Que faites-vous de ce que vous savez ?

Les vérités bibliques ne sont pas que théoriques. Dieu veut qu’elles nous touchent le cœur et que nous nous engagions à changer et à croître. Est-il temps d’agir ?

Vous lisez les articles de Discerner et sur VieEspoirEtVérité depuis quelque temps. Vous avez vérifié pour voir si ce qui y est écrit correspond à ce que déclare la Bible. Lentement mais sûrement, vous êtes devenu convaincu. Vous avez découvert « la perle de grand prix », la connaissance du Royaume de Dieu.

Qu’allez-vous faire, à présent, de ce que vous avez appris ? Est-il temps pour vous d’agir à partir de cette connaissance ?

Qu’en est-il du sabbat ?

À moins que vous soyez l’un de nos nouveaux lecteurs, il y a des chances que vous ayez appris ce qu’il en retourne avec le sabbat – le Quatrième des Dix Commandements (Exode 20:8-11). Sans doute savez-vous à présent que votre Créateur ordonne à Ses enfants de se reposer le jour du sabbat, du vendredi soir au coucher du soleil au samedi soir au coucher du soleil. Il est interdit de travailler dans cet intervalle de temps. Certes, réarranger son emploi du temps professionnel pour se conformer au commandement divin à ce propos peut être un défi, mais Dieu n’en attend pas moins de vous.

N’est-il pas temps, pour vous, de commencer à sanctifier le sabbat ?

Sans doute avez-vous lu le commandement que Dieu adresse à Son peuple, lui intimant de s’assembler le septième jour – le sabbat (Lévitique 23:2-3 ; Hébreux 10:24-25). Pour certains, s’assembler avec d’autres chrétiens le jour du sabbat peut être difficile ; néanmoins, c’est ce que Dieu ordonne. Les Écritures sont claires à ce sujet. Et les récompenses sont grandes. On passe du temps avec des personnes ayant les mêmes convictions ; on a l’occasion d’écouter des sermons de ministres de Dieu, d’apprendre d’eux et de commencer à vivre une vie de croissance chrétienne.

Est-il temps ? Sinon, quand vous déciderez-vous ?

Peut-être en êtes-vous venu à comprendre les vérités profondes du plan divin, y compris le fait que Dieu accomplit celui-ci par étapes. Il se peut que vous compreniez que notre époque, précédant le Second Avènement de Christ, est une époque où Dieu appelle les prémices de Son plan, symbolisée par les moissons printanières au Moyen-Orient. Si Dieu vous appelle, n’est-il pas temps que vous répondiez à Son appel ?

Une foi vivante

L’étude de la Bible est convaincante. Cette conviction produit la foi. Et la foi se traduit par l’action. Comme l’a précisé l’apôtre Jacques, « il en est ainsi de la foi : si elle n’a pas les œuvres, elle est morte en elle-même » (Jacques 2:17).

Jacques explique ensuite la différence entre une conviction qui ne produit rien et la vraie foi qui, elle, produit des fruits. « Quelqu’un dira : Toi, tu as la foi ; et moi, j’ai les œuvres. Montre-moi ta foi sans les œuvres, et moi, je te montrerai la foi par mes œuvres » (verset 18).

Il va même plus loin : « Tu crois qu’il y a un seul Dieu, tu fais bien ; les démons le croient aussi, et ils tremblent. Veux-tu savoir, ô homme vain, que la foi sans les œuvres est inutile ? » (versets 19-20).

Se contenter de croire, sans rien faire, nous met dans la même situation que les démons ; eux aussi croient, mais ce sont des ennemis de Dieu dont l’objectif est de saboter le plan divin du salut. Par contre, quand on agit – qu’on se comporte en fonction de ce qu’on croit être juste – on partage une expérience avec le restant des saints de Dieu.

« Souvenez-vous de ces premiers jours, où, après avoir été éclairés, vous avez soutenu un grand combat au milieu des souffrances, d’une part, exposés comme en spectacle aux opprobres et aux afflictions, et de l’autre, vous associant à ceux dont la position était la même » (Hébreux 10:32-33).

Ces premiers pas, consistant à agir en fonction de ce qu’on a appris, peuvent apporter des luttes et des souffrances, mais ils s’accompagnent aussi d’une récompense sous forme de fraternité avec ceux qui se trouvent dans la même situation.

Dieu veut nous voir croître

Christ a comparé la proclamation de l’Évangile à un semeur qui répand sa semence sans trop savoir ce qu’elle va produire (Matthieu 13:3-9). Dans cette parabole,  une partie de la semence tombe le long du chemin : les oiseaux viennent, et la mangent. Elle ne produit rien (versets 4 et 19). Une autre partie tombe dans les endroits pierreux, où elle ne trouve pas un sol profond et sèche, faute de racines (versets 5-6, 20-21). Quiconque reçoit la parole de cette manière est superficiel et finit par ne rien produire non plus.

Une autre partie tombe parmi les épines – des demandes concurrentes se disputent notre attention ; il y a les soucis de ce monde, un désir excessif de gagner de l’argent, des forces et des influences qui étouffent la connaissance que nous avons de la voie divine (versets 7 et 22). Hélas, cela s’est parfois produit ; certains ont permis que la semence de l’Évangile ne porte pas de fruit dans leurs vies.

En revanche, il y a toujours eu des gens qui reçoivent la semence « dans un sol fertile » ; la parole s’enracine, germe et porte les fruits de la croissance chrétienne – le fruit de la vie éternelle (versets 8 et 23).

Pourrait-il s’agir de vous ? Comme l’a dit Jésus, « que celui qui a des oreilles pour entendre entende » (verset 9).

Christ nous appelle à changer

Beaucoup de lecteurs de Discerner  et de VieEspoirEtVérité vivent dans des pays supposément chrétiens où l’on prêche qu’il suffit de croire, un point c’est tout ! Notre Sauveur n’a jamais rien dit de tel, pas plus que ceux qui annoncent le message qu’Il prêchait.

Son message est bien résumé dans le premier chapitre de l’Évangile selon Marc : « Le temps est accompli, et le royaume de Dieu est proche. Repentez-vous, et croyez à la bonne nouvelle » (Marc 1:15). Se repentir, c’est changer, c’est faire volte-face dans sa vie ; et vivre dans l’obéissance à Dieu.

Jésus a également précisé : « Pourquoi m’appelez-vous Seigneur, Seigneur ! et ne faites-vous pas ce que je dis ? » (Luc 6:46). Nous devons pratiquer ce que nous prêchons.

C’est le moment

Vous avez poursuivi votre lecture jusqu’à la fin de cet article. Il se peut même que vous ayez appris quelque chose de nouveau. Si vous me comprenez bien, il est temps que vous vous mettiez à pratiquer ce que vous croyez. Temps de vous engager dans la vie chrétienne.

Qu’attendez-vous ? Qu’allez-vous faire de ce que vous savez ? Le christianisme exige qu’on agisse. Dieu l’ordonne.

Notre brochure gratuite Transformez votre vie explique les diverses étapes de la conversion. Nous vous encourageons à la lire, Bible en main, et à commencer dès aujourd’hui à l’appliquer.