Paul sur le chemin de Damas

Dieu appela jadis une personne qui détestait les chrétiens, alors qu’elle se rendait à Damas et il en fit un apôtre de Jésus-Christ. Ce qui arriva à Paul est important pour tous les chrétiens.

La première fois que nous rencontrons Saul de Tarse (qui sera plus tard appelé Paul), il faisait partie d'un groupe qui avait tué Étienne pour avoir prêché au nom de Jésus. (Actes 7:57-60)

Non seulement Paul pensait que cet homme juste méritait de mourir, mais il pensait aussi que tous ceux qui suivaient cette voie divine devaient être arrêtés et même mis à  mort.

L'Eglise persécutée

Paul, par la suite, « ravageait l'Eglise ; pénétrant dans les maisons, il en arrachait hommes et femmes, et les faisaient jeter en prison » (Actes 8:3). Les membres de l'Eglise à Jérusalem durent  fuir vers d'autres régions pour essayer d'échapper à Paul.

Or, il avait reçu la permission de les poursuivre, même jusqu’à Damas ! Paul était en mesure d'arrêter les chrétiens là-bas et de les traîner sur les longs 225 km de retour jusqu'à Jérusalem.

Paul était l'ennemi des chrétiens. Il était probablement celui qu'ils craignaient le plus.

Mais un événement miraculeux eut lieu qui changea drastiquement le cours de la vie de Paul.

Sur la route de Damas

« Comme il était en chemin, et qu'il approchait de Damas, tout à coup une lumière venant du ciel resplendit autour de lui. Il tomba par terre, et il entendit une voix qui lui disait : Saul, Saul, pourquoi me persécutes-tu ?

Il répondit : Qui es-tu Seigneur ?

Et le Seigneur dit : Je suis Jésus que tu persécutes. Il te serait dur de retomber contre les aiguillons » (Actes 9:3-5). Un aiguillon était un bâton utilisé pour inciter le troupeau à se déplacer.  Jésus lui disait donc qu'il était inutile de résister – qu'il était comme un âne têtu qui continuait de persécuter les disciples de Jésus, en dépit des doutes qu'il avait dû ressentir.

En un instant, le point de vue de Paul changea. Il savait dès lors que Jésus était revenu à la vie et qu'il était son maître. Même si Paul était ébloui par la lumière, il pouvait vraiment voir pour la première fois. Il avait été aveuglé spirituellement mais Dieu commençait à ouvrir spirituellement ses yeux.

La réaction de Paul

« Tremblant et saisi d'effroi, il dit : Seigneur, que veux-tu que je fasse ?

Et le Seigneur lui dit : Lève-toi, entre dans la ville, et on te dira ce que tu dois faire (verset 6).

Les compagnons de Paul, qui avait vu la lumière mais qui n'avait pas entendu les mots qu'il avait entendus (Actes 22:9), durent conduire Paul par la main. Pendant trois jours, il ne pouvait pas voir et il n’a ni mangé ni bu.

Pendant ce temps, Dieu apporta la nouvelle surprenante à un chrétien nommé Ananias. Dieu dit à Ananias d'aller trouver « Saul de Tarse. Car il prie et il a vu en vision un homme du nom d'Ananias, qui entrait, et qui lui imposait les mains, afin qu'il recouvrât la vue » (versets 11-12).

Ananias était sidéré ! Avait-il bien entendu ?

« Seigneur, j'ai appris de plusieurs personnes tous les maux que cet homme a fait à tes saints dans Jérusalem ; et il a ici des pouvoirs, de la part des principaux sacrificateurs, pour lier tous ceux qui invoquent ton nom » (versets 13-14).

Mais Dieu rassura Ananias, lui expliquant  que cela faisait bien partie de son plan. Il avait une mission importante pour Paul. Cependant, Paul, qui avait causé beaucoup de souffrances, allait  aussi devoir beaucoup souffrir pour le nom de Christ.

Paul se repentit, fut baptisé, reçut le don du Saint-Esprit et accepta la mission que Dieu lui avait donnée. Il fit un demi-tour complet dans sa vie.

« Et aussitôt il prêcha dans les synagogues que Jésus est le Fils de Dieu » (verset 20).  Il  commença à enseigner les choses pour lesquelles il aurait tué des gens,  quelques jours auparavant ! Pas étonnant que « tous ceux qui l'entendaient étaient dans l'étonnement » (verset 21) !

L'appel de Paul sur la route de Damas est devenu une part importante de son histoire. La Bible le décrit racontant cela en détail à une foule en colère à Jérusalem (Actes 2:1-21). Il la raconta à nouveau quand il se défendit devant le roi Agrippa et le gouverneur romain Festus (Actes 26:1-23). (Bien que plusieurs pensent qu'il y a des contradictions entre les deux récits, une étude attentive montre qu'ils sont complémentaires.)

Paul a aussi, souvent, écrit à propos de l'importance de l'appel de Dieu pour chaque chrétien. Chaque disciple de Christ a une histoire unique concernant l'appel de Dieu mais les chrétiens ont fondamentalement le même appel. Comme Paul a écrit, Dieu « nous a sauvé et nous a adressé une sainte vocation » (2 Timothée 1:9).

L'appel chrétien

La Bible nous donne d'autres exemples d'hommes et de femmes qui ont été appelés à suivre Christ, et la plupart de leurs appels ne sont pas aussi dramatiques que celle de Paul. La majorité n'inclue pas de miracles physiques.

Mais tous ceux qui sont appelés par Dieu, font l’objet d’un miracle spirituel – l'ouverture de leur esprit pour comprendre l'appel et la vérité de Dieu. Le miracle, bien que silencieux et invisible, est l’un des plus grands miracles possibles. Cela nous donne l'opportunité de faire partie de la famille divine du créateur tout-puissant.

Jésus a dit : « Nul ne peut venir à moi, si le Père qui m'a envoyé ne l'attire ; et je le ressusciterai au dernier jour » (Jean 6:44).

Les gens qui répondent à cet appel miraculeux pourront vivre pour toujours comme fils et filles de Dieu (2 Corinthiens 6:18) !

Pour en savoir plus sur la manière dont  Dieu appelle les gens à devenir des disciples de Christ, voir l'article « Appelés et élus » ! Si vous sentez que Dieu vous appelle, nous vous encourageons à télécharger notre brochure gratuite Transformez votre vie ! Il décrit les étapes qu’on doit suivre répondre à cet appel.