L’Antéchrist

Qui est-ce ? Que représente ce terme étrange ? Comment pouvez-vous éviter de devenir victime de la séduction de cet individu ?

Évoquant l’époque devant immédiatement précéder le retour de Jésus-Christ, l’apôtre Jean a écrit : « Petits enfants, c’est la dernière heure, et comme vous avez appris qu’un antéchrist vient, il y a maintenant plusieurs antéchrists : par là nous connaissons que c’est la dernière heure » (1 Jean 2:18).

Le terme « antéchrist » signifie « qui s’oppose, ou contredit, le Christ ». Selon Albert Barnes, auteur de remarques sur la Bible (Notes on the Bible, 1 John 2:18), ce terme « peut décrire quelqu’un qui remplaçait – ou qui prétend remplacer – le Christ, ou quelqu’un qui – pour une raison ou pour une autre – s’opposait à Lui ».

Le passage que nous avons cité en premier indique qu’un individu doit apparaître, en tant que l’Antéchrist, avant le retour du Christ, et que beaucoup d’antéchrists – d’individus ayant des idées ou une philosophie qui s’opposent au Christ – existaient déjà quand Jean écrivit son Épître. L’individu auquel Jean faisait allusion porte aussi d’autres noms, dans la Bible. Entre autres :

  • « l’homme impie », qui, avec l’aide de Satan, accomplira des miracles de manière à séduire les gens, avant le retour du Christ (2 Thessaloniciens 2:3).

  • « une autre bête », montant de la terre (Apocalypse 13:11).

  • Le « faux prophète », qui séduira les habitants de la Terre, les incitant à faire la guerre au Christ quand Il reviendra (Apocalypse 16:13-14).

Qui est – et que représente – l’Antéchrist?

Bien que nous ignorions, à présent, l’identité de cet individu, nous serons en mesure de l’identifier à l’avenir, du fait de « toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers » que Satan lui permettra d’accomplir, afin de pousser les êtres humains à désobéir à Dieu et à se rebeller contre le Christ (2 Thessaloniciens 2:9). Cette personne sera détruite au retour du Christ ici-bas (2 Thessalonicians 2:8 ; Apocalypse 19:20).

De nombreux séducteurs

En plus de l’Antéchrist, d’après Jésus et les apôtres, de nombreux faux prophètes allaient apparaître, égarant les gens au temps de la fin (Matthieu 24:4-5). Jean a ensuite qualifié tout faux prophète de « séducteur et [d]’Antéchrist » (2 Jean 1:7).

Plusieurs mouvements s’opposent déjà au christianisme, en occident. De nombreux athées cherchent à éliminer toute religion et toute mention de Dieu et du Christ. Ces efforts profanent le nom de Dieu et sont probablement les efforts les plus flagrants visant à s’opposer à Dieu. Comme Jean l’a expliqué, « Qui est menteur, sinon celui qui nie que Jésus est le Christ ? Celui-là est l’Antéchrist, qui nie le Père et le Fils » (1 Jean 2:22).

Néanmoins, le type de séduction le plus difficile à déceler est la séduction religieuse. Jésus nous a donné l’avertissement suivant : « Il s’élèvera de faux christs et de faux prophètes ; ils feront de grands prodiges et des miracles, au point de séduire, s’il était possible, même les élus » (Matthieu 24:24).

L’enseignement de l’Antéchrist

Comment identifier l’enseignement de ceux qui s’opposent au Christ et éviter d’être séduits par eux ? Un examen minutieux de la Bible révèle ce qui suit à propos des faux prophètes :

  • Leurs enseignements abolissent ou minimisent la loi divine. Jésus enseignait les lois de Son Père, y compris les Dix commandements. Il déclara ouvertement : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes ; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir » (Matthieu 5:17). Le Christ observait tous ces principes fondamentaux de la loi divine. L’apôtre Jean a écrit : « Celui qui dit qu’il demeure en lui doit marcher aussi comme il a marché lui-même » (1 Jean 2:6).

Or, la plupart des Églises, de nos jours, ne croient pas qu’il faille suivre l’exemple du Christ et observer tous les commandements de Dieu. On s’imagine souvent, à tort, que la loi a été « clouée à la croix » et que Jésus l’a observée à notre place.

Pourtant, notez ce qu’a dit Jésus : « Ceux qui me disent : Seigneur, Seigneur ! n’entreront pas tous dans le royaume des cieux, mais seulement celui qui fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux. Plusieurs me diront en ce jour-là : Seigneur, Seigneur, n’avons-nous pas prophétisé par ton nom ? n’avons-nous pas chassé des démons par ton nom ? et n’avons-nous pas fait beaucoup de miracles par ton nom ? Alors je leur dirai ouvertement : Je ne vous ai jamais connus, retirez-vous de moi, vous qui commettez l’iniquité » (Matthieu 7:21-23).

Pour résumer les paroles du Christ, Jean a déclaré : « Quiconque va plus loin, et ne demeure pas dans la doctrine de Christ n’a point Dieu ; celui qui demeure dans cette doctrine a le Père et le Fils » (2 Jean 1:9).

  • Ils se font passer pour des représentants religieux officiels. Dans 2 Corinthiens 11:13, Paul identifie ces individus comme «  de faux apôtres, des ouvriers trompeurs, déguisés en apôtres de Christ ». Et Paul précise que ces faux docteurs, qui passent pour des « ministres de justice », ne font que suivre l’exemple de Satan lui-même, qui « se déguise en ange de lumière » (versets 14-15).

Ces faux enseignements, que Paul qualifiait de « mystère de l’iniquité » (2 Thessaloniciens 2:7) se répandaient déjà au premier siècle, et sont répandus de nos jours.

Comment savoir qui est un vrai ministre de Dieu ? L’Éternel, par la bouche du prophète Ésaïe, a déclaré : « A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, il n’y aura point d’aurore pour le peuple » (Ésaïe 8:20). Les vrais ministres de Jésus-Christ enseignent ce que le Christ a enseigné !

  • Ils nient que Jésus-Christ est venu en chair et que Lui et le Père vivent dans les vrais chrétiens à présent. L’apôtre Jean a écrit : « Car plusieurs séducteurs sont entrés dans le monde, et ne déclarent pas publiquement que Jésus-Christ est venu en chair. Celui qui est tel, c’est le séducteur et l’Antéchrist » 2 Jean 1:7).

Apparemment, il y avait de faux docteurs qui reconnaissaient le Christ, mais qui enseignaient qu’Il n’était pas réellement homme mais avait seulement l’apparence d’un homme pour souffrir et mourir.

L’apôtre Jean contra la fausse idée que Jésus n’était pas pleinement humain, dans 1 Jean 4:2-3. Et dans son Évangile, Jean précise que Jésus était bien humain en décrivant ce qui se produisit quand l’un des soldats romains lui perça le côté, de sa lance : « Aussitôt il sortit du sang et de l’eau » (Jean 19:34). L’Évangile de Jean parle aussi de ce que les faux prophètes niaient, à savoir que le Père et le Fils demeureraient dans les vrais chrétiens, par le Saint-Esprit (Jean 14:23).

À mesure que nous approchons du retour de Jésus-Christ, qui va revenir ici-bas pour établir le Royaume de Dieu, nous devons nous méfier des faux prophètes et des antéchrists qui, d’après les Écritures, devaient apparaître. Ne vous laissez pas séduire. Souvenez-vous de l’exhortation du Christ : « Si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements » (Matthieu 19:17).