Que le vrai Jésus se fasse connaître !

Jésus-Christ a beau être la personne la plus connue dans l’histoire, combien d’idées qu’on se fait de Lui sont fausses ? Qui serait en mesure de reconnaître le vrai Jésus ?

Il y a presque deux décennies, un livre a été publié ayant pour titre Que le vrai Jésus se fasse connaître !

Le titre dudit ouvrage était dérivé d’une émission de télévision américaine populaire – To Tell the Truth [Pour dire vrai]. À chaque épisode, trois individus prétendant être la même personne répondaient à des questions posées par des vedettes qui essayaient d’identifier la vraie personne. À la fin de l’émission, une fois que chaque vedette avait voté, le présentateur disait : « Que le vrai … se lève ! »

Si l’on organisait un évènement de ce genre à propos de Christ, combien de personnes seraient en mesure d’identifier le vrai Jésus ? Est-il vraiment si difficile de savoir Qui Il était réellement ? Apparemment oui !

Au sein du christianisme, nombreuses sont les idées qui circulent à propos du Messie, et qui ne proviennent pas de la Bible. En fait, si vous prenez le Christ du christianisme traditionnel et le comparez à Celui de la Bible, vous constaterez qu’il existe des différences énormes entre les deux. Pratiquement tout est différent : Son apparence ; le récit de Sa naissance ; Son enseignement et Sa résurrection des morts après trois jours et trois nuits dans le sépulcre.

Tout un éventail d’idées

Prenons certains des enseignements parmi les prétendus chrétiens et les agnostiques – du bizarre au plus traditionnel – et comparons-les avec la Bible.

  • Les mormons enseignent que Jésus était le frère spirituel de Lucifer né d’une mère et d’un père célestes.
  • Les témoins de Jéhovah prétendent que Jésus est en fait l’archange Michel, un être créé qui mourut sur un poteau et ne ressuscita jamais dans un corps, de son sépulcre.
  • Il y a quelques années, un auteur professant l’agnosticisme affirma que Jésus n’avait jamais existé ; qu’Il n’était qu’un mythe, une légende concoctée à partir de croyances païennes pré-datant le Premier siècle (Mystery Babylon and the Lost Ten Tribes in the End Time, par Darrell Conder).

Que sommes-nous supposés penser ? Jésus était-Il réellement Dieu et doit-Il être adoré ? Bien que les religions païennes du passé aient énormément influencé le développement de nos versions modernes du christianisme, il est historiquement amplement prouvé qu’un homme appelé Jésus a réellement existé en Palestine au Premier siècle (lire à cet effet notre article sur VieEspoirEtVerite.org intitulé La Bible a-t-elle raison ? Troisième preuve : l’histoire).

Qui était Jésus ? L’enseignement traditionnel de la plupart des Églises chrétiennes est qu’Il était la deuxième Personne d’une prétendue « Trinité ». Or, cette croyance est bancale – ses partisans reconnaissant qu’il n’en est nulle part question dans les Écritures (lire notre article Dieu est-Il une Trinité ?)

Un autre Jésus

L’apôtre Paul, seulement deux décennies après que Jésus ait vécu en Palestine, avertit ses contemporains que des individus prêcheraient un autre Jésus (2 Corinthiens 11:1-15). N’est-ce pas précisément ce qui se passe de nos jours ? Le christianisme traditionnel ne prêche-t-il pas un Jésus ayant peu de ressemblance avec le Christ de la Bible ?

Par exemple, on nous présente souvent Jésus comme un bébé dans une mangeoire, à Noël, et comme un individu horriblement battu et pendant à une croix à Pâques. Les représentations de Lui le décrivant surtout faible, les cheveux longs, et les traits d’un occidental. En fait, Jésus n’avait pas du tout cette apparence ; il ressemblait au Juif moyen de Son temps et n’avait pas de longs cheveux (1 Corinthiens 11:14 ; lire à cet effet notre article Physiquement, comment était Jésus ?).

Quand on examine les faits, il devient clair que le vrai Jésus – Celui dont il est question dans la Bible – n’est pas le même que celui qu’on prêche généralement dans le christianisme traditionnel. Comment est-ce possible ? Le christianisme n’est-il pas basé sur Christ ? Si le vrai Jésus n’est pas prêché par les dénominations chrétiennes traditionnelles, à quoi ressemblait, en fait, le Jésus de la Bible ?

Que le vrai Jésus Se fasse connaître !

Il Se fera connaître à nous si nous consultons uniquement la Bible.

Dieu ou fou

Dans le Nouveau Testament, Dieu est décrit comme « Dieu avec nous » et « manifesté en chair ». Dans Matthieu 1:23, il est appelé « Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous », et dans 1 Timothée 3:16, Paul parle de Christ en tant que « Dieu … manifesté en chair ».

Lewis, professeur à Cambridge et ancien agnostique, a – dans son livre Mere Christianity – écrit ceci à propos du Christ : « Je m’efforce ici d’empêcher à qui que ce soit de dire les choses vraiment stupides qu’on dit souvent à son sujet [au sujet de Jésus] : Je suis disposé à l’accepter comme un grand pédagogue moral, mais je n’accepte pas sa prétention d’être Dieu. C’est quelque chose qu’on ne doit pas dire. Un homme qui n’était qu’homme et disait le genre de choses que Jésus disait ne serait pas un grand pédagogue moral. Ou bien ce serait un lunatique – semblable à quelqu’un qui prétendrait être un œuf poché – ou il serait le diable ou l’enfer. À vous de choisir. Ou bien cet homme était – et est – le Fils de Dieu ; ou bien c’était un fou ou pire encore ».

Ou bien Jésus était ce qu’Il prétendait être – Dieu dans la chair – ou Il ne l’était pas.

Le Jésus de la Bible

Voici ce que la Bible nous dit à propos du Christ :

  • Il avait le pouvoir de donner la vie à Ses disciples (Jean 5:21 ; 10:28).
  • Il disait que Lui et le Père étaient à l’unisson (Jean 17:20-23).
  • Quand Il était sur terre, on L’adora (Matthieu 2:11 ; 14:33 ; 28:9). On ne devrait adorer que Dieu (Matthieu 4:9-10 ; Luc 4:8 ; Apocalypse 9:10).
  • Il pardonnait les péchés (Marc 2:5).
  • Il déclara qu’Il retournerait à Dieu (Jean 3:13) et retrouverait Sa gloire antérieure (Jean 17:5).
  • Il était Dieu (Jean 1:1 ; 8:58 ; 10:33).
  • Thomas Lui dit : « mon Dieu » (Jean 20:28).
  • C’est par Lui que Dieu a créé toutes choses (Colossiens 1:16-17 ; Hébreux 1:2).

Un segment important des Écritures

L’un des segments des Écritures déclarant clairement que Jésus était Dieu est Jean 1:1-5. Bien que ces versets soient puissants et concluants, il y a toujours des gens qui prétendent que Christ « ressemblait » seulement à Dieu ; qu’en fait Il n’était pas réellement Dieu mais un être créé. C’est fort peu probable quand on examine les mots grecs originaux utilisés dans ces versets.

Le mot grec principal pour « Dieu » est theos. L’apôtre Jean se sert de theos à 70 reprises dans ses écrits, et il est toujours question de Dieu. Si Jean croyait que Jésus ressemblait seulement à Dieu, n’étant pas réellement Dieu, il se serait servi d’un autre mot grec. Il y a aussi le mot theios qui est traduit pas « divinité ».

Néanmoins, Jean ne dit pas seulement que La Parole était divine ou ressemblait à Dieu ; il précise qu’Elle était Dieu !

La structure de la phrase, dans Jean 1:1, indique que Christ est Dieu et existait avant Sa naissance en tant qu’homme : « Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu » (c’est nous qui soulignons).

Le mot grec traduit en français par « avec » est pros, et il indique une position (comme, par exemple, je suis avec vous, ou à côté de vous). Pour que le mot grec pros, dans ce verset, soit correct, il doit y être question de deux Êtres. Et ces deux êtres sont appelés Dieu !

Le Robertson’s New Testament Word Pictures note ce qui suit à propos de ce verset : « Bien qu’existant éternellement avec Dieu, le Logos [la Parole ou le Verbe] était en parfaite unité avec Dieu. Pros, avec l’accusatif, décrit l’égalité et l’intimité, la relation de face à face ».

Jésus et le tétragramme

Dans les écrits hébraïques, la Parole – Celui qui devint Jésus-Christ – est souvent identifiée par le nom hébreu pour Dieu YHWH probablement prononcé Yaweh. Les Juifs en sont venus par prendre YHWH pour le nom sacré de Dieu et, du fait de sa nature sacrée, refusent depuis longtemps de le prononcer. Les érudits, de nos jours, se réfèrent à ces lettres comme le tétragramme (les quatre lettres).

Dans Zacharie 14:3-4, il est question de la venue de YHWH sur terre :

« L’Eternel [YHWH] paraîtra, et il combattra ces nations, comme il combat au jour de la bataille. Ses pieds se poseront en ce jour sur la montagne des Oliviers, qui est vis-à-vis de Jérusalem, du côté de l’orient ».

Comparez ce passage avec Actes 1:9-12 ; 1 Thessaloniciens 4:16 et Apocalypse 19:11-16 où il est écrit que Christ va revenir au mont des Oliviers et détruire les armées rassemblées pour Le combattre. Zacharie 14 est une prophétie sur le Second Avènement de Christ, qui est appelé YHWH et, en français, « l’Éternel ».

Le vrai Jésus va effectivement se faire connaître à ce moment-là, de sorte que le monde entier Le verra !

Le vrai Christ

Entre-temps, vous pouvez apprendre à connaître le vrai Jésus. Nous n’avons fait, dans cet article, qu’effleurer le sujet, mais vous pouvez en savoir plus en consultant les articles affichés dans notre section Qui est Jésus ? sur VieEspoirEtVerite.org.

Le vrai Jésus naquit d’une mère humaine, mais Il existait avant de naître en tant qu’homme. Il parla à Énoc et marcha avec lui, de même qu’avec Abraham, Moïse et les anciens prophètes, et Il Se fit connaître en tant que l’Éternel (YHWH). En tant qu’être humain, Il naquit de Marie, qui était fiancée à Joseph quand l’ange lui annonça qu’elle deviendrait enceinte du Messie (Luc 1:30-35).

En tant qu’être humain, Jésus descendait de David et accomplit beaucoup de prophéties relatives à sa lignée (Matthieu 1 ; Luc 3). Il fut baptisé par Jean-Baptiste vers l’âge de 30 ans et débuta alors Son ministère. Il mourut sur un poteau hors de Jérusalem, et ressuscita après avoir passé exactement trois jours et trois nuits dans le sépulcre, comme Il l’avait prophétisé. Il est le Messie et notre Sauveur et Il va revenir sur terre une deuxième fois pour sauver l’humanité (Hébreux 9:28).

Le christianisme a adopté une optique de Jésus qui diffère considérablement de celle de la Bible. Qui est le vrai Jésus-Christ ? L’Écriture révèle qu’Il n’est pas l’une des trois « Personnes » d’un Dieu en trois Personnes ; qu’Il n’est pas un Être créé ; qu’Il est Dieu et qu’Il a toujours existé aux côtés de Dieu le Père.

Puis Il est le Sauveur de l’humanité (Jean 3:16)