Face à l’endettement

Supportez-vous un lourd fardeau financier ? Les factures vous submergent-elles ? La Bible contient des solutions pratiques à ce propos.

Comment est-ce possible? On se réveille un beau matin et l’on se rend compte qu’on a toutes ces factures, et pas de quoi les payer. Est-ce à cause de la nouvelle auto dont les traites – c’était promis – n’étaient pas supposées accumuler des intérêts ? Est-ce à cause des frais scolaires des enfants ? Des traites hypothécaires qui semblaient pourtant raisonnables au début, ou est-ce à cause des factures médicales qu’on était loin d’avoir prévues ?

Avez-vous, vous ou votre conjointe, été licencié ? N’avez-vous dorénavant plus qu’un salaire, ou même plus le moindre revenu ? Êtes-vous à présent endetté ? La pression est-elle telle que vous êtes déprimé, angoissé, voire même désespéré ? 

Attendez ! Il y a de l’espoir. Il y a des solutions. Il y a moyen de vous libérer de ce carcan de dettes. Ce ne sera certes pas instantané, et ce ne sera pas facile, mais il est possible de survivre à l’endettement.

Le moment est venu de respirer profondément, de faire confiance à Dieu qui ne souhaite pas vous voir endetté et stressé. Jésus a dit : « Je suis venu, pour que mes brebis aient la vie, et qu’elles soient dans l’abondance » (Jean 10:10, version Ostervald).

L’idée qu’on se fait

Quand on traverse une crise financière, il importe de bien comprendre comment on en est arrivé là. Et se dire que bien des gens, et des pays, sont dans le même cas.

Selon le Figaro, en 2015 chaque Français supportait une dette publique de 31.000 euros. D’après l’U.S. National Debt Clock, la dette publique américaine était, le 10 mai 2012, de plus de $50 000 par personne. Et l’on n’en est pas resté là. Les dettes nationales continuent de croître.

Le piège des cartes de crédit

D’après la Fair Isaac Corporation (FICO), l’Américain moyen a neuf cartes de crédit. Selon TransUnion – une agence d’évaluation du crédit – les 50,2 millions de foyers américains qui ont des cartes de crédit doivent en moyenne $15 799. Quand on y ajoute les emprunts automobiles et les autres traites fixes, la dette moyenne par foyer s’élève à $54 000, et la tendance n’est guère à la baisse !

Aussi étonnant que cela puisse paraître dans cette économie négative, il est toujours facile d’obtenir un crédit. L’industrie des cartes de crédit envoie par la poste plus de 6 milliards d’offres de crédit par an, soit en moyenne plus de six offres par mois à chaque foyer américain.

Ce que la Bible nous conseille de faire

La Bible parle de ceux qui s’endettent. Dans le livre des Proverbes, vous trouverez de précieux conseils à ce sujet, comme… « Le riche domine sur les pauvres, et celui qui emprunte est l’esclave de celui qui prête » (Proverbes 22:7). Ce n’est guère le genre de situation dans lequel on souhaite se trouver, comme vous vous en doutez probablement.

Le moment est venu d’adopter un autre point de vue. Vous pouvez vous extirper de l’endettement. Bien des gens ont réussi à changer de direction, financièrement parlant, et n’ont à présent plus aucune dette. Vous pouvez jouir de cette liberté.

L’apôtre Paul a écrit : « Je puis tout par celui qui me fortifie » (Philippiens 4:13). Si vous marchez avec Dieu, en faites votre partenaire financier et modifiez votre optique en matière de finances, vous réussirez et vous vous débarrasserez de vos problèmes financiers.

Mike Todd, un producteur de films américain, a dit un jour : « Je n’ai jamais été pauvre ; seulement fauché. Être pauvre résulte d’une certaine mentalité ; être fauché est seulement une situation temporaire ».

Des mesures positives pour éliminer ses dettes

Passons maintenant aux solutions. Voici quelques conseils sur la manière de payer ses dettes et d’avoir un statut financier positif :

1. Cessez d’emprunter

Résistez à la tentation de vivre au-delà de vos moyens. Quand on cherche vraiment à s’extirper de ses dettes, on ne dépense que pour ses besoins, et non ce qu’on veut ou  désire. Il importe de résister aux tentations du genre : « Pourquoi attendre, quand on peut l’avoir maintenant ? » ou « C’est à vous pour seulement trois petites traites de… ! » Vous devez avoir du caractère et être assez discipliné pour ne pas vivre au-dessus de vos moyens. Feu le président américain Calvin Coolidge déclara un jour : « Il n’est pas de dignité aussi impressionnante, ni d’indépendance aussi importante, que celles de vivre selon ses moyens ».

2. Fixez-vous un budget raisonnable

Un budget manuscrit est un « must » quand on veut se sortir de dette. Si vous êtes marié, asseyez-vous avec votre épouse et établissez un budget. Vous formez une équipe, et vous devez travailler à cet important sujet ensemble. Vous avez tous deux besoin de savoir où va votre argent (chaque centime).

Plus votre endettement est sévère, plus votre budget a besoin d’être austère. Concentrez-vous sur vos principaux besoins : la nourriture, votre toit, vos charges, vos frais de transport.

Vous allez devoir éliminer les sorties au restaurant et les achats futiles. Avez-vous réellement besoin de la télévision par câble ou par satellite ? Vous vous apercevrez probablement que ce n’est pas nécessaire quand on est endetté. C’est difficile, mais il est temps pour vous d’éliminer tous les frais superflus.

3. Établissez un fond de secours

Dans votre budget, prévoyez économiser pour les imprévus. Prévoyez de cotiser à ce compte d’urgences jusqu’à ce que vous y ayez €500 ou €1 000. Vous aurez ainsi les moyens de payer les factures imprévues sans déséquilibrer votre budget. Attention, cependant, à ne pas manquer de discipline et à ne pas utiliser ce fond pour autre chose que les imprévus ou les urgences !

4. Vendez

En occident, les familles ont souvent des greniers, des garages, des sous-sols, des placards et même des hangars de stockage remplis de babioles ou d’articles divers dont elles ne se servent pas et qui prennent de la place. Le moment est venu de les mettre en vente pour vous aider à payer vos dettes. Vous seriez surpris d’apprendre ce que vous pouvez retirer de ce genre de ventes.

Si vous payez des traites pour une auto que vous ne pouvez pas vous permettre, le moment est peut-être venu de la vendre et de vous procurer un véhicule plus selon vos moyens. Il y a toujours des véhicules à prix raisonnables, et fiables. Mais il va vous falloir honnêtement évaluer vos besoins par rapport à vos désirs. Ne l’oubliez pas ; c’est une situation temporaire jusqu’à ce que vous ayez la mainmise sur vos dépenses et que vous ayez cessé d’être esclave de vos dettes.

5. Travaillez

Si vous êtes valides, essayez de faires des heures supplémentaires ou prévoyez un emploi supplémentaire à temps partiel. Si vous êtes un peu bricoleur, peut-être pouvez-vous faire des petits boulots vous procurant un apport.

Il va peut-être vous falloir travailler de longues heures, mais si vous souhaitez vraiment vous en sortir, ces tâches supplémentaires peuvent aider. Une fois encore, ce n’est que temporaire.

6. Cultivez-vous

Avec le marché du travail actuel, en plein changement, il peut être sage de vous informer sur les moyens d’élargir vos connaissances ou d’apprendre un nouveau métier. Il se peut que vous ayez à prendre des cours du soir. Il se peut même que vous puissiez bénéficier de bourses, dans certains cas (Assurez-vous cependant de ne pas faire des emprunts pour des cours ne débouchant sur rien de concret ! Il y a tellement d’étudiants qui sont submergés de dettes !)

Si vous cultiver vous intéresse, soyez disposé à peser vos options et à bien peser ce que cela risque de vous coûter, prévoyant aussi comment tout rembourser. Un changement de carrière peut non seulement vous procurer une meilleure paye, mais aussi vous rendre plus heureux si vous savez que vous œuvrez de manière à procurer une plus grande stabilité et plus de sérénité à votre famille.

7. Liez-vous avec Dieu

Comme nous l’avons vu plus haut, faire de Dieu votre partenaire financier vous garantira une solution à votre endettement. En plus de faire tout ce qui vous est physiquement possible pour vous sortir de vos dettes, il importe que vous recherchiez la bénédiction et les conseils divins à ce sujet.

La Bible abonde en sagesse et en conseils en matière de finances. Le roi Salomon a écrit : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers » (Proverbes 3:5-6).

Nous avons vu qu’il importe d’avoir la bonne optique envers l’argent. Jésus nous a fourni un conseil équilibré lorsqu’Il a dit : « Ne vous amassez pas des trésors sur la terre, où la teigne et la rouille détruisent, et où les voleurs percent et dérobent ; mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent. Car là où est ton trésor, là aussi sera ton cœur » (Matthieu 6:19-21).

Il nous a également donné l’encouragement suivant : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (verset 33).

Tout appartenant à Dieu, y compris la terre (Exode 19:5), les métaux précieux (Aggée 2:8), les animaux (Psaumes 50:11) et les gens (Ézéchiel 18:4), il importe de bien comprendre que nous devons rendre à Dieu ce qui Lui est dû (Lire à cet effet notre article sur la dîme).

Dieu ne souhaite pas que vous soyez endetté, submergé par le stress et le désespoir. Notez ce qu’Il a déclaré pour ceux qui Lui font confiance : « L’Eternel t’ouvrira son bon trésor, le ciel, pour envoyer à ton pays la pluie en son temps et pour bénir tout le travail de tes mains ; tu prêteras à beaucoup de nations, et tu n’emprunteras point » (Deutéronome 28:12).

Puisse le Tout-Puissant bénir l’œuvre de vos mains alors que vous Lui faites confiance, faisant de Lui votre partenaire financier vous aidant à être libéré de vos dettes et avoir la paix d’esprit dans ce domaine.

Pour d’autres conseils financiers, lire notre article Le budget chrétien.