et il ne cessait de leur dire des choses qui les aidaient réellement. Il aimait énormément aider. Il avait la passion du service. Mais il se passionnait surtout pour tout ce qui avait affaire avec Dieu – ses standards, ses valeurs et ses principes moraux.

Le commentaire de John Gill sur ce passage est que la bienveillance extraordinaire que Jésus éprouvait pour la maison de son Père « était typique de l’Église de Dieu ; de même que ses activités honorables, ses ordonnances et son culte, à tel point que lorsqu’il vit le commerce qui se faisait dans le temple, son zèle – son affection profonde pour Dieu – devint comme un feu qui l’eût consumé ».

Les standards, les valeurs et les principes moraux divins contrastent énormément avec ceux du monde présent, qui mettent l’accent sur les intérêts personnels, l’immoralité et une corruption flagrante. Ces standards, ces valeurs et ces principes moraux sont ceux que le Royaume de Dieu – le seul espoir qu’ait l’humanité – va instaurer lors du retour de Christ ; et Christ se passionne profondément pour ce Royaume !

Qu’en est-il de nous ? Ces standards, ces valeurs et ces principes moraux nous passionnent-ils aussi ? Nous impliquons-nous de tout notre être dans ce qui compte réellement ?

Passionnés du bien

Prenons note des propos de l’apôtre Paul à Tite : « La grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. Elle nous enseigne à renoncer à l’impiété et aux convoitises mondaines, et à vivre dans le siècle présent selon la sagesse, la justice et la piété,  en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ. Il s’est donné lui-même pour nous, afin de nous racheter de toute iniquité, et de se faire un peuple qui lui appartienne, purifié par lui et zélé pour les bonnes œuvres » (Tite 2:11-14).

Faisons la guerre aux distractions

Nous autres chrétiens souhaitons généralement être des passionnés du divin, être consumés de zèle pour les choses de Dieu. Or, avec toutes les distractions et le remue-ménage de ce monde, il est souvent facile de détacher ses yeux du but et de se mettre à se passionner pour ce qui est éphémère.

Nous devons nous assurer que nous sommes fermement ancrés dans la Bible. Nous devons l’étudier quotidiennement. Dans nos prières et lors de nos jeûnes, nous devrions demander à Dieu de nous aider à nous passionner de ses voies. Et lui demander de nous guider en ces temps difficiles. Si nous nous immergeons dans sa parole, nous serons moins enclins à nous laisser distraire par ce qui est superficiel et éphémère.

Nous sommes tous des passionnés, mais le sommes-nous pour ce qui compte réellement ? Notre cœur est-il pleinement impliqué dans le Royaume de Dieu ? Éprouvons-nous pour lui un zèle, une fougue et une passion au moins aussi intense que celle exprimée par Patrick Henry pour son désir de voir la fondation d’une nouvelle patrie ?

Notre article « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu » évoque ce à quoi nous devrions être impliqués de tout notre cœur.