Le problème du mal

Si Dieu est bon, comment expliquer le mal ? De l’holocauste au meurtre absurde d’écoliers, le mal est partout. Dieu est-Il à blâmer ?

Quand vous apprenez dans les nouvelles que des tireurs ont abattu des écoliers innocents; que des terroristes kamikazes se sont faits sauter en tuant des centaines de passants innocents ; que des régimes violents mutilent et abattent leurs adversaires politiques ; ou que des pyromanes ont provoqué la mort tragique de toute une jeune famille, vous arrive-t-il de vous demander « Où est Dieu, dans tout cela ? »

On dit que Dieu tient le monde dans le creux de Ses mains, mais quand on voit tout le mal, toute la tristesse et toutes les souffrances qui parfois semblent nous assaillir de toutes parts, on finit parfois par douter que ce soit le cas. Car si ce monde est effectivement celui de Dieu, et s’Il le tient dans le creux de Ses mains, comment expliquer tous ces évènements horribles ? Est-Il impuissant devant ces forces et ces actes malveillants ? S’Il tient le monde dans le creux de Ses mains, il semblerait bien qu’Il l’ait laissé tomber à de nombreuses reprises. Comment expliquer le problème déroutant du mal ?

Le dieu de ce monde

Comme c’est souvent le cas dans des situations comme celle-ci, on attribue à la Bible certaines déclarations qui, en fait, ne s’y trouvent pas. Par exemple, combien de gens savent que, d’après la Bible, Satan est le dieu de ce siècle ? C’est en effet ce que déclare l’apôtre Paul dans 2 Corinthiens 4:4.

Dès le début, Satan le diable (identifié par Christ comme « meurtrier dès le commencement », et comme étant « menteur et le père du mensonge » (Jean 8:44) a cherché à détruire ce que Dieu a créé et établi.

C’est lui le serpent qui mentit à Ève et l’incita à ignorer Dieu et à prendre de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Ce qui se solda par l’expulsion de nos premier parents du jardin d’Eden et mit fin à la relation qu’avait l’humanité avec son Créateur.

La position de Satan – le dieu de ce monde – fut remise en question par la naissance de Christ, et celui-ci essaya de tuer le petit enfant. Joseph et Marie prirent Jésus et s’enfuirent en Égypte afin de se soustraire au décret d’Hérode de faire mourir tous les enfants mâles de deux ans et en dessous, nés dans la région de Bethléhem à l’époque où Jésus était né.

Les royaumes de ce monde reflètent Satan

Songez aussi à la tentation de Jésus par Satan, dans le désert (Matthieu 4). Dans sa dernière tentative de vaincre Christ, Satan emmena notre Sauveur sur une très haute montagne et Lui montra tous les royaumes du monde et leur gloire. Puis il Lui dit : « Je te donnerai toutes ces choses, si tu te prosternes et m’adores » (verset 9).

Évidemment, Jésus ne succomba pas à cette tentation. Néanmoins, ce qu’on peut noter, c’est que tous les royaumes du monde appartenaient à Satan, qui pouvait (et peut) faire ce qu’il en veut ! Il est le dieu de ce monde, l’auteur de tout le chaos qui y règne, le père du mensonge, un voleur et un meurtrier, et ce monde reflète la nature de son dieu et dirigeant – Satan le diable. Il est « le prince de la puissance de l’air, de l’esprit qui agit maintenant dans les fils de la rébellion » (Éphésiens 2:2).

C’est Satan qui incita les dirigeants religieux du temps de Jésus à dire ce qu’il fallait pour Le faire crucifier. Comme cela avait été prophétisé dans Genèse 3:15, « celle-ci [Jésus, la postérité de la femme] t’écrasera la tête, et tu lui blesseras le talon ».

Que ton règne vienne !

Est-ce pourquoi, dans le schéma de prière que Jésus donna à Ses disciples (Matthieu 6:10), Il les encouragea à prier : « Que ton règne vienne ; que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel » ?

Essayez d’imaginer l’impact ressenti dans le monde entier quand – lors du retour de Christ – Satan sera mis en détention et son influence maléfique sera éliminée pour mille ans (Apocalypse 20:2) ! Cela veut-il dire que, pour le moment, Dieu permet à Satan d’être le maître du monde et que le royaume de Dieu est encore à venir ? Précisément !

Les êtres humains seront bientôt sous l’autorité de Jésus-Christ, quand Il instaurera le Royaume de Dieu ici-bas. Le monde sera littéralement transformé, paisible, prospère, plein de joie. L’esprit de Satan, de discorde, d’agression et de haine sera remplacé par les fruits du Saint-Esprit qui seront déversés sur toute chair (Joël 2:28).

Conformément aux plans divins, Satan sera relâché pour peu de temps après le Millenium, et il s’empressera de rassembler toute une armée pour combattre Dieu (Apocalypse 20:8). Son influence sera de courte durée et, à ce moment-là, Satan sera définitivement mis hors d’état de nuire, ne pouvant plus influencer personne.

La fin du mal

Veuillez noter où aboutira éventuellement le plan de Dieu quand tous ceux qui auront été sauvés, étant devenus esprits et membres de la famille divine, et Satan ne pouvant plus exercer son influence maléfique » :

« J’entendis du trône une forte voix qui disait : Voici le tabernacle de Dieu avec les hommes ! Il habitera avec eux, et ils seront son peuple [pour la toute première fois !], et Dieu lui-même sera avec eux.  Il essuiera toute larme de leurs yeux, et la mort ne sera plus ; il n’y aura plus ni deuil, ni cri, ni douleur, car les premières choses ont disparu » (Apocalypse 21:3-4).

Christ ne succomba pas aux tentations du dieu de ce monde. Agneau de Dieu, Il était disposé à Se sacrifier pour les péchés de toute l’humanité, mourut, ressuscita, et monta au trône de Son Père. Christ est à présent assis à la droite du Père, et Il va revenir sur terre pour la gouverner, en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs, détrônant et emprisonnant le dieu de ce monde.

Quand cela se produira, Il tiendra effectivement le monde dans le creux de Ses mains, et le problème du mal sera sur le point d’être définitivement résolu !

Ne manquez pas de lire à cet effet notre article intitulé Pourquoi Dieu permet-Il le mal et les souffrances ?