Notre Dieu et Père

Pourquoi Dieu est-Il appelé Père ? De qui est-Il le Père ? Que devrait-on savoir à propos de cette fonction importante qu’occupe notre Créateur ?

Le quatrième chapitre du livre de l’Apocalypse nous fait entrevoir le trône de Dieu. Au verset huit, des créatures impressionnantes s’adressent à Celui qui siège sur ce trône en tant que Seigneur Tout-Puissant. Deux versets plus loin, 24 vieillards se prosternent devant Lui, ôtent leurs couronnes et les jettent devant Son trône. Ils font ainsi en signe de profonde humilité et expriment leur conviction qu’Il est Tout-Puissant et a créé toutes choses.

La Bible révèle que Dieu est un être très puissant et a une grande force. Il est écrit : « Dieu a parlé une fois ; deux fois j’ai entendu ceci : C’est que la force est à Dieu » (Psaumes 62:11). Il est aussi écrit : « Dieu est aussi un feu dévorant » (Hébreux 12:29).

Bien que l’Éternel soit un Créateur omnipotent qui règne et qui détient toute autorité, qu’il faille le révérer et Le respecter, Il Se révèle aussi comme Père. Ce titre indique aussi plusieurs connotations révélatrices qui nous aident à mieux connaitre le caractère de cet Être merveilleux et Ses projets pour l’homme.

Les divers sens du mot père

Le mot père sert à décrire quelqu’un qui transmet la vie ou qui crée, débute ou fonde quelque chose. Par exemple, Ebenezer Morley est parfois appelé le père du football moderne parce qu’il a créé les règles modernes du sport en 1863. Abraham est appelé le père des croyants parce que c’est à travers lui que les promesses de la vie éternelle tirent leur origine (Romains 4:16).

Nous avons tous un père physique qui nous a donné la vie, et il est de bon goût dans la plupart des cultures d’appeler notre procréateur masculin père ou Papa.

En revanche, toute paternité n’est pas synonyme de bien. Jésus dit à plusieurs hypocrites de Son temps : « Vous avez pour père le diable » (Jean 8:44). Ce qu’Il voulait dire, ce n’est pas que Satan leur avait transmis la vie, mais plutôt qu’ils suivaient son exemple par leur méchanceté. Satan est le père du mensonge, du meurtre, et il pousse les gens à lui emboiter le pas.

Dieu le Père, Lui, est la Source de la vérité et l’Auteur de l’amour (Jean 17:17 ; 1 Jean 4:16).

Père par la création

L’apôtre Paul a écrit : « Je fléchis les genoux devant le Père, de qui toute famille dans les cieux et sur la terre tire son nom » (Éphésiens 3:14-15).

Ces deux versets indiquent que le foyer – la famille – de Dieu se trouve au ciel comme sur Terre. Dieu ayant créé les anges (Job 1:6 ; 38:7) et les êtres humains (Malachie 2:10 ; Luc 3:38), Il est leur Père à tous. Il est responsable de tout ce qui existe et, de ce fait, est le Père légitime de tout ce qui a vie (1 Timothée 6:16). Paul avait donc raison d’appeler Père le Chef de toute cette grande famille.

Dieu nous révèle en outre qu’Il était le Père des enfants d’Israël, c’est-à-dire de la famille d’Abraham qui s’était agrandie en Isaac et Jacob. Il appelle Israël son « premier-né » (Exode 4:22), ayant donné à ces anciens esclaves une vie et une identité en tant que nation, la faisant Sienne. Par la bouche du prophète Jérémie, Dieu dit : « je suis un père pour Israël, et Ephraïm est mon premier-né » (Jérémie 31:9).

Jésus : Son propre Fils engendré

Jésus-Christ est le Fils de Dieu d’une manière unique et spéciale. Il est « Fils du Dieu Très-Haut » (Marc 5:7). Dans Psaumes 2:7, Le Père est cité comme ayant déclaré, à propos de Christ : « Tu es mon fils ! Je t’ai engendré aujourd’hui ». Jésus a fait allusion à Son Père à de nombreuses reprises. Et puis il y a le verset bien connu : « Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique… » (Jean 3:16).

Adam et Ève furent créés par Dieu de la poussière de la terre et reçurent la vie du Tout-Puissant ; ils n’avaient pas de mère, et ils ne furent pas engendrés. Jésus est le seul Être né d’une vierge après que le Saint-Esprit soit descendu sur Marie. Jésus est littéralement le Seul Fils engendré directement de Dieu. Tous les autres humains ont un père physique. Dieu est donc un Père pour Jésus comme nul autre être humain.

Notre Père spirituel

Le message de l’Évangile apporté par Jésus-Christ révèle un autre message sur la paternité et sur le rôle de Dieu dans nos vies. Bien que nous recevions tous une vie physique quand nous venons au monde, Dieu a prévu d’offrir à tout être humain la possibilité de connaître un autre commencement, spirituel celui-là, pouvant déboucher sur la vie éternelle dans le Royaume de Dieu.

Cet aspect du message de l’Évangile révèle que quand on se repent de ses péchés, qu’on se fait baptiser et qu’on reçoit le Saint-Esprit de Dieu (Actes 2:38), le Tout-Puissant devient notre Père de manière très personnelle. Il devient notre Père et nous devenons Ses enfants quand nous sommes spirituellement convertis. En effet, « tous ceux qui sont conduits par l’Esprit de Dieu sont fils de Dieu » (Romains 8:14).

L’apôtre Paul précise : « Pour vous, vous ne vivez pas selon la chair, mais selon l’Esprit, si du moins l’Esprit de Dieu habite en vous » (Romains 8:9). Évidemment, nous sommes toujours chair, mais Paul décrit ici le point de vue de Dieu. Nous débutons alors notre vie spirituelle comme des nouveau-nés (1 Pierre 2:2), mais nous devons croître en maturité chrétienne jusqu’à notre mort ou jusqu’au retour du Christ (1 Thessaloniciens 4:17).

Grâce à cette nouvelle vie, basée sur l’Esprit de Dieu vivant en nous, nous pouvons non seulement commencer à saisir les vérités et les valeurs spirituelles (1 Corinthiens 2:9-11), mais nous avons aussi une relation avec Dieu, notre Père. Nous sommes alors en mesure, comme l’a dit Paul, de nous adresser à Lui comme « Abba ! Père ! » (Romains 8:15)

Une relation personnelle

Le  Holman Concise Bible Commentary [commentaire biblique concis de Holman] explique que « Abba est la translittération du terme araméen pour "père" évoquant aussi la notion qu’on connait très bien la personne et qu’elle est un ami intime ». Le Easton’s Bible Dictionary [Dictionnaire biblique d’Easton] précise qu’Abba « est un terme exprimant une chaleureuse affection et une confiance filiale ».

Dieu révèle dans le Nouveau Testament que nous pouvons avoir avec Lui une relation personnelle chaleureuse, affectueuse  et intime surpassant le simple fait de le reconnaître comme Celui qui nous a créés et nous a donné des directives positives rendant nos vies heureuses et valant la peine d’être vécues. Aux yeux de Dieu, nous sommes des enfants, et nous jouissons des rapports et de l’amour que seuls un père et ses enfants peuvent avoir. Nous ne sommes pas seulement des serviteurs ayant un Maître, mais aussi des fils et des filles ayant un Père.

Cela nous ramène au premier chapitre de la Genèse dans lequel Moïse précise que Dieu a voulu créer l’homme « à son image » et « selon [sa] ressemblance » (verset 26). Les chrétiens peuvent participer à la nature divine de Dieu Lui-même (2 Pierre 1:4).

Un Père aimant

Dieu Se révèle aux hommes dans le rôle de Père dans plusieurs contextes. Le plus important étant celui de Père spirituel. Les chrétiens se lient à un Dieu qui exprime toutes les qualités d’un Père aimant. Il nous donne la vie (Jean 3:3) ; Il nous aime (Jean 3:16) ; Il récompense nos efforts (Hébreux 11:6) ; Il communique avec nous par l’intermédiaire de Son Fils (Jean 17:17 ; Éphésiens 1:13 ; Colossiens 1:5 ; 1 Thessaloniciens 2:13) ; Il nous corrige avec amour (Hébreux 12:3-11) ; et plus important encore : Il se prépare à nous offrir le don de la vie éternelle – dans son Royaume, par Sa grâce (Romains 6:23 ; Éphésiens 2:5) – si nous nous repentons de nos péchés et obéissons à Ses commandements (Actes 2:38Actes 2:38).

Si Dieu n’est pas encore pour vous un Père bienveillant et aimant, c’est que vous n’avez pas encore vécu conformément à la raison pour laquelle vous avez été créés par Lui. Pour en savoir plus, ne manquez pas de lire les articles affichés dans cette section.