Dieu contre Satan

Une bataille herculéenne a lieu entre Dieu et un être spiritual puissant et inique – Satan, le diable. Tout compte fait, quelle en sera l’issue ?

Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre. Bien qu’on ne sache pas grand-chose du monde pré-adamique, la Bible déclare qu’avant la création de l’homme, Lucifer – l’un des anges de haut rang servant au trône de Dieu – se rebella contre Dieu et convainquit un tiers des anges de lui emboîter le pas (Ésaïe 14:12-15, Ézéchiel 28:13-16, Apocalypse 12:7-9).

Apparemment, à cause de cette gigantesque bataille, notre planète que Dieu avait créée magnifique (Ésaïe 45:18) devint informe et vide (Genèse 1:2). Du fait de sa rébellion, Lucifer devint l’Adversaire. Ses acolytes, les anges déchus, devinrent des démons.

Après avoir renouvelé la surface de la terre pour qu’elle puisse abriter la vie, Dieu créa le premier homme, Adam. Ève, la première femme, fut créée peu après. En plus de les placer dans le jardin d’Eden, où ils allaient pouvoir vivre et se multiplier, Dieu leur communiqua des instructions sur la voie à suivre pour être heureux et pour hériter la vie éternelle.

Toutefois, ce premier couple reçut aussi la liberté de choisir s’il obéirait à son Créateur, ou déciderait de faire route à part. Dieu donna à Adam et Ève leur première occasion de régner quand Il plaça toutes choses sous l’homme, lui donnant la domination sur l’œuvre de Ses mains (Psaume 8:5-9).

Satan s’attaque à l’humanité

Ayant été bannis sur la terre, avec la permission, à de rares occasions, de se présenter au trône de Dieu (Job 1:6), Satan et ses démons ne s’avouèrent pas vaincus pour autant. Satan ne tarda pas à mener campagne contre Dieu, dans le jardin d’Eden même.

L’archange déchu convainquit nos premiers parents de passer outre les instructions et les commandements divins. Il leur mentit, déclarant que l’homme a le droit de s’arroger la prérogative de décider ce qui est bien et ce qui est mal, ce qui est bon et ce qui est mauvais. Nos premiers parents ayant pris parti pour le séducteur suprême, ils prirent une tragique décision, et le péché fit son apparition dans le monde, et avec lui ses terribles conséquences – dont la mort. L’humanité cessa de se laisser guider par Dieu, et cessa de recevoir Ses bénédictions.

Du point de vue humain, c’est à ce moment-là qu’a débuté la bataille entre la lumière et les ténèbres, le bon et le mauvais, le bien et le mal ; c’est à ce moment-là que les deux camps se sont mis à s’opposer. Et cela a produit deux philosophies opposées.

Le résultat ? Nous vivons à présent dans un monde où s’entrechoquent deux types de valeurs morales, liées à la définition du péché et en fonction de qui règne ici-bas. Tant que l’homme refusera d’accepter la loi immuable de Dieu, il continuera à mener ce combat des siècles, fort de la philosophie de Satan selon laquelle les humains ont le droit de définir le bien et le mal.

Évoquant la confusion qu’une telle optique a provoquée, le prophète Ésaïe a déclaré, sous l’inspiration divine : « Malheur à ceux qui appellent le mal bien, et le bien mal, qui changent les ténèbres en lumière, et la lumière en ténèbres, qui changent l’amertume en douceur, et la douceur en amertume ! » (Ésaïe 5:20). L’humanité a perdu la capacité de raisonner convenablement et sagement.

Elle ne sait plus quel est le chemin de la paix et du bonheur. Son histoire n’est qu’une chronique de ses luttes dans ce combat des siècles. Quelle est la supercherie des siècles ? Et en quoi affecte-t-elle notre monde actuel ? Rappelez-vous comment Satan a séduit nos premiers parents.

Une supercherie mortelle

Peu après avoir créé l’homme et la femme, Dieu leur dit de s’adresser à Lui pour savoir ce qui est bien et ce qui est mal (Genèse 2:15-17). Satan entra en scène et fit passer Dieu pour un menteur et un oppresseur (Genèse 3:4-5). Ève se laissa séduire par cet argument (2 Corinthiens 11:3), et Adam se laissa tenter à son tour et goûta de l’arbre défendu (1 Timothée 2:14). Satan convainquit l’humanité qu’elle devait, et pouvait, décider d’elle-même ce qui est bien et mal.

C’est cela la supercherie suprême ! Le diable et ses démons ont répandu les ténèbres et l’oppression en les faisant passer pour de l’illumination et la liberté. À la suite du choix d’Adam, l’humanité a été retranchée de Dieu – la seule Source véritable de Lumière, de vie et de liberté.

Quelle supercherie ! L’auteur des ténèbres et de la mort s’est fait passer pour un ange de lumière, et il a vendu la potion la plus mortelle, la plus empoisonnée de tous les temps. Dieu avait bien dit : « le jour où tu en mangers, tu mourras certainement » (Genèse 2:17). Satan, en somme, déclara, lui : « Dieu sait pertinemment de quoi il en retourne ; Il vous raconte des histoires ! »

À travers les siècles, Satan et ses démons ont conçu divers stratagèmes pour dissimuler cette vieille engeance de mort.

Dieu contre Satan – une prophétie à grande longévité

Du fait du péché d’Adam, Dieu prit certaines mesures pour tous les acteurs présents lors de cette grande supercherie édénique. Dans Genèse 3:15, se trouve la prophétie ayant la plus grande longévité dans toute la Bible. Dieu, à l’intention de Satan, déclara : « Je mettrai inimitié entre toi et la femme, entre ta postérité et sa postérité [Christ] ». 

Les lignes de combat, pour plusieurs milliers d’années – jusqu’au retour de Jésus-Christ et la mise en détention du diable – ont été tracées. Il allait y avoir hostilité entre la femme – représentant l’Église de Dieu et Ses vrais serviteurs – et les représentants du monde de Satan. Et c’est ainsi qu’a débuté la division entre ceux qui choisissent la lumière et la vérité, et ceux qui choisissent les ténèbres et le mensonge.

Et Dieu d’ajouter, à l’intention de Satan : « celle-ci [le Christ] t’écrasera la tête, et tu lui blesseras [au Christ] le talon », faisant allusion au fait que Satan provoquerait la haine des dirigeants juifs et les pousseraient à crucifier le Christ. Comme Jésus allait le dire à ces dirigeants : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père » (Jean 8:44).

Cette bataille – de Dieu contre Satan – fait rage depuis plus de 6 000 ans. Il est écrit, dans 2 Corinthiens 4:4, que Satan est « le dieu de ce siècle ». Dans Son dessein magistral, Dieu a permis à Satan d’exercer une grande autorité et un grand pouvoir pendant l’histoire de l’homme.

Bien que ce dernier soit libre de choisir et ait des comptes à rendre pour ses choix, le mal transcende le règne d’Adam et de ses descendants. Le mal tire son origine d’un être spirituel puissant qui endurcit les hommes profanes.

L’une des pires manifestations sataniques et du mal qui existe dans l’humanité est la séduction religieuse. Une séduction qui empêche les gens de connaître les lois du Royaume futur de Dieu. Il ne fait aucun doute, d’après la Bible, que le Royaume de Dieu n’est pas de ce monde – que Satan est effectivement le dieu de ce siècle.

De l’espoir pour l’humanité

Dieu ne S’est néanmoins pas totalement retiré au ciel, laissant le monde entièrement aux mains de l’archange déchu. Notre Créateur n’a pas été détrôné. Il règne toujours. « L’Eternel a établi son trône dans les cieux, et son règne domine sur toutes choses » (Psaumes 103:19). Il est toujours le Roi des siècles. Il importe de bien comprendre que son Royaume ne règne pas encore pleinement, et que ce sera seulement le cas lorsque l’ère présente, affectée de tant de maux, aura pris fin.

En fait, le Royaume de Dieu n’est pas seulement pour l’avenir. Il est déjà en place sur Terre, sous la direction de Jésus-Christ et dans la vraie Église de Dieu, bien que le royaume de ce monde appartienne encore en grande partie  à l’Adversaire. L’auteur de l’Épître aux Hébreux dit des membres fidèles de l’Église primitive qu’ils ont « été une fois éclairés, […] ont goûté le don céleste, […] eu part au Saint-Esprit, […] goûté la bonne parole de Dieu et les puissances du siècle à venir » (Hébreux 6:4-5).

Les puissances du siècle à venir ont donc pénétré cette ère. La défaite de Satan par Dieu, et l’établissement du Royaume du Tout-Puissant n’est donc plus uniquement un événement futur. Dieu a déjà agi, de Son pouvoir royal, pour minimiser le pouvoir du diable. Le présent siècle mauvais – du domaine de Satan – a été infiltré par Dieu.

Le royaume de Satan est condamné

Il est clair, d’après la Bible, que l’influence inique de Satan sur l’humanité va cesser. Il est écrit, à propos du Christ : « Ainsi donc, puisque les enfants participent au sang et à la chair, il y a également participé lui-même, afin que, par la mort, il rende impuissant celui qui avait la puissance de la mort, c’est-à-dire le diable ; ainsi il délivre tous ceux qui, par crainte de la mort, étaient toute leur vie retenus dans la servitude » (Hébreux 2:14-15). Il est précisé dans ce passage que le Christ va « rendre [Satan] impuissant ».

La destruction de la mainmise de Satan a déjà été garantie par la mort, l’ensevelissement et la résurrection du Christ d’entre les morts. C’était une défaite pour Satan en ce sens que ses activités – son pouvoir réel – ont diminué et diminuent peu à peu au profit du peuple de Dieu. Comme le précise l’Écriture : « Ils l’ont vaincu à cause du sang de l’Agneau et à cause de la parole de leur témoignage, et ils n’ont pas aimé leur vie jusqu’à craindre la mort » (Apocalypse 12:11).

Le ministère du Christ était aussi une invasion dans le règne de Satan. Christ « parcourait toute la Galilée, enseignant dans les synagogues, prêchant la bonne nouvelle du royaume, et guérissant toute maladie et toute infirmité parmi le peuple » (Matthieu 4:23). Christ prêcha le Royaume de Dieu et démontra Sa puissance. Il expliqua aux gens de Son temps que chasser les démons était l’apanage du Royaume de Dieu (Matthieu 12:24-29).

Le pouvoir du Royaume se fait déjà sentir

Une partie de l’Évangile – de la bonne nouvelle – du Royaume de Dieu que Jésus proclama comprenait le fait que le pouvoir et l’autorité de ce Royaume avaient commencé  à être exercés sur la Terre et qu’ils sont actifs parmi les hommes.

Jean-Baptiste et Jésus se mirent à proclamer la réalité du Royaume déjà actif sur terre. Il s’est approché, et l’occasion – par le Saint-Esprit de Dieu – de faire partie de ce Royaume est offerte à ceux que Dieu appelle (Jean 6:44). Cet appel, venant de Dieu, comprend des instructions sur la manière de vivre. Il est d’actualité et urgent.

Les Juifs du premier siècle S’attendaient à ce que Dieu leur envoie un Libérateur capable de les débarrasser de Rome. Mais cette espérance ne se matérialisa pas. L’État juif ne fut pas restauré, le temple fut détruit, et le peuple juif fut éparpillé.

Jésus n’avait pas  failli à Ses prédictions. Le moment n’était tout simplement pas encore venu pour Son Royaume de s’étendre à toute la terre.

Bien que le Royaume de Dieu ne soit pas encore universellement établi sur terre, Jésus a dit aux membres de Son Église – l’organisme spirituel représentant ce Royaume – de proclamer ce message au monde. Les enseignements de Jésus, y compris bon nombre de paraboles sur le Royaume, expliquent que bien que ce dernier n’ait pas encore remplacé  « le royaume du monde » (Apocalypse 11:15), ses graines ont été semées et ont commencé à croître.

Ce que nous devons faire

Pour entrer dans le Royaume de Dieu et faire partie de la famille éternelle du Tout-Puissant, nous devons nous repentir de nos péchés, nous faire baptiser, et nous mettre à vivre conformément aux lois de ce Royaume. Nous devons choisir d’être dans le camp de Dieu dans cette bataille gigantesque opposant Dieu à Satan. Quand nous prenons cette décision, et commençons à vivre conformément aux instructions divines, Dieu nous libère « de la puissance des ténèbres », et nous considère comme faisant partie du « royaume de son Fils bien-aimé » (Colossiens 1:13).

Jésus nous dit aussi de prier pour que Son règne vienne (Matthieu 6:9-10). Si nous ne faisons à présent l’expérience du Royaume de Dieu que d’une manière limitée, notre conviction de la venue prochaine de ce Royaume dans toute sa force se renforce. Et quand il deviendra pour tous réalité, les saints fidèles aideront Christ à enseigner ceux qui n’auront jamais connu la vérité divine.

Quand tous les êtres humains ayant vécu auront eu l’occasion d’entendre la vérité divine et de décider ou non s’ils vont s’y conformer, la gigantesque bataille entre Dieu et Satan prendra fin. Dieu remportera la victoire. Assurez-vous que vous êtes dans Son camp.