Né pour devenir Roi

On sait généralement que Jésus-Christ naquit pour devenir notre Sauveur, mais combien savent qu’Il est né pour devenir Roi, et qu’Il veut que nous devenions rois, nous aussi ?

Vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les mages offrirent de l’or, de l’encens et de la myrrhe ? Ces présents étaient typiques de ce que l’on offrait aux rois, tout comme la reine de Séba offrit à Salomon de l’or et des aromates (1 Rois 10:10).
 
Et vous êtes-vous jamais demandé pourquoi les mages demandèrent au roi Hérode « Où est le roi des Juifs qui vient de naître ? » (Matthieu 2:2). Il est clair qu’ils prenaient les prophéties du Christ, en tant que roi oint, à la lettre. Et Hérode lui aussi, car il essaya ensuite de tuer tout concurrent éventuel pour le trône.
 
Matthieu a amplement démontré que Jésus était de la lignée royale du roi le plus connu d’Israël, le roi David. Et Jésus Lui-même dit au gouverneur romain Pilate : « Tu le dis, je suis roi. Je suis né et je suis venu dans le monde pour rendre témoignage à la vérité » (Jean 18:37).
 

Le message de l’ange à Marie

Avant la naissance de Jésus, l’ange Gabriel apporta un important message à Marie : « Et voici, tu deviendras enceinte, et tu enfanteras un fils, et tu lui donneras le nom de Jésus. Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut, et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père. Il règnera sur la maison de Jacob éternellement, et son règne n’aura point de fin » (Luc 1:31-33).
 
Ce royaume éternel avait été annoncé dans de nombreux passages de l’Ancien Testament, comme dans Daniel : « Dans le temps de ces rois, le Dieu des cieux suscitera un royaume qui ne sera jamais détruit, et qui ne passera point sous la domination d’un autre peuple ; il brisera et détruira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (Daniel 2:44).
 
En tant que le Fils du Très-Haut, Jésus allait mourir et devenir le Sauveur de l’humanité. Le nom Jésus provient de la forme grecque du nom Josué, qui signifie sauveur en hébreu. Le titre Christ est l’équivalent du terme hébreu Messie, qui signifie Oint. 
 
D’après la Bible, on avait coutume d’oindre les rois, comme David l’avait été (1 Samuel 16:12-13). Comme l’indique le premier chapitre de l’Évangile selon Matthieu, Jésus-Christ était un descendant direct de David. Étant le Messie (l’Oint), Il héritera du trône de David et Il deviendra en outre le Roi des rois sur toute la Terre. Il S’apprête à occuper Son poste, le moment venu.
 
Évidemment, les disciples se demandaient quand Jésus s’emparerait du trône en tant que Roi. Ils demandèrent au Christ ressuscité : « Seigneur, est-ce en ce temps que tu rétabliras le royaume d’Israël ? » (Actes 1:6).
 

Une question de temps

Dans l’esprit des apôtres, le Roi et Messie allait rapidement libérer Son peuple du joug romain et instaurer une ère de paix et de prospérité, d’après les prophéties qu’ils avaient entendues dès leur enfance.
 
Mais Jésus savait qu’il y avait beaucoup à faire avant qu’Il ne puisse revenir comme conquérant, et cela pour le bien de toute l’humanité. Il expliqua à Ses disciples que seul le Père savait quel serait le bon moment. Entre-temps, Son peuple devait être impliqué dans une œuvre spéciale, jusqu’à la fin de l’ère présente :
 
« Il leur répondit : Ce n’est pas à vous de connaître les temps ou les moments que le Père a fixés de sa propre autorité. Mais vous recevrez une puissance, le Saint-Esprit survenant sur vous, et vous serez mes témoins à Jérusalem, dans toute la Judée, dans la Samarie, et jusqu’aux extrémités de la terre » (Actes 1:7-8 ; lire aussi Matthieu 24:36).
 
L’Église de Dieu a pour mission de proclamer l’Évangile (ou bonne nouvelle) de la venue du Roi, de Son Royaume et de Ses lois pour tous ceux qui deviendront Ses sujets Matthieu 24:14 ; 28:18-20).
 
Mais quand prendra-t-Il Son poste de Roi ? Jésus dit à Pilate : « Mon royaume n’est pas de ce monde […] Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi afin que je ne sois pas livré aux Juifs ; mais maintenant mon royaume n’est point d’ici-bas » (Jean 18:36).
 

Pas de ce monde

Que voulait dire Jésus quand Il déclara : « Mon royaume n’est pas de ce monde » ?
 
Le monde où nous vivons a l’habitude, depuis plusieurs millénaires, de se servir au lieu de servir. Nous réagissons souvent, dans la vie, par le souci de soi au lieu d’obéir à Dieu et de nous soucier des autres comme de nous-mêmes. L’apôtre Jean a déclaré : « Tout ce qui est dans le monde, la convoitise de la chair, la convoitise des yeux, et l’orgueil de la vie, ne vient point du Père, mais vient du monde. Et le monde passe, et sa convoitise aussi ; mais celui qui fait la volonté de Dieu demeure éternellement » (1 Jean 2:16-17).
 
La voie divine consiste à donner. La règle de Jésus sera toujours pour le bien et pour le développement de l’humanité. 
 
Ce n’est pas de cette manière que la plupart des dirigeants mondiaux se comportent. Comme Jésus l’expliqua à Ses disciples, « Vous savez que les chefs des nations les tyrannisent, et que les grands les asservissent. Il n’en sera pas de même au milieu de vous. Mais quiconque veut être grand parmi vous, qu’il soit votre serviteur ; et quiconque veut être le premier parmi vous, qu’il soit votre esclave. C’est ainsi que le Fils de l’homme est venu, non pour être servi, mais pour servir et donner sa vie comme la rançon de beaucoup » (Matthieu 20:25-28).
 
Ce dévouement pour servir l’humanité sera la principale caractéristique du règne du Roi des rois. Il est écrit : « Il sera le juge des nations », et de ce fait, les hommes, « de leurs glaives […] forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes » (Ésaïe 2:4 ; Michée 4:3) ; les ennemis ancestraux vivront en paix et se comprendront. 
 

S’emparant du pouvoir comme Roi des rois

La Bible décrit l’époque merveilleuse où Jésus-Christ S’emparera des gouvernements de la Terre, à Son Second Avènement.
 
« Le septième ange sonna de la trompette. Et il y eut dans le ciel de fortes voix qui disaient : Le royaume du monde est remis à notre Seigneur et à son Christ ; et il régnera aux siècles des siècles. Et les vingt-quatre vieillards, qui étaient assis devant Dieu sur leur trône, se prosternèrent sur leur face, et ils adorèrent Dieu, en disant : Nous te rendons grâces, Seigneur Dieu Tout-Puissant, qui es, et qui étais, car tu as saisi ta grande puissance et pris possession de ton règne » (Apocalypse 11:15-17).
 
Jésus-Christ portera le nom « ROI DES ROIS ET SEIGNEUR DES SEIGNEURS » (Apocalypse 19:16).
 
Mais qui seront les rois sur lesquels Christ sera Roi des rois ? La Bible révèle que les dirigeants humains, égoïstes, de l’ère présente seront remplacés, dans le monde à venir, par des dirigeants bienveillants étant – d’égoïstes qu’ils étaient – devenus des bienfaiteurs, ayant été changés en esprits à la résurrection, lors du retour de Christ (Apocalypse 5:10 ; 1 Thessaloniciens 4:16-17). 
 

Les chrétiens appelés à devenir des rois

L’apôtre Jean décrit le rôle du Christ à la fois en tant que notre Sauveur, et Roi, et nous préparant pour notre rôle futur : L’assister :
 
« A celui qui nous aime, qui nous a délivrés de nos péchés par son sang, et qui a fait de nous un royaume, des sacrificateurs pour Dieu son Père, à lui soient la gloire et la puissance, aux siècles des siècles ! Amen ! » (Apocalypse 1:5-6 ; lire aussi Apocalypse 20:4).
 
Jésus parle à plusieurs reprises, dans les Évangiles,  des futures fonctions de Ses disciples. À un moment donné, pendant leur formation, ces derniers Lui dirent : « Voici, nous avons tout quitté, et nous t’avons suivi ; qu’en sera-t-il pour nous ? ». En d’autres termes, cela en vaut-il la peine ? Jésus leur répondit : « Je vous le dis en vérité, quand le Fils de l’homme, au renouvellement de toutes choses, sera assis sur le trône de sa gloire, vous qui m’avez suivi, vous serez de même assis sur douze trônes, et vous jugerez les douze tribus d’Israël. Et quiconque aura quitté, à cause de mon nom, ses frères, ou ses sœurs, ou son père, ou sa mère, ou sa femme, ou ses enfants, ou ses terres, ou ses maisons, recevra le centuple, et héritera la vie éternelle » (Matthieu 19:28-29).
 
L’une des paraboles de Christ décrit plusieurs de Ses disciples recevant « le gouvernement de dix villes », d’autres cinq, etc. Cela montre que ceux qui s’acquittent de leurs responsabilités envers le Royaume seront mieux à même de servir l’humanité en tant que dirigeants, sous Christ (Luc 19:11-27 ; Matthieu 25:13-30).
 
Comment apprenons-nous à remplir des responsabilités aussi énormes ?
 

Apprenant à être des rois et des sacrificateurs

Jésus est déjà roi sur les chrétiens repentants et convertis, et Il prépare Ses disciples pour des responsabilités dans Son royaume. Comme l’a écrit l’apôtre Jean, « Tu as été immolé, et tu as racheté pour Dieu par ton sang des hommes de toute tribu, de toute langue, de tout peuple, et de toute nation ; tu as fait d’eux un royaume et des sacrificateurs pour notre Dieu, et ils régneront sur la terre » (Apocalypse 5:9-10).
 
Comment les rois sont-ils formés ? Prenons l’exemple de futurs rois ou reines dans les pays actuels où il y a une monarchie constitutionnelle. Ils apprennent à s’acquitter des responsabilités et des affaires de l’État dès leur plus tendre enfance. Le prince George, héritier en troisième position du trône d’Angleterre, est déjà devenu, à l’âge tendre d’un an, un représentant aimé de la monarchie britannique, et une formation rigoureuse l’attend. Évidemment, ses parents, Guillaume et Kate, duc et duchesse de Cambridge, sont surveillés de très près alors qu’ils remplissent certaines fonctions au nom de la reine Élizabeth. Quand les gens voient une attitude de service et de l’affection en dépit de situations éprouvantes, ils s’affectionnent de leurs monarques.
 
Notre formation en tant que rois dans un royaume éternel doit être encore plus rigoureuse. Mais elle peut aussi comprendre des petits détails que nous pouvons juger insignifiants. Jésus recherche la fidélité en tout, et Il récompensera ceux qui réussissent Son programme de formation : « C’est bien, bon et fidèle serviteur ; tu as été fidèle en peu de chose, je te confierai beaucoup ; entre dans la joie de ton maître » (Matthieu 25:23 ; c’est nous qui soulignons).
 
Il n’est pas nécessaire que nous ayons des biens en abondance pour avoir la nature de Dieu dans nos vies. Jésus parla de la veuve généreuse qui avait peu : « Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a mis plus que tous les autres ; car c’est de leur superflu que tous ceux-là ont mis des offrandes dans le tronc, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu’elle avait pour vivre » (Luc 21:3-4). Cette foi qu’elle avait que Dieu pourvoirait à ses besoins fait partie de la foi que nous devons avoir envers notre Père aimant qui veille sur nous dans les bons moments comme dans les mauvais.
 
Pendant cette formation, nous devons :
  • Apprendre les lois du Royaume et les respecter. Il s’agit des lois divines énoncées dans la Bible et expliquées par Jésus pour montrer leur intention spirituelle (Matthieu 5:17-48).
  • Raisonner et agir comme le Roi des rois. Cela sous-entend que nous nous repentons sincèrement des voies égoïstes que nous suivions jadis, et que nous permettons à l’Esprit de Dieu de résider en nous. Notre brochure gratuite intitulée Transformez votre vie ! vous aidera à amorcer ce processus.
  • Développer le caractère du Roi. Jésus-Christ était disposé à offrir Sa vie pour l’humanité. Il nous est dit de renoncer au péché et de Le suivre :
« Nous donc aussi, puisque nous sommes environnés d’une si grande nuée de témoins, rejetons tout fardeau, et le péché qui nous enveloppe si facilement, et courons avec persévérance dans la carrière qui nous est ouverte, ayant les regards sur Jésus, qui suscite la foi et la mène à la perfection ; en échange de la joie qui lui était réservée, il a souffert la croix, méprisé l’ignominie, et s’est assis à la droite du trône de Dieu » (Hébreux 12:1-2).  
 
Quand Jésus reviendra, Il établira le Royaume millénaire de Dieu, procurant à l’humanité ce qu’elle a toujours désiré : la paix, la sécurité, une vie qui vaille la peine d’être vécue, des familles heureuses et une relation avec Dieu qui a hâte de nous accueillir dans l’éternité.
 
La prophétie relative à ce grand Roi, et aux rois qui Le serviront, s’accomplira alors : « Celui qui est assis sur le trône dressera sa tente sur eux ; ils n’auront plus faim, ils n’auront plus soif, le soleil ni aucune chaleur ne les frapperont plus » (Apocalypse 7:15-17).
 
Jésus-Christ naquit afin de devenir notre Sauveur et afin de devenir notre Roi, pour notre bien à tous – pour toute la création. Ne manquez pas de lire, à ce sujet, notre brochure gratuite intitulée Le mystère du Royaume afin de mieux comprendre cette vérité biblique si merveilleuse si mal comprise.