Des preuves de l’existence de Dieu

Dieu existe-t-Il ? On peut vous répondre : Assurément !, sans l'avoir jamais prouvé. Voici quatre preuves de l’existence de Dieu.

Typiquement, quand on croit en Dieu, on s’appuie sur des raisons comme…

  • C’est ce que mes parents croyaient.
  • Cela donne un sens à la vie.
  • C’est ce que mon Église enseigne.
  • C’est logique.

Mais ces explications suffisent-elles ? Peut-on prouver scientifiquement que Dieu existe ? Ou doit-on accepter Son existence avec une foi aveugle ?

En fait, vous pouvez prouver qu’il y a un Dieu – comme on prouve n’importe quoi – en élucidant trois questions fondamentales :

  1. Est-ce rationnel, logique ?
  2. Existe-t-il des preuves physiques ?
  3. Ces preuves ont-elles plus de sens que les autres théories avancées ?

Première preuve : L’origine de l’univers – une cause première

Jusqu’au début du 20e siècle, on pensait généralement qu’ou bien l’univers a toujours existé comme il est à présent, ou bien qu’il a été créé à un moment donné dans le passé et est demeuré essentiellement inchangé. De nombreuses découvertes scientifiques, ces cent dernières années, ont conduit à la conclusion que l’univers a effectivement eu un commencement.

Il est scientifiquement prouvé que l’univers continue de s’agrandir et continuera de le faire indéfiniment. En extrapolant en sens inverse, les savants ont tiré la conclusion qu’à un moment donné il a dû être concentré en un point précis. La théorie du Big Bang [ou de la grande explosion] qui en est issue postule que l’univers est né il y a environ 14 milliards d’années à la suite d’une explosion inimaginable lors de laquelle l’espace, le temps et la matière auraient été créés.

Cette théorie provoque un dilemme pour les athées. Comment quelque chose peut-il surgir à partir du néant ou de rien ? Logiquement, si l’univers a eu un commencement, il a dû y avoir une cause première. Il est scientifiquement prouvé que tout ce qui a eu un commencement a été causé par quelque chose. C’est d’ailleurs ce que les savants font ; ils cherchent à découvrir les causes.

La question qui se pose est donc la suivante : Qu’est-ce qui a causé l’apparition de l’univers ? Cette « cause première » a dû inclure une puissance inimaginable, une intelligence suprême, quelque chose indépendant du temps et non composé de matière.

Existe-t-il une meilleure description de cette cause première que Dieu ? Le fait qu’une création exige un Créateur constitue une preuve que Dieu existe.

Deuxième preuve : la conception

Il existe une autre preuve de l’existence de Dieu, liée à la création, et qui a affaire avec l’intelligence. Les ingénieurs et les savants qui étudient et appliquent les lois de la nature sont continuellement stupéfaits de la complexité et des conceptions de l’univers. À tous les niveaux, au niveau subatomique comme au niveau astronomique, il est évident que l’univers a été conçu.

<p>
	Qui a créé le processus de la photosynthèse ? </p>

Qui a créé le processus de la photosynthèse ? 

Qui a conçu le merveilleux processus de la photosynthèse? Qui a conçu ce règne merveilleux ? Qui a eu l’idée de la photosynthèse – du processus par lequel les plantes convertissent l’eau et le dioxyde de carbone en glucides [ou hydrates de carbone] en se servant des rayons du soleil comme source d’énergie, à l’aide de la chlorophylle ? L’un des dérivés de ce processus est l’oxygène. Sans ce processus, il n’y aurait pas d’aliments et pas d’air à respirer.

De nombreuses interrelations ou interdépendances de ce type, dans la nature, prouvent que le Créateur est un concepteur intelligent. Toute conception exige un concepteur, un architecte – un Architecte suprêmement intelligent : Dieu

Troisième preuve : la présence de lois

Il y a une troisième preuve que Dieu existe : La présence de lois naturelles. Toutes les sciences physiques s’appuient sur les lois naturelles. Les savants, dans leurs recherches dans le domaine physique, cherchent à découvrir ce qui se répète, des principes invariables gérant l’existence et les interactions de la matière, de la plus petite particule dans l’atome aux interconnexions cosmologiques.

Ces lois naturelles sont innombrables. Elles comprennent, par exemple, toutes les lois gouvernant l’interaction des particules subatomiques de la matière. Elles comprennent les lois et les principes gouvernant toutes les réactions chimiques. Les lois naturelles décrivent le fonctionnement de tous les systèmes biologiques dans toutes les formes de vie. Et il ne s’agit là que de quelques exemples.

La science part du principe que ces lois naturelles existent. Les « preuves » de la théorie du Big Bang s’appuient sur la supposition que des lois naturelles – comme celles de la thermodynamique et de la pesanteur – existent depuis l’apparition de l’univers.

Or, d’où proviennent ces lois naturelles ? Se peut-il qu’elles aient soudain apparu, pendant le Big Bang ? Toute loi exige la présence d’un législateur.

Quatrième preuve : la vie

Nous en arrivons maintenant à la question de la vie proprement dite. Que déclare la science à propos de la vie ? La réponse à cette question constitue une quatrième preuve que Dieu existe. Toutes les preuves scientifiques indiquent que toute vie ne provient que d’une vie préexistante.

Les naturalistes prétendent que le premier organisme, la première cellule, est apparu de manière spontanée. Or, les savants sont incapables d’expliquer comment cela a pu se produire. La plus simple de toutes les cellules est tellement complexe que croire que la première ait soudain surgi de rien requiert une foi énorme. Il est impossible de prouver que la vie puisse surgir du néant ou de l’absence de vie.

De ce fait, puisque la vie ne provient que d’une forme de vie préexistante, qu’est-ce qui a provoqué la vie pour commencer ? Qui d’autre que Dieu pourrait correspondre à cette description ?

La science a proposé une alternative à l’existence de Dieu : la théorie de l’évolution. D’après cette théorie, la vie a débuté à partir d’une simple cellule. Sur plusieurs millions d’années, les formes de vie sont devenues de plus en plus complexes et diversifiées et ont fini par évoluer pour produire la variété des innombrables formes de vie que nous connaissons.

Cette théorie se sert, de manière futée, d’exemples de changements au sein des espèces (microévolution) afin de postuler que, sur une longue période, de tels changements peuvent se produire et créer des espèces totalement nouvelles (macroévolution). Or, il n’existe aucune preuve que les différences énormes que l’on observe dans les diverses formes de vie à présent soient le résultat de mutations génétiques.

En fait, l’existence même de l’époustouflant code génétique prouve l’existence d’un Créateur pourvu d’une intelligence suprême !

Les défis inexpliqués de l’évolution

L’évolution est incapable d’expliquer la complexité irréductible d’organes comme l’œil. Il y a une foule de chose que la théorie de l’évolution ne peut expliquer. Peut-elle expliquer l’existence des restrictions génétiques empêchant le croisement de différentes espèces

L'évolution ne peut expliquer la complexité irréductible des organes comme l'œil.
L'évolution ne peut expliquer la complexité irréductible des organes comme l'œil.
d’animaux ? Et que dire de la complexité irréductible d’organes comme l’œil ? Si seulement un seul des composants nombreux et complexes de ce dernier avait évolué, il n’y aurait pas eu vision. Il n’y aurait donc eu aucun avantage à ce que ce processus évolutif puisse se poursuivre.

Et que dire des formes de vie intermédiaires qui « brillent par leur absence » ? Comment une forme intermédiaire mi reptile/ mi oiseau aurait-elle pu survivre – le reptile perdant ses écailles et devant attendre un interminable laps de temps avant que des plumes évoluent sur son corps ?

De plus, l’évolution est incapable d’élucider la question la plus fondamentale consistant à savoir d’où venait la première forme de vie.

D’où vient la moralité ? Et quelle est l’origine de l’amour ?

La théorie évolutionniste est également incapable d’expliquer la moralité. Toutes les cultures possèdent des standards de base de moralité – des lois morales. D’où proviennent-elles ?

La théorie évolutionniste voudrait nous faire croire qu’un comportement altruiste passerait pour un trait positif dans le choix d’un conjoint ; or, on constate le contraire chez les animaux. Le mâle dominant prend la femelle. Les animaux n’ont pas le sens de moralité qu’exhibent les humains.

La science n’a aucune explication convaincante sur l’existence de la moralité. Elle est également bien incapable d’expliquer comment l’amour aurait pu évoluer. La moralité n’a pas de place dans la théorie évolutionniste ; en revanche, il est rationnel de penser qu’il doit y avoir une source de loi morale. Pour que des lois morales existent, il a bien fallu qu’elles aient un Auteur, un législateur – Dieu !

Le défi que Dieu lance aux sceptiques

Le Dieu de la Bible lance un défi aux sceptiques : « Examinez toutes choses ; retenez ce qui est bon » (1 Thessaloniciens 5:21). Comme  l’apôtre Paul l’a également expliqué, « Les perfections invisibles de Dieu, sa puissance éternelle et sa divinité, se voient comme à l’œil nu, depuis la création du monde, quand on les considère dans ses ouvrages. Ils sont donc inexcusables » (Romains 1:20).

La Bible déclare que non seulement Dieu existe, mais que Son existence peut être prouvée à partir de ce qu’Il a créé.

À mesure que les savants acquièrent une compréhension accrue de l’univers dont nous faisons partie, les faits pointent de plus en plus vers la présence d’un Être suprême ayant tout créé.

  • Si Dieu n’existe pas, d’après la théorie du Big Bang, la matière et l’énergie proviennent du néant, de rien.
  • Si Dieu n’existe pas, la seule explication que nous fournisse la science sur l’apparition de la vie est celle d’une génération spontanée. Venue d’où ?
  • Sans Dieu, la science est incapable d’expliquer comment des organes extrêmement complexes, irréductiblement compliqués ont pu se développer.
  • Sans Dieu, la science est incapable d’expliquer la conception complexe évidente dans chaque aspect de l’univers, du subatomique au cosmique.
  • Sans Dieu, la science est incapable d’expliquer la raison pour laquelle des lois naturelles existent.
  • Sans Dieu, la science est incapable d’expliquer l’existence d’un comportement moral et altruiste.

Dans cet article, nous n’avons fait qu’effleurer le sujet des preuves en faveur de l’existence de Dieu. Si vous souhaitez examiner plus en profondeur les preuves énumérées ci-dessus, et en examiner d’autres, consultez les autres articles affichés dans cette section.

Que faire à présent ?

Prouver l’existence de Dieu n’est qu’un premier pas. Une fois que vous êtes convaincu que Dieu existe, vous devez explorer d’autres questions fondamentales :

Nous vous encourageons à parcourir ce site et à étudier votre Bible pour avoir des réponses à vos questions à propos de Dieu et à propos de la manière de développer votre relation avec Lui