La naissance et le baptême de Jésus-Christ

Jésus est venu accomplir beaucoup de promesses. À sa naissance et lors de son baptême, les gens parlèrent de ces promesses. Il est venu pour devenir l’Agneau de Dieu, notre Sauveur et notre roi.

Des centaines et des centaines d’années après l’Exode, lors d’une journée apparemment ordinaire, une jeune femme, en Galilée, eut une expérience inhabituelle.

Dieu envoya l’ange Gabriel à Nazareth – un village de Galilée – vers une vierge promise à un dénommé Joseph, descendant de David. Cette vierge s’appelait Marie. L’ange se rendit auprès d’elle et lui dit : « Je te salue, toi à qui une grâce a été faite ; le Seigneur est avec toi » (Luc 1:26-28). Il lui dit qu’elle allait enfanter un fils qui serait le Fils de Dieu.

Des bergers, des anges et une bonne nouvelle !

Quelques mois plus tard, Jésus naquit, comme l’ange l’avait promis. Plusieurs miracles commencèrent à se produire. Des bergers faisaient paître leurs troupeaux quand, soudain, un ange leur apparut et leur annonça une bonne nouvelle : « Aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur, qui est le Christ, le Seigneur. Et voici à quel signe vous le reconnaîtrez : vous trouverez un enfant emmailloté et couché dans une crèche » (Luc 2:11-12). Puis  une multitude de l’armée céleste se joignit à l’ange et ils dirent : « Gloire à Dieu dans les lieux très hauts. »

Les anges s’empressèrent de se rendre à la crèche où ils trouvèrent le nouveau-né, comme l’ange le leur avait dit. C’était merveilleux ! Ils répandirent la bonne nouvelle et louèrent Dieu partout où ils allaient.

Un signe céleste

Par la suite, des mages (ou « sages » – version Martin) venus d’orient suivirent un signe céleste. Ayant « vu son étoile en Orient » et étant venus pour adorer « le roi des Juifs », ils suivirent l’étoile et « entrèrent dans la maison, virent le petit enfant avec Marie, sa mère, se prosternèrent et l’adorèrent ».

Une vie hors pair

La vie de Jésus ne fut jamais ordinaire. Premièrement, Dieu dit à ses parents de l’emmener en Égypte pendant quelques années, car Hérode – le roi de la Judée – avait appris qu’il était né et cherchait à le tuer. Après la mort d’Hérode, ils retournèrent en Judée et vécurent en sécurité à Nazareth, où Jésus grandit.

La lumière du monde, l’Agneau de Dieu

L’un des proches de Jésus – Jean Baptiste – était un prédicateur et il avait un message spécial : « Repentez-vous, car le royaume des cieux est proche ». Il annonçait l’apparition d’un être exceptionnel qui allait être « la lumière du monde ».

Jean-Baptiste fit aussi une autre chose, très importante : Il baptisa Jésus. Quand il le fit, un miracle se produisit ; « il vit l’Esprit de Dieu descendre comme une colombe et venir sur lui. Et voici, une voix fit entendre des cieux ces paroles : Celui-ci est mon Fils bien-aimé, en qui j’ai mis toute mon affection (Matthieu 3:16-17).

Conscient de l’identité de Jésus, le lendemain, quand il vit Jésus venant à lui, il dit : « Voici l’Agneau de Dieu, qui ôte le péché du monde » (Jean 1:29).

Lors de la Pâque, trois ans et demi plus tard, Jésus fut sacrifié et devint « l’Agneau de Dieu ». Le sang d’un animal allait cesser de représenter l’amende du péché. Le Fils de Dieu paya cette amende de sa vie, par son sang, pour l’humanité, une fois pour toutes.

Questions

Voici quelques questions que vous pouvez vous poser ou discuter en famille :

  1. Quels titres Jésus a-t-il reçus et quelles sont les promesses qu’il allait accomplir ?
  2. Qu’advint-il quand Jésus fut baptisé ?
  3. Pourquoi Jésus fut-il appelé l’Agneau de Dieu ?

Nos articles La naissance de Jésus et L’histoire de Jean-Baptiste fournissent de plus amples détails sur ces sujets.