Les noms de Dieu

On trouve dans la Bible plusieurs noms pour décrire Dieu. Que représentent ces noms, et que nous révèlent-ils au sujet de notre Créateur tout puissant ?

Comment Dieu S’appelle-t-Il ? Cette question, on se la pose depuis des siècles.

Quand  Dieu apparut à Moïse, et lui dit de se présenter devant Pharaon, roi d’Égypte, pour lui demander la libération des enfants d’Israël de leur servitude, que lui demanda Moïse?  « J’irai donc vers les enfants d’Israël, et je leur dirai : Le Dieu de vos pères m’envoie vers vous. Mais, s’ils me demandent quel est son nom, que leur répondrai-je ? » (Exode 3:13).  

En cette occasion, Dieu donna à Moïse l’un de Ses nombreux noms : « Dieu dit à Moïse : Je suis celui qui suis. Et il ajouta : C’est ainsi que tu répondras aux enfants d’Israël : Celui qui s’appelle "Je suis" m’a envoyé vers vous » (verset 14).

Dieu déclara S’appeler Je suis.

Ce qui est évoqué dans un nom

Dans la Bible, les noms ont un sens. Ils décrivent les qualités ou les traits des personnes qui les portent.  Par exemple, le mot hébreu Jacob , d’après le  Gesenius’ Hebrew-Chaldee Lexicon to the Old Testament [le lexique Genesius d’hébreu et de chaldéen de l’Ancien Testament] signifie « saisir le talon, celui qui supplante ou évince, rival, poseur de pièges ». Néanmoins, après que Jacob ait lutté avec Dieu toute une nuit et ait vaincu (Genèse 32:28), Dieu changea son nom en Israël – nom qui, d’après le même lexique, signifie : « concurrent, soldat de Dieu ».

Par conséquent, les noms bibliques fournissent des renseignements importants sur les personnes ou les êtres qui les portent.

Qu’en est-il des noms de Dieu ? Que révèlent-ils à Son sujet, sur Sa nature, Son caractère, Ses traits, Ses attitudes, sur le genre d’Être qu’Il est ?

Dans la Bible, Dieu Se donne bien des noms. Et chacun d’eux nous révèle quelque-chose de différent à Son sujet. Souvent, quand – dans la Bible – l’un de ces noms est utilisé pour la première fois, cela nous aide à mieux comprendre la qualité ou les traits de Dieu qu’il décrit. Un examen rapide des trois noms les plus courants de Dieu est révélateur.

Elohim

Le premier mot traduit par Dieu dans la Bible est Elohim, et il se trouve dans Genèse 1:1 – « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre ». Dans l’original hébreu, le mot traduit en français par Dieu est Elohim. C’est le mot hébreu pour Dieu apparaissant le plus souvent dans l’Ancien Testament. Il est traduit par Dieu plus de 2 300 fois. Il est précisé dans ce passage que Dieu est le Créateur des cieux et de la terre.

Néanmoins, ce n’est pas tout ce que ce mot révèle. Elohim est un nom pluriel. C’est la forme plurielle de Eloha – un nom qui apparaît seulement 52 fois dans la Bible, par rapport au vrai Dieu (il apparaît  41 fois sur 52, dans le livre de Job ; par conséquent, en étudiant le livre de Job, on peut apprendre ce que signifie ce nom).

Quoi qu’il en soit, Elohim est un nom pluriel. Il est traduit par dieux lorsqu’il s’applique à des faux dieux – et cela, à 240 reprises – et il est toujours traduit par dieux. Elohim révèle quelque-chose d’important au sujet de Dieu : Elohim représente plus d’une personne. Et cela est confirmé par la lecture de Genèse 1:26

« Puis Dieu dit : Faisons l’homme à notre image, selon notre ressemblance, et qu’il domine sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel, sur le bétail, sur toute la terre, et sur tous les reptiles qui rampent sur la terre ».

Dans les nombreuses religions adorant le Dieu d’Abraham, on trouve beaucoup d’idées qui ne sont pas conformes à la Bible, car l’on ne comprend pas la nature de la divinité – la nature d’Elohim.

El

Dans la Bible, Dieu Se sert de beaucoup d’autres noms pour S’identifier. Par exemple, l’un des noms de Dieu est El, comme dans El Shaddai – traduit en français par « le Dieu Tout-Puissant » (Genèse 17:1). El se retrouve souvent dans des noms bibliques comme Samuel (« son nom est El »), Eleazar (« Dieu a aidé »), Emmanuel (« Dieu avec nous ») etc.

Le Seigneur, l’Éternel

Le nom de Dieu le plus souvent utilisé dans l’Ancien Testament est le Seigneur, ou l’Eternel, et souvent les deux juxtaposés comme le Seigneur, l’Éternel. Il s’agit, dans l’original – soit plus de 6 500 fois dans l’Ancien Testament – de la traduction en français de diverses formes du tétragramme YHVH, JHVH, IHVH, JHWH ou YHWH, représentant quatre consonnes hébraïques.

YHWH était le mot hébreu que les Juifs considéraient trop sacré pour être prononcé.  Et personne, de nos jours, ne sait exactement comment le prononcer. La langue hébraïque contient 22 consonnes  (dans certaines Bibles, ces consonnes figurent dans le Psaume 119 comme sous-titres tous les huit versets). Le son des voyelles est indiqué par divers points ou de petites lignes autour de ces consonnes. Or, les points des voyelles ne sont pas indiqués pour le tétragramme YHWH.

Selon le Online Bible Hebrew Lexicon [un lexique en ligne de mots hébreux dans la Bible], le nom « n’est pas prononcé, à l’exception des points de voyelles d’Adonaï ». Par conséquent, il n’existe aucune traduction précise de ce mot dans n’importe quelle langue – hébreu, français ou autre. Les prononciations courantes comme Jehovah ou Yahweh ne sont, ni plus ni moins, que des suppositions non fondées.

Certaines personnes insistent sur l’emploi de certains noms de Dieu, ou croient qu’on ne peut s’adresser à Lui que par Son nom dans une langue précise. Dieu n’a jamais exigé une telle chose, car Il a de nombreux noms, et a appelé des individus vivant dans des pays parlant une foule de langues.

Pendant Son ministère terrestre, Jésus, apparemment, parlait trois langues différentes : l’hébreu, le grec et l’araméen. Or, Il n’a jamais dit à Ses disciples de ne parler à Dieu qu’en n’utilisant un seul de Ses noms, et dans une langue précise. Dans l’Évangile selon Matthieu, qui a été préservé dans la langue grecque, Jésus nous dit de prier le Père (Matthieu 6:9). Et S’adressant au Père peu avant de mourir, Jésus S’écria : « Eli, Eli, lama sabachthani ? c’est-à-dire, Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? » (Matthieu 27:46).

Dieu Se sert de nombreux noms pour Se décrire, car Il a beaucoup de qualités, divers traits et activités qu’Il souhaite révéler par ceux-ci. Tous Ses noms identifient Sa nature même, qu’Il souhaite nous faire comprendre. En apprenant Ses noms, nous apprenons à mieux Le connaître.