Jésus a-t-Il été créé ?

Qui était Jésus-Christ ? Était-Il un homme, un ange ou un autre être créé ? Beaucoup s’interrogent à propos de Sa nature et de Son origine. Que déclare la Bible à Son sujet ?

Il est écrit : « Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis » (Jean 8:58).

Il y a quelque 2 000 ans, Jésus naquit donc comme être humain.

Mais où était-Il avant cet événement majeur ? A-t-Il existé éternellement ? Jésus a-t-Il été créé par Dieu le Père ? Dans l’affirmative, quand ? Avant la création de la terre et de l'univers ? Juste avant le déluge ? Au moment où Il fut incarné (quand il naquit en tant qu’être humain) ? La Bible élucide-t-elle ces questions ? Ces dernières sont toutes liées à la prétendue divinité de Christ.

Comme nous allons le constater, d’après la Bible, Jésus n'a pas été créé ; en fait, Il est Dieu de toute éternité.

De nombreux passages de l'Ancien Testament et du Nouveau Testament abordent ce sujet. Nous allons en examiner plusieurs, pour nous assurer que nous comprenons ce que révèlent ces écrits.

Le Logos

Jean 1:1-3 se distingue comme l'un des passages les plus importants concernant la nature de Jésus-Christ. Ces versets établissent en effet l'existence de Jésus-Christ avant la création, et dès le début, aux côtés de Dieu le Père.

« Au commencement était la Parole, et la Parole était avec Dieu, et la Parole était Dieu. Elle était au commencement avec Dieu. Toutes choses ont été faites par elle, et rien de ce qui a été fait n’a été fait sans elle. » Pour bien préciser Qui était la Parole, Jean déclare au verset 14 : « Et la parole a été faite chair, et elle a habité parmi nous ».

Le mot avec, utilisé deux fois dans ces trois versets, communique – selon le commentaire de Jamieson, Fausset et Brown  – deux concepts-clés : 1) « Qu'Il existait en tant qu’être conscient distinct de Dieu, dans le sens que l’on existe indépendamment de l’être avec qui l’on se trouve » et  2) « qu'Il était associé à Lui dans une communion mutuelle ».

Il importe de souligner un fait important à propos du verset 3 : il est écrit que rien n’a été fait sans Lui. Jésus a-t-Il donc été créé ? Non, car s’Il était un Être créé, Il aurait dû Se créer Lui-même ! Rien signifie précisément cela : rien. Le Père et la Parole – qui est venue sur terre en la personne de Jésus-Christ – existent de toute éternité.

Dans Jean 1:1-2, l’expression traduite en français par la Parole est le mot grec Logos. Le nouveau dictionnaire biblique illustré explique à propos de logos « Toutefois, il déborde de la simple notion du "mot dit," et renferme les idées de pensée, d’intelligence derrière cette pensée, et d’expression compréhensible de cette pensée. »

Logos est le mot grec pour parole. Les lecteurs de l'époque de l’apôtre Jean connaissaient bien ce terme. Il était aussi employé comme terme précis dans la philosophie antique et la théologie. Philon, un Juif helléniste d'Alexandrie qui vécut à l'époque de Christ, le développa de manière détaillée. L’apôtre Jean s’en est servi, lui, pour décrire le second Être appelé Dieu !

Le mot logos n’indiquant pas directement, par définition, une personne, certains ont conclu que  les pensées de Dieu ou Ses énoncés représentaient la Parole et qu’elles devinrent le Christ incarné. Or, la Parole est décrite comme étant au commencement avec Dieu.

Dans Jean 1:4 nous lisons : « En elle était la vie, et la vie était la lumière des hommes ». Cela montre que la Parole n’était pas seulement une pensée ou une expression ; la Parole était vivante. Ainsi, dans ces premiers versets de l'Evangile de Jean, nous voyons Jean appliquant un terme familier, logos, à un être vivant qui existait avec le Père dès le début, avant que le monde ait été créé.

Bien que Porte-parole ne soit pas une définition directe de logos, Jésus-Christ est décrit comme Celui qui parle au nom du Père. Grâce à la puissance de l'Esprit Saint, Il a communiqué les  pensées de Son Père (Jean 3:34 ; Hébreux 1:1-2). La Bible est la Parole écrite de Dieu, et Jésus-Christ est la Parole vivante, personnifiée de Dieu – un Être à part qui a été envoyé pour prononcer les paroles de Dieu.

Nous trouvons trois éléments appliqués à Jésus-Christ dans ces quelques premiers versets de Jean 1 : l’existence, la relation et l'identification. Il existait au commencement avec le Père dans une relation étroite avec Lui. Il est identifié comme la Parole – un autre nom pour cet Être merveilleux que nous appelons Seigneur et Sauveur.

Des versets qui établissent la préexistence de Jésus

Remarquons maintenant un certain nombre de versets qui démontrent la préexistence de Jésus  avant Son incarnation – avant Sa naissance humaine.

  • Luc 10:18 : « Jésus leur dit : Je voyais Satan tomber du ciel comme un éclair ».  La chute de Satan a eu lieu avant que ce dernier n’ait tenté Adam et Eve dans le jardin d'Eden.
  • Jean 17:5 : « Et maintenant toi, Père, glorifie-moi auprès de toi-même de la gloire que j’avais auprès de toi avant que le monde soit ». Il est clair que Christ existait avant la création du monde.
  • Jean 17:24 : « Père, je veux que là où je suis ceux que tu m’as donnés soient aussi avec moi, afin qu’ils voient ma gloire, la gloire que tu m’as donnée, parce que tu m’as aimé avant la fondation du monde ». Certains diraient que le Père L'aimait avant Sa prétendue création ; il est beaucoup plus logique de dire que Christ était présent avec le Père.
  • 1 Corinthiens 10:4 : « ils ont tous bu le même breuvage spirituel, car ils buvaient à un rocher spirituel qui les suivait, et ce rocher était Christ ». Celui qui devint plus tard Christ existait en tant que l’Éternel, et c’est Lui qui guida jadis Israël. Le contexte montre en effet qu’il s’agit de la période où Israël sortit d'Egypte et marcha dans le désert.
  • 1 Corinthiens 10:9 : « Ne tentons point le Seigneur, comme le tentèrent quelques-uns d’entre eux, qui périrent par les serpents ». Une fois de plus, les Israélites n’auraient pas pu tenter (ou tester) Christ, s’Il n’était pas avec eux.
  • Colossiens 1:16-17 : « Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui. Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui ». (C’est nous qui soulignons). Jésus-Christ est Celui par qui toutes choses en sont venues à exister.
  • Hébreux 1:10 : « Et encore : Toi, Seigneur, tu as au commencement fondé la terre, et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ».  Ce passage – Psaumes 102:26 – appuie le passage précédent (Colossiens 1:16-17).
  • Michée 5:1 : « Et toi, Bethléhem Ephrata, petite entre les milliers de Juda, de toi sortira pour moi celui qui dominera sur Israël, et dont les activités remontent aux temps anciens, aux jours de l’éternité ». Voici une prophétie concernant Jésus-Christ, incluant le fait qu’Il existe de toute éternité.

Je suis

Un autre passage important montrant que Jésus n'a pas été créé se trouve dans Jean 8:58 : « Jésus leur dit : En vérité, en vérité, je vous le dis, avant qu’Abraham fût, je suis [allusion étant faite au nom de l’Éternel – YHVH – "Je Suis Celui qui Suis"].» (Un autre passage important employant ce terme, dans les Evangiles, se trouve dans Marc 14:61-62, où la même remarque s’applique).

Ici nous trouvons donc une référence au « Je suis » d'Exode 3:14, où l’Éternel  [YHVH – « Je Suis Celui qui Suis »] Se révéla à Moïse. Ce nom se réfère à l'Eternel qui a la vie inhérente en Lui-même.

Ce nom et sa signification sont étroitement associés au tétragramme YHWH, habituellement traduit par l’Éternel dans l'Ancien Testament. Ce tétragramme s’apparente d’ailleurs à la notion d’Hébreux 13:8 : « Jésus-Christ est le même hier, aujourd’hui, et éternellement. »

Dans Exode 3, le « Je suis » (verset 14) assure Moïse, et par là même les Israélites, qu'Il continuera d'être ce qu'il est depuis l’éternité dans le passé et sera éternellement dans l'avenir. Il n'a pas changé ; ils pouvaient Lui faire confiance. Jésus Lui-même S’identifie comme le « YHVH », dans Jean 18:6 (souvent traduit à tort, en français par un simple « C’est moi » ; Il s’agit en fait de « Je Suis celui qui Suis » !)

Dans le récit de Jean, Jésus ne dit pas qu’Il en est venu à exister avant Abraham, mais qu'Il existait avant qu'Abraham ne fût.

Jésus est divin

Les Écrits du Nouveau Testament décrivent Jésus comme divin ; comme Dieu. Paul a écrit dans 1 Timothée 3:16, « Et, sans contredit, le mystère de la piété est grand : Dieu a été manifesté en chair, justifié par l’Esprit, vu des anges, prêché aux nations, cru dans le monde, élevé dans la gloire ». Le mot grec pour Dieu dans ce passage est Théos, le mot principal employé pour Dieu dans le Nouveau Testament.

En outre, notons Tite 1:3 : « et qui a manifesté sa parole en son temps par la prédication qui m’a été confiée d’après l’ordre de Dieu notre Sauveur ». Notre Sauveur est ici appelé Dieu (dans le grec : Théos).

Le verset 4 souligne en outre que le terme Sauveur s’applique à Jésus-Christ. « Que la grâce et la paix te soient données de la part de Dieu le Père et de Jésus-Christ notre Sauveur ! » Une nette distinction est établie entre Dieu le Père et Jésus-Christ qui est notre Sauveur. Il souligne également que Jésus est divin !

Remarquons Tite 2:9-10 ainsi : « Exhorte les serviteurs à être soumis à leurs maîtres, à leur plaire en toutes choses, à n’être point contredisants, à ne rien dérober, mais à montrer toujours une parfaite fidélité, afin de faire honorer en tout la doctrine de Dieu notre Sauveur ». Et au verset 13 de conclure : « en attendant la bienheureuse espérance, et la manifestation de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur Jésus-Christ ».

Ajoutez à cela une prophétie de Jésus-Christ dans Matthieu 1:23, une citation d’Ésaïe 7:14 : « Voici, la vierge sera enceinte, elle enfantera un fils, et on lui donnera le nom d’Emmanuel, ce qui signifie Dieu avec nous ».

Jésus-Christ était et est divin – Il est Dieu. La nature de la divinité est l'éternité. Notons 1 Jean 1:2 : « la vie a été manifestée, et nous l’avons vue et nous lui rendons témoignage, et nous vous annonçons la vie éternelle, qui était auprès du Père et qui nous a été manifestée ».

Voilà donc plusieurs passages saillants de la Bible qui montrent que Jésus-Christ a toujours existé et n'a pas été créé. Nous vous conseillons de lire les autres articles de cette section sur notre grand Dieu et sur Son divin Fils, Jésus-Christ.

Pour en savoir plus, consulter notamment les articles de notre section : « Qui est Jésus ? »