L’eau dans les prophéties bibliques

La Bible décrit des fléaux terribles, au temps de la fin, sur les systèmes aquifères de la terre ; en revanche, après le retour de Christ, une bonne eau apportera une végétation luxuriante.

Dieu a promis que l’obéissance à Ses lois apporterait de merveilleuses bénédictions. Il a également averti que la désobéissance allait conduire à un châtiment, comme le manque d’eau potable (Deutéronome 28:23-24 ; Psaumes 107:33-34). La crise croissante de l’eau, dans le monde, résulte du fait que Dieu retient Ses bénédictions. Et à la fin de l’ère présente, l’eau va jouer un rôle encore plus dramatique, pour inciter l’humanité à se repentir.

Les fléaux qu’annoncent des trompettes

Les prophéties bibliques décrivent une époque où le péché se répandra de plus en plus – au point que Christ devra intervenir pour empêcher l’humanité de s’autodétruire (Matthieu 24:21). Dieu va punir les nations pécheresses par une série de fléaux, annoncés par le retentissement d’une trompette divine. Deux de ces fléaux affecteront directement nos océans et nos réserves d’eau potable (Apocalypse 8:8-11).
 
Avec le deuxième fléau, le tiers des océans se changera en sang, et le tiers des créatures marines périra. Après que la troisième trompette aura retenti, les réserves d’eau potable de la Terre deviendront polluées et toxiques, provoquant la mort de beaucoup d’êtres humains.
 
Même après six fléaux, les gens refuseront toujours de se repentir de leurs péchés destructeurs (Apocalypse 9:20-21).
 

Les derniers fléaux

Même après que la septième trompette ait retenti, annonçant le retour de Jésus-Christ, la plupart des gens, sur la Terre, continueront de Lui résister, et Dieu réagira en envoyant « sept coupes » déversant Sa colère (Apocalypse 16:1-6). Deux de ces coupes affecteront l’eau : Partout où ces coupes seront déversées, toutes les créatures marines mourront quand les eaux deviendront comme le sang d’un homme mort. Les eaux des rivières et des sources seront, elles aussi, changées en sang, tuant tout ce qui s’y trouve. 
 
Avec l’exécrable puanteur flottant sur une grande partie de la Terre et les souffrances inimaginables qui régneront du fait du manque d’eau potable, le restant des entêtés de l’humanité sera plus enclin à reconnaître l’autorité de Christ.
 

Christ restaurera toutes choses – physiquement  et spirituellement

Il est difficile d’imaginer à quel point la Terre sera meurtrie et chaotique quand Jésus reviendra. Mais au sein de toute cette dévastation, Dieu promet une restauration future liée à une surabondance d’eau pure et régénératrice.
 
L’apôtre Pierre a appelé l’époque succédant au retour de Christ de « temps de rafraîchissement », de « temps du rétablissement de toutes choses » (Actes 3:19-21). Le prophète Ésaïe a brossé ce joli tableau en ces termes : « Le désert et le pays aride se réjouiront ; la solitude s’égaiera, et fleurira comme un narcisse […] Alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude ; le mirage se changera en étang et la terre desséchée en sources d’eaux ; dans le repaire qui servait de gîte aux chacals, croîtront des roseaux et des joncs » (Ésaïe 35:1, 6-7).
 
Ézéchiel a prophétisé : « La terre dévastée sera cultivée, tandis qu’elle était déserte aux yeux de tous les passants ; et l’on dira : Cette terre dévastée est devenue comme un jardin d’Eden ; et ces villes ruinées, désertes et abattues, sont fortifiées et habitées » (Ézéchiel 36:34-35 ; lire également Ésaïe 41:18-20 ; 43:19-20 ; Psaumes 107:35-38).
 
Ce n’est pas tout. Vous pourrez en savoir plus à propos de ces « temps de rafraîchissement » – et de ce qu’ils signifieront pour l’humanité entière – en consultant régulièrement notre site VieEspoirEtVerite.org.