Un travail bien fait

Le travail est-il un mal nécessaire ou une source de satisfaction et de succès ? Cela dépend de l’idée qu’on s’en fait. Selon la Bible, quels sont les fruits d’un travail bien fait ?

« Ne te fatigue pas ! »

Ce conseil nous est familier. Que nous le prenions ou non au sérieux, nous devons lors des jours ouvrables prendre des décisions. Vais-je travailler ? Vais-je le faire avec ardeur ? Vais-je y aller doucement ?

Comme nous allons le voir, nos décisions et nos actions ont un impact majeur sur notre vie et sur notre avenir.

Divers types de travaux bien faits

Quand on pense à un travail bien fait, les opinions varient. Certains pensent à un travailleur manuel aux mains calleuses suant à profusion, bandant ses muscles. D’autres imaginent un bureaucrate fixant son ordinateur pendant de longues heures. Pour d’autres encore, beaucoup travailler consiste à se tenir debout toute la journée, étant de service, faisant ce qui doit être fait. Aux yeux de certains, cela signifie voyager pour rencontrer des clients et assister à des réunions laborieuses.

Ces conceptions peuvent, assurément, constituer des exemples de travail bien fait. Travailler avec ardeur ne dépend pas uniquement du nombre de calories que nous pouvons dépenser à l’ouvrage, ni du nombre d’heures que nous passons à notre tâche, mais de l’ardeur, du sérieux et de l’assiduité que nous mettons à accomplir ce que nous devons faire. Cela peut, certes, s’accompagner de transpiration et de longues heures, mais cela peut aussi signifier apprendre et œuvrer plus intelligemment pour faire un meilleur travail, avec une efficacité accrue.

Ce que Dieu dit à propos du travail

Dans le Quatrième Commandement, Dieu dit : « Tu travailleras six jours, et tu feras tout ton ouvrage » (Deutéronome 5:13).

D’après la Bible, notre Créateur veut que nous travaillions et que nous tirions de notre ouvrage un enrichissement et une certaine satisfaction. Notre travail doit occuper une grande partie de notre vie. C’est l’un des facteurs clés dans une vie heureuse et équilibrée. C’est aussi une clé de notre épanouissement individuel et de notre stabilité financière.

Il faut maintenir un juste équilibre entre le travail, la famille, sa vie spirituelle et les loisirs. Néanmoins, sans travail assidu, on s’ennuie et l’on manque d’équilibre.

Dieu a beaucoup de choses à dire sur notre labeur, l’idée que nous nous en faisons, et les fruits qu’il porte dans nos vies. Voici des principes éternels pour tous les âges.

La fourmi et la paresse

Prenons cette fascinante analogie de Salomon : « Va vers la fourmi, paresseux ; considère ses voies, et deviens sage.  Elle n’a ni chef, ni inspecteur, ni maître ; elle prépare en été sa nourriture, elle amasse pendant la moisson de quoi manger. Paresseux, jusqu’à quand seras-tu couché ? Quand te lèveras-tu de ton sommeil ? Un peu de sommeil, un peu d’assoupissement, un peu croiser les mains pour dormir ! … Et la pauvreté te surprendra, comme un rôdeur, et la disette, comme un homme en armes » (Proverbes 6:6-11).

Une leçon peut être tirée de cette analogie, si nous avons tendance à être paresseux. Les durs travailleurs se font remarquer. Ils ont une bonne réputation. Nous pouvons prendre l’habitude d’être diligents et d’être travailleurs. Parallèlement, nous autres parents pouvons apprendre à nos enfants à être travailleurs.

Salomon a écrit ce qui suit : « J’ai passé près du champ d’un paresseux, et près de la vigne d’un homme dépourvu de sens. Et voici, les épines y croissaient partout, les ronces en couvraient la surface, et le mur de pierres était écroulé. J’ai regardé attentivement, et j’ai tiré instruction de ce que j’ai vu » (Proverbes 24:30-32).

Si vous étiez employeur et cherchiez quelqu’un pour une tâche importante, quel candidat choisiriez-vous pour la faire ? Une personne qui prend soin de ses biens, ou quelqu’un chez qui tout est en mauvais état ? L’expérience nous dit de choisir celle qui prend soin de ce qu’elle a.

Il est aussi écrit : « Ce que le vinaigre est aux dents et la fumée aux yeux, tel est le paresseux pour celui qui l’envoie » (Proverbes 10:26).

La diligence paie

« La main des diligents dominera, mais la main lâche sera tributaire » Proverbes 12:24). Les postes de superviseurs et ceux des responsables (postes qui paient davantage) sont confiés à ceux qui ont fait leurs preuves et qui sont travailleurs.

Un autre verset le confirme : « L’âme du paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire ; mais l’âme des hommes diligents sera rassasiée » (Proverbes 13:4). Le bien-être financier accompagne souvent quiconque est travailleur et fait constamment preuve de diligence. C’était le cas du temps de Salomon, et il en va toujours de même.

Les excuses pour ne pas trop « se mouiller » et ne pas se fatiguer ne manquent pas. Nous rencontrons souvent des difficultés  – lesquelles passent souvent pour de bonnes excuses. Mais que dit le Proverbe ? « Le paresseux dit : Il y a un lion sur le chemin, il y a un lion dans les rues ! » (Proverbes 26:13). Et Salomon de préciser sa pensée au verset suivant : « La porte tourne sur ses gonds, et le paresseux sur son lit » (verset 14).

Il faut parfois affronter directement les défis avec courage et détermination, et non les ignorer. Vous me direz peut-être : « Mon travail est une routine et n’est pas important ! » Bien des travailleurs accomplissent des tâches ennuyeuses et faciles. Mais quelle devrait être notre attitude ? Nous ignorons ce que l’avenir nous réserve, et les occasions qui peuvent se présenter.

Christ a énoncé un principe lié aux responsabilités qu’Il souhaite un jour nous confier. Il a dit : « Celui qui est fidèle dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes, et celui qui est injuste dans les moindres choses l’est aussi dans les grandes » (Luc 16:10). Serez-vous prêt si une occasion se présente ? Aurez-vous prouvé que vous êtes un bon candidat pour de plus grandes responsabilités ? Salomon a dit : « Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le selon ton pouvoir » (Ecclésiaste 9:10 ; version Ostervald).   

Nous pouvons adopter toutes ces bonnes habitudes dans tous les domaines de notre vie. Si vous êtes au chômage, faites de gros efforts pour trouver un emploi. Prenez soin de ce que vous avez. Si vous êtes maman et vous occupez du foyer, vous savez que les tâches ne manquent pas. Appliquez-vous à ce que vous faites. Soyez consciencieux. Inculquez aussi ces principes à vos enfants. Ils vous en seront reconnaissants par la suite.

Le travail est une bénédiction

Jésus a dit : « Mon Père agit jusqu’à présent ; moi aussi, j’agis » (Jean 5 :17). Notre Père céleste et notre Sauveur sont des travailleurs. Ils nous montrent l’exemple. Ils nous indiquent comment avoir une vie heureuse et remplie.

Nous passons une grande partie de notre vie à travailler. Dieu l’a voulu. Pour nous, ce ne devrait pas être un fardeau mais plutôt une bénédiction qu’Il nous accorde.

Salomon aussi se tenait occupé : « Voici ce que j’ai vu : c’est pour l’homme une chose bonne et belle de manger et de boire, et de jouir du bien-être au milieu de tout le travail qu’il fait sous le soleil, pendant le nombre des jours de vie que Dieu lui a donnés ; car c’est là sa part. Mais, si Dieu a donné à un homme des richesses et des biens, s’il l’a rendu maître d’en manger, d’en prendre sa part, et de se réjouir au milieu de son travail, c’est là un don de Dieu. Car il ne se souviendra pas beaucoup des jours de sa vie, parce que Dieu répand la joie dans son cœur » (Ecclésiaste 5:18-20).

Quand on sème le succès, le travail acharné paie

Nous récoltons ce que nous semons. Cela aussi, c’est biblique ! (Galates 6:7). Nous avons tous des choix à faire. Comment passons-nous notre temps ? Un travail fait avec ardeur, motivation et détermination est nécessaire pour réussir dans ses entreprises. Mais Dieu a fait en sorte que nous puissions nous réjouir, nous épanouir et être heureux, profitant de notre travail.

Notre propre nature nous pousse parfois à paresser, à nous relâcher ou à prendre des raccourcis, mais elle peut être dominée. Nous pouvons changer. Nous pouvons demander à Dieu de nous aider à vivre à Sa manière. Si nous persévérons, nous jouirons des avantages et de la joie qui apparaîtront dans notre vie. Notre famille, nos amis, nos voisins, et même notre pays, en bénéficieront tous.

Tout travail fait avec ardeur donne de bons et de nombreux résultats !

Nous vous proposons à cet effet notre article Six principes bibliques de bonne gestion financière, et les articles connexes.