Des tournants décisifs vers l’âge adulte

La transition de l’adolescence à l’âge adulte peut être intimidante avec ses décisions et ses responsabilités multiples déterminantes. Plusieurs étapes permettent de la réussir.

Parfois, l’addition de nouvelles responsabilités nous incite à bien faire les choses, et dans le bon ordre.

Pour ma femme et moi, la naissance de notre premier enfant nous a fortement fait prendre conscience de la nécessité de faire de notre jardin un endroit bien plus sûr. L’escarpement abrupte de   2 m à quelques pas de notre maison auquel nous prêtions jusqu’ici peu attention représente à présent un péril pour notre enfant.

Il est clair que l’entrepreneur qui a construit notre terrasse a bâclé son travail. Il n’a pas construit un mur de soutènement pour empêcher le terrain de glisser et il n’a pas enfoncé les poteaux assez profondément dans l’argile dure. Résultat ? Notre terrasse penche.

Nous devons donc corriger les défaillances de l’entrepreneur. Ce qui aurait été facile à faire quand la maison a été construite est devenu une tâche bien plus complexe. Il nous a fallu niveler le terrain avec une pelle mécanique et construire deux murs de soutènement.

Nous n’avons pu nous empêcher de penser que cela aurait été plus facile si le travail avait été convenablement effectué au départ, et dans le bon ordre.

Chaque chose en son temps

Construire quoi que ce soit – qu’il s’agisse d’une terrasse ou d’une vie – peut être difficile. Mais avec une bonne planification, toute tâche ardue peut être simplifiée, même si l’on ne peut pas vraiment prévoir le résultat final.

Prenons le cas de la construction d’une maison. Des étapes précises doivent être franchies, et dans le bon ordre. Généralement, il faut…

  1. trouver un emplacement
  2. inspecter le terrain
  3. acheter le terrain
  4. faire des plans et établir un budget
  5. obtenir les permis requis
  6. choisir un entrepreneur
  7. poser la fondation
  8. ériger les murs
  9. poser le toit
  10. travailler sur l’intérieur

Imaginez que ces étapes soient franchies dans le mauvais ordre. Il serait insensé de commencer par la neuvième étape – le toit – avant d’avoir franchi les autres étapes !

Pourquoi tant de gens, dans la vie, font-ils les choses dans un mauvais ordre ?

L’ordre de la réussite

Dieu fait les choses dans un ordre précis et Il nous apprend à faire chaque chose en son temps (1 Corinthiens 14:33, 40). Il y a longtemps que la Bible établit les principes menant à une vie réussie et qui en vaille la peine. Des recherches modernes confirment l’ordre à suivre, pour réussir, tel que l’énonce la Bible.

L’ouvrage The Millennial Success Sequence, de Wendy Wang et W. Bradford Wilcox, paru en 2017, pour l’Institut d’Études Familiales américain, décrit une succession d’évènements dans la vie qui mènent à la réussite quand on devient adulte – un processus consistant à devenir un adulte responsable. Ledit ouvrage fournit des preuves et des statistiques modernes confirmant le bien fondé de vérités que notre société acceptait jadis comme une sagesse populaire.

Les rapports de The Millennial Success Sequence  révèlent que 97% de ceux de la génération Y (celle du Millénaire) qui ont suivi l’ordre à suivre pour réussir (« the success sequence ») – qui ont fait des études, trouvé du travail, se sont mariés et ont eu des enfants, dans cet ordre – ne vivent pas dans la pauvreté quand ils atteignent leurs années de vie adulte active (de 28 à 34 ans).

Ne pas suivre cet ordre se solde par des difficultés dans la vie et multiplie les chances de vivre pauvre.

Instruisez-vous

L’investissement dans la connaissance est celui qui rapporte le plus d’intérêts – Benjamin Franklin.

Une personne sage établit un plan et s’assure d’avoir des revenus constants avant de bâtir une maison et de fonder une famille (Proverbes 24:27).  Dans notre monde moderne, l’instruction est fondamentale dans ce plan. Que cela requiert un diplôme quelconque d’une grande école ou un stage d’apprentissage pour un métier, des études garantissent un meilleur emploi, un meilleur salaire, moins de stress et de plus grandes aptitudes sociales et psychologiques.

Par contre, abandonner le lycée avant de diplômer ferme l’accès à de nombreuses occupations et peut limiter une personne à des emplois peu qualifiés. Et non seulement cela, mais elle aura probablement le stress supplémentaire d’avoir plus d’un emploi pour joindre les deux bouts. Un faible niveau d’instruction résulte souvent en une vie de pauvreté.

Et cela risque de fermer des portes non seulement au niveau de l’emploi, mais diminue aussi les chances de se marier. Les contes de fées aiment dépeindre le mariage comme un croisement entre diverses classes socio-économiques – Aladin épouse la princesse Jasmine ; Cendrillon épouse le prince charmant – mais en réalité, cela se produit très rarement.

Une personne sage cherche à savoir et cherche à appliquer ses connaissance en s’appuyant sur la parole de Dieu (Proverbes 18:15 ; Jean 17:17). Les études sont une clé permettant de mieux réussir dans la vie et d’être plus heureux. Nos jeunes devraient chercher à se cultiver le plus possible.

Travaillez dur, soyez assidu

Un rêve ne devient pas réalité grâce à la magie ; il faut de la sueur, de la détermination et du travail acharné – Colin Powell.

Nous vivons dans un monde où tout est instantané ; où tout est à portée de la main, sauf le succès. Ce dernier ne vient qu’en travaillant, et travaillant dur.

Prenons par exemple la star de basketball Michael Jordan. Il jouait tellement bien qu’on trouvait sa réussite facile. Or, pour réussir, il a dû travailler dur.

Quand il était jeune, le fait de ne pas être assez bon pour faire partie de l’équipe universitaire lui a appris de précieuses leçons. Il a dit : « À mon avis, ne pas avoir été choisi comme joueur dans l’équipe universitaire m’a poussé à vraiment travailler ma technique, et cela m’a aussi appris que si vous vous fixez des objectifs, et travaillez dur pour les atteindre, vos efforts peuvent donner des résultats ».

Il pratiquait donc beaucoup, assidûment et avec acharnement, comme s’il était du jeu. Quelques années plus tard, il est devenu l’un des meilleurs joueurs de basketball que le monde ait connu.

La comparaison que faisait Salomon entre le paresseux et le travailleur assidu montre que nos actions peuvent affecter nos situations : la paresse conduit à la pauvreté, et le travail des diligents à la richesse (Proverbes 10:4). Si nous faisons du mauvais travail, nous ne pouvons pas nous attendre à réussir dans la vie ; par contre, si nous travaillons dur et sommes diligents, nous réussirons – surtout si nous choisissons sagement notre travail, d’après les critères divins.

Côté mariage…

Il fut un temps où le mariage était la norme, pour les jeunes gens, mais à présent, il y a plus de célibataires dans ce groupe d’âge.

La génération Y remet à plus tard le mariage et le parentage plus souvent que les générations passées, et les jeunes vivent plus souvent en concubinage avant de se marier ou au lieu de se marier.

Pourquoi tant de gens se marient-ils plus tard ou renoncent-ils à se marier ? Certains cherchent la bonne personne ; d’autres ne sont plus mariés, leur conjoint étant décédé ou ayant divorcé ; et certains estiment que les responsabilités et les risques associés au mariage sont trop accablants. Cohabiter ou partager le même lit passe pour une alternative acceptable.

Dieu ne voit pas les choses ainsi. Bien que la Bible ne précise pas à quel âge il faut se marier, elle déclare que le mariage doit avoir lieu avant le sexe, et avant les enfants.

La Bible montre que le mariage, s’il est convenablement contracté, peut être une merveilleuse bénédiction. Les mariages échouent pour diverses raisons, y compris une mauvaise gestion des finances, des mauvais traitements, le fait que d’autres s’en mêlent, l’immaturité, la violence, la colère, l’infidélité, la jalousie et l’irresponsabilité. La voie divine exige de la maturité, laquelle minimise ces risques.

Ensuite, viennent les enfants

Nous ne pouvons peut-être pas préparer l’avenir pour nos enfants, mais nous pouvons au moins préparer nos enfants pour l’avenir – Franklin D. Roosevelt

Le rapport cité plus haut indique que ceux de la génération Y qui font les choses dans le bon ordre en ayant des enfants une fois mariés sont ceux qui réussissent le mieux. Hélas, la tendance accrue est d’avoir des enfants avant d’être marié ou en dehors du mariage. Un tiers des « milléniaux » (de la génération Y) de 28 à 34 ans ont eu un bébé sans s’être mariés ou avant de se marier (soit une augmentation de 20% par rapport à ceux de la génération des baby-boomers). Et quand on ne compte que ceux qui ont des enfants, le pourcentage saute à 55%.

Toujours selon ce rapport, les jeunes qui sont devenus parents en n’étant pas mariés courent davantage le risque de s’apauvrir ; en fait, 28% des jeunes adultes étant devenus parents, avant de se marier ou en dehors du mariage, sont pauvres, par rapport à seulement 5% pour leurs pairs, qui eux se sont mariés en premier.

La norme, de nos jours, consiste à avoir des rapports sexuels, à cohabiter, à devenir parent et à devenir financièrement empêtré avant de se marier. Cet écueil qui consiste à faire les choses dans le mauvais ordre mène à l’insatisfaction et à la pauvreté.

L’élément manquant dans tout cela, c’est l’engagement pour la vie qui accompagne le mariage. Dieu a conçu le sexe pour qu’il unisse profondément les conjoints mariés, et il est dans Ses intentions que les enfants soient élevés dans une famille stable.

Il y a beaucoup de joie dans un mariage d’amour et engagé (Proverbes 5:18-19) et les enfants sont une bénédiction de l’Éternel (Psaumes 127:3).

Une autre étape vers une réussite durable

Cet ordre à suivre pour réussir peut nous procurer un succès temporaire, mais pour accéder au succès permanent, une autre étape doit être franchie. Le rapport ci-dessus n’en a pas fait mention ; « personne ne connaît les choses de Dieu, si ce n’est l’Esprit de Dieu » (1 Corinthiens 2:10-11). Cette étape est l’étape ultime pour un adulte. Elle consiste à rechercher Dieu dans nos vies.

Quand les lois de Dieu et Sa ligne de vie guident notre cheminement à tous les niveaux, nous pouvons connaître le succès ultime, éternel. Même si nous avons commis des erreurs dans la vie – même si nous n’avons pas fait les choses dans le bon ordre – le processus consistant à changer et à nous mettre à suivre Dieu rend la vraie réussite possible.

Afin d’en savoir plus, consultez notre site VieEspoirEtVerité.org et lisez notre article intitulé « La conversion chrétienne : d’après la Bible, comment devient-on chrétien ? »