La raison d’être des récits bibliques

Les histoires qui se trouvent dans la Bible ont des leçons pour nos enfants et elles revêtent une profonde signification pour quiconque cherche à comprendre Dieu et les comportements qu’Il veut que nous ayons.

La Bible contient des histoires fort utiles pour nos enfants, et comportent des leçons importantes pour ses lecteurs de tous âges.

Il y a, dans le Livre des livres – de la Genèse à l’Apocalypse – des histoires fascinantes. En fait, certains livres, dans les Écritures, racontent une seule histoire. Dans plusieurs d’entre elles, il est question du triomphe du bien sur le mal ; et dans d’autres, de récits déchirants de la mort et de la destruction. Certaines de ces aventures sont amusantes ; d’autres poignantes ; et d’autres encore nous font hocher la tête.

Quelle est la raison d’être de toutes ces épopées ? S’agit-il de simples fables ? De … contes de fées. Dieu les a-t-Il concoctées pour rompre la monotonie de certaines parties de Sa parole – comme les généalogies et l’énoncé de plusieurs lois ?

Ces récits variés ont un dessein. Chaque histoire, dans la Bible, a – comme on devrait s’y attendre – une raison d’être. Elle est inspirée par le Tout-Puissant qui fait toujours tout dans un dessein. L’apôtre Paul a cité plusieurs raisons pour la rédaction du manuel divin : « Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice » (2 Timothée 3:16). Ses histoires soulignent de façon dramatique les leçons que nous devons tous apprendre.

Dieu a en outre préservé ces récits à l’intention des parents pour les aider à s’acquitter de la tâche vitale consistant à éduquer leurs enfants. Il veut que nous nous souvenions « des prodiges qu’il a faits » (1 Chroniques 16:12) et que nous inculquions Ses voies à nos enfants (Deutéronome 6:7).

Nous espérons que les histoires bibliques contenues dans cette section (voir la rubrique à droite) aideront des gens de tous âges, mais surtout encourageront les parents à les lire à leurs enfants.

Que ce soit pour notre édification ou pour nous encourager, c’est toujours à dessein que Dieu a placé ces récits dans Sa parole. Bien que certaines de ces histoires – comme les paraboles – soient des illustrations servant à nous enseigner des leçons, tous les exemples cités dans cet article s’appliquent à des récits réels et historiquement exacts que Dieu a préservés pour notre édification.  

Des leçons à tirer de mauvais exemples

L’un des objets des histoires de la Bible est de nous aider à tirer – de mauvais exemples – les leçons qui s’imposent, (1 Corinthiens 10:6, 11). Maints récits bibliques relatent divers exemples d’humains essayant de vivre sans se soucier de leur Créateur ou succombant à l’une des nombreuses faiblesses humaines.

Par exemple, dans 2 Chroniques 26, est relatée l’histoire d’Ozias, l’un des meilleurs rois de Juda. Il devint roi à 16 ans, et eut un long règne ponctué de nombreuses victoires militaires. Il fut l’un des rares rois à entretenir des rapports avec Dieu et à avoir réussi.

Néanmoins, il devint orgueilleux et se mit à désobéir à Dieu. Enorgueilli par la puissance et la force que Dieu lui avait accordées, il décida d’offrir de l’encens à l’Éternel, ce qui était uniquement réservé aux sacrificateurs. Quand ces derniers lui résistèrent et lui dirent qu’il n’était pas autorisé à le faire, il se mit en colère. Et durant cette altercation, Dieu le frappa de lèpre. Ozias dut vivre isolé pour le restant de ses jours.

Que nous enseigne cette histoire, qui se déroula il y a bien longtemps, en Judée ?

Nous devons tirer une leçon de l’exemple de ce roi. Ses succès lui montèrent à la tête et il se mit à négliger la loi divine. Nous devons nous assurer que nous ne nous enorgueillissions pas quand Dieu nous bénit et nous fait réussir. Nous devons tirer les leçons des mauvais exemples afin de ne pas les imiter.

Des leçons à tirer de bons exemples

La Bible ne se contente évidemment pas de ne nous citer que des mauvais exemples ; elle en contient aussi beaucoup de bons.

L’un de ces bons exemples est celui d’Ézéchias, un autre roi de Juda. Lorsque son pays fut menacé d’une destruction imminente par les puissants Assyriens, Ézéchias s’adressa à Dieu, implorant Son aide. Au lieu d’être arrogant comme Ozias, « il déchira ses vêtements, se couvrit d’un sac, et alla dans la maison de l’Eternel » (2 Rois 19:1). Quand il reçut une lettre de menaces de l’ennemi, « Ezéchias prit la lettre de la main des messagers, et la lut. Puis il monta à la maison de l’Eternel, et la déploya devant l’Eternel » (verset 14). Il implora humblement l’aide divine (verset 19).

Si Ézéchias s’était fié à ses propres forces, lui et sa nation auraient immanquablement été exterminés. Néanmoins, puisqu’il se confia en Dieu, son ennemi fut détruit et son royaume délivré pendant bien des années.

L’exemple de Ruth (dans le livre qui porte son nom) est un autre exemple excellent. Après avoir perdu son mari et son beau-père, Ruth demeura loyale à Naomi – sa belle-mère endeuillée – et elle suivit cette dernière quand elle retourna dans la terre d’Israël. Sur place, elle travailla assidument pour satisfaire ses besoins et ceux de Naomi. Sa loyauté et son assiduité furent remarquées par plusieurs, y compris un riche agriculteur nommé Boaz. Ce dernier fit en sorte que Ruth et Naomi aient ce dont elles avaient besoin, et il finit par épouser Ruth.

La décision de Ruth d’adorer le Dieu d’Israël et de servir fidèlement sa belle-mère nous fournit un excellent exemple. Ruth fut récompensée, et Dieu la bénit et bénit la femme envers qui elle fut si fidèle (lire notre article sur Ruth dans notre section « Femmes de foi »).

Des leçons à apprendre sur Dieu

Dieu étant un Être si merveilleux, comment pouvons-nous faire Sa connaissance, connaître Son identité et Sa nature ? Grâce à ce que d’autres ont dit de Lui dans la Bible. Paul, entre autres, L’a décrit comme « le Dieu qui ne ment point » (Tite 1:2). Mais nous ne pouvons mesurer pleinement le poids d’une telle déclaration qu’à la lecture du récit de l’Exode.

Dans cette épopée, nous constatons les mesures extrêmes que Dieu est disposé à prendre afin de tenir parole. Il S’en prend même à l’Égypte – l’empire le plus puissant à l’époque – la frappant de dix fléaux dévastateurs, et ce, afin de libérer les esclaves israélites, conformément à une promesse qu’Il avait faite à Abraham plusieurs siècles plus tôt. Il a clairement démontré aux descendants du patriarche – et à nous également – qu’Il est digne de confiance et tient toutes Ses promesses.

Les Évangiles nous aident, eux aussi, à mieux connaître Dieu. Nous y découvrons que le Fils de Dieu – Jésus-Christ – est un Être avec Qui l’on peut s’identifier, qui souffre, qui a mal, et qui ressent ce que nous ressentons. Et ces quatre récits nous content Son histoire. Si vous voulez savoir comment est Dieu, lisez les récits de la vie de Jésus, dans Matthieu, Marc, Luc et Jean.

Par exemple, on sait généralement que Christ prêchait la paix, sans pour autant laisser les gens manquer de respect envers Dieu ou profaner Son temple. Il est question de cela dans Marc 11:15-17.

Il est en outre encourageant de savoir que Dieu S’intéresse non seulement aux gens « importants » mais aussi à ceux dont on fait souvent peu de cas et qui pourtant Le servent. Lors d’une visite au temple, à Jérusalem, Jésus remarqua qu’on y exploitait les pauvres, et ceux craignant Dieu et venus L’adorer. Outré de ce qu’on y trafiquait et profanait le lieu saint de l’Éternel, l’ayant transformé en « une caverne de voleurs », Jésus fit un fouet avec des cordes, chassa les marchands du temple, ainsi que les brebis et les bœufs, et dispersa la monnaie des changeurs qui avaient pris l’argent des pauvres.

Nous apprenons à mieux connaître Dieu par divers récits authentiques décrits dans la Bible.

Des récits encourageants

Certaines histoires, dans la Bible, sont aussi très encourageantes, comme celle de la petite obole de la pauvre veuve, dans Marc 12:41-44.  Plusieurs riches offraient des sommes importantes dans le Trésor du temple, mais Jésus prit note des deux petites pièces de bronze que la pauvre y mit. Il nota que c’était tout ce qu’elle possédait, et Il le fit remarquer à Ses disciples. Il est encourageant de savoir que Dieu ne S’intéresse pas qu’aux « grands » qui Le servent, mais aussi aux « petits ».

La Bible contient également de nombreuses histoires sur Dieu délivrant Son peuple, comme celle sur Schadrac, Méschac et Abed-Nego qu’Il protégea au milieu de la fournaise ardente (Daniel 3) ; celle de Paul qu’on lapida et qu’on crut mort (Actes 14) – « mais, les disciples l’ayant entouré, il se leva, et entra dans la ville » (verset 20). Le grand Créateur Dieu guérit, et peut-être même ressuscita, Paul !

Ces histoires bibliques sont très encourageantes, elles nous rappellent la puissance indescriptible de Dieu et Son amour infini. Elles peuvent nous remonter quand nous sommes abattus.

Des réponses aux grandes questions de la vie

Ces récits ont aussi une autre fonction. Elles élucident bien des questions comme celle de la présence du mal dans le monde ; la raison des souffrances des justes etc. Ces épopées bibliques nous aident à bien mieux comprendre ces choses.

La Bible nous dit que le mal existe, du fait de la rébellion et de la malhonnêteté d’un être démoniaque appelé Satan (Ésaïe 14). Jadis l’un des anges de haut rang de l’Éternel, celui qu’on appelle Lucifer devint orgueilleux et devint le pire adversaire de Dieu. Après avoir détourné un tiers des anges, il fomenta une rébellion contre le Tout-Puissant, mais fut précipité sur la terre.

Sa rébellion ayant échoué, Satan essaya ensuite de détruire l’humanité et de déjouer le plan divin de salut de l’humanité. Il incita les deux premiers humains à goûter du fruit défendu (Genèse 3) – ce qui engagea l’humanité dans une voie consistant à prendre de terribles décisions et à commettre des péchés horribles. Satan essaya même de pousser Christ à désobéir à Dieu (Matthieu 4:1-10).

Sans la Bible, les réponses à ces questions demeureraient inconnues ou purement académiques. Les histoires de la Bible élucident les grandes questions de la vie et nous fournissent un merveilleux espoir.

Les récits bibliques ont une raison d’être

Les multiples histoires contenues dans la Bible ont un dessein. Qu’elles servent à nous encourager dans les temps difficiles ou qu’elles nous aident à apprendre des leçons sans avoir à souffrir, Dieu les a préservées pour nous, pour notre bien, en vue d’une récompense éternelle.

Pour profiter à fond des messages divins contenus dans la Bible, lire nos articles dans la section Étude de la Bible. Et pour des histoires précises à lire et à partager avec votre famille, consulter les articles dans cette section sous la rubrique « Histoires de la Bible ». De nouveaux articles y sont régulièrement ajoutés ; vérifiez donc souvent.