La meilleure des nouvelles

On entend tellement de mauvaises nouvelles que les bonnes passent souvent pour incroyables ou exagérées. Mais l’utopie est possible. En fait, elle est pour très bientôt.

Quelle est la manchette la plus importante de l’histoire ?

Pour certains, « Victoire ! La Guerre est finie ! », à la fin de la Deuxième Guerre mondiale. Pour d’autres, peut-être était-ce « On a marché sur la lune ! » Et puis il y a eu toutes sortes de manchettes à propos d’évènements de portée énorme, parues en grosses lettres sur les quotidiens ou dans les actualités.

Quel que soit le sujet que vous choisissiez, il sera bientôt relégué aux calendes grecques quand une nouvelle de proportions incalculables sera annoncée : « Le Christ est de retour ! »

L’évènement-charnière dans l’histoire

Il semble qu’à présent tout converge vers l’autodestruction prochaine de l’humanité. La menace d’une guerre nucléaire est passée d’une guerre froide bilatérale à un jeu imprévisible entre de nombreux concurrents et devant bientôt comprendre des organisations terroristes et des régimes totalitaires.

Ajoutez à cela des armes chimiques et bactériologiques de destruction massive, des courses aux armements conventionnels, des pandémies, des pénuries alimentaires et d’eau potable, des catastrophes naturelles, des effondrements financiers, des cyber-attaques, la haine interraciale, la corruption des gouvernements et le démantèlement de la famille, et vous aurez un tableau bien déprimant !

Par contre, pour ce qui est de notre génocide planétaire, il n’aura pas lieu ; Dieu a promis d’intervenir pour l’empêcher.

Christ, qui monta au ciel du mont des Oliviers, reviendra au même endroit (Actes 1:11). Il va nous sauver de l’annihilation totale (Matthieu 24:22) ! (non sans avoir au préalable vaincu les armées de ce monde qui auront commis l’erreur de s’attaquer à Lui ; mais c’est là une autre histoire).

Que fera Christ ?

Après les évènements horribles annoncés pour un avenir très proche – la grande détresse ou tribulation et le Jour du Seigneur ou Jour de l’Éternel – le monde et ses citoyens décimés auront besoin d’un effort colossal de sauvetage et de beaucoup de tendres soins.

Et c’est ce que Jésus-Christ – et ceux qui se seront préparés pour Le seconder – feront.

Une gestion de crise

Après une guerre ou une catastrophe, beaucoup de besoins immédiats doivent être satisfaits. Les affamés et les assoiffés seront nourris et abreuvés. Les blessures seront traitées. Des systèmes d’assainissement seront installés et l’agriculture redémarrée. Tous se rendront compte que Dieu est bien «  le Père des miséricordes et le Dieu de toute consolation » car tous ceux qui Le suivront pourront « consoler ceux qui se trouvent dans l’affliction ! » (2 Corinthiens 1:3-4).

Les réfugiés et les survivants apprendront à se décharger sur Dieu de tous leurs soucis, car – comme l’a écrit Pierre – « lui-même prend soin de vous » (1 Pierre 5:7).

Dieu abreuvera les gens physiquement et spirituellement : « Je répandrai des eaux sur le sol altéré, et des ruisseaux sur la terre desséchée ; je répandrai mon Esprit sur ta race, et ma bénédiction sur tes rejetons » (Ésaïe 44:3). L’Éternel fera en sorte que les êtres humains aient de bons rapports avec leur Créateur. Il fournira à « ceux qui étaient exilés » (Ésaïe 27:13 ;  de quoi manger, et Il sera « un refuge pour le faible, un refuge pour le malheureux dans la détresse » (Ésaïe 25:4).

Il guérira les corps et les cœurs

Dieu entendra les cris de ceux qui souffrent et Il guérira leurs blessures (Ésaïe 30:19, 26). Il a même prévu des miracles encore plus spectaculaires.

« Alors s’ouvriront les yeux des aveugles, s’ouvriront les oreilles des sourds ; alors le boiteux sautera comme un cerf, et la langue du muet éclatera de joie. Car des eaux jailliront dans le désert, et des ruisseaux dans la solitude » (Ésaïe 35:5-6).

Aucune blessure ni infirmité ne sera trop difficile à guérir, pour le Créateur de nos yeux, de nos oreilles, de nos jambes et de nos langues !

Il changera les cœurs

Il y aura un miracle encore plus important dont ces survivants auront besoin – même s’ils ne s’en rendent pas compte au départ.

Dans le fond, tous ces autres changements ne serviraient à rien si un changement encore plus fondamental dans le plan divin n’avait lieu. Si souvent, dans l’histoire, nous avons connu des maux effroyables qui nous ont obligé à réfléchir pour un temps. Mais nos cœurs n’ayant pas vraiment changé, nous n’avons pas tardé à reprendre le même chemin qui nous avait plongé dans ces déboires.

Heureusement, dans le plan de Dieu, tout est destiné résoudre ce problème. Dieu S’apprête à nous greffer le genre de cœur dont nous avons désespérément besoin.

« Je leur donnerai un même cœur, et je mettrai en vous un esprit nouveau ; j’ôterai de leur corps le cœur de pierre, et je leur donnerai un cœur de chair, afin qu’ils suivent mes ordonnances, et qu’ils observent et pratiquent mes lois   et ils seront mon peuple, et je serai leur Dieu » (Ézéchiel 11 :19-20).

La voie de la paix

Au lieu d’apprendre à se battre dans des écoles militaires, on apprendra à pratiquer la voie de la paix. Prenez note de cette merveilleuse description de ce Royaume paisible futur.

«   Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que les peuples y afflueront. Des nations s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers.

« Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel. Il sera le juge d’un grand nombre de peuples, l’arbitre de nations puissantes, lointaines. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes ; une nation ne tirera pas plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre.

« Ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler ; car la bouche de l’Eternel des armées a parlé » (Michée 4:1-4).

Les voies divines – Ses lois – mènent à une paix réelle et durable. Les lois divines nous apprennent à faire preuve d’amour désintéressé et divin envers tous. Cette voie pacifique, qui échappe à l’humanité depuis des millénaires, sera enfin enseignée et pratiquée dans le monde entier. Toute crainte et toute destruction seront bannies.

Et ce ne sera que le commencement d’un avenir dépassant nos rêves les plus fous. Christ va effectivement instaurer l’utopie dont le monde rêve depuis si longtemps.

« Donner à l’empire de l’accroissement, et une paix sans fin au trône de David et à son royaume, l’affermir et le soutenir par le droit et par la justice, dès maintenant et à toujours : Voilà ce que fera le zèle de l’Eternel des armées » (Ésaïe 9:7).

C’est la meilleure de toutes les nouvelles !

Que ferez-vous au retour de Christ ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, ce royaume de paix promis est pour bientôt. Et Dieu est en train de former des êtres humains pour seconder Christ dans Son intervention et dans ce processus de transformation.

Que demande-t-Il à Ses disciples de faire pour se préparer pour cette époque tant attendue ?

Jésus prononça une bénédiction sur « ce serviteur, que son maître, à son arrivée, trouvera faisant ainsi ! » (Matthieu 24:46). Que devons-nous faire à présent pour que notre maître nous trouve « faisant ainsi » ?

  • Prier. Le schéma de prière que Jésus nous a laissé débute ainsi : « Notre Père qui es aux cieux ! Que ton nom soit sanctifié ; que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » (Matthieu 6:9-10, pour en savoir plus lire l'article « Que ton règne vienne ! »). 
  • Nous repentir et croire aux promesses divines. Au début de Son ministère, Jésus déclara : « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1:15). Se repentir, c’est changer – renoncer à ses voies qui ont mis l’humanité dans l’état où elle se trouve à présent. Il est dit, à ceux qui se repentent et croient, de se faire baptiser pour recevoir le merveilleux don du Saint-Esprit qui nous permet de croître, de raisonner et d’agir davantage comme Dieu .
  • Donner la priorité au royaume de Dieu et à Ses lois. « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6:33, voir aussi notre article « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu »).
  • Soutenir la proclamation de l’Évangile. Jésus confia à Son Église la mission : « Allez par tout le monde, et prêchez la bonne nouvelle à toute la création » (Marc 16:15). Les vrais disciples de Christ cherchent à soutenir la proclamation de ce message pour se préparer au retour de Christ.
  • Pratiquer la voie de la paix. Pour se préparer à enseigner aux autres le chemin de la paix, les disciples de Christ doivent aussi emprunter ce dernier eux-mêmes. « L’œuvre de la justice sera la paix, et le fruit de la justice le repos et la sécurité pour toujours » (Ésaïe 32:17). La Bible établit un lien entre la paix et la justice ainsi que l’observance des commandements charitables de Dieu (Psaumes 119:165, 172 ; Romains 13:8-10).

Rechercher et hâter Sa venue

Quand on sait à quel point ce monde a besoin du retour de Christ, et à quel point le Royaume de Dieu sera merveilleux, on souhaite que cela se produise rapidement (2 Pierre 3:12).

Heureusement, Jésus nous a dit : « Je viens bientôt » (Apocalypse 22:20).

Aussi pouvons-nous, à l’instar de l’apôtre Jean, répondre : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » (verset 20).