Comment guérir un cœur brisé

Vous est-il arrivé d’avoir le cœur brisé ? D’être bouleversé, vous demandant si la vie valait la peine d’être vécue ? On peut en guérir.

De nos jours, avoir le cœur brisé peut signifier bien des choses. Bien qu’on puisse se servir de cette expression à la légère, on peut aussi s’en servir pour décrire une situation déchirante, un état d’esprit issu d’évènements catastrophiques.

On a pu lire dans des nouvelles, récemment :

Son père a le cœur brisé ; son fils adolescent vient d’être assassiné.

Ce couple a le cœur brisé par une fausse couche et par la nouvelle qu’il ne peut pas avoir d’enfants.

Tout le pays a le cœur brisé, à la suite de cette attaque terroriste massive.

Des savants ont découvert que quand une personne a le cœur brisé à la suite de la perte de son conjoint ou de sa conjointe, elle risque elle-même d’en mourir. Souffrant de ce qu’on appelle le syndrome dit « de tako-tsubo » ou « des cœurs brisés » et des effets du veuvage.

Ce dont il s’agit

« Le cœur brisé » est une métaphore connue, décrivant la souffrance psychologique qui peut être ressentie à la perte d’un être cher, que ce soit à la suite d’un décès, d’un divorce, d’une séparation, de l’abandon d’un parent, d’un ami ou d’un enfant, d’une trahison ou d’un amour non partagé.

On a le cœur brisé quand on a subi une dure perte – celle d’un compagnon ou d’une compagne ; de notre indépendance physique ou financière ; de notre santé ; de notre mobilité ; de notre raison de vivre ; ou d’une vie. Cela peut nous arriver, ou toucher un être cher. Dans chaque cas, il s’est produit un grand changement. L’ordinaire a changé… définitivement changé. On se sent physiquement, mentalement et émotionnellement drainé. On est au bout du rouleau, à bout de forces, désespéré. C’est cela, avoir le cœur brisé.

Des versets bibliques à ce propos

Une prophétie connue déclare que le Messie est venu « pour guérir ceux qui ont le cœur brisé » (Ésaïe 61:1 ; Luc 4:18). Dieu Se soucie de ceux qui souffrent émotionnellement, de ruptures dans leurs relations, et souffrent de divers types d’affliction.

Le présent article étudie la manière dont Dieu aide tout cœur brisé à guérir.

Le mot hébreu traduit en français par « brisé » dans Ésaïe 61:1 est « dans la plupart des cas utilisé pour décrire une rupture ou une cassure », un écrasement ou un éclatement. L’équivalent grec, dans Luc 4:18, évoque quelque chose d’une intensité analogue : « écraser, piler » ou « rompre, mettre en pièces » (The Complete Word Study Bible Dictionary, 2003).

La promesse messianique, assurément, s’applique à Christ guérissant un état d’affliction ou de dépression extrême.

Le psalmiste a aussi donné la description encourageante suivante de Dieu : « Il guérit ceux qui ont le cœur brisé, et il panse leurs blessures » (Psaumes 147:3).

Huit étapes pour guérir votre cœur brisé

Voici huit étapes à suivre pour que Christ guérisse votre cœur brisé.

1. Demandez-vous « Pourquoi, Dieu ? » Nous cherchons naturellement à savoir pourquoi. Vous pouvez trouver la réponse biblique aux questions importantes comme « Pourquoi Dieu semble-t-Il Se cacher ? » ; « Pourquoi vous laisse-t-Il souffrir ? » ; « Pourquoi a-t-Il laissé mourir l’être que vous aimiez ? » ; « Pourquoi permet-Il qu’il y ait des catastrophes naturelles ? » ; « Pourquoi permet-Il ces attentats ou ces guerres ? »

Nous avons des articles élucidant ces questions sur notre site, sous la rubrique « Pourquoi Dieu permet-Il le mal et la souffrance ? »

2. Évitez de vous demander « À quoi bon ? ». N’adoptez pas cette mentalité, dérivant dans des réactions qui sont des mécanismes destructeurs – comme la boulimie, l’abus d’alcool, la consommation de drogue, ou errant sans but, perdant votre temps. L’amertume que vous pouvez éprouver du fait de votre situation peut déclencher ces réactions, de même que la colère (l’aspect « consumant » de la dépression).

Si votre cœur est brisé, vous allez changer. Néanmoins, il n’est pas nécessaire que ce changement soit destructeur, même s’il semble que ce soit, pour un temps, le cas. Dieu a promis : « J’habite dans les lieux élevés et dans la sainteté ; mais je suis avec l’homme contrit et humilié, afin de ranimer les esprits humiliés, afin de ranimer les cœurs contrits » (Ésaïe 57:15). Dieu peut vous aider à ne pas sombrer dans des comportements destructifs. Et si c’est là que vous avez sombré, Il peut vous aider à vous en extirper. Ne manquez pas de lire, à cet effet, notre article « Pourquoi est-ce que je souffre ? » et les articles connexes.

3. Allez de l’avant. Prenez la résolution de ne pas vous lamenter indéfiniment. Je ne dis pas « Remettez-vous ! » ou « Cessez de porter le deuil ! » Vous avez besoin d’être endeuillé ! Mais ne ressassez pas indéfiniment le passé, ne cessant de vous lamenter sur l’irrémédiable. Méfiez-vous des conseils de personnes, certes, bien intentionnées mais qui vous obligent à ruminer le passé.

L’apôtre Paul perdit sa carrière, sa réputation dans la communauté, le respect de ses pairs et peut-être même son épouse. Néanmoins, il décida de changer de perspective : « Frères, je ne pense pas l’avoir saisi ; mais je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ » (Philippiens 3:13-14).

« Aucune tentation ne vous est survenue qui n’ait été humaine, et Dieu, qui est fidèle, ne permettra pas que vous soyez tentés au-delà de vos forces ; mais avec la tentation il préparera aussi le moyen d’en sortir, afin que vous puissiez la supporter » (1 Corinthiens 10:13).

4. Priez. Souvent. C’est essentiel si vous voulez que Dieu commence à vous guérir. Il semble que même les personnes qui ne sont pas particulièrement pieuses se tournent vers Lui quand elles ont le cœur brisé. Aucun mal à cela.

S’il ne vous est jamais arrivé de parler à votre Créateur, ce n’est guère difficile. Ouvrez-Lui simplement, et sincèrement votre cœur. Pleurez, s’il le faut. (Nous vous proposons, à cet effet, notre article « Cinq clés pour avoir ses prières exaucées »).

5. Saturez votre esprit de versets bibliques sur le réconfort, l’aide, l’amour, la force, l’espoir et la paix. Il ne s’agit pas de mots magiques ayant des pouvoirs mystiques garantissant la guérison et devant être récités maintes fois, sans réfléchir. Ces passages, si vous y croyez et les mettez en pratique, vous indiqueront comment guérir de votre chagrin.

« Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. Ne sois point sage à tes propres yeux, crains l’Eternel, et détourne-toi du mal : Ce sera la santé pour tes muscles, et un rafraîchissement pour tes os » (Proverbes 3:5-8 ; c’est nous qui soulignons tout du long).

6. « Pensez à ces choses ». C’est ce que déclare l’apôtre Paul après avoir fourni une liste de choses à méditer, dans Philippiens 4:8 (version Martin). Il s’agit, en somme, de réfléchir longuement à ce que nous lisons dans la Bible.

Avoir le cœur brisé relève du spirituel, et requiert un recours spirituel. La méditation telle que décrite dans la Bible est un remède spirituel. Lire à cet effet nos articles « Qu’est-ce que la méditation ? » et « La méditation chrétienne ».

7. Découvrez le dessein de la vie. Jésus dit à Ses disciples de ne pas s’inquiéter de ce qu’ils allaient manger ou boire, ou quels vêtements porter ; ce sont des besoins élémentaires. Et Il les incita à se demander : « La vie n’est-elle pas plus que la nourriture, et le corps plus que le vêtement ? » (Matthieu 6:25)

Pour ceux qui ont le cœur brisé, les questions à se poser pourraient être : La vie n’est-elle pas plus que le mariage ? Que l’amitié ? Qu’une carrière ? Que la santé ?

Dans notre esprit, ce peut certes être le cas, mais émotionnellement, il peut être bien plus ardu de l’affirmer.

Quand on perd ces choses, cela nous broie, nous déchire, mais leur perte peut nous inciter à suivre le conseil que Jésus a donné à la fin de cette discussion : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu » et Il a promis : « et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6:33).

La raison principale pour laquelle vous êtes né n’est pas de posséder ce que vous avez perdu. Votre vie a un dessein bien plus transcendant, inimaginable (lire à cet effet notre article « Le but de la vie »).

8. Sachez que le meilleur est encore à venir. Un monde meilleur s’en vient. Et c’est loin d’être juste un slogan. C’est « la vitre qu’on casse en cas d’urgence » ; ce à quoi on recourt quand on a encore le cœur brisé.

Dieu a promis, par la bouche d’Ésaïe, que « le roi régnera selon la justice, et les princes gouverneront avec droiture. Chacun d’eux sera comme un abri contre le vent, et un refuge contre la tempête, comme des courants d’eau dans un lieu desséché, comme l’ombre d’un grand rocher dans une terre altérée » (Ésaïe 32:1-2).

Le roi, c’est Christ. Le monde qu’Il va gouverner sera différent, plein de vie, une grande famille, où tous seront en bonne santé, pleins d’espérance. Rien de ce que nous procure cette vie – en bien comme en mal – ne saurait être comparé à ce qui s’en vient.

Prenez courage, du fait de cette excellente nouvelle. Elle est véridique. Cette publication vous aidera à en trouver la promesse, dans les Écritures. Ne manquez pas de lire notre brochure gratuite Le mystère du Royaume.

Christ guérit effectivement les cœurs brisés. Et Il peut guérir le vôtre, dès à présent.