Jacob et ses 12 fils

La famille de Jacob s’étant agrandie, ce dernier décida qu’il était temps de retourner dans la Terre Promise. Néanmoins, en chemin, il eut affaire avec Laban et Ésaü.

Après avoir été trompé par Laban, Jacob épousa Léa et Rachel. (Dieu a créé le mariage pour qu’il soit entre un homme et une femme ; Jacob n’aurait pas dû avoir plus d’une femme.) Jacob aimait Rachel plus que Léa, et Léa en pâtit.

Dieu bénit Léa en lui donnant un fils – un premier-né – appelé Ruben. Elle eut ensuite trois autres fils : Siméon, Lévi et Juda.

Rachel, voyant qu’elle ne pouvait enfanter, fut fort contrariée. Elle dit à Jacob : « Voici ma servante Bilha ; va vers elle ; qu’elle enfante sur mes genoux, et que par elle j’aie aussi des fils » (Genèse 30:3). Jacob prit donc également Bilha pour femme, et elle lui donna deux fils : Dan et Nephthali (versets 6-8).

Léa ayant cessé d’avoir des enfants, elle donna pour femme à Jacob sa servante Zilpa, qui eut deux fils : Gad et Aser (versets 11-13).

Dieu bénit de nouveau Léa qui eut deux autres fils : Issacar et Zabulon (versets 17-20), puis une fille du nom de Dina (verset 21).

Par la suite, Dieu bénit de nouveau Rachel, qui eut deux autres fils : Joseph et Benjamin (versets 22-24, Genèse 35:16-18).

Jacob devient riche

Les années de service de Jacob chez Laban s’achevant, Jacob souhaita rentrer dans son pays, accompagné de ses femmes et de ses enfants. Laban le supplia de rester : « Je vois bien que l’Eternel m’a béni à cause de toi ; fixe-moi ton salaire, et je te le donnerai.

«  Jacob lui dit : Tu sais comment je t’ai servi, et ce qu’est devenu ton troupeau avec moi ; car le peu que tu avais avant moi s’est beaucoup accru, et l’Eternel t’a béni sur mes pas. Maintenant, quand travaillerai-je aussi pour ma maison ?

« Laban dit : Que te donnerai-je ? Et Jacob répondit : Tu ne me donneras rien. Si tu consens à ce que je vais te dire, je ferai paître encore ton troupeau, et je le garderai. Je parcourrai aujourd’hui tout ton troupeau ; mets à part parmi les brebis tout agneau tacheté et marqueté et tout agneau noir, et parmi les chèvres tout ce qui est marqueté et tacheté. Ce sera mon salaire » (Genèse 30:27-32).

Laban acquiesça. Jacob augmenta ainsi son troupeau, travailla dur, devint riche, eut beaucoup de bêtes et beaucoup de serviteurs.

Le moment de partir

Les fils de Laban se plaignirent : « Jacob a pris tout ce qui était à notre père, et c’est avec le bien de notre père qu’il s’est acquis toute cette richesse. Jacob remarqua aussi le visage de Laban ; et voici, il n’était plus envers lui comme auparavant » (Genèse 31:1-2).

Jacob dit à Léa et à Rachel qu’il était temps de rentrer dans son pays. Lui, sa famille et ses troupeaux partirent pour Charan. Laban ignorait que Jacob était parti. Il ne s’en aperçut que trois jours plus tard. Puis il remarqua que plusieurs de ses idoles avaient disparu ; Rachel les avait prises avant de partir (ce qu’elle n’aurait pas dû faire).

Laban poursuit Jacob

Laban et ses fils poursuivirent Jacob. Ils le rejoignirent au bout de sept jours. Laban dit alors à Jacob : «  Qu’as-tu fait ? Pourquoi m’as-tu trompé, et emmènes-tu mes filles comme des captives par l’épée ? Pourquoi as-tu pris la fuite en cachette, m’as-tu trompé, et ne m’as-tu point averti ? Je t’aurais laissé partir au milieu des réjouissances et des chants, au son du tambourin et de la harpe. Tu ne m’as pas permis d’embrasser mes fils et mes filles ! » (Genèse 31:26-28). Puis il ajouta : « Pourquoi as-tu dérobé mes dieux ? » (verset 30).

Jacob répondit : « J’avais de la crainte à la pensée que tu m’enlèverais peut-être tes filles. Mais périsse celui auprès duquel tu trouveras tes dieux ! En présence de nos frères, examine ce qui t’appartient chez moi, et prends-le. Jacob ne savait pas que Rachel les avait dérobés » (versets 31-32).

Laban fouilla toutes les tentes, mais ne trouva pas ses idoles. Rachel les avait cachées dans une selle de chameau, et était assise dessus. Son père ne lui demanda pas de se lever.

Jacob s’irrita contre Laban et lui dit : « Quel est mon crime, quel est mon péché, que tu me poursuives avec tant d’ardeur ? Quand tu as fouillé tous mes effets, qu’as-tu trouvé des effets de ta maison ? Produis-le ici devant mes frères et tes frères, et qu’ils prononcent entre nous deux. Voilà vingt ans que j’ai passés chez toi » (versets 36-38). « Si je n’avais pas eu pour moi le Dieu de mon père, le Dieu d’Abraham, celui que craint Isaac, tu m’aurais maintenant renvoyé à vide » (verset 42).

Une alliance

Laban répondit : « Ces filles sont mes filles, ces enfants sont mes enfants […] Viens, faisons alliance, moi et toi » (versets 43-44). Jacob prit une pierre, et il la dressa pour monument. Ils prirent des pierres, et firent un monceau. Puis Laban dit à Jacob : « Que ce monceau soit témoin et que ce monument soit témoin que je n’irai point vers toi au-delà de ce monceau, et que tu ne viendras point vers moi au-delà de ce monceau et de ce monument, pour agir méchamment » (verset 52). Laban se leva de bon matin, embrassa ses fils et ses filles, et les bénit. Ensuite il partit pour retourner dans sa demeure.

Dieu avait dit à Jacob : « Retourne au pays de tes pères et dans ton lieu de naissance, et je serai avec toi » (Genèse 31:3). Jacob se dirigeait donc vers son pays natal. Des anges de Dieu le rencontrèrent. « En les voyant, Jacob dit : C’est le camp de Dieu ! » (Genèse 32:1-2). Il fut rassuré, sachant que l’Éternel prendrait soin de lui et de sa famille.

À la rencontre d’Ésaü

Bien des années auparavant, Jacob s’était enfui parce que son frère Ésaü cherchait à le tuer. Jacob envoya donc des messagers vers son frère, pour lui dire : « Ainsi parle ton serviteur Jacob : J’ai séjourné chez Laban, et j’y suis resté jusqu’à présent ; j’ai des bœufs, des ânes, des brebis, des serviteurs et des servantes, et j’envoie l’annoncer à mon seigneur, pour trouver grâce à tes yeux » (Genèse 32:4-5).

Les messagers revinrent auprès de Jacob, en disant : « Nous sommes allés vers ton frère Esaü ; et il marche à ta rencontre, avec quatre cents hommes » (verset 6). Jacob fut très effrayé, et saisi d’angoisse. Il partagea en deux camps les gens qui étaient avec lui, les brebis, les bœufs et les chameaux, espérant qu’au moins l’un des deux camps ne soit pas attaqué. Puis il demanda à Dieu de le protéger contre Ésaü.

Jacob décida d’envoyer des présents à son frère – des chèvres, des boucs, des brebis, des béliers, des chameaux, des vaches, des taureaux, des ânesses et des ânes – précédant ses serviteurs, successivement, espérant qu’Ésaü les accepterait et lui pardonnerait, n’étant plus hostile. Cette nuit-là, Jacob envoya sa famille de l’autre côté de la rivière, et il demeura seul.

Luttant avec Dieu

Un homme apparut à Jacob. Il lutta avec lui toute la nuit. C’était Dieu, mettant Jacob à l’épreuve. Jacob refusa d’abandonner le combat ; aussi Dieu lui déboita-t-il la hanche.  

L’Éternel lui dit : « Laisse-moi aller, car l’aurore se lève. Et Jacob répondit : Je ne te laisserai point aller, que tu ne m’aies béni. Il lui dit : Quel est ton nom ? Et il répondit : Jacob. Il dit encore : ton nom ne sera plus Jacob, mais tu seras appelé Israël ; car tu as lutté avec Dieu et avec des hommes, et tu as été vainqueur » (Genèse 32:26-28).

Jacob lui demanda : « Fais je te prie, connaître ton nom. Il répondit : Pourquoi demandes-tu mon nom ? Et il le bénit là.  Jacob appela ce lieu du nom de Peniel ; car, dit-il, j’ai vu Dieu face à face, et mon âme a été sauvée » (versets 29-30).

Face à face avec Ésaü

Après cette confrontation, Jacob vit Ésaü, marchant à sa rencontre, avec quatre cents hommes. Il passa devant son groupe et se prosterna à terre sept fois, jusqu’à ce qu’il soit près de son frère. Esaü courut à sa rencontre ; il l’embrassa, se jeta à son cou, et le baisa. Et ils pleurèrent.

« Esaü, levant les yeux, vit les femmes et les enfants, et il dit : Qui sont ceux que tu as là ? Et Jacob répondit : Ce sont les enfants que Dieu a accordés à ton serviteur. Les servantes s’approchèrent, elles et leurs enfants, et se prosternèrent ; Léa et ses enfants s’approchèrent aussi, et se prosternèrent ; ensuite Joseph et Rachel s’approchèrent, et se prosternèrent » (33:5-7). Ésaü retourna chez lui.

Jacob était enfin de retour en Canaan, le pays de son père Isaac. Il avait fait la paix avec son frère Ésaü. Dieu le bénit et fut avec lui toute sa vie. Ses douze fils grandirent et eurent de grandes familles, devenant les 12 tribus d’Israël.

Joseph, l’un des plus jeunes fils d’Israël, fut vendu comme esclave alors qu’il était jeune, et emmené en Égypte. Dieu avait des projets pour lui ; il projetait d’aider sa famille quand une dure famine s’abattrait sur leur pays.

Questions

Voici quelques questions auxquelles réfléchir ou à se poser en famille :

  1. Combien de fils eut Jacob ? Vous rappelez-vous leurs noms ?
  2. Jacob eut une fille. Comment s’appelait-elle ?
  3. Qu’a prévu Dieu pour le mariage ? Quels problèmes surgirent quand on ne se conforma pas à ses directives, quand Jacob eut plus d’une femme ?
  4. Qu’advint-il quand Jacob décida de rentrer dans son pays avec sa famille ?
  5. Avec qui Jacob lutta-t-il ?
  6. En quoi le nom « Jacob » fut-il changé ?
  7. Que se passa-t-il quand Jacob vit son frère Ésaü ?

Pour plus de détails sur la vie de Jacob, lire nos articles Ésaü et Jacob et le droit d’aînesse et Jacob est trompé par Laban.