Où en sommes-nous, selon les prophéties bibliques ?

Quand aura lieu la fin du monde ? Peut-on, en fait, le savoir ?

Les étudiants de la Bible se soucient souvent de savoir quand la fin du monde et le retour de Jésus-Christ auront lieu. La Bible étant le moyen dont Dieu Se sert pour avertir le monde, c’est à celle-ci que nous devons nous adresser pour savoir quels sont les évènements devant se dérouler au temps de la fin. En fait, une portion importante des Écritures est prophétique.

Où nous situons-nous donc dans le déroulement des prophéties bibliques ?

Ce que nous pouvons – et ne pouvons pas – savoir

Premièrement, nous pouvons – et devrions – avoir une idée assez précise de l’époque où nous vivons et de sa situation dans la chronologie des évènements prophétisés dans la Bible. Jésus nous a dit : « Instruisez-vous par une comparaison tirée du figuier. Dès que ses branches deviennent tendres, et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, à la porte. Je vous le dis en vérité, cette génération ne passera point, que tout cela n’arrive » (Matthieu 24:32-34 ; lire aussi Marc 13:28-31).

Autrement dit, si nous voyons les évènements que Jésus vient de prophétiser – dans Sa prophétie du mont des Oliviers – se dérouler, nous savons que la fin approche.

Parallèlement, Jésus a précisé que nul n’allait pouvoir déterminer avec précision le moment exact de la fin du monde et de Son retour : « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul » (Marc 13:32 ; c’est nous qui soulignons tout du long).

Jésus donna cette réponse à une question que Lui avait posée Ses disciples : « Dis-nous, quand cela arrivera-t-il, et quel sera le signe de ton avènement et de la fin du monde ? » (Matthieu 24:3). Christ avait énuméré plusieurs évènements devant se produire au temps de la fin. Au verset 21, on peut lire : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais ».

Cette grande détresse est un évènement prophétique majeur mentionné dans de nombreuses autres prophéties dans la Bible.

Ces prophéties indiquent, en gros, que cette tribulation durera 3 ans ½ et culminera par le retour de notre Sauveur. Des évènements précis devant – selon les prophéties – se produire pendant cette grande détresse ne se sont pas encore produits. Autrement dit, nous ne sommes pas encore à la période des 42 derniers mois de l’ère présente (consulter à ce sujet notre article intitulé « La grande détresse »).

Ce qui doit avoir lieu avant la grande détresse

La question est donc de savoir si la grande détresse est imminente. Pour le savoir, nous pouvons consulter plusieurs prophéties s’y reportant et noter les situations devant être présentes au temps de la fin.

Pour être plus précis, le temps de la fin doit être une époque où il doit se passer certaines choses. À lecture de la liste ci-dessous, dites-vous bien que certains de ses éléments n’étaient même pas présents au début du 20e siècle. Et juxtaposés, ces éléments dépeignent un monde au bord du précipice de la grande détresse annoncée. Relativement parlant, il semble que seulement quelques détails aient encore à se matérialiser pour que tous les facteurs soient en place pour que puissent commencer à se dérouler les 42 derniers mois de ce monde.

1. « Plusieurs courront çà et là » (Daniel 12:4)

Cette tendance nous vient à l’esprit quand nous voyageons sur une autoroute congestionnée ou nous nous trouvons dans un aéroport fréquenté. Il y a dans ce monde plus d’un milliard d’automobiles, et plusieurs millions de passagers s’envolant chaque jour.

2. « La connaissance augmentera » (Daniel 12:4)

 Selon les sources citées par Boston Commons High Tech Network, jusqu’en 1900, les connaissances humaines doublaient approximativement tous les 100 ans. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, elles doublaient tous les 25 ans. À présent, notre base d’informations double tous les ans, et doublera bientôt toutes les 12 heures. 

3. L’humanité a le pouvoir d’annihiler toute vie 

« Si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé » (Matthieu 24:22). L’humanité n’avait pas le pouvoir de détruire toute vie sur cette planète avant 1945 – année où le monde est entré dans l’ère atomique. Depuis lors, la prolifération des armes nucléaires a rendu possible la destruction de toute vie, de nombreuses fois. 

4. Ll’augmentation des tremblements de terre 

« Une nation s’élèvera contre une autre nation, et un royaume contre un autre royaume ; et il y aura des famines, des pestes et des tremblements de terre en divers lieux » (Matthieu 24:7 ; version Ostervald). Certes, il y a eu des tremblements de terre à divers moments, dans l’histoire, mais Christ les a cités dans le contexte précis des évènements du temps de la fin, montrant qu’ils allaient être nettement plus fréquents. 

5. La capacité de voir quelque chose se passant dans le monde 

Apocalypse 11:3-11 indique que peu avant le retour de Christ, Ses « deux témoins » – qui témoigneront devant le monde entier, de Jérusalem, pendant 42 mois (3 ans ½) – seront mis à mort. Et « des hommes d’entre les peuples, les tribus, les langues, et les nations, verront leurs cadavres pendant trois jours et demi » (verset 9). Pour que les gens du monde entier puissent les voir, il faudra que la technologie le permette. Non seulement c’est aujourd’hui le cas, mais la plupart d’entre nous voyons tous les jours ce qui se passe dans d’autres pays, grâce à des satellites. 

6. Une armée de 200 millions de soldats peut être assemblée 

Apocalypse 9:13-19 décrit un autre évènement devant se produire vers la fin des 3 ans 1/2 , quand doit retentir la sixième trompette. Le verset 16 indique qu’une armée gigantesque sera alors formée : « Le nombre des cavaliers de cette armée s’élevait à deux cent millions ; car j’en entendis le nombre » (version Ostervald). Cela se produira après qu’un nombre effrayant d’êtres humains aient déjà été tués, d’après les chapitres 6 à 9. La capacité de dresser une telle armée n’était pas possible jusqu’à une époque récente, quand les populations de certains pays (comme, par exemple, la Chine et l’Inde) se sont accrues aussi radicalement. 

7. On doit de nouveau offrir des sacrifices à Jérusalem 

Daniel 12 parle d’évènements devant se produire à la fin de l’ère présente (versets 4, 9). Le verset 1 décrit cette période comme étant « une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque » – description qui coïncide avec ce que Jésus a annoncé dans Matthieu 24:21. Combien de temps dureront ces évènements ? Daniel 12:7 nous le dit : « un temps, des temps, et la moitié d’un temps ». Cette expression, qui se retrouve aussi dans d’autres prophéties, équivaut aux 42 derniers mois (ou 3 ans ½, ou 1 260 jours) devant précéder le retour de Christ.

Le verset 11 précise également ceci : « Depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours ».

Pour que cessent les sacrifices, avant les 42 derniers mois de l’ère présente, ils faut qu’ils aient de nouveau lieu. Il y a quelques Juifs – une petite minorité à présent – qui prônent la restauration des sacrifices à Jérusalem et qui effectuent des préparatifs en ce sens, bien qu’ils n’aient pas encore réussi, à l’heure où nous rédigeons le présent article. Ce projet d’offrir de nouveau des sacrifices d’animaux semble extrême à la majorité des Juifs, et ce genre d’activité provoque quelque inquiétude dans les milieux politiques. Bien que des sacrifices soient de nouveau offerts – avec ou sans le consentement de la majorité – il est difficile d’imaginer qu’ils puissent l’être dans le contexte actuel. L’avenir dira quand et comment ces sacrifices reprendront et comment la prophétie indiquant leur cessation s’accomplira. 

8. Jérusalem sera environnée d’armées 

« Quand vous verrez Jérusalem être environnée d’armées, sachez alors que sa désolation est proche » (Luc 21:20 ; version Martin). Le verset 24 indique que Jérusalem doit passer sous contrôle des « Gentils » (non Israélites). Le récit de Matthieu ajoute la présence d’une « abomination de la désolation » (Matthieu 24:15), liée à l’interruption des sacrifices, devant accompagner cette saisie du contrôle de Jérusalem.

Dans Zacharie 12:3 (où il est aussi question de Jérusalem au temps de la fin), Dieu déclare : « En ce jour-là, je ferai de Jérusalem une pierre pesante pour tous les peuples ; tous ceux qui la soulèveront seront meurtris ; et toutes les nations de la terre s’assembleront contre elle ».

Y a-t-il, dans le monde, une autre ville dont on parle quasiment tous les jours aux actualités – et qui soit le point de mire de conflits, de divisions, d’effusions de sang et de controverses ? Il est facile d’imaginer que des opérations militaires puissent y avoir lieu, dégénérant à tout moment. (Lire à cet effet notre article intitulé « Jérusalem d’après les prophéties »).

 9. Une dernière renaissance de l’empire romain

 Ceux qui étudient les prophéties bibliques savent que Dieu a annoncé l’apparition et la chute de quatre grands empires mondiaux. Que le quatrième était l’empire romain. Et la Bible indique que ce dernier allait avoir 10 renaissances (symbolisées par les 10 cornes de la quatrième bête décrite dans Daniel 7:7, 23-24. (Lire à cet effet notre article intitulé « Que représente Babylone ? »)

La neuvième renaissance a déjà eu lieu, amorcée par l’unification de l’Italie par Garibaldi en 1870 et achevée par la mort du dictateur italien Benito Mussolini en 1945. « Après la Guerre [la Première Guerre mondiale], … Mussolini décida que sa destinée était de gouverner l’Italie comme un César moderne et de recréer l’empire romain » (History.com, « Benito Mussolini »).

Mussolini « conclut la décennie [des années 1920] en beauté : son concordat avec le Vatican en 1929 réglait les différends historiques entre l’État italien et l’Église catholique romaine. Émerveillé par une générosité qui multipliait son salaire annuel par quatre, le pape Pie XI confirma au monde que Mussolini avait été envoyé “ par la providence divine”. A l’aube des années 1930, Mussolini, confortablement installé au pouvoir et jouissant d’un large soutien des classes moyennes, entreprit de façonner son régime et de fixer son image. L’Italie, annonça-t-il, venait de débuter l’époque de la “Troisième Rome” » (Encyclopedia.com, « Benito Mussolini »).

La dernière renaissance de l’empire romain (qui a toujours été basé en Europe) verra une union de « dix rois » (ou royaumes ou États), qui accepteront de se placer sous l’autorité de la « bête » décrite dans Apocalypse 17. « Les dix cornes que tu as vues [au verset 3 – décrivant une autre « bête » que celle décrite dans Daniel 7] sont dix rois, qui n’ont pas encore reçu de royaume, mais qui reçoivent autorité comme rois pendant une heure avec la bête. Ils ont un même dessein, et ils donnent leur puissance et leur autorité à la bête » (versets 12-13).

Ces 10 « rois » coopéreront, mais ne s’entendront guère entre eux. Cela est indiqué par les 10 orteils de la statue décrite dans Daniel 2:42-44. Ce passage parle de ces 10 orteils comme étant 10 rois et il les place à l’époque du temps de la fin, quand Dieu instaurera Son Royaume sur terre. Ce qui se passe en Europe à présent présage une unification et l’apparition d’un homme fort (pour des raisons économiques, militaires, culturelles et autres). En fait, cette idée est de plus en plus évoquée – quasiment quotidiennement.

Que sommes-nous supposés faire ?

En plus de la courte liste dressée plus haut, plusieurs indices prophétiques additionnels indiquent que nous approchons la fin de l’ère présente. Nous avons peu de temps. Hélas, peu de gens se soucient de ce que déclare la Bible et ils croient qu’ils vont pouvoir poursuivre indéfiniment leur traintrain quotidien. La grande détresse qui, selon Christ, sera la pire époque que le monde ait connue, fondra sur eux à l’improviste.

« Car de même qu’aux jours d’avant le déluge les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et donnaient en mariage, jusqu’au jour où Noé entra dans l’arche ; et qu’ils ne connurent rien jusqu’à ce que le déluge vint et les emporta tous ; il en sera de même à l’avènement du Fils de l’homme » (Matthieu 24:38-39, version Ostervald).

D’après Christ, que sommes-nous – nous, Ses disciples – supposés faire ?

« Prenez garde à vous-mêmes, de crainte que vos cœurs ne s’appesantissent par les excès du manger et du boire, et par les soucis de la vie, et que ce jour ne vienne sur vous à l’improviste ; car il viendra comme un filet sur tous ceux qui habitent sur la surface de toute la terre. Veillez donc et priez en tout temps, afin que vous ayez la force d’échapper à toutes ces choses qui arriveront, et de paraître debout devant le Fils de l’homme » (Luc 21:34-36).

Nous vous proposons la lecture de nos articles L’Apocalypse et Les sept trompettes de l’Apocalypse vont affecter l’humanité.