Des ambassadeurs pour Christ

Dieu appelle les chrétiens à suivre l’exemple de Christ et à être des lumières pour le monde. Nous devons devenir des ambassadeurs pour Christ et Son Royaume. Quelle image devons-nous projeter du Royaume de Dieu ?

L’idée qu’il faille être « des ambassadeurs pour Christ » impressionne. Christ Lui-même était un ambassadeur ; Il représentait parfaitement le gouvernement divin (étant « la véritable lumière » – Jean 1:9).

Jésus a appelé Ses disciples à refléter la lumière devant les hommes. Qu’est-ce que cela sous-entend ?

Faire du bien a un impact, mais Jésus nous a dit de faire plus. « Que votre lumière luise ainsi devant les hommes », a-t-Il dit. Mais pourquoi ? « Afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:16 ; c’est nous qui soulignons tout du long).

Dieu veut que les gens voient ce que produit Sa ligne de vie et qu’ils vivent l’espérance qu’elle représente du Royaume que Jésus va bientôt instaurer. La Bible parle de « la bonne nouvelle » – une expression souvent traduite par « l’Évangile ».

Pendant Son ministère terrestre, Jésus « allait de ville en ville et de village en village, prêchant et annonçant la bonne nouvelle du royaume de Dieu » (Luc 8:1). Il a confié à Ses disciples la mission de proclamer cette bonne nouvelle jusqu’à Son Second Avènement (Marc 16:15 ; Matthieu 24:14).

L’Évangile annonce une époque où tout mal sera éliminé. Dieu veut que les gens comprennent que Sa ligne de vie – qui va rendre Son Royaume si merveilleux – est ce qu’il y a de meilleur. Il veut qu’ils décident de la pratiquer !

En plus de contribuer à la proclamation de ce message, les chrétiens doivent aussi avoir « les sentiments qui étaient en Jésus-Christ » (Philippiens 2:5) ; « aussi vivre comme il a lui-même vécu » (1 Jean 2:6 ; Segond 21). Ils doivent aimer comme Lui, et avoir eux aussi un cœur à servir (Jean 13:34 ; Matthieu 20:27-28).

Ce faisant, les chrétiens ressemblent de plus en plus à leur Frère aîné – Christ – et se préparent à servir à Ses côtés quand Il gouvernera Son Royaume (Luc 19:15-17). Ils représentent donc un gouvernement – le Royaume de Dieu – et font office d’ambassadeurs pour Christ.

Le rôle d’un ambassadeur

À notre époque, un ambassadeur est un diplomate, un représentant d’un État auprès d’un État étranger. Jadis, il représentait un monarque ou un dirigeant auprès d’un autre monarque ou dirigeant ; c’est le sens donné à ce mot dans la Bible.

Christ naquit pour devenir roi (Jean 18:37) et Il sera effectivement le Souverain du Royaume de Dieu sur terre (1 Timothée 6:14-15 ; Apocalypse 17:14).

Pour la plupart des chrétiens, de nos jours, être un ambassadeur pour Christ n’équivaut pas à être ambassadeurs du Roi d’un gouvernement mondial futur ; ils pensent que c’est chercher à convaincre le maximum de gens de se convertir. Et cela est dû, en partie, à l’idée qu’ils se font de ce poste en lisant le verset, dans la Bible, où il est question de remplir « les fonctions d’ambassadeurs pour Christ ».

Le verset en question

Il s’agit de 2 Corinthiens 5:20. Paul écrivit-il aux chrétiens de Corinthe qu’ils devaient tous, en tant qu’ambassadeurs pour Christ, réconcilier le monde ? Aucunement. En fait, le contexte indique que Paul parlait de lui et du ministère dans l’Église. Et ils imploraient ceux qui étaient déjà convertis, mais qui étaient rétifs, d’être réconciliés avec Dieu.

Paul écrit : « Nous faisons donc les fonctions d’ambassadeurs pour Christ, comme si Dieu exhortait par nous ; nous vous en supplions au nom de Christ : Soyez réconciliés avec Dieu ! » (2 Corinthiens 5:20).

Ces Corinthiens, bien qu’étant membres baptisés de l’Église, n’étaient pas – lorsque Paul écrivit cette lettre – pleinement réconciliés avec Dieu. Et ils n’allaient pas pouvoir croître tant qu’ils ne seraient pas d’accord avec Paul.

Dans ce passage, ces « ambassadeurs pour Christ » devaient agir avec maturité et avoir la dextérité requise d’un ancien spirituel, pour aider les chrétiens à franchir le champ relationnel  miné où les avaient égarés des imposteurs, de faux ambassadeurs.

Les chrétiens ne sont donc pas tous des ambassadeurs pour Christ au même degré que Paul, quand il en parle dans ce verset. Les croyants n’ont pas tous les dons, les aptitudes ou l’appel requis pour guider les autres dans le genre de réconciliation qui devait avoir lieu à Corinthe.

En revanche, les croyants ne sont-ils pas tous supposés représenter Christ ? N’est-ce pas, en effet, ce que signifie être chrétien, c’est-à-dire un disciple de Christ ? À ce niveau, tous les chrétiens ne sont-ils pas des émissaires de Son gouvernement ? Assurément !

Représentants du Royaume de Dieu

Le Royaume de Dieu est un Royaume en bonne et due forme. Il aura un Roi (Christ), un territoire (cette terre), des citoyens (des sujets humains) et des lois (basées sur les Dix Commandements).

Rares sont ceux qui se rendent compte de la teneur de ce message. Nombreux sont ceux qui pensent comprendre la Bible mais qui ne comprennent pas que ce message se situe au cœur même de l’Évangile de Christ, comme nous l’expliquons dans notre article « Qu’est-ce que le Royaume de Dieu ? »

Bien que, d’après la Bible, une fois convertis et baptisés « notre citoyenneté est dans les cieux » Philippiens 3:20), pour entrer dans ce Royaume, les humains doivent être changés lors du Second Avènement de Christ – devenir esprits, de chair et de sang qu’ils sont – devenir immortels, de mortels qu’ils sont à présent (1 Corinthiens 15:50-53 ; Hébreux 9:28). Quand le Royaume de Dieu va être instauré ici-bas, « les royaumes du monde [seront] soumis à notre Seigneur et à son Christ » (Apocalypse 11:15 ; version Ostervald).

Les chrétiens sont des ambassadeurs pour Christ en ce sens qu’ils doivent représenter ce royaume à venir.

Des ambassadeurs et des exemples

Paul démontrait ce que Christ nous a dit de faire – d’être la lumière du monde.

Il écrivit aux Corinthiens : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ » (1 Corinthiens 11:1).

Il écrivit aux chrétiens de Philippe : « Soyez tous mes imitateurs, frères, et portez les regards sur ceux qui marchent selon le modèle que vous avez en nous » (Philippiens 3:17).

Il exhorta l’évangéliste Timothée par ces mots : « Sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en amour, en foi, en pureté » (1 Timothée 4:12). En toute logique, c’est comme s’il avait été dit aux membres d’imiter l’exemple que donnait Timothée par ses paroles et ses actes ; de croître comme lui, de servir comme lui, d’être aussi convaincus que lui.

Paul donna à l’évangéliste Tite un conseil similaire à celui qu’il donna à Timothée : « Exhorte de même les jeunes gens à être modérés, te montrant toi-même à tous égards un modèle de bonnes œuvres, et donnant un enseignement pur, digne, une parole saine, irréprochable, afin que l’adversaire soit confus, n’ayant aucun mal à dire de nous » (Tite 2:6-8).

Et si vous vous plongez de nouveau dans le contexte, vous trouverez des directives similaires pour les croyants plus âgés, qui doivent montrer l’exemple aux plus jeunes (versets 2-3).

Tout croyant devrait mûrir spirituellement

Atteindre la pleine maturité devrait être l’objectif de tout chrétien. L’auteur de l’Épître aux Hébreux réprimanda les chrétiens qui ne mûrissaient pas comme ils l’auraient dû.

« Vous, en effet, qui depuis longtemps devriez être des maîtres, vous avez encore besoin qu’on vous enseigne les principes élémentaires des oracles de Dieu, vous en êtes venus à avoir besoin de lait et non d’une nourriture solide.  Or, quiconque en est au lait n’a pas l’expérience de la parole de justice ; car il est un enfant. Mais la nourriture solide est pour les hommes faits, pour ceux dont le jugement est exercé par l’usage à discerner ce qui est bien et ce qui est mal » (Hébreux 5:12-14).

Que conclure de cet avertissement ? Tout croyant devrait, à un moment donné, pouvoir enseigner. Mais cela montre aussi que ces croyants n’avaient pas atteint ce niveau de maturité. La Bible ne dit pas que tout croyant devient immédiatement un ambassadeur pour Christ comme il doit le devenir. Personne ne devient instantanément mûr, digne de confiance et fait ses preuves dès qu’il a accepté Christ comme son Sauveur.

Si les chrétiens se servent de leurs facultés pour pratiquer quotidiennement les vérités divines, ils finissent par devenir spirituellement mûrs. Pour mûrir, ils doivent peser les choix de la vie en voyant le bien et le mal comme Dieu les voit et se comporter comme ce point de vue l’exige. Ils doivent choisir ce qui est bien et rejeter le mal, fournir les efforts nécessaires pour pratiquer le bien.

Du sel, des lumières, et des villes

Jésus S’est servi de trois analogies – comparant Ses disciples au sel, à des lumières et à des villes bâties sur des montagnes – pour illustrer comment ils devraient s’efforcer de Le représenter.

L’évangile de Matthieu reproduit Ses propos à ce sujet : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? Il ne sert plus qu’à être jeté dehors, et foulé aux pieds par les hommes.

« Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée ;  et on n’allume pas une lampe pour la mettre sous le boisseau, mais on la met sur le chandelier, et elle éclaire tous ceux qui sont dans la maison. Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:13-16).

Sans doute ne glorifient-ils pas Dieu immédiatement. Néanmoins, c’est ce qu’ils font quand ils se mettent en outre à comprendre la vérité divine (1 Pierre 2:12). Les vrais chrétiens devraient devenir des publicités vivantes du caractère de Dieu. Tous les chrétiens devraient représenter les enseignements, la foi, l’amour, le caractère et le Royaume proche de Christ. À ce niveau, ils sont effectivement des ambassadeurs pour Christ – le Roi de ce Royaume. C’est là l’appel de tous les croyants.