La prochaine Réforme

Les activistes prônent le changement, et les responsables essaient d’instaurer des réformes. Christ, à Son retour, va apporter la transformation dont ce monde a si désespérément besoin.

Les protestataires s’assemblent souvent par centaines ou par milliers pour exprimer leur mécontentement envers leurs dirigeants, à propos de leurs conditions de vie ou de tel ou tel évènement.

La plus notoire des protestations dans l’histoire fut probablement celle de la Réforme (protestante) qui débuta en 1517 quand Martin Luther publia ses 95 thèses théologiques sur la puissance des indulgences, défiant particulièrement l’autorité du pape et l’Église catholique romaine en général. Luther réclama des réformes pour que soit restauré ce qu’il estimait être l’enseignement authentique de la Bible et qu’on libère les chrétiens de la corruption de l’Église catholique.

Bien que la Réforme amorcée par Luther ait eu des répercussions globales, de son temps, et que l’impact de celle-ci se fasse encore sentir de nos jours, il ne fut pas en mesure d’accomplir ce qu’il avait souhaité – à savoir la pleine restauration des enseignements de Jésus et de l’Église qu’Il a fondée.

Voilà quasiment 2 000 ans qu’on se dispute sur ce que Jésus a enseigné et sur ce que signifie Le suivre. Pour que cessent ces désaccords, il faudrait que Jésus Lui-même S’en mêle ; et c’est précisément ce qui va se produire. Christ a promis de revenir (Jean 14:1-3 ; Zacharie 8:3 ; Actes 1:9-11), et quand Il sera de retour, Il instaurera le gouvernement de Dieu sur terre, puis effectuera non seulement une Réforme mais une transformation totale, restaurant la vérité du message de l’Évangile (ou Bonne Nouvelle) du Royaume de Dieu.

Soumis à Son autorité et à Ses directives, le monde va totalement changer. Les peuples de toutes les nations vont enfin reconnaître en Christ leur Sauveur. Ils vont apprendre à vivre, à le faire tous ensemble, et dans un même dessein. La paix régnera à tous les niveaux – on aura la paix d’esprit ; la paix régnera dans les familles, et entre pays. Le monde va être transformé.

Un changement de cœur

Dans le fond, ce dont il est question, c’est du cœur humain ; la première étape va devoir être celle d’un changement des cœurs. Dans la Bible, le cœur représente les pensées, les émotions et le caractère humains – ce dont est intrinsèquement fait l’être humain. Jésus a dit du cœur humain qu’il est à l’origine de toutes sortes de mauvais comportements (Marc 7:20-23). Le prophète Jérémie a déclaré : « Le cœur est rusé, et désespérément malin par dessus toutes choses ; qui le connaîtra ? » (Jérémie 17:9 ; version Martin).

Il y a longtemps, Dieu conclut un contrat (une alliance) avec la nation d’Israël, promettant à Son peuple de le protéger et de le bénir abondamment s’il obéissait à Ses instructions. Le peuple accepta, mais l’Éternel savait qu’Israël n’avait pas vraiment le cœur à respecter les conditions de cette Alliance (Deutéronome 5:29).

Christ, à Son retour, va conclure une nouvelle Alliance avec tous les êtres humains. Une prophétie, dans le livre de Jérémie, indique que « les jours viennent, dit l’Eternel, où je ferai avec la maison d’Israël et la maison de Juda une alliance nouvelle… Je mettrai ma loi au-dedans d’eux, je l’écrirai dans leur cœur » (Jérémie 31:31, 33). Dieu a promis : « Je vous donnerai un cœur nouveau, et je mettrai en vous un esprit nouveau » (Ézéchiel 36:26).

Ce qui est à noter ici, c’est que Dieu va donner aux hommes « un esprit nouveau ». Lors de la Pentecôte, dont il est notamment question dans Actes 2, le Saint-Esprit de Dieu fut communiqué à ceux qui devinrent la première génération de Son Église, inaugurant la Nouvelle Alliance. Ce processus de conversion se poursuit depuis des siècles, à mesure que Dieu place de nouveaux convertis dans Son Église (Actes 2:38-39). Les prophéties de Jérémie et d’Ézéchiel s’appliquent à l’époque où Jésus va revenir et rendre ce même Esprit promis disponible à l’ensemble des êtres humains – Esprit qui opérera tout compte fait un changement de tous les cœurs.

Cette transformation des cœurs ne sera pas facile. Elle aura lieu à la suite d’évènements catastrophiques et douloureux devant se produire avant le retour de notre Sauveur, et ces évènements pousseront les hommes à se repentir (lire à cet effet notre article « Qu’est-ce que le Jour du Seigneur ? »). Néanmoins, à mesure que les êtres humains se soumettent à Christ, tout commencera à changer. Plutôt que de changer pour la forme, les êtres humains seront en mesure d’obéir, du cœur, à leur Créateur. Ils intérioriseront Ses lois, leurs dispositions charnelles cédant la place à l’humilité et à l’obéissance.

Un monde s’appuyant sur la vérité

Il est aberrant de constater la séduction et la confusion qui règnent dans le monde à présent. Quand Jésus va transformer la terre, la civilisation humaine s’appuiera alors sur la vérité. Les premiers versets du deuxième chapitre d’Ésaïe fournissent une prophétie étonnante sur la transformation que Jésus va effectuer :

« Il arrivera, dans la suite des temps, que la montagne de la maison de l’Eternel sera fondée sur le sommet des montagnes, qu’elle s’élèvera par-dessus les collines, et que toutes les nations y afflueront. Des peuples s’y rendront en foule, et diront : Venez, et montons à la montagne de l’Eternel, à la maison du Dieu de Jacob, afin qu’il nous enseigne ses voies, et que nous marchions dans ses sentiers. Car de Sion sortira la loi, et de Jérusalem la parole de l’Eternel » (Ésaïe 2:2-3).

Christ va restaurer la vérité universelle des lois divines, qui formeront le fondement de la nouvelle civilisation. Quand Il gouvernera la terre, de Jérusalem, les peuples de toutes les nations se rendront à Son trône pour apprendre comment vivre. La vérité divine, basée sur la loi de Dieu, se répandra – de Jérusalem – dans le monde entier.

Il est écrit : « La terre sera remplie de la connaissance de l’Eternel, comme le fond de la mer par les eaux qui le couvrent » (Ésaïe 11:9). Essayez d’imaginer un monde saturé de la vérité de la voie divine. La religion sera totalement transformée. Il n’y aura plus des centaines de religions adorant une foule de dieux différents. Jésus révélera le Père et dirigera l’humanité vers Lui, et tous apprendront à adorer le vrai Dieu.

Cette transformation débutera par les nations d’Israël et de Juda, mais s’étendra aussi aux nations qui ont adoré d’autres dieux (Zacharie 8:20-23). Une prophétie, dans le Psaume 98, loue l’Éternel qui « a manifesté son salut, Il a révélé sa justice aux yeux des nations. Il s’est souvenu de sa bonté et de sa fidélité envers la maison d’Israël, toutes les extrémités de la terre ont vu le salut de notre Dieu » (versets 2-3).

Un monde enfin en paix

Dotés d’un cœur disposé à obéir à la vérité divine, les êtres humains seront tout compte fait transformés – renonçant à la guerre et aux conflits ayant caractérisé leur histoire et adoptant la voie menant à une paix véritable, en sureté et sécurité.

Une statue bien connue se dresse devant le bâtiment des Nations Unies, à New York, portant l’inscription « De nos glaives forgeons des hoyaux ». Elle représente un homme martelant une épée pour en faire un soc, symbole de la fin des guerres et de la reconversion des armes en outils utiles. Cette idée est un idéal qui échappe aux êtres humains. Bien que fondées sur des intentions admirables, les Nations Unies n’ont pas réussi à empêcher les guerres et à instaurer la paix.

Cette statue se base sur Ésaïe 2:4 où il est écrit : « Il sera le juge des nations, l’arbitre d’un grand nombre de peuples. De leurs glaives ils forgeront des hoyaux, et de leurs lances des serpes : Une nation ne tirera plus l’épée contre une autre, et l’on n’apprendra plus la guerre ».

Christ aura l’autorité, l’amour et la sagesse nécessaires pour démêler les conflits ancestraux entre nations et cultures. Il n’y aura plus de tentatives humaines de paix échouées par des guerres, des traités ou des alliances. On n’apprendra plus à faire la guerre, et l’on ne fabriquera plus d’armements. L’humanité sera libre de concentrer ses efforts, ses ressources et sa créativité sur les moyens d’avoir la paix.

Une prophétie, dans Michée 4, est pratiquement identique à celle contenue dans les 4 premiers versets d’Ésaïe 2, mais elle inclut en plus un élément de sécurité et de paix : « Ils habiteront chacun sous sa vigne et sous son figuier, et il n’y aura personne pour les troubler ; car la bouche de l’Eternel des armées a parlé » (verset 4).

Une période de réforme individuelle

Jésus ira bien au-delà de la Réforme. Il va transformer le monde. L’apôtre Paul a écrit qu’il est dans les intentions de Dieu le Père de libérer l’humanité, par Christ, de ce « présent siècle mauvais » (Galates 1:4).

Ces évènements ne se produiront pas comme par magie. Changer tout un monde prend du temps. Et ce ne sera qu’un début. Le règne millénaire de Christ n’est qu’une étape dans le plan divin consistant à libérer l’humanité. Pour en savoir plus sur ce plan, nous vous proposons la lecture de nos deux brochures Le mystère du Royaume et Des jours fériés aux jours saints : le plan divin pour vous.

Pour comprendre ce que Jésus va accomplir, nous avons à présent la possibilité de conclure cette Nouvelle Alliance avec Dieu et Christ. Nos cœurs peuvent être transformés ; nous pouvons apprendre et édifier nos vies sur leur vérité ; nos vies peuvent avoir un sens et nous pouvons avoir la paix.