Les noces de l’Agneau

D’après la Bible, Christ va Se marier. Avec qui ? Quand ces noces auront-elles lieu?

Pareils aux vierges de la parabole qui s’assurent que leurs lampes ne manquent pas d’huile, s’apprêtant à rencontrer l’époux, nous devrions veiller et nous assurer que nous serons prêts quand Christ sera de retour.

Le livre de l’Apocalypse contient une vision significative dans laquelle l’apôtre Jean entend une foule dire : « Alléluia ! Car le Seigneur notre Dieu Tout-Puissant est entré dans son règne. Réjouissons-nous, soyons dans l’allégresse, et donnons-lui gloire ; car les noces de l’Agneau sont venues, son épouse s’est préparée » (Apocalypse 19:6-7).

On apprend ensuite comment l’épouse sera vêtue : « Il lui a été donné de se revêtir d’un fin lin, éclatant, pur ; car le fin lin, ce sont les œuvres justes des saints » (verset 8). Et ce court passage se termine par une exhortation : « Heureux ceux qui sont appelés au festin des noces de l’Agneau ! » (verset 9).

L’épouse est décrite comme pure

La clé permettant d’identifier l’épouse se trouve dans sa parure : elle est revêtue « d’un fin lin » – lequel symbolise « les œuvres justes des saints ». D’autres passages de l’Écriture nous éclairent sur ce point.

À propos des responsabilités des époux, Paul compare les rapports conjugaux à ceux existant entre « Christ et […] l’Église » (Éphésiens 5:32). Cette relation entre Christ et l’Église s’appuiera sur la justice. Les deux époux feront ce qui est juste, bon et saint.

Gardant cette relation spirituelle à l’esprit, Paul écrit : « Maris, que chacun aime sa femme, comme Christ a aimé l’Eglise, et s’est livré lui-même pour elle, afin de la sanctifier en la purifiant et en la lavant par l’eau de la parole, pour faire paraître devant lui cette Eglise glorieuse, sans tache, ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irréprochable » (versets 25-27).

La nécessité d’être juste est un thème qui revient souvent dans la Bible. Dieu, par la bouche de Moïse, dit aux Israélites : « Soyez saints, car je suis saint, moi, l’Eternel, votre Dieu » (Lévitique 19:2).

Expliquant quels sont ceux qui entreront dans le Royaume de Dieu, Jésus dit un jour : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7:21-23).

Les apôtres et les serviteurs de Dieu prêchaient la même chose. Pierre déclara lui aussi : « Puisque celui qui vous a appelés est saint, vous aussi soyez saints dans toute votre conduite » (1 Pierre 1:15).

D’après la Bible, l’Église sera l’épouse de Christ. Les membres de l’Église sont ceux qui – après avoir bénéficié de la grâce divine (le pardon non mérité de leurs péchés pour s’en être repentis), et s’être faits baptiser – auront, avec l’aide du Saint-Esprit, vécu des vies intègres et justes (lire à cet effet notre article intitulé « Que représente la grâce ? »)

Qui choisit l’épouse ?

De nos jours, la plupart des hommes et des femmes choisissent qui ils vont épouser. Jadis, il était courant – pour les parents – de choisir un époux ou une épouse pour leurs enfants. Dans l’Ancien Testament, beaucoup de mariages étaient arrangés par les parents. L’exemple d’Abraham envoyant son serviteur choisir une femme pour son fils Isaac en est un exemple typique (Genèse 24:1-4).

Dans le cas des noces de l’Agneau, c’est le Père qui choisit l’épouse de Son Fils. Cela, Christ l’a expliqué quand Il a dit : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m’a envoyé ne l’attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:44). Principe qu’Il a répété peu après : « C’est pourquoi je vous ai dit que nul ne peut venir à moi, si cela ne lui a été donné par le Père » (verset 65).

L’épouse sera prête

Quand deux êtres se marient, beaucoup de temps est généralement consacré à la préparation des noces. Pour les membres de l’Église de Dieu, qui ont hâte d’épouser Christ, il y a aussi beaucoup à faire. Une parabole sur le Royaume de Dieu nous fournit une leçon importante sur la nécessité de se préparer.

Dans Matthieu 25, il est question de dix vierges qui se préparent à se joindre à leur époux. Voici ce qu’on y lit : « Le royaume des cieux sera semblable à dix vierges qui, ayant pris leurs lampes, allèrent à la rencontre de l’époux. Cinq d’entre elles étaient folles, et cinq sages. Les folles, en prenant leurs lampes, ne prirent point d’huile avec elles ; mais les sages prirent, avec leurs lampes, de l’huile dans des vases. Comme l’époux tardait, toutes s’assoupirent et s’endormirent. Au milieu de la nuit, on cria : Voici l’époux, allez à sa rencontre !

« Alors toutes ces vierges se réveillèrent, et préparèrent leurs lampes. Les folles dirent aux sages : Donnez-nous de votre huile, car nos lampes s’éteignent. Les sages répondirent : Non ; il n’y en aurait pas assez pour nous et pour vous ; allez plutôt chez ceux qui en vendent, et achetez-en pour vous. Pendant qu’elles allaient en acheter, l’époux arriva ; celles qui étaient prêtes entrèrent avec lui dans la salle des noces, et la porte fut fermée. Plus tard, les autres vierges vinrent, et dirent : Seigneur, Seigneur, ouvre-nous. Mais il répondit, Je vous le dis en vérité, je ne vous connais pas. Veillez donc, puisque vous ne savez ni le jour, ni l’heure » (versets 1-13).

Ceux que Dieu appelle et qui ont le Saint-Esprit se préparent en vue des noces de l’Agneau. Ils le font en priant, en étudiant la Bible chaque jour, et en l’appliquant. Ces activités nous aident à vivre pieusement et nous forment pour que nous puissions un jour assister Christ qui va revenir en tant que « Roi des rois et […] Seigneur des seigneurs » (1 Timothée 6:15) quand Il reviendra sur terre. Les vrais chrétiens croissent dans la grâce et dans la connaissance, devenant de plus en plus comme Lui.

La Nouvelle Jérusalem, demeure de l’épouse

Le livre de l’Apocalypse semble insinuer que la Nouvelle Jérusalem est l’Église : « Et je vis descendre du ciel, d’auprès de Dieu, la ville sainte, la nouvelle Jérusalem, préparée comme une épouse qui s’est parée pour son époux » (Apocalypse 21:2 ; 9-10). Néanmoins, Jésus va-t-Il épouser une ville ou Son Église ?

L’apôtre Paul a écrit que l’Église représente l’épouse de Christ : « Car je suis jaloux de vous d’une jalousie de Dieu, parce que je vous ai fiancés à un seul époux, pour vous présenter à Christ comme une vierge pure » (2 Corinthiens 11:2). Dieu inspira jadis le prophète Ésaïe de parler de cette relation conjugale entre Lui et Son peuple choisi (Ésaïe 54:5-6). La Bible déclare à plusieurs reprises que l’Église est l’épouse de Christ.

Reportons-nous maintenant à Apocalypse 21:9-10 : « Puis un des sept anges qui tenaient les sept coupes remplies des sept derniers fléaux vint, et il m’adressa la parole, en disant : Viens, je te montrerai l’épouse, la femme de l’Agneau. Il me transporta en esprit sur une grande et haute montagne. Et il me montra la ville sainte, Jérusalem, qui descendait du ciel d’auprès de Dieu, ayant la gloire de Dieu ».

Nous apprenons, à la lecture de l’Épître aux Hébreux – que beaucoup d’érudits attribuent à l’apôtre Paul – que les patriarches attendaient une cité céleste (Hébreux 11:10, 16). Il y est précisé que l’Église attend « la Jérusalem céleste », « la cité […] à venir » (Hébreux 12:22 ; 13:14).

Les passages cité ci-dessus indiquent clairement que l’Église est l’épouse, et que la nouvelle Jérusalem est la cité préparée pour l’épouse de Christ. Jérusalem sera la demeure de Son épouse immortelle. Jésus va épouser, pour l’éternité, l’Église composée d’êtres immortels justes, et non la Nouvelle Jérusalem.

Le moment où les noces de l’Agneau auront lieu

La Bible indique que Dieu le Père est Maître des évènements du temps de la fin. Parlant de Son retour (ou Second Avènement) sur terre, Jésus expliqua que « pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait […] mais le Père seul » (Matthieu 24:36 ; Marc 13:32). Quand le Père jugera que le moment est venu, Christ enverra Ses anges rassembler « ses élus » – les saints qui seront Son épouse (Matthieu 24:31). 

Ce groupe de fidèles comprendra ceux qui seront encore vivants et ceux qui sont morts dans le Seigneur (1 Thessaloniciens 4:16-17). Ils seront changés, deviendront esprits au retour de Christ (1 Corinthiens 15:50-53). C’est ce groupe spécial qui sera l’épouse de Christ et qui sera aux noces de l’Agneau.

Nous vous proposons la lecture de notre article intitulé « Le temps de la fin : ce que vous devez savoir à propos des derniers jours ».