Un temps d’angoisse pour Jacob – de quoi s’agit-il ?

Que voulait dire le prophète Jérémie quand il déclara qu’il y aura « un temps d’angoisse pour Jacob » ?

Le prophète Jérémie, sous l’inspiration divine, parle d’un « temps d’angoisse pour Jacob » (Jérémie 30:7). On se demande souvent à quoi correspond cette période devant affecter les descendants du patriarche biblique Jacob, et quand elle doit avoir lieu. Notre article intitulé « Qui sont les descendants des anciens Israélites ? » explique que les descendants de Jacob sont principalement les pays anglo-saxons et plusieurs pays d’Europe occidentale.

Cette prophétie sur une période de grande détresse pour ces peuples s’accomplira peu avant le retour de Jésus-Christ. La raison d’un tel châtiment divin est énoncée dans les instructions que Dieu donna à leurs ancêtres, il y a plusieurs millénaires.

La cause du châtiment

Compte tenu de l’hostilité que les anciens Israélites avaient pour Lui et Ses commandements, Dieu dit à Moïse : « Voici, tu vas être couché avec tes pères. Et ce peuple se lèvera, et se prostituera aux dieux étrangers du pays au milieu duquel il entre. Il m’abandonnera, et il violera mon alliance, que j’ai traitée avec lui. En ce jour-là, ma colère s’enflammera contre lui. Je les abandonnerai, et je leur cacherai ma face. Il sera dévoré, il sera la proie d’une multitude de maux et d’afflictions, et alors il dira : N’est-ce point parce que mon Dieu n’est pas au milieu de moi que ces maux m’ont atteint ? Et moi, je cacherai ma face en ce jour-là, à cause de tout le mal qu’il aura fait, en se tournant vers d’autres dieux » (Deutéronome 31:16-18).

Répétant au peuple ce que Dieu lui avait révélé, Moïse dit à celui-ci : « Je sais qu’après ma mort vous vous corromprez, et que vous vous détournerez de la voie que je vous ai prescrite ; et le malheur finira par vous atteindre, quand vous ferez ce qui est mal aux yeux de l’Eternel, au point de l’irriter par l’œuvre de vos mains » (verset 29).

Des châtiments multiples

L’Éternel châtia Israël au huitième siècle avant notre ère, quand ce dernier fut emmené captif par les Assyriens. Le royaume de Juda fut châtié au sixième siècle avant notre ère par Nebucadnetsar et la nation babylonienne. La désobéissance aux commandements divins va de nouveau provoquer la chute des descendants des anciens Israélites, avant que Christ ne revienne sur terre pour y instaurer  le Royaume de Dieu.

Certes, tous les pays subiront les séquelles de la détresse inhérente au « temps d’angoisse pour Jacob », mais Genèse 48:16 identifie directement  Éphraïm et Manassé comme étant ceux portant le nom de Jacob (Israël). Par conséquent, leurs descendants (essentiellement les États-Unis et l’Angleterre – ainsi que le Canada, la Nouvelle Zélande, l’Australie etc.) seront la proie de ce creuset d’épreuves.

Le prophète Daniel a lui aussi parlé de cette période prophétisée pour le temps de la fin : « En ce temps-là se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque. En ce temps-là, ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés. Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres pour l’opprobre, pour la honte éternelle » (Daniel 12:1-2).

Le temps de la fin

En plus des épreuves devant affecter les descendants de Jacob, Jésus parla aussi d’une époque de détresse sans précédent de nature à menacer toutes les nations, avant Son retour. Décrivant cette période à venir, Il déclara : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24:21-22).

Cette grande détresse mènera à une période appelée dans la Bible  « le jour du Seigneur » ou « le jour de l’Éternel » qui, incidemment, n’a rien à voir avec le dimanche  – le premier jour de la semaine. Pour en savoir plus sur les conditions devant exister dans le monde avant le Second Avènement de Christ, nous vous conseillons  la lecture de notre article intitulé « Qu’est-ce que  le Jour du Seigneur ? »

Délivrance

Si les descendants de Jacob – qui comprennent les peuples anglo-saxons actuels – doivent subir un châtiment sévère pour leur désobéissance envers Lui, Dieu a néanmoins promis : « Je ramènerai les captifs de mon peuple d’Israël et de Juda, dit l’Eternel ; je les ramènerai dans le pays que j’ai donné à leurs pères, et ils le posséderont » (Jérémie 30:3).

Décrivant cette époque de restauration, Dieu poursuit : « En ce jour-là, dit l’Eternel des armées, je briserai son joug de dessus ton cou, je romprai tes liens, et des étrangers ne t’assujettiront plus.  Ils serviront l’Eternel, leur Dieu, et David, leur roi, que je leur susciterai.

«  Et toi, mon serviteur Jacob, ne crains pas, dit l’Eternel ; ne t’effraie pas, Israël ! Car je te délivrerai de la terre lointaine, je délivrerai ta postérité du pays où elle est captive ; Jacob reviendra, il jouira du repos et de la tranquillité, et il n’y aura personne pour le troubler. Car je suis avec toi, dit l’Eternel, pour te délivrer ; j’exterminerai toutes les nations parmi lesquelles je t’ai dispersé, mais toi, je ne t’exterminerai pas ; je te châtierai avec équité, je ne puis pas te laisser impuni » (versets 8-11).

Les descendants de Jacob vont être sévèrement punis, lors de ce « temps d’angoisse pour Jacob », mais ils finiront par se repentir et par être rétablis.