Ce qui arriva aux jours de Noé arrivera

À mesure que la corruption, la violence et le mal augmentent, notre monde approche du précipice de sa propre destruction. Christ a promis de revenir, et il y a lieu d’espérer.

Selon le Pew Research Center, 41% d’Américains croient que Christ reviendra dans les 40 prochaines années, mais 46% d’Américains ne le croient pas. Ce chiffre de 46%, dans d’autres pays moins religieux, doit être nettement inférieur.

Comment savoir s’Il reviendra effectivement, et quand ? Que révèle la Bible ?

Le monde actuel ressemble-t-il à celui de Noé ?

Évoquant l’époque de Son retour sur terre, Jésus déclara : « Ce qui arriva du temps de Noé arrivera de même à l’avènement du Fils de l’homme » (Matthieu 24:37).

Le sixième chapitre de la Genèse décrit le monde du temps de Noé. « L’Eternel vit que la méchanceté des hommes était grande sur la terre, et que toutes les pensées de leur cœur se portaient chaque jour uniquement vers le mal » (verset 5).

Quelques versets plus loin, nous pouvons lire : «  la terre était corrompue devant Dieu, la terre était pleine de violence. Dieu regarda la terre, et voici, elle était corrompue ; car toute chair avait corrompu sa voie sur la terre » (versets 11-12).

Ce qui caractérisait cette société, c’était la corruption, la violence et le mal. Certes, il y a toujours de la corruption, de la violence et le mal depuis qu’Adam et Ève furent expulsés du jardin d’Eden, mais nul ne peut ignorer l’augmentation spectaculaire de ces fléaux, ces dix dernières années.

En 2014, L’Organisation Mondiale de la Santé a publié un rapport mondial sur la prévention de la violence. Ce dernier démontre qu’en dépit d’une diminution des homicides, la violence augmente et détruit des millions de vies chaque année. Depuis que Caïn a décidé de tuer son frère, l’humanité a suivi la même voie, en en tuant un grand nombre, et de plus en plus ces dernières années.

Selon ce rapport, « on estime à 475 000 morts le nombre des homicides en 2012. Soixante pour cent d’entre eux étaient des hommes de 15 à 44 ans, ce qui fait que les homicides sont la troisième cause de décès parmi les hommes pour cette tranche d’âge ».

L’homicide est un acte violent perpétré par un être humain contre un autre être humain, mais ces statistiques ne tiennent pas compte des centaines de milliers de personnes tuées chaque année dans des guerres. Ce rapport précise également que dans 60% des pays, aucune statistique n’est enregistrée sur la violence ; de ce fait, les chiffres avancés s’appuient uniquement sur 40% des pays, ce qui veut dire que le problème est bien plus grave qu’on ne le dit.

Et que dire de ceux qui ne sont pas tués, mais souffrent continuellement des séquelles d’actes de violence perpétrés contre eux ? Selon ce rapport, « les femmes, les enfants et les vieillards sont les victimes directes de mauvais traitements non mortels, sexuels ou psychologiques  :

  • « Le quart des adultes déclarent avoir été physiquement maltraités étant enfants.
  • « Une femme sur cinq déclare avoir été sexuellement agressée dans son enfance.
  • « Une femme sur trois a été la victime, de violence sexuelle ou physique, d’un partenaire intime, à un moment donné dans sa vie ».

On ne compte pas non plus dans ces chiffres les millions d’enfants à naître tués par le fléau de l’avortement.

La violence est, certes, typique de notre ère – comme c’était le cas du temps de Noé.

Après le déluge, Dieu plaça un arc-en-ciel dans l’azur, comme signe qu’Il ne détruirait plus jamais le monde par l’eau. Néanmoins, la Bible prédit une époque où Dieu va intervenir pour une raison analogue (à cause du mal, de la corruption et de la violence dans le monde), mais différemment. Cette fois, Il va envoyer Son Fils pour empêcher le monde de s’autodétruire (Lire à cet effet notre article intitulé « Comme au jour de Noé – des avertissements pour notre époque », sur notre site VieEspoirEtVérité.org).

La nécessité d’un Second Avènement pour sauver le monde

Le Nouveau Testament fait souvent allusion au Second Avènement de Christ. Il est clairement indiqué, dans Hébreux 9:28, que « Christ, qui s’est offert une seule fois pour porter les péchés de beaucoup d’hommes, apparaîtra sans péché une seconde fois à ceux qui l’attendent pour leur salut » (c’est nous qui soulignons tout du long).

Dans le Nouveau Testament, on trouve, en moyenne, une allusion au Second Avènement de Christ, tous les 25 versets. Et 23 de ses 27 livres y font allusion. C’est le point de mire des Écritures, et c’est sur lui que l’Évangile – la bonne nouvelle de l’établissement du Royaume de Dieu, à Son retour – s’appuie.

Il est également clair, d’après la Bible, que le retour du Christ sera visible, et que le monde entier le verra. « Voici, il vient avec les nuées. Et tout œil le verra » (Apocalypse 1:7).

Des anges dirent aux apôtres que Son retour serait visible, et non secret : « Hommes Galiléens, pourquoi vous arrêtez-vous à regarder au ciel ? Ce Jésus, qui a été enlevé au ciel du milieu de vous, viendra de la même manière que vous l’avez vu allant au ciel » (Actes 1:11). Ce départ était visible, et les anges promirent un retour visible. L’enseignement courant d’un enlèvement secret n’est pas exact.

Christ a promis de revenir, et Il a prédit comment ce retour serait. « Lorsque je m’en serai allé, et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai, et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:3). Il ajouta d’autres détails dans Sa prophétie dite « du mont des oliviers » : « Alors le signe du Fils de l’homme paraîtra dans le ciel, toutes les tribus de la terre se lamenteront, et elles verront le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire » (Matthieu 24:30).

La seule chose qui soit secrète dans le retour du Christ, c’est son moment. Veuillez de nouveau considérer les déclarations suivantes :

  • « Veillez donc, puisque vous ne savez pas quel jour votre Seigneur viendra » (Matthieu 24:42).
  • « Pour ce qui est du jour ou de l’heure, personne ne le sait, ni les anges dans le ciel, ni le Fils, mais le Père seul » (Marc 13:32).
  • « Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité » (Actes 1:7).

La nature de cet évènement

Le retour du Christ sur terre changera le monde à jamais. Aucun évènement analogue ne s’est jamais produit dans l’histoire de l’humanité. Nous savons qu’avant que le Christ ne revienne, le monde sera plongé dans le mal, la violence et la corruption, mais à quoi ressemblera le monde après Son retour ?

Le retour de Christ apportera les changements suivants :

Songez à la corruption qui existe dans tous les pays, à présent. La politique, dans ces pays – même dans les pays dit développés comme la France – s’appuie sur un fondement défectueux. Elle s’appuie sur le raisonnement humain, que symbolisait l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Il est un fait que – dans le monde entier – des gouvernements corrompus ont provoqué beaucoup de misère et un nombre incalculable de morts. Songez à tous les pays affligés par la guerre, dans lesquels on se bat pour savoir qui va gouverner et comment le gouvernement va fonctionner !

Les religions humaines ont fourvoyé les gens et les ont mentalement asservis. Songez à l’Inde, avec son 1,2 milliard d’habitants, essentiellement hindous – une religion compliquée qui compte plus de 330 millions de dieux. Beaucoup d’hindous sont végétariens et ils laissent les vaches, et d’autres animaux, déambuler dans les rues de leurs villes. Ils n’oseraient surtout pas blesser l’un de ces animaux, qu’ils considèrent sacrés, et qui pourraient être un proche réincarné. L’asservissement que provoque cette optique provoque de graves dégâts dans toute la société.
 
Néanmoins, le christianisme tel qu’on le pratique aujourd’hui est-il meilleur ? Le christianisme traditionnel offre une fausse conception du Christ. Si l’on accuse et ridiculise les religions orientales, avec leur culte d’innombrables divinités, qu’enseigne-t-on, en revanche, dans les Églises dites chrétiennes ? Les gens seront consternés d’apprendre que le Christ qui va bientôt revenir sur terre n’a rien à voir avec celui prêché dans la plupart des Églises actuelles.
 
 
Les guerres détruisent beaucoup de cultures. La Syrie en est l’exemple le plus récent. Ses villes sont criblées de cratères de bombes et de débris provoqués par la guerre civile qui y fait rage depuis des années sans qu’on en voie la fin. Quand Christ reviendra, ces régions seront reconstruites et des villes habitables y seront érigées ; ce n’est pas le cas à présent.
 
 
Les maladies comme celles des virus Ébola et Zika menacent notre monde à présent, mais elles seront éliminées après le retour de Christ. Pour la première fois dans l’histoire, l’humanité apprendra ce qui cause la maladie, et apprendra comment l’éliminer. Une meilleure hygiène et une meilleure adhérence aux directives bibliques sur la manière de traiter les maladies seront alors mises en place.
 
 
La Bible annonce une époque où les déserts fleuriront et où les plaines seront de nouveau fertiles. Ce sera souvent le résultat de miracles, mais cela proviendra aussi d’une nouvelle approche envers l’agriculture qui produira des récoltes record – « le laboureur suivra de près le moissonneur ».
 
 
Dans pratiquement toutes les grandes villes, une partie de la population vit dans des taudis. Le manque d’hygiène fait courir à la terre un grand risque pour ce qui est de maladies infectieuses qui risquent de tuer des millions de personnes. Les villes seront rebâties, et des logements convenables seront fournis à tous.
 
 
Ceux qui l’observent aujourd’hui sont traités de Juifs, mais après le retour de Christ, toute nation refusant d’obéir à l’ordre divin de se rendre à Jérusalem pour y adorer Dieu et s’enquérir de Son plan merveilleux, à l’occasion de la fête des Tabernacles, sera punie (verset 17). Bientôt, tous connaitront la joie procurée par l’observance et les vérités fascinantes des fêtes divines.

Comme le jour et la nuit

Quel contraste entre le monde avant et le monde après Son retour ! Ce sera comme le jour et la nuit ! Tous ces changements se produiront dans les quelques années donnant suite au retour de Christ. Quand le monde entier adorera le même Dieu et suivra Jésus-Christ, le Sauveur, le Fils du Très-Haut qui parcourut jadis la terre dans la chair, les problèmes qui divisent actuellement les nations et les peuples seront éliminés.
 
Nous vivons à une époque similaire à celle que connut Noé avant que Dieu ne détruise le monde par le déluge. Cette fois, alors que le mal, la corruption et la violence se propagent dans tous les pays, Dieu ne détruira pas l’humanité. Au lieu de cela, Il convertira les êtres humains conduits par Satan, les détachant du paganisme, des religions idolâtres, et les dirigeant vers un mode de vie harmonieux, aimant, enseigné par Christ et Ses saints.
 
Puisse Dieu hâter ce jour !