Les béatitudes: le secret du vrai bonheur

Pour bien des gens, le bonheur est une quête qui dure toute une vie. Or, rares sont ceux qui y goûtent pleinement. Que nous apprennent les béatitudes à ce propos ?

Le commun des mortels, dans toute nation moderne, jouit d’un confort et d’une sécurité sans précédent. Par rapport aux personnes vivant dans des pays moins nantis, les citoyens des nations développées ont accès à toute une gamme de ressources, de services publics, d’occasions, de commodités et de services.

Mais leur prospérité leur apporte-t-elle la paix et le bonheur ? On se sent souvent, dans notre monde moderne, souvent frustré, vidé et insatisfait. Pourquoi – quand on possède tant – est-on incapable de trouver le bonheur ?

On souhaite, en plus d’être heureux, avoir la paix. Ce sont d’ailleurs ces quêtes de bonheur, de bien-être et de paix qui sont à l’origine des mouvements de développement personnel. Beaucoup de gens ont amélioré leur qualité de vie en se mettant à faire du sport, des exercices de relaxation et en apprenant à avoir des pensées positives. D’autres éprouvent un certain assouvissement, souvent bien temporaire, une certaine détente et même un certain soulagement dans les stimulants et les dépresseurs. Or, ni les programmes de développement personnel, ni les drogues ou l’alcool ne peuvent puiser à  la source du vrai bonheur.       

La dimension spirituelle

Le bonheur comporte une dimension spirituelle qu’on néglige généralement. Notre Créateur nous a laissé un Manuel expliquant comment vivre – la Bible. Il y explique l’élément manquant dans les connaissances humaines – l’élément spirituel.

Christ a fondé l’Église du Nouveau Testament sur Lui-même et sur la Bible – la Parole de Dieu. Son enseignement est une religion d’amour et de loi. Il comporte un élément spirituel – le Saint-Esprit – qui représente la présence et la puissance de Dieu.

Le vrai christianisme comporte des émotions comme l’amour, la joie et la bienveillance, mais il comporte aussi des règles – résumées dans la loi divine, telle qu’expliquée par Christ et les apôtres. Néanmoins, l’ultime objectif du christianisme n’est pas le bonheur ; c’est quelque chose de bien supérieur !

Dans le sermon sur la montagne, Christ parle, dans les béatitudes – neuf versets débutant par Heureux… ou Bienheureux… (Matthieu 5:3-11) – de plusieurs traits de caractère spirituels. L’objectif du chrétien est une transformation (conversion) de sa mentalité – de devenir tout compte fait une nouvelle création raisonnant et se comportant comme le faisait Christ. Notre Seigneur y parle des traits de caractère qui produisent une joie inaltérable indépendante des circonstances.

Le mot original grec traduit en français par Heureux ou Bienheureux, dans ces béatitudes est le mot grec makarios qui signifie extrêmement béni ; mais aussi  fortuné, nanti – béni, heureux, plus heureux ».

La vraie voie du bonheur

Il n’est pas nécessaire de se sentir à la hauteur et de s’estimer compétent pour connaître le bonheur dont a parlé Christ. Dans la première des béatitudes, Il dit que les « pauvres en esprit » sont « heureux » car « le royaume des cieux est à eux ! » (Matthieu 5:3). Comment les humbles et ceux qui n’ont guère le sentiment d’être quelqu’un peuvent-ils bien trouver un bonheur qui échappe aux riches et à ceux qui ont une haute opinion d’eux-mêmes ?

Les « pauvres en esprit » ne se font pas d’illusions, ne se prennent pas pour quelqu’un d’important. Ils reconnaissent leurs inaptitudes et leurs faiblesses humaines. Ils s’appuient sur Dieu dont ils ont conscience de dépendre, et qui – pour eux – est la Source de toute bonne chose. Ils se fient sur Lui, Lui font confiance, et ne se fient pas à eux-mêmes ou à d’autres.

Les autres béatitudes

  • Heureux les affligés, car ils seront consolés !
  • Heureux les humbles de cœur, car ils hériteront la terre !
  • Heureux ceux qui ont faim et soif de la justice, car ils seront rassasiés !
  • Heureux les miséricordieux, car ils obtiendront miséricorde !
  • Heureux ceux qui ont le cœur pur, car ils verront Dieu !
  • Heureux ceux qui procurent la paix, car ils seront appelés fils de Dieu !
  • Heureux ceux qui sont persécutés pour la justice, car le royaume des cieux est à eux !
  • Heureux serez-vous, lorsqu’on vous outragera, qu’on vous persécutera et qu’on dira faussement de vous toute sorte de mal, à cause de moi (Matthieu 5:4-11).

Dans chacune de ces béatitudes, Christ mentionne ce que chacun de ces traits spirituels produit. À ceux qui sont affligés, Il dit qu’ils seront consolés. (On lit dans les notes de Barnes sur la Bible que ce passage peut avoir deux sens : « Heureux sont ceux qui sont affligés par la perte d’amis ou de biens physiques ou heureux ceux qui s’affligent du péché).

Christ déclare que les humbles hériteront la terre ; que ceux qui ont faim et soif de la justice seront rassasiés ; que ceux qui sont miséricordieux obtiendront miséricorde ; que ceux qui ont le cœur pur verront Dieu ; que ceux qui procurent la paix seront appelés fils de Dieu.

Nul de nous ne peut combler le vide et le mécontentement que nous éprouvons, privés de bonheur. Ce vide, il n’y a que Dieu – et rien d’autre ni personne d’autre – qui puisse le combler définitivement et entièrement. Nous ne pouvons pas générer le bonheur, pas plus que nous ne pouvons le trouver autrement qu’en Lui. Nous devons reconnaître que notre Créateur est la Source de toute bonne chose, et nous adresser à Lui.  

La Source de la vraie puissance spirituelle

Ceux qui se tournent humblement vers Dieu, repentants, débutent un cheminement vers le Royaume de Dieu et la vie éternelle. Ils apprennent la ligne de vie divine selon laquelle « il y a plus de bonheur à donner qu’à recevoir » (Actes 20:35).

Posséder les traits de caractère spirituels décrits dans les béatitudes va nous permettre de jouir de bénédictions et de bonheur dans cette vie, et pour l’éternité.

Pour en savoir plus sur les moyens d’acquérir ces traits de caractère, ne manquez pas de lire les articles que nous avons affichés dans la section Croître sur notre site. Et si vous avez des questions, nous avons des ministres qualifiés qui se feront un plaisir de vous répondre personnellement. Il vous suffit de cliquer sur le lien « Poser une question » en bas de page, et de nous envoyer un message. Nous avons hâte d’avoir de vos nouvelles.