Dieu existe-t-Il ? Preuve no 1: L’origine de l’univers

Dieu dit avoir créé l’univers. Les matérialistes prétendent que ce dernier est apparu par des moyens naturels. Qui a raison ? Et comment le prouver ?

Quand, certains soirs, vous contemplez le ciel étoilé, vous avez un aperçu du même univers que les anciens scrutaient. Les milliers d’étoiles visibles à l’œil nu nous émerveillent et nous étonnent (Psaumes 8:3-4).

Avec les outils modernes de l’astronomie, les savants d’aujourd’hui observent un univers auquel on n’osait même pas rêver, il y a un siècle. Bien que le cosmos soit encore pour nous, dans une large mesure, inconnu, les astronomes ont plongé leurs regards dans des milliards d’années-lumière. Dans notre univers connu, il pourrait bien y avoir quelque 10 000 trillions d’étoiles (soit un 1, suivi de 22 zéros).

La taille de certaines de ces étoiles est époustouflante. Notre soleil est énorme, à nos yeux – ayant un diamètre 109 fois supérieur à celui de la terre. Or, certaines étoiles semblent avoir un diamètre 1 500 fois supérieur ! Toute étoile de cette taille, placée au cœur du système solaire, s’étendrait plus loin que l’orbite de Jupiter.

L’univers est infiniment plus stupéfiant que les anciens l’avaient imaginé.

Une explosion de connaissances

La somme des connaissances humaines s’est mise à augmenter considérablement, il y a une centaine d’années, avec la théorie de la relativité d’Einstein sur l’espace, le temps et la pesanteur. Vers la même époque, la construction de télescopes plus puissants a permis aux astronomes de scruter de plus grandes distances dans l’espace.

En 1929, Edwin Hubble s’est servi de ces outils pour déterminer que l’univers, loin d’être statique, continue de s’étendre. D’autres progrès ont été accomplis grâce à de nouveaux instruments – comme des sondes spatiales et des télescopes orbitaux capables de détecter des signaux dans la gamme complète des longueurs d’onde.

Ces connaissances ont mené à l’élaboration d’un modèle théorique généralement accepté, à propos de la genèse et de l’expansion de l’univers – la théorie inflationiste du Big Bang, ou théorie du Big Bang tout simplement.

Cette théorie s’accorde avec les observations et les mesures de l’univers actuel mais, comme nous allons le voir, n’explique pas vraiment comment l’univers aurait pu se former par des moyens purement naturels. Elle nous oblige à accepter certaines prémisses situées en dehors du domaine des lois connues de la physique.

L’origine de l’univers peut-elle s’expliquer par des moyens purement physiques ?

L’alternative consiste à accepter que notre univers merveilleux doit avoir eu un Créateur, et que ce Créateur a dû posséder un pouvoir inimaginable.

Comment savoir laquelle de ces deux explications est juste ?

Pouvez-vous prouver que Dieu est le Créateur ?

Beaucoup de religions croient en Dieu, mais elles n’ont jamais prouvé Son existence. Quand on demande aux croyants pourquoi ils croient en Dieu, typiquement, leurs réponses sont plus émotionnelles que rationnelles. Ils disent, par exemple, …

  • C’est ce que mes parents m’ont appris
  • Cela donne un sens à la vie
  • C’est ce que mon Église enseigne
  • Je n’ai pas envie de rôtir en enfer ! »

Dieu veut que notre foi en Lui s’appuie sur des preuves solides, et Il nous met au défi de prouver qu’Il existe : « Examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (Psaumes 8:3-4 ; 1 Thessaloniciens 5:21).

Le présent article est le premier d’une série d’articles destinés à relever ce défi en examinant plusieurs des preuves physiques en faveur de l’existence de Dieu. Il est bon à cet effet de débuter par … le commencement –  l’origine de l’univers. Qu’est ce qui prouve que Dieu est le Créateur de l’univers ?

Ce que la théorie du Big Bang ne peut pas expliquer

Les implications de la théorie du Big Bang sont énormes. En revanche, pour y croire, il nous faut accepter plusieurs suppositions se situant en dehors des lois de la nature et de la physique. En fait, ces suppositions soutiennent l’existence d’une Dieu Créateur omnipotent.

Premièrement, la théorie du Big Bang et les faits scientifiques qui l’étayent sous-entendent que l’espace, le temps, et l’univers dans son ensemble ont eu un commencement. Tout ce qui a un commencement doit avoir une cause. Or, quelle était la cause première ?

Deuxièmement, la théorie du Big Bang s’appuie sur la prémisse que quelque chose (l’univers entier, en l’occurrence) est soudain apparu, du néant. Comment est-ce possible ?

Troisièmement, d’après la théorie du Big Bang, au commencement, toute la matière et toute l’énergie dans l’univers ont été comprimées en un point minuscule, d’une température et d’une densité quasiment infinies. D’où ce « noyau » a-t-il bien pu provenir ? Et quelle force a bien pu les comprimer et les libérer ?

Quatrièmement – autre supposition – il a dû y avoir inflation, pour que  les données observables s’accordent avec la théorie. La prémisse qu’une inflation a eu lieu et qu’elle a dû se produire pendant le premier billionième de seconde après le bang (ou détontion). Cette inflation aurait obligé l’univers minuscule à s’accroître pour devenir quelque chose d’approximativement 50% de sa taille actuelle. Cette idée défie toutes les lois connues de la physique, mais elle permet à ladite théorie de s’accorder avec l’univers tel que nous le voyons à présent.

La question à laquelle nul ne peut répondre est la suivante : « Qu’est-ce qui a provoqué cette inflation soudaine ? »

La théorie du Big Bang nous demande d’accepter ces suppositions. Les objections soulevées à propos de ces questions non élucidées sont typiquement rejetées par l’argument selon lequel il y a des lois naturelles les expliquant, mais qu’on ne les a pas encore découvertes. Ce genre de réponse suscite la question de savoir qui a le plus de foi en ses convictions. Les savants ? Ou ceux qui croient que Dieu est le Créateur ?

Dieu Se présente comme Créateur

Les savants partent d’une hypothèse selon laquelle on ne devrait considérer que les processus et les successions d’évènements naturels s’accordant avec les lois naturelles. De ce fait, l’idée de Dieu créant l’univers est rejetée dès le départ en tant que possibilité.

Puis ils avancent une théorie – celle du Big Bang – qui ne s’accordent pas avec les lois naturelles ! La description de ce premier moment d’inflation, comme ils l’appellent, ne peut s’expliquer par les lois de l’univers.

Dieu soulève cette question, faisant remarquer que la présence de notre univers matériel prouve qu’Il est Dieu : « En effet, les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables » (Romains 1:20 ; c’est nous qui soulignons).

L’élément manquant, dans la théorie du Big Bang, c’est la source de ce dernier – une source se situant en dehors de toute loi physique naturelle, une source dépassant notre imagination. Le Dieu de la Bible déclare avoir créé l’univers. Quoi d’autre (ou Qui d’autre) que le Tout-Puissant pourrait réaliser les prémisses sur lesquelles la théorie du Big Bang est basée ?

La Bible débute par les mots suivants : « Au commencement, Dieu créa les cieux et la terre » (Genèse 1:1). Ce passage ne précise pas à quel point, dans le passé, ce commencement eut lieu. La science suggère qu’il remonte à plusieurs milliards d’années, ce que la Bible ne nie pas.

Une déclaration similaire de Dieu en tant que le Créateur se trouve dans d’autres passages des Écritures, comme dans le Psaume 33:6 où il est écrit que « les cieux ont été faits par la parole de l’Eternel, et toute leur armée par le souffle de sa bouche ». Il se peut que ce passage suggère de façon poétique cette inflation et cette expansion de l’univers dont parlent certains savants, comme faisant partie de la Création, comme l’évoque le prophète Ésaïe : « C’est lui qui est assis au-dessus du cercle de la terre, et ceux qui l’habitent sont comme des sauterelles ; Il étend les cieux comme une étoffe légère, Il les déploie comme une tente, pour en faire sa demeure » (Ésaïe 40:22).

Notez l’accent placé sur la puissance de Dieu, quelques versets plus loin : « A qui me comparerez-vous, pour que je lui ressemble ? Dit le Saint. Levez vos yeux en haut, et regardez ! Qui a créé ces choses ? Qui fait marcher en ordre leur armée ? Il les appelle toutes par leur nom ; par son grand pouvoir et par sa force puissante, il n’en est pas une qui fasse défaut » (versets 25-26).

Ce pouvoir de créer est aussi évoqué dans Apocalypse 4:11 : « Tu es digne, notre Seigneur et notre Dieu, de recevoir la gloire, l’honneur et la puissance ; car tu as créé toutes choses, et c’est par ta volonté qu’elles existent et qu’elles ont été créées ».

L’origine du temps

La science est d’accord avec la Bible à propos du temps ; il a eu un commencement. L’apôtre Paul, à propos de la foi des élus de Dieu et la connaissance de la vérité, a précisé qu’elles « reposent sur l’espérance de la vie éternelle, promise avant l’origine des temps par le Dieu qui ne ment pas » (Tite 1:2 , La Bible Segond Révisée).

Le présent article n’a fait qu’effleurer le sujet. Les preuves physiques que la création de l’univers était un évènement surnaturel sont nombreuses. Les découvertes et les théories des savants pointent vers un mécanisme créatif qui ne peut pas être expliqué par des lois physiques.

Seul un Dieu omnipotent peut créer quelque chose à partir du néant, tenir toute l’énergie de l’univers dans la paume de Sa main, libérer cette énergie en une « inflation » d’un instant pour donner à l’univers la taille qu’il a aujourd’hui.

La création de cet univers époustouflant n’est que la première des nombreuses preuves de l’existence de Dieu. Dans le prochaine article, nous examinerons une deuxième preuve : la conception de notre univers. Ce dernier aurait-il pu surgir sans la présence d’un Architecte suprême ?