Quelle était la durée des jours de la Création dans Genèse 1 ?

Certains croient que les jours de la Création, dans la Genèse, n’étaient pas des jours de 24 heures. Quelle durée avaient ces jours ?

La Genèse – le livre des origines – débute par « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1:1). Il est précisé, dans le Nouveau Testament, que l’univers visible a été fait de choses invisibles par Celui qui allait devenir Jésus-Christ (Hébreux 1:1-2 ; 11:3).

La Bible révèle donc que Dieu – qui est éternel et omnipotent – a créé tout l’univers, la matière.

À quand remonte la création de la matière ? On croit souvent que, d’après la Bible, la création physique de l’univers a eu lieu il y a seulement 6 000 ans. Or, le texte autorise une autre interprétation. Un examen minutieux de l’Écriture révèle qu’il est possible qu’il y ait eu un intervalle entre la création originale de la terre et la recréation de tout ce qui s’y trouvait, telle que décrite dans Genèse 1:3-31.

Nous ignorons quand la création originale de notre planète eut lieu, mais ce que la Bible révèle, c’est que l’homme est sur la terre depuis environ 6 000 ans.

Les jours de la Création, dans le premier chapitre de la Genèse, décrivent la préparation de la terre en vue de la création de l’homme. Ce renouveau (Psaumes 104:30) était nécessaire, car « la terre était [ou devint ou était devenue] informe et vide [en hébreu tohu et bohu : désertique et telle une épave]; il y avait des ténèbres à la surface de l’abîme, et l’Esprit de Dieu se mouvait au-dessus des eaux » (Genèse 1:2, c’est nous qui soulignons tout au long de cet article).

Nettoyage et préparation

Quand Dieu crée, ce qu’Il crée est beau. La Bible révèle que lors de la Création (originale), les anges se réjouirent immensément (Job 38:4-11). Elle était conçue de façon merveilleuse, et l’interdépendance de tout ce qui s’y trouvait était belle à vous couper le souffle !

En revanche, quand le péché parait, la beauté cède la place à l’horreur. La Bible révèle qu’un être angélique magnifique, un chérubin qui se trouvait jadis au trône de Dieu, laissa l’orgueil l’envahir et se rebella contre son Créateur. Lucifer – c’est de lui qu’il s’agit – devint Satan, un ennemi du Tout-Puissant et de Sa voie (Ézéchiel 28:11-17 ; Ésaïe 14:12-15).

Jésus nous a dit qu’Il a vu Satan « tomber du ciel comme un éclair » (Luc 10:17-18). Ce dernier a été précipité sur la terre où lui et ses cohortes de démons sont maintenant confinés. On peut imaginer sa fureur, face à sa chute, et la destruction qui a pu s’ensuivre du fait de son péché.

Néanmoins, les desseins de Dieu s’accomplissent, et la rébellion de Satan n’a en rien interrompu la création de l’homme, fait à l’image de son Créateur, et selon Sa ressemblance (Genèse 1:26). Dieu déclare : « C’est moi qui ai fait la terre, et qui sur elle ai créé l’homme ; c’est moi, ce sont mes mains qui ont déployé les cieux, et c’est moi qui ai disposé toute leur armée… Car ainsi parle l’Eternel, le créateur des cieux, le seul Dieu, qui a formé la terre, qui l’a faite et qui l’a affermie, qui l’a créée pour qu’elle ne soit pas déserte [hébreu : tohu], qui l’a formée pour qu’elle soit habitée : Je suis l’Eternel, et il n’y en a point d’autre » (Ésaïe 45:12, 18).

Dieu n’a pas créé la terre pour qu’elle soit déserte. Et quand elle est devenue une épave, Il S’est appliqué à la renouveler !

Reformant et renouvelant

De Genèse 1:3 à Genèse 2:3, Dieu effectue divers actes créateurs. Et notez que chaque jour est décrit comme étant un soir et un matin. Les jours comprennent une période diurne (de lumière), et une période nocturne (d’obscurité) ; par conséquent, pour que cette description d’un jour soit correcte, un jour ne peut pas décrire plusieurs millions d’années, ce qui va être confirmé par ce que nous allons maintenant lire à propos de chaque jour.

Examinons maintenant chacun des jours de la Création, à mesure que Dieu prépare la terre pour en faire un habitat pour l’homme. Apparemment, la description de Genèse 1 est faite du point de vue de quelqu’un se trouvant sur notre planète.

Le premier jour : Dieu sépare la lumière d’avec les ténèbres (versets 3-5). D’où provenait la lumière (partie diurne) du jour ? Le soleil avait déjà été créé, apparemment bien avant (voire plusieurs millions d’années avant – verset 1), mais il semble qu’il n’ait pas été visible de la Terre, du fait des ténèbres (des épais nuages de gaz) qui la couvraient (à la suite du chaos créé par Satan et ses démons). Dieu rendit donc la lumière visible.

Le deuxième jour : Dieu sépare les eaux d’avec les eaux (versets 6-8). Apparemment, de la vapeur d’eau avait rempli l’atmosphère, couvrant la terre d’un épais brouillard. Dieu sépara alors l’eau – des océans – des nuages et créa les diverses conditions atmosphériques nécessaires pour fournir à notre planète une certaine humidité.

Le troisième jour : Dieu rassemble le sec en divers territoires, et crée de la verdure, de l’herbe et des arbres (verses 9-13). Dieu crée les écosystèmes permettant aux créatures marines et terrestres de vivre. Il commence par créer la flore (Dieu sait qu’elle a besoin de la lumière du soleil pour que la photosynthèse ait lieu, et qu’elle va avoir besoin d’insectes pour la pollinisation – ce qu’Il va créer les deux jours suivants. Notez que ces étapes ne peuvent pas prendre plusieurs millions d’années).

Le quatrième jour : Dieu rend le soleil, la lune et les étoiles visibles (versets 14-19). Le soleil et la lune, sources de lumière, avaient déjà été créés et placés dans l’espace pour marquer le jour et la nuit (versets 1, 3-5, 16-18). Dieu fait maintenant en sorte que les nuages se dissipent pour que le soleil puisse briller et donner de sa chaleur. Il a aussi prévu que ces astres servent de signes pour « marquer les époques, les jours et les années » (verset 14).  Le mot hébreu oth, traduit en français par signes, est aussi utilisé dans Ézéchiel 20:12, 20 où il est question des jours sacrés de Dieu qui sont un signe pour le peuple de Dieu. Le mot époques, qui peut aussi être traduit par saisons est le mot hébreu mo’adim, qui s’applique aux fêtes de l’Éternel. Dès la création, Dieu a désigné le soleil et la lune pour qu’ils identifient les fêtes que nous devons observer pour célébrer Son plan.

Le cinquième jour : Dieu crée les animaux marins et les oiseaux (versets 20-23). Le cinquième jour, les océans se remplirent d’animaux marins et le ciel se remplit d’oiseaux, que Dieu créa et bénit. Il fit en sorte qu’ils se multiplient, mais comme pour l’herbe et les arbres fruitiers, ils furent créés pour se reproduire seulement selon leur espèce. Il les créa pour qu’ils puissent produire diverses variétés pouvant vivre dans des milieux différents, mais ils ne pouvaient pas franchir une certaine barrière génétique.

Le sixième jour : Dieu crée les animaux terrestres, puis Il crée l’homme et la femme (versets 24-31). Dieu créa les animaux terrestres, chacun ne pouvant se reproduire que selon son espèce. Puis Il créa l’homme et – de l’une de ses côtes –  la femme. Tous deux furent créés « à l’image de Dieu » et « selon sa ressemblance », c’est-à-dire selon l’espèce divine (versets 26-27). L’homme a été créé avec la potentialité de développer en lui la nature divine, et il a reçu une composante spirituelle appelée « l’esprit de l’homme » (1 Corinthiens 2:11) qui lui permet de créer, de raisonner, de concevoir et d’exécuter. La création physique était maintenant achevée, mais l’instruction spirituelle était sur le point de débuter. 

Le septième jour : Dieu crée le sabbat (Genèse 2:2-3). Dieu créa le sabbat le septième jour en Se reposant et en le bénissant, le rendant ainsi sacré.

Ces sept jours ont pour point culminant la création du sabbat, conçu pour nous donner 24 heures chaque semaine pour développer des rapports étroits avec Dieu.

La mention « il y eut un soir, et il y eut un matin » pour chacun des six premiers jours, prouve clairement qu’il s’agissait de périodes de 24 heures et non d’époques, de milliers ou de millions d’années.

Dieu n’a pas besoin d’une évolution

Le Créateur Dieu, qui est omnipotent et extrêmement intelligent, n’avait pas besoin de recourir à la macroévolution pour réussir Sa création. Il nous dit qu’Il créa l’homme directement de la poussière de la terre (Genèse 2:7) et non par une série interminable  de changements évolutifs.

Les chrétiens n’ont pas besoin de se sentir menacés par l’adoption quasi globale de la théorie de l’Évolution. Le registre des fossiles, les diverses strates géologiques, et les artefacts de l’antiquité ont une explication logique, compatible avec la Bible.

Connaître et croire notre Créateur est une bénédiction merveilleuse. La Bible révèle que l’Éternel accomplit un plan pour ajouter des enfants à Sa famille. Ce plan nous donne beaucoup d’espoir et nous guide. L’Évolution, par contre ne suit aucun plan, et n’offre aucun espoir ni avenir.

La Genèse est exacte

Le livre de la Genèse est exact. Les jours de la Création étaient des jours de 24 heures, ayant le même soir et le même matin que nos jours actuels.