Dieu existe-t-Il ? Preuve no 4 : Les prophéties accomplies

Beaucoup de prophéties bibliques ont certes un accomplissement encore futur, mais plusieurs se sont déjà réalisées. L’accomplissement des prophéties est une autre preuve de l’existence de Dieu.

Plus du tiers de la Bible et prophétique. Bon nombre de ces prophéties s’appliquent au Second Avènement de Jésus-Christ, lorsqu’Il viendra établir le Royaume de Dieu. Néanmoins, certaines prophéties sont pour l’ère présente, et plusieurs se sont déjà réalisées.

Dans cette série d’articles, nous avons traité de l’existence de Dieu de manière scientifique et à partir de preuves scientifiques. Dans le présent article, nous nous tournons vers les prophéties et vers l’histoire pour la prouver.

Dans des éditions antérieures de Discerner, nous avons fourni cinq preuves que la Bible a raison. L’une de ces raisons est que certaines prophéties se sont dûment accomplies (voir notre édition de juillet/ août 2015). Parmi ces prophéties accomplies, nous avons parlé de plusieurs d’entre elles se rapportant à Jérusalem et à Babylone. Ces prophéties non seulement confirment la véracité de la Bible, mais aussi l’existence de Dieu. Babylone et Jérusalem sont liées aux prophéties bibliques depuis l’apparition de l’empire babylonien au septième siècle avant notre ère.

Penchons-nous sur plusieurs autres prophéties qui prouvent aussi l’existence de Dieu.

L’histoire de deux cités

Ésaïe prophétisa pendant le règne de quatre rois de Juda (Ésaïe 1:1), à partir d’environ 740 avant notre ère. Voici ce que Dieu inspira à Ésaïe de prophétiser à propos de Babylone :

« Voici, j’excite contre eux les Mèdes, qui ne font point cas de l’argent, et qui ne convoitent point l’or. De leurs arcs ils abattront les jeunes gens, et ils seront sans pitié pour le fruit des entrailles, leur œil n’épargnera point les enfants.

« Et Babylone, l’ornement des royaumes, la fière parure des Chaldéens, sera comme Sodome et Gomorrhe, que Dieu détruisit. Elle ne sera plus jamais habitée, elle ne sera plus jamais peuplée ; l’Arabe n’y dressera point sa tente, et les bergers n’y parqueront point leurs troupeaux » (Ésaïe 13:17-20).

Veuillez noter les quatre aspects de cette prophétie :

  1. Les Mèdes allaient attaquer
  2. Ce serait un conflit sanguinaire
  3. Babylone deviendrait un désert
  4. Babylone n’allait jamais être rebâtie (voir aussi Jérémie 25:12).

Voici ce qu’il est advenu de Babylone :

Cette dernière fut détruite par l’empire assyrien. Lors du déclin de ce dernier, Babylone fut rebâtie en tant que portion de l’empire néo-babylonien qui finit par dominer le Moyen-Orient. Ledit empire atteignit son apogée sous Nebucadnetsar (605-562 avant notre ère).

Babylone, la capitale, se trouvait dans le sud de l’Iraq actuel, à environ 80 km au sud de Bagdad. C’était une merveille de l’ancien monde. C’était une cité fortifiée avec des bâtiments magnifiques et de fameux jardins suspendus, passant pour l’une des sept merveilles de l’antiquité. Elle passait aussi pour un centre de savoir. Les anciens écrivains qui y faisaient allusion s’émerveillaient de sa gloire. Quand Nebucadnetsar conquit Juda et finit par détruire Jérusalem en 586 avant notre ère, une grande partie des captifs juifs y furent transplantés.

Puis en 539 avant notre ère, l’empire babylonien – y compris Babylone – fut conquis par l’empire naissant des Mèdes et des Perses. Les Perses le dominant, on parle plus souvent de l’empire perse. Babylone fut conquise ; ainsi se réalisait la première partie de la prophétie d’Ésaïe, mais elle ne fut pas détruite à ce moment-là.

Babylone continua de prospérer quelque temps, sous les Perses. Vers 482 avant notre ère, elle se rebella contre les Perses. Le roi Xerxès reprit la ville, détruisit ses temples, et tua beaucoup de ses habitants. Cette révolte sanglante semble avoir accompli la seconde partie de la prophétie d’Ésaïe.

Puis Babylone amorça un long déclin, culminant par sa capture par Alexandre le Grand en 331 avant notre ère. L’empire d’Alexandre se scinda en quatre à sa mort. Ses successeurs se disputèrent cette cité, expulsant bon nombre de ses habitants. L’empire séleucide devint prédominant, et les Séleucides construisirent une nouvelle cité non loin du site de l’ancienne Babylone, et cette dernière fut pour ainsi dire abandonnée.

Lorsque l’empire parthe régna sur la région, en 141 avant notre ère, Babylone était en ruines, bien qu’il y ait un certain nombre d’habitants y vivant ou vivant non loin de la cité originale. Lors de la conquête musulmane en 650 de notre ère, il n’y avait plus de trace de Babylone ; elle était enfouie sous les sables. La troisième partie de la prophétie d’Ésaïe s’était accomplie. Des archéologues n’allaient découvrir ses ruines qu’au 19e siècle.

Au début des années 1980, alors que des archéologues fouillaient ces dernières, Saddam Hussein commença à rebâtir Babylone. Au grand désespoir des archéologues, Saddam Hussein rasa ses vestiges et se mit à ériger quelques remparts. Il décida aussi de construire un palais majestueux tous près des ruines, qui fut terminé peu avant l’invasion de l’Iraq en 2003.

Saddam n’emménagea jamais dans son palais. Ce dernier fut dépouillé et pillé pendant la guerre et après cette dernière et il est maintenant vide.

Saddam fut ensuite pourchassé et exécuté. L’Iraq demeure bouleversé. Babylone est toujours en ruines, et après 2 500 ans, la quatrième partie de la prophétie d’Ésaïe s’est accomplie.

La Bible parle d’un système babylonien au temps de la fin, qui sera détruit lors du retour de Christ, mais il sera basé en Europe, et non là où se trouvait l’antique cité, au Moyen-Orient. (Lire à cet effet notre article intitulé « Que représente Babylone ? »

Les prophéties bibliques s’accomplissent toujours, comme Dieu l’a promis : « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point à moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins » (Ésaïe 55:11).

Babylone, Jérusalem et le Messie

Si Babylone devait devenir un désert, Jérusalem, quant à elle, devait être reconstruite, signalant un compte à rebours jusqu’à la venue du Messie. Il existe, dans Daniel 9:24-27, une prophétie détaillée sur le Messie (Lire à cet effet notre article intitulé « Quelle est la signification de la prophétie des 70 semaines ? »).

Le verset 25 nous dit quand devait apparaître le Messie : « Sache-le donc, et comprends ! Depuis le moment où la parole a annoncé que Jérusalem sera rebâtie jusqu’au Messie, au Conducteur, il y a sept semaines et soixante-deux semaines [au total, 69 semaines], les places et les fossés seront rétablis, mais en des temps fâcheux » (c’est nous qui soulignons tout du long).

Il est bien évident que cette prophétie ne parlait pas de semaines ordinaires. Dieu S’est servi de jours prophétiques pour représenter des années (Ézéchiel 4:4-6). Quand un jour représente une année, 69 semaines équivalent à 483 ans. D’après l’histoire, le roi perse Artaxerxés débuta son règne en 464 avant notre ère. Esdras reçut la permission de retourner à Jérusalem pour y achever les efforts de reconstruction, la septième année d’Artaxerxés, en 457 avant notre ère (Esdras 7:6-10 ; 9:9). Si on ajoute 483 ans (tenant compte du fait qu’il n’y a pas d’année zéro), cela nous donne l’an 27 de notre ère – année ou Christ fut baptisé et débuta Son ministère !

Il ne s’agit là que de quelques-unes des nombreuses prophéties bibliques qui se sont accomplies, prouvant l’existence de Dieu. (Nous vous conseillons aussi la lecture de notre article « Les prophéties accomplies ».)

Pouvez-vous, personnellement, valider une prophétie ?

Jusqu’à présent, nous n’avons parlé que de prophéties inconditionnelles garanties par Dieu. Néanmoins, il existe également des prophéties conditionnelles, dépendant d’un si, comme, par exemple, si vous obéissez à Dieu, vous recevrez des bénédictions.

Dieu fit aux anciens Israélites la promesse suivante : « Ainsi, observe les commandements, les lois et les ordonnances que je te prescris aujourd’hui, et mets-les en pratique. Si vous écoutez ces ordonnances, si vous les observez et les mettez en pratique, l’Eternel, ton Dieu, gardera envers toi l’alliance et la miséricorde qu’il a jurées à tes pères. Il t’aimera, il te bénira et te multipliera ; il bénira le fruit de tes entrailles et le fruit de ton sol, ton blé, ton moût et ton huile, les portées de ton gros et de ton menu bétail, dans le pays qu’il a juré à tes pères de te donner ».

Le premier Psaume débute par cette prophétie : Si quelqu’un non seulement respecte la loi, mais en plus l’aime profondément, « Il est comme un arbre planté près d’un courant d’eau, qui donne son fruit en sa saison, et dont le feuillage ne se flétrit point : Tout ce qu’il fait lui réussit » (Psaume 1:3 ; voir aussi 1 Chroniques 22:13).

Ce thème, la plupart des prophètes bibliques l’évoquent. Malachie, par exemple, parle de l’un de ses aspects : « Apportez à la maison du trésor toutes les dîmes, afin qu’il y ait de la nourriture dans ma maison ; mettez-moi de la sorte à l’épreuve, dit l’Eternel des armées, et vous verrez si je n’ouvre pas pour vous les écluses des cieux, si je ne répands pas sur vous la bénédiction en abondance » (Malachie 3:10).

Jésus a résumé l’idée dans Matthieu 6:33 : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus ».

Vous pouvez personnellement constater le bien-fondé de cette prophétie conditionnelle. En fait, la Bible vous lance le défi de le faire. Mais il doit s’agir d’un engagement sincère à chercher à comprendre, puis à obéir non seulement à la lettre de la loi, mais aussi à son intention – son application spirituelle. Ne vous contentant pas seulement de suivre ce que la Bible, selon vous, enseigne, mais aussi de la lire et de l’étudier pour constater par vous-même ce qu’elle déclare.

Voici comment David voyait les choses : « Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut repose à l’ombre du Tout-Puissant […] C’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, de la peste et de ses ravages. Il te couvrira de ses plumes, et tu trouveras un refuge sous ses ailes ; sa fidélité est un bouclier et une cuirasse » (Psaume 91:1, 3-4).

Si vous vous engagez à pratiquer la vérité telle qu’elle est présentée dans la Bible, votre vie changera et vous serez béni. Ne manquez pas de lire, à cet effet, notre brochure gratuite intitulée Transformez votre vie !

Existe-t-il une meilleure preuve que Dieu existe ? Un défi vous est lancé !