La grande détresse

Christ prophétisa une période de grande détresse, de grande tribulation, avant Son Second Avènement sur terre. Qu’entendait-il par « grande détresse » ?

La prophétie dite « du mont des Oliviers », qui se trouve dans le 24e chapitre de l’Évangile selon Matthieu, est l’une des explications les plus détaillées de Christ à propos de ce qui doit se produire au temps de la fin, peu avant Son retour ici-bas.  

Après avoir annoncé la présence d’une grande apostasie religieuse, des guerres, des famines, des pestes et des tremblements de terre avant Son Second Avènement (versets 4-7 ; Luc 21 : 11), Jésus précisa : « Alors on vous livrera à la détresse et on vous tuera ; vous serez détestés de toutes les nations à cause de mon nom » (verset 9, Nouvelle Bible Segond ; c’est nous qui soulignons).

Le mot original grec traduit ici par « détresse » (« tribulation » dans d’autres versions) en français est le mot thlipsis qui signifie « métaphoriquement oppression, affliction, tribulation, détresse, [situation] épouvantable, dramatique ou désastreuse » (Thayer’s Greek Definitions). L’oppression du peuple de Dieu a été plus ou moins sévère au fil des siècles succédant à la mort de Christ, et la Bible annonce qu’il y aura une autre période de détresse (ou de tribulation) peu avant le retour de Christ (Matthieu 24:29-30).

Parlant de l’époque devant précéder Son retour, Jésus déclara : « Il y aura alors en effet une grande détresse, telle qu’il n’y en a pas eu depuis le commencement du monde jusqu’à maintenant et qu’il n’y en aura jamais plus. Et si ces jours-là n’étaient abrégés, personne n’aurait la vie sauve ; mais à cause des élus, ces jours-là seront abrégés » (versets 21-22).

Cette période mortelle et de grandes souffrances est appelée « grande détresse » du fait de sa gravité qui surpassera toutes les autres périodes de souffrances antérieures dans l’histoire humaine (verset 21). Cette période transitoire d’intense tribulation est aussi appelée « un temps d’angoisse pour Jacob » (Jérémie 30 :7), vu qu’elle touchera en premier Jacob – aussi appelé Israël, c’est-à-dire les descendants des 12 tribus d’Israël dans les derniers jours.

Le prophète Daniel a aussi décrit cette même période en ces termes : « Ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque » (Daniel 12:1).

Qui sera touché par cette époque de troubles ?

Par plusieurs prophètes, Dieu a identifié les peuples qui doivent être affectés en premier par cette future crise. Par la bouche de Jérémie, Il déclare que cette époque terrible doit affecter Israël et Juda (Jérémie 30:4). Les descendants modernes d’Israël comprennent les pays anglo-saxons à dominance chrétienne et les Juifs. (Lire à cet effet nos articles Les 12 tribus d’Israël et Qui sont les descendants des anciens Israélites ?)

Et comme nous l’avons déjà précisé, Christ a averti Ses fidèles disciples que cette tribulation sera aussi dangereuse pour les vrais chrétiens : « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom » (Matthieu 24:9). Cela se produira au temps de la fin quand le cinquième sceau du livre de l’Apocalypse sera décacheté (Apocalypse 6:9-11).

Combien de temps durera cette tribulation ?

La grande détresse, d’après la Bible, durera 42 mois (Apocalypse 11:2 ; Apocalypse 13:3), soit 1 260 jours (Apocalypse 11:3), soit « un temps, des temps, et la moitié d’un temps » (Apocalypse 12:14 ; Daniel 12:7). 

L’espace limité du présent article ne nous permet pas d’expliquer en détail pourquoi l’expression  prophétique  « un temps » équivaut habituellement à un an, et « des temps » à deux ans, mais nous nous contenterons de dire que nous voyons, dans plusieurs passages de l’Écriture, divers moyens de décrire la même période. Par conséquent, quand nous lisons qu’il est question de 42 mois, de 1 260 jours ou d’ « un temps, des temps, et la moitié d’un temps », nous en concluons qu’il s’agit de trois ans et demi.

Pourquoi la grande détresse aura-t-elle lieu ?

Pourquoi Dieu va-t-Il permettre que cette tribulation ait lieu ? C’est sans doute la question qu’on se pose le plus souvent ? Dieu est patient et miséricordieux. Néanmoins, de même qu’un père aimant corrige son fils rétif, Il fera s’abattre ce châtiment sévère si Ses avertissements ne sont pas pris au sérieux et si les gens ne se repentent pas de leurs multiples péchés. Pendant cette période de jugement durant 42 mois, ce sera surtout les nations ayant eu historiquement un héritage judéo-chrétien qui seront visées.

Dieu déclare qu’avant la fin de l’ère présente, si les descendants modernes de l’ancien Israël ne reviennent pas sincèrement à Lui, Il les châtiera pour leurs péchés. Les populations de ces nations représentent en grande partie ceux à qui Il a communiqué Ses lois et Ses statuts, et Il voulait qu’elles soient des exemples de piété pour le restant du monde.

Les peuples de ces nations sont ceux que Dieu, dans l’histoire, a appelés Son peuple. Du fait qu’ils L’ont oublié, Il enverra une série de catastrophes et de fléaux naturels pour les faire réfléchir. Si cela ne donne pas de résultats, ces malédictions augmenteront progressivement en intensité.

Si ces populations refusent de se repentir, Dieu avertit qu’Il leur enverra des envahisseurs étrangers pour leur appliquer Ses jugements. Dieu avertit, par la bouche de Jérémie, « Je te châtierai avec équité […] Je t’ai châtiée avec violence, à cause de la multitude de tes iniquités, du grand nombre de tes péchés » (Jérémie 30:11, 14).

Dieu est juste. Ses avertissements nous aident à comprendre pourquoi Il vise les nations israélites modernes, pour les corriger en premier, et ensuite Il Se chargera des autres nations.

Un avertissement pour Jérusalem

Le prophète Ézéchiel a parlé de cette époque future de grande détresse pour ce qui est des habitants de Jérusalem, avant le retour de Christ. Cette ville – l’ancienne capitale des 12 tribus d’Israël – est typique des nations et des peuples qui ont reçu la bénédiction d’avoir reçu les Dix Commandements comme fondement de leurs constitutions nationales et de leurs codes de conduite.

Dieu S’adresse à ces peuples qui devraient être plus avisés, disant : « C’est pourquoi ainsi parle le Seigneur, l’Eternel : Parce que vous avez été plus rebelles que les nations qui vous entourent, parce que vous n’avez pas suivi mes ordonnances et pratiqué mes lois, et que vous n’avez pas agi selon les lois des nations qui vous entourent […]

« A cause de toutes tes abominations, je te ferai ce que je n’ai point encore fait, ce que je ne ferai jamais. C’est pourquoi des pères mangeront leurs enfants au milieu de toi, et des enfants mangeront leurs pères ; j’exercerai mes jugements contre toi, et je disperserai à tous les vents tout ce qui restera de toi » (Ézéchiel 5:7-10).

Il viendra un temps où la patience divine envers l’iniquité atteindra ses limites. Il précise quel sera les sort de ceux de Son peuple qui refuseront de se repentir :

« C’est pourquoi, je suis vivant ! dit le Seigneur, l’Eternel, parce que tu as souillé mon sanctuaire par toutes tes idoles et toutes tes abominations, moi aussi je retirerai mon œil, et mon œil sera sans pitié, moi aussi je n’aurai point de miséricorde. Un tiers de tes habitants mourra de la peste et sera consumé par la famine au milieu de toi ; un tiers tombera par l’épée autour de toi ; et j’en disperserai un tiers à tous les vents, et je tirerai l’épée derrière eux » (Ézéchiel 5:11-12).

L’Écriture note que Dieu est infiniment patient avec l’humanité avant que Sa fureur atteigne un point aussi critique (2 Pierre 3:9 ; Romains 2:4-11). La grande détresse représente une période où Sa patience aura atteint ses limites avec des nations qui n’ont aucune excuse, ayant amplement été averties.

Le sort des nations qui maltraiteront Israël

À la fin de ces trois ans et demi, il semble que Dieu notera un changement d’attitude chez les survivants de Son peuple Israël. Il usera alors de représailles, contre les nations cruelles qui auront durement traité Son peuple, proportionnel à leur cruauté.

L’Éternel avertit ces nations d’avance : « Tous ceux qui te dévorent seront dévorés, et tout tes ennemis, tous, iront en captivité ; ceux qui te dépouillent seront dépouillés, et j’abandonnerai au pillage tous ceux qui te pillent » (Jérémie 30:16).

Une fois qu’Israël aura été discipliné, Dieu vengera Son peuple. Cela est mentionné dans plusieurs prophéties bibliques, y compris Deutéronome 32:43; Ésaïe 35:3-4; Ésaïe 47:5-15; Joël 3:12-15; Jérémie 25:29-33 et Ézéchiel 25-28.

À quel dessein Dieu enverra-t-Il la grande détresse ?

Dieu permettra que la grande détresse ait lieu pour ramener à de meilleurs sentiments les nations formées par les descendants de l’Israël biblique, et les amener à se repentir. Après cette période de correction, Christ reviendra sur terre et les survivants de ces nations subiront une transformation totale. Ils deviendront un peuple saint et un exemple pour les autres nations du monde (Sophonie 3:11-13).

À la fin des 42 mois de tribulation, d’après Dieu, « Dans tout le pays, dit l’Eternel, les deux tiers seront exterminés, périront, et l’autre tiers restera. Je mettrai ce tiers dans le feu, et je le purifierai comme on purifie l’argent, je l’éprouverai comme on éprouve l’or. Il invoquera mon nom, et je l’exaucerai ; je dirai : C’est mon peuple ! Et il dira : L’Eternel est mon Dieu ! » (Zacharie 13:8-9).

Il y a des propos très encourageants dans la Bible à l’intention de ceux qui cherchent à obéir à Dieu. L’apôtre Jean eut une vision divine indiquant que parmi ces gens durement opprimés une multitude sera spirituellement purifiée par la détresse proche devant atteindre tous les pays et tous les peuples – les nations d’Israël, puis les autres peuples.

Le livre de l’Apocalypse parle de ceux qui se tourneront vers Dieu, dans les nations modernes d’Israël et dans les autres nations, de  « ceux qui viennent de la grande tribulation ; ils ont lavé leurs robes, et ils les ont blanchies dans le sang de l’Agneau » (Apocalypse 7:14). 

Nous vous conseillons à cet effet la lecture de notre article Un temps d’angoisse pour Jacob – de quoi s’agit-il ?

Christ nous a mis en garde pour que nous nous assurions de tenir compte de Son message édifiant de repentir, de foi et de justice. Dans l’Évangile selon Luc, Christ dit à Ses disciples : « De même, quand vous verrez ces choses [ les signes qu’Il a décrits] arriver, sachez que le royaume de Dieu est proche. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive » (Luc 21:31-32).

Jésus a également dit : « Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (verset 36).

Comment la grande détresse risque-t-elle de vous affecter ?

Pour vous aider à paraître debout quand Christ reviendra, nous vous conseillons de consulter les articles affichés dans la section Croître de ce site.