Marchez comme il a marché

Avec cet article, nous inaugurons notre nouvelle rubrique Marchez comme il a marché. Quel est son objet ? Et quel profit pouvez-vous en tirer ?

Depuis janvier 2014, mois de la première parution de notre revue Discerner, j’ai eu le privilège d’écrire la rubrique « Christ face au christianisme », dans pratiquement toutes nos éditions, soit 45 en tout. Ce titre avait pour objet de lancer à nos lecteurs des défis et de les faire réfléchir. En effet, comment Christ pourrait-il s’opposer à la religion qui porte son nom ? Ne serait-ce pas contradictoire ?

Si vous avez lu cette rubrique, ces sept dernières années, j’espère que vous avez apprécié ce qui se cachait sous son titre un brin provocateur. Le christianisme traditionnel – qui prétend représenter Christ – contredit souvent, en fait, une grande partie de ses enseignements.

Dans notre article d’introduction, nous avons basé la prémisse de cette série sur un verset biblique : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux » (Matthieu 7:21).

D’après Jésus, on peut prétendre qu’il est le Seigneur, sans pour autant être chrétien car on ne fait pas sa volonté. Christ, non seulement nous a mis en garde contre un faux christianisme, mais il a aussi prédit son apparition (verset 15). Il nous a avertis que certains prétendraient l’adorer, mais enseigneraient quelque chose de totalement différent de ce qu’il enseignait (Matthieu 15:9). Leurs enseignements reflètent-ils – ou contredisent-ils – ses enseignements ?

Nous avons donc examiné les croyances communément acceptées de diverses dénominations du christianisme traditionnel et nous les avons comparées aux paroles de Christ et au restant de la Bible. Nous avons prouvé que beaucoup de doctrines généralement enseignées de nos jours – comme la croyance en un enlèvement secret ; les coutumes de Noël ou du dimanche de Pâques ; l’idée qu’il suffit d’accepter Christ pour être sauvé ; la croyance en l’enfer ; les faux évangiles ; la prétendue apparence de Jésus ; et ce que signifie être sauvé – contredisent ouvertement, ou subtilement, les paroles de Christ.

Nous vous présentons notre nouvelle rubrique

Après sept ans de « Christ face au christianisme », nous avons décidé d’adopter une autre approche. Nous avons passé sept ans à examiner beaucoup de contrefaçons ; l’étape suivante, naturellement, est de nous concentrer maintenant davantage sur le vrai. Et le meilleur moyen d’y parvenir est d’étudier la vie et les enseignements de Christ lui-même. Sa vie et ses enseignements étaient des modèles du vrai christianisme. Après avoir, pendant sept ans, étudié ce que Christ n’a jamais fait ni enseigné, nous allons maintenant nous concentrer sur ce qu’il a fait et enseigné. Ce faisant, nous découvrirons évidemment d’autres fausses conceptions à son sujet.

Cette nouvelle série s’inspire des paroles de l’apôtre Jean reproduites dans 1 Jean 2:6 : « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même » (c’est nous qui soulignons tout du long). Ces mots résument le christianisme dans sa forme la plus pure. Pour vivre et pratiquer le vrai christianisme, nous devons nous inspirer de l’exemple de celui que sa vie définit : Jésus-Christ. Cela veut dire que son exemple et ses enseignements doivent être le fondement sur lequel nous appuyons nos vies (Matthieu 7:24). Sa vie et ses paroles doivent représenter pour nous l’ultime modèle à suivre.

Jean n’est pas le seul à avoir parlé de la nécessité de suivre l’exemple de Christ et de pratiquer ce qu’il a dit. L’apôtre Pierre fit des centaines de kilomètres avec Christ sur les chemins poussiéreux de la Terre Sainte. Comme Jean, il eut l’occasion de passer plus de trois ans avec Christ, étant « en première loge », étant témoin de la manière dont Jésus se comportait. Il put l’observer dans toutes sortes de situations, parfois stressantes, parfois détendues, officielles ou courantes. Pierre avait été corrigé et félicité par son maître. Nul doute que ces années passées avec Dieu fait chair eut un impact indélébile sur sa vie et le façonna, en faisant le leader qu’il devint. Lui aussi souligna l’importance de marcher comme Christ marchait : « C’est à cela que vous avez été appelés, parce que Christ aussi a souffert pour vous, vous laissant un exemple, afin que vous suiviez ses traces, lui qui n’a point commis de péché, et dans la bouche duquel il ne s’est point trouvé de fraude » (1 Pierre 2:21-22). Pierre ajoute ici trois domaines dans lesquels Jésus montrait un parfait exemple : dans la manière dont il réagissait dans la souffrance ; dans sa manière de résister au péché ; et dans sa manière de s’exprimer. Ces trois domaines de la vie sont aussi pertinents aujourd’hui qu’ils l’étaient jadis.

Paul, lui aussi pratiquait et enseignait le même principe. Dans 1 Corinthiens 11:1, il écrit : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ. » Paul pratiquait ce qu’il prêchait. Il s’efforçait de suivre les traces de son Sauveur et il pouvait se permettre d’encourager ses lecteurs à faire de même. Dans tous ses écrits, il cite l’exemple de Christ et exhorte ses lecteurs à l’imiter (Romains 15:3 ; Éphésiens 5:1-2 ; Philippiens 2:5).

L’idée que nous devons emboiter le pas à Christ remonte même à l’Ancien Testament. Dans une prophétie sur la tâche ultérieure du Messie, nous lisons : « La justice marchera devant lui, et imprimera ses pas sur le chemin » (Psaume 85:13). Nous devons étudier sa vie pour suivre ses traces.

« Recevez mes instructions »

Christ enseignait aussi ce principe. Il a dit : « Prenez mon joug sur vous et recevez mes instructions, car je suis doux et humble de cœur ; et vous trouverez le repos pour vos âmes » (Matthieu 11:29). Nous étudions sa vie et recevons ses instructions. Comme il le fait ici remarquer, deux des leçons que nous pouvons apprendre de son exemple sont la douceur et l’humilité. Nous reviendrons indubitablement sur ces leçons dans cette rubrique.

Dans l’une de ses déclarations les plus connues et les plus directes, Jésus déclara : « Je suis le chemin, la vérité, et la vie. Nul ne vient au Père que par moi » (Jean 14:6). De quoi ce monde a-t-il le plus besoin, sinon de savoir comment imiter l’exemple de Christ – le chemin, la vérité et la vie – dans tous les domaines de la vie ? Cette nouvelle rubrique s’efforcera de souligner son exemple et de montrer comment il peut être appliqué à nos vies, en ce monde.

Comment savoir comment il marchait ?

Comme nous l’avons vu, on décrit souvent Christ faussement. Heureusement, la Bible nous fournit bien des détails sur la manière dont il vivait. Nous avons quatre évangiles, qui sont des récits distincts de sa vie, écrits par quatre hommes différents. Deux d’entre eux – Matthieu et Jean – en furent des témoins oculaires et ils passèrent des centaines d’heures avec le Messie. Apparemment, Marc fut apparemment témoin de plusieurs évènements dans la vie de Christ, mais il semble que lui et Luc aient surtout rédigé leurs récits après avoir interrogé d’autres témoins oculaires.

Ces quatre récits fournissent non seulement quatre points de vue différents sur l’exemple de Christ, mais ils représentent aussi quatre témoins fiables témoignant de ce qu’il enseignait et vivait. Quand nous étudions les évangiles, nous nous concentrons non seulement sur ses paroles, mais aussi sur ses faits et gestes tels que décrits par ceux qui étaient là et voyaient son exemple.

Nous allons nous efforcer de braquer nos projecteurs sur le vrai Jésus afin de vous montrer à quel point il était différent du faux Jésus qu’on prêche souvent. Paul a mis les chrétiens en garde contre ceux qui prêchent « un autre Jésus » (2 Corinthiens 11:4). Le meilleur moyen de discerner le vrai du faux est d’étudier attentivement ce que la Bible déclare à propos du vrai Jésus pour comprendre sa vie.

Dans chaque article, nous allons nous concentrer sur un épisode précis de la vie de Christ et l’examiner attentivement pour savoir ce qu’il nous apprend à son sujet et savoir comment suivre son exemple. Nous baserons nos articles sur les récits des évangiles, mais nous consulterons également d’autres passages des Écritures qui approfondissent et détaillent l’exemple laissé par Jésus.

Nous espérons que cette série d’articles vous fournira un savoir pratique apte à vous aider à mieux suivre l’exemple de notre Sauveur dans votre vie de tous les jours. Autrement dit, afin que vous puissiez marcher … comme il a marché lui-même.

Pour en savoir plus sur les récits de la vie de Christ dans le Nouveau Testament, nous vous proposons notre article intitulé « Les Évangiles synoptiques ».