Les prophètes de la Bible

« Le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes » (Amos 3:7). Comment Dieu agit-Il par ceux qu’Il Se choisit ?

Dès le commencement de l’histoire humaine, Dieu S’est révélé en tant que Créateur de toutes choses. Tenant compte de cela, l’apôtre Paul a écrit : « Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages » (Romains 1:20).

Le merveilleux miracle de la vie est évident, partout autour de nous, et puis il y a les innombrables étoiles, planètes, et galaxies, qui célèbrent l’ouvrage divin. En plus de ces preuves physiques de l’existence de Dieu, l’Éternel a, au fil des siècles, désigné des prophètes qui ont révélé Son caractère, Sa volonté et le dessein magistral qu’Il accomplit en l’homme.

Dieu Se révèle à l’homme

Dieu Se révèle à nous de diverses manières :

  • Par des messages qu’Il a transmis à Ses prophètes par des communications directes, des visions ou des songes, ou au moyen d’anges

  • Par des signes et des miracles

  • Par Sa Parole écrite, la sainte Bible

  • Par l’influence de Son Saint-Esprit sur le cœur et dans les pensées d’individus.

Si Dieu communique avec les êtres humains, c’est parce qu’Il a un plan qui est en cours d’accomplissement. Il S’explique : « Souvenez-vous de ce qui s’est passé dès les temps anciens ; Car je suis Dieu, et il n’y en a point d’autre, je suis Dieu, et nul n’est semblable à moi. J’annonce dès le commencement ce qui doit arriver, et longtemps d’avance ce qui n’est pas encore accompli ; je dis : Mes arrêts subsisteront, et j’exécuterai toute ma volonté » (Ésaïe 46:9-10).

Dans le Nouveau Testament, Paul explique que Dieu a révélé clairement Ses mystères à Ses prophètes par le Saint-Esprit (Jean 16:13 ; Actes 28:25 ; 1 Timothée 4:1).

Dieu annonça aux Israélites qu’Il Se ferait connaître à eux par Ses prophètes, disant : « Ecoutez bien mes paroles ! Lorsqu’il y aura parmi vous un prophète, c’est dans une vision que moi, l’Eternel, je me révélerai à lui, c’est dans un songe que je lui parlerai » (Nombres 12:6).

Le prophète Jérémie déclara : « l’Eternel étendit sa main, et toucha ma bouche ; et l’Eternel me dit : Voici, je mets mes paroles dans ta bouche » (Jérémie 1:9). Ce principe selon lequel Dieu a communiqué avec Ses prophètes qui, ensuite, ont transmis Son message aux hommes, est la norme dans toute la Bible.

Que devaient faire les prophètes de ces messages ?

Quand un prophète recevait une révélation de Dieu, il devait communiquer ce message aux personnes à qui il était destiné – les contemporains dudit prophète, ou à des peuples devant vivre plusieurs centaines, voire plusieurs milliers d’années, plus tard. Beaucoup de prophètes enregistrèrent les messages reçus, et ces messages ont été préservés dans les Saintes Écritures.

Les prophètes de Dieu rencontraient souvent beaucoup d’opposition quand ils devaient transmettre leurs messages d’avertissements, mais il ne leur était pas permis de se rétracter. Le prophète Jérémie exprima sa réaction face à son obligation d’avertir les dirigeants de Juda qu’ils aient à se repentir de leurs péchés. Il ne lui fut pas permis de garder les paroles de l’Éternel pour lui-même. Il déclara : « Il y a dans mon cœur comme un feu dévorant qui est renfermé dans mes os. Je m’efforce de le contenir, et je ne le puis » (Jérémie 20:9).

Dieu inspira le prophète Amos d’écrire : « le Seigneur, l’Eternel, ne fait rien sans avoir révélé son secret à ses serviteurs les prophètes. Le lion rugit : qui ne serait effrayé ? Le Seigneur, l’Eternel, parle : qui ne prophétiserait ? » (Amos 3:7-8).

Dans 2 Timothée 5:16-17, Paul écrit : « Toute l’Ecriture est inspirée de Dieu, et utile pour enseigner, pour convaincre, pour corriger, pour instruire dans la justice, afin que l’homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre. » (C’est nous qui soulignons tout au long de cet article).

Le mot grec traduit en français par inspirée est le mot theopneustos, et il signifie littéralement insufflé de Dieu. En d’autres termes, aucun être humain n’a mis ses propres idées dans la Bible. Tout ce qu’elle contient nous vient directement de Dieu.

Les écrits inspirés de Dieu fournissent à l’humanité une lumière spirituelle et des conseils. Le livre des Proverbes précise que cette connaissance fondamentale est une révélation. Et « quand il n’y a pas de révélation, le peuple est sans frein ; heureux s’il observe la loi ! » (Proverbes 29:18)

Que dire de Christ et des apôtres ?

L’Épître aux Hébreux révèle que, si Dieu a parlé anciennement par les prophètes, plus récemment, « dans ces derniers temps, [Il] nous a parlé par le Fils » (Hébreux 12:1-2). Dans le livre de l’Apocalypse, Dieu le Père donne à Son Fils, Jésus-Christ, une vision qu’Il transmet à Son tour à l’apôtre Jean. Jésus Se sert donc de ceux qu’Il a formés pour révéler Sa vérité et Ses messages à l’Église.

Les apôtres furent témoins du pouvoir et de la gloire de Jésus-Christ, le Fils de Dieu. Ayant été personnellement témoin de la gloire de Jésus quand il fut transfiguré, Pierre expliqua que ni lui ni les autres apôtres ne se fièrent à des fables humaines (2 Pierre 1:16-18), mais affirma avoir reçu « la parole prophétique » (verset 19).

Et Pierre de préciser : « Sachez tout d’abord vous-mêmes qu’aucune prophétie de l’Ecriture ne peut être un objet d’interprétation particulière, car ce n’est pas par une volonté d’homme qu’une prophétie a jamais été apportée, mais c’est poussés par le Saint-Esprit que des hommes ont parlé de la part de Dieu » (versets 20-21).

En déclarant ces choses, « l’apôtre nous enseigne que les vérités communiquées par les prophètes ne venaient pas d’eux ; n’étaient pas des suggestions de leur part ou des inventions ; n’étaient pas leurs propres opinions, mais avaient une origine plus élevée, et étaient imparties de Dieu » (Albert Barnes, Barnes’ Notes on the New Testament, [Remarques de Barnes sur le Nouveau Testament] ; commentaire sur  2 Pierre 1:20).

En faisant de telles déclarations, « apparemment, l’apôtre nous enseigne, après avoir parlé des vérités communiqués par les prophètes, que, selon lui, ses écrits et ceux des autres apôtres avaient le même poids que les paroles des prophètes, et il savait qu’ils étaient en train d’écrire les Saintes Écritures (2 Pierre 1:12-15 ; 2 Pierre 3:16). À l’instar des prophètes de l’Ancien Testament, Pierre et les autres auteurs des livres du Nouveau Testament prenaient bien soin d’écrire seulement ce que Dieu avait inspiré par le Saint-Esprit.

Les prophètes et les prophéties mis à l’épreuve

Paul a écrit: « Les preuves de mon apostolat ont éclaté au milieu de vous par une patience à toute épreuve, par des signes, des prodiges et des miracles. » (2 Corinthiens 12:12 ; lire également Romains 15:19). Des fruits spirituels sont effectivement produits par le peuple de Dieu (Matthieu 7:17).

En revanche, Dieu permet à Satan de se faire passer pour « un ange de lumière » (2 Corinthiens 11:14) « qui séduit toute la terre » (Apocalypse 12 :9). De ce fait, nous devons nous souvenir que les signes et les miracles prouvent la présence de quelque chose de surnaturel, mais pas nécessairement qu’un prophète a bien été envoyé par Dieu.

Toute démonstration de signes et de prodiges surnaturels doit s’accompagner de la mise en garde d’Ésaïe : « A la loi et au témoignage ! Si l’on ne parle pas ainsi, Il n’y aura point d’aurore pour le peuple » ou plus exactement – car cette traduction n’est pas des meilleures – « c’est parce qu’il n’y a point en eux de lumière [ou de vérité] (Ésaïe 8:20) ». Les apôtres remplissaient ces critères ; par conséquent, leurs paroles, dans la Bible, ont le même poids que celui des autres prophètes de l’Éternel.

D’autres ont reçu des messages de Dieu

Occasionnellement, la Bible indique que des païens, aussi bien que des fidèles, ont eu des songes ou ont eu des visions. Dans ces cas-là, cela avait pour but d’accomplir la volonté de Dieu parmi les hommes. Les personnes recevant ces messages n’étaient généralement pas appelées à guider les croyants. Lesdits messages étaient pour la personne proprement dite ou pour un proche.

On peut citer l’exemple d’Abimélec (dans Genèse 20:3-7), qui n’était pas un prophète. Ou celui du chef des échansons, ou du chef des panetiers (Genèse 40:8-19), celui de l’un des pharaons (Genèse 41:1-7) et celui du roi Nebucadnetsar (Daniel 2 et 4). Dans le Nouveau Testament, on peut citer Claudia, la femme de Pilate (Matthieu 27:19), le centenier romain Cornélius (Actes 10:1-8), et plusieurs autres.

Nous devons respecter le message

Les prophètes sont les serviteurs ou les messagers de Dieu (Aggée 1:13; Ésaïe 44:26 ; Malachie 3:1). Si nous ignorons, rejetons ou méprisons les messages que Dieu transmet par Ses prophètes, nous rejetons Dieu et non les individus dont Dieu Se sert pour nous communiquer Ses instructions.

Le Psalmiste a dit de Dieu : « Le fondement de ta parole est la vérité, et toutes les lois de ta justice sont éternelles » (Psaumes 119:160). Jésus, en priant le Père, déclara : « Ta parole est la vérité » (Jean 17:17). Josaphat, roi de Juda, dans l’Ancien Testament, dit au peuple : « Ecoutez-moi, Juda et habitants de Jérusalem ! Confiez-vous en l’Eternel, votre Dieu, et vous serez affermis ; confiez-vous en ses prophètes, et vous réussirez » (2 Chroniques 20:20).

Les apôtres furent choisis par Jésus-Christ ; et une fois qu’ils furent formés, ils furent envoyés pour proclamer l’Évangile (Marc 3:14). Dieu le Père et Christ continuèrent à instruire et à guider ces derniers par la puissance du Saint-Esprit, après que Jésus soit monté aux cieux. Par conséquent, les paroles des apôtres ont le même poids et la même autorité que les instructions divines données par les prophètes de l’Ancien Testament.

Des prophètes de Dieu devant apparaître

Dieu a révélé l’accomplissement prochain d’une œuvre analogue à celle du prophète Élie, en ces temps de la fin. « Voici, je vous enverrai Elie, le prophète, avant que le jour de l’Eternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit » (Malachie 4:5-6).

Le rôle de ce prophète à venir sera d’apporter un message de repentir et de préparer le peuple de Dieu au retour du Christ.

La Bible révèle en outre que Dieu enverra deux témoins pour avertir les nations avant le Second Avènement du Christ. « Je donnerai à mes deux témoins le pouvoir de prophétiser, revêtus de sacs, pendant mille deux cent soixante jours » (Apocalypse 11:3).

Ces deux messagers de Dieu, qui avertiront le monde de se détourner de ses péchés, recevront en outre des pouvoirs extraordinaires afin de produire des signes et des prodiges rappelant ceux des prophètes d’antan.

Les vrais auteurs de la Bible

Au fil des siècles, Dieu a communiqué Sa volonté aux hommes par l’intermédiaire de serviteurs humains appelés prophètes. Il S’est servi de ces messagers pour rédiger Ses paroles divinement inspirées, à notre intention. Dieu le Père et Christ sont les vrais Auteurs de la Bible. Paul a écrit : « Tout ce qui a été écrit d’avance l’a été pour notre instruction, afin que, par la patience, et par la consolation que donnent les Ecritures, nous possédions l’espérance. »

Témoins oculaires de la vie et des enseignements de Jésus-Christ, les apôtres se sentaient obligés d’écrire ce qu’ils avaient appris. Jean a écrit : « Ce que nous avons vu et entendu, nous vous l’annonçons, à vous aussi, afin que vous aussi vous soyez en communion avec nous. Or, notre communion est avec le Père et avec son Fils Jésus-Christ. Et nous écrivons ces choses, afin que notre joie soit parfaite » (1 Jean 1:3-4).