La tour de Babel

Après le déluge, les humains commencèrent à bâtir une tour. Ils ne voulaient pas se disperser sur la terre, ce que Dieu leur avait pourtant dit de faire. L’Éternel savait que la situation n’allait pas tarder à empirer.

Après le déluge universel qui eut lieu du temps de Noé, beaucoup d’enfants naquirent. Tous étaient issus des huit passagers de l’arche, ayant survécu au déluge. Dieu dit à Noé et à ses fils : « Soyez féconds, multipliez, et remplissez la terre » (Genèse 9:1).

Une ville et une tour

Au fil du temps, la famille de Noé s’accrut considérablement. Tous parlaient la même langue. Un bon nombre d’entre eux décidèrent de bâtir une grande ville. Au cœur de cette ville, ils projetèrent de bâtir « une tour dont le sommet touche au ciel » (Genèse 11:4). Ils voulaient se faire un nom, demeurer tous ensemble dans une grande ville. Ils ne voulurent pas remplir la terre, comme Dieu leur avait ordonné de le faire. Peut-être pensaient-ils que s’ils bâtissaient une tour assez élevée, même un déluge ne pourrait plus les affecter. Les gens ne voulaient pas obéir à Dieu et ils s’opposaient à ce que Dieu les punisse. Ils croyaient, comme Adam et Ève, aux idées rebelles du diable.

De mauvaises pensées

Dieu vit que les gens devenaient comme ceux ayant vécu avant le déluge, projetant de faire le mal. Il les surveilla. Il comprit que s’ils persistaient dans leurs projets, la situation allait rapidement empirer.

Le plan échafaudé par Dieu

« l’Eternel dit : Voici, ils forment un seul peuple et ont tous une même langue, et c’est là ce qu’ils ont entrepris ; maintenant rien ne les empêcherait de faire tout ce qu’ils auraient projeté » (Genèse 11:6).

Ensemble, les gens allaient se comporter de plus en plus mal. Dieu ne voulait pas que la situation redevienne comme avant le déluge, et de sitôt. Il décida donc de passer à l’action pour ralentir leurs projets. « Allons ! descendons, et là confondons leur langage, afin qu’ils n’entendent plus la langue, les uns des autres » (verset 7).

Quand Dieu accomplit ce prodige, divers groupes d’individus furent incapables de se comprendre ; ils s’étaient mis à parler des langues différentes. Quand un ouvrier demandait à un autre de lui passer une brique, l’autre ne pouvait le comprendre. La confusion régnait. Ceux qui parlaient la même langue se regroupèrent donc, et ils se dispersèrent, faisant ce que Dieu avait voulu qu’ils fassent au départ. Ils cessèrent de bâtir la ville et sa tour. Le lieu fut connu sous le nom de Babel (mot qui, en hébreu, signifie confusion).

L’élimination de la barrière des langues

Les diverses langues continuent de séparer les gens. A l’avenir, Dieu prévoie d’éliminer cette malédiction. Il a accompli un miracle, lors de la Pentecôte, indiquant qu’il a le pouvoir d’éliminer la barrière des langues. Il se servit d’un bruit ressemblant à un vent impétueux pour attirer l’attention des gens. Quand la foule s’assembla, elle entendit les disciples de Jésus parler en diverses langues.

« Au bruit qui eut lieu, la multitude accourut, et elle fut confondue parce que chacun les entendait parler dans sa propre langue. Ils étaient tous dans l’étonnement et la surprise, et ils se disaient les uns aux autres : Voici, ces gens qui parlent ne sont-ils pas tous Galiléens ? Et comment les entendons-nous dans notre propre langue à chacun, dans notre langue maternelle ? » (Actes 2:6-8).

Dieu se servit de ce miracle particulier pour annoncer l’effusion de son Saint-Esprit et la fondation de son Église. L’Esprit Saint et l’Église réunissent des gens parlant des langues différentes. Au lieu d’être confus, les appelés peuvent se comprendre et vivre en paix. Quand Christ reviendra sur terre, les gens apprendront une langue pure. Ils n’écouteront plus les idées du diable. Ils ne chercheront plus à agir de plus en plus mal. Avec l’aide divine, ils travailleront ensemble pour améliorer continuellement les choses. Au lieu de bâtir une tour – symbole d’égoïsme – ils auront l’occasion de bâtir un monde nouveau, d’amour et de paix. La confusion et la rébellion de la tour de Babel cédera à la paix et à l’obéissance dans le Royaume de Dieu.

Questions

Voici quelques questions sur lesquelles réfléchir en famille :

  • Pourquoi les gens cherchèrent-ils à bâtir une tour ?
  • Comment le diable pousse-t-il les gens à faire le mal ?
  • Quelle serait votre réaction si, soudain, les gens ne pouvaient plus vous comprendre ? Et que feriez-vous si vous ne pouviez plus les comprendre ?
  • Comment la barrière des langues va-t-elle- être éliminée ?

Nous vous conseillons la lecture de nos articles Que représente Babylone ? et  Que représente l’Église ?