Mentir ou dire la vérité ?

On se trouve souvent bien des raisons pour mentir, mais les raisons pour lesquelles on devrait toujours dire la vérité les surpassent toutes.

Pieux mensonges, bobards, déceptions, gros mensonges sournois. Combien de mensonges faut-il raconter pour être classé menteur ? Un seul ? 10 ? 100 ? Mentir est apparemment si répandu, de nos jours, qu’on estime cela normal ; c’est, dit-on, ce dont la vie est faite. Mais qu’arrive-t-il aux relations interpersonnelles, à la société, et à notre caractère, quand le mensonge devient un mode de vie ?

Qu'en pensez-vous ? Peut-on vous faire confiance ? Dites-vous toujours la vérité ? N’avez-vous qu’une parole ? Quand vous parlez, vos interlocuteurs doivent-ils deviner si ce que vous dites est la vérité, une exagération ou pur mensonge ?

Pourquoi ment-on ?

On ment souvent par habitude, pour mieux être vu ou pour se faire valoir. Ou bien l’on adopte le mensonge comme stratégie, comme quand on pense que cela peut nous avantager ou nous procurer quelque avancement.

On ment également pour porter préjudice à un rival. Ou dans une vaine tentative d’alléger la peine causée à autrui par la vérité.

Et puis l’on ment quand on trouve acceptable de dire des demi-vérités. On apaise alors sa conscience en se faisant accroire qu’on a, en fait, dit en grande partie la vérité, n’ayant  pas vraiment menti, ou du moins pas gravement. Je ne suis pas un menteur compulsif ou pathologique se dit-on même. Malheureusement, ce qu’il faut bien se dire, c’est qu'une demi-vérité est, en même temps, un demi-mensonge. Peut-on construire une société juste quand on n’entend la vérité que 50% du temps ?

Chaque fois que nous mentons, autrement dit que nous parlons avec l’intention de tromper autrui, nous errons loin de la vérité et nous débattons dans des eaux troubles. La déception déstabilise et bouleverse les relations humaines. Comme l’a dit Thomas Carlyle : « Le mensonge se multiplie par le mensonge. » Un menteur se retrouve souvent à chercher un deuxième, un troisième et un quatrième mensonge pour tenter de brouiller les pistes du premier.

Mentir est un péché

Est-il parfois moralement justifié de mentir ? Jamais ! Bien qu'il existe au mensonge une foule de prétendues  justifications, mentir est toujours mal et toujours nuisible. Pour commencer, c’est totalement contraire au caractère fondamental de Dieu. L'apôtre Paul a déclaré qu’un trait essentiel du Dieu Créateur est qu'Il dit toujours la vérité ; Il ne peut pas mentir (Tite 1:2). En fait, nous apprenons qu’« il est impossible que Dieu mente » (Hébreux 6:18). Comment serait notre relation avec Dieu si nous pensions qu'Il était menteur ? Comment pourrions-nous jamais avoir confiance en Lui ?

Afin que nous puissions apprendre à Lui ressembler, Dieu nous dit, « Tu ne porteras pas de faux témoignage contre ton prochain » (Exode 20:16). Paul a également déclaré : « C’est pourquoi, renoncez au mensonge, et que chacun de vous parle selon la vérité à son prochain » (Ephésiens 4:25).

Le mensonge est un problème moral si important aux yeux de Dieu qu'Il l’a expressément interdit dans l'un des Dix Commandements. Mentir  n’est pas une mince affaire à Ses yeux. C’est un Dieu de vérité, et Il S’attend à ce que nous soyons honnêtes envers Lui. Cela risque de vous surprendre, mais « pour… tous les menteurs, leur part sera dans l’étang ardent de feu et de soufre, ce qui est la seconde mort » (Apocalypse 21:8). Dieu n’accordera pas la vie éternelle aux menteurs !

L’honnêteté est en perte de vitesse

Où est passé l’habitude de dire la vérité ? La tromperie, la manipulation et les fausses déclarations sont-elles devenues monnaie courante dans tous nos dialogues ? Mentir déstabilise les relations entre les individus et empêche d’édifier  des amitiés profondes. En mentant, nous nous nuisons non seulement à nous-mêmes, mais également à tous ceux qui nous entourent. Dire la vérité est salutaire pour tout le monde. Dire la vérité établit des relations - et solidifie la société par la fidélité et la confiance.

Une réputation d’honnêteté

Bien que l’honnêteté n’ait plus guère de valeur pour bien des gens, il est de notre devoir de la pratiquer personnellement. Dire la vérité doit faire partie de notre quête de perfection ; nous devons devenir parfaits comme notre Père céleste est parfait (Matthieu 5:48).

L’honnêteté en parole est une valeur qui doit faire partie de notre caractère. Ne serait-il pas louable d’être connu comme une personne qui dit toujours la vérité ? Non pas de manière impolie, désagréable ou insensible, mais plutôt avec sagesse et pour le bien de tous ?

Même quand nous traversons de dures épreuves, la vérité doit briller. L’apôtre Paul nous dit qu’en faisant ainsi, « en professant la vérité dans l’amour, nous croîtrons à tous égards en celui qui est le chef, Christ » (Ephésiens 4:15).

Paul a déclaré que nous devrions nous revêtir de la vérité. Nous envelopper dans la vérité nous protège spirituellement comme le port d’une large ceinture couvrant notre abdomen protège nos organes vitaux. « Tenez donc ferme : ayez à vos reins la vérité pour ceinture » (Ephésiens 6:14).

Si vous avez l’habitude de mentir, n’est-il pas grand temps de cesser de le faire et de prendre un nouveau départ dans la vie ? Décidez-vous à devenir quelqu’un qui dit toujours la vérité. Dieu nous dit qu'Il pardonne aux menteurs et qu’Il efface leur culpabilité quand ils se repentent et s’efforcent de changer leurs habitudes. La véritable repentance comprend le choix de chercher à toujours vivre comme Christ a vécu. Cela signifie que nous pouvons désormais recevoir Son aide pour vivre honnêtement. Une véracité constante peut effacer de notre caractère et de notre réputation la souillure d’anciens mensonges et de la tromperie.

C’est ce que Dieu veut. Ceux qui finiront par faire partie du Royaume de Dieu seront ceux qui auront appris à dire la vérité de tout leur cœur (Psaume 15:1-2). Il n’est pas étonnant que Jean ait écrit, « Je n’ai pas de plus grande joie que d’apprendre que mes enfants marchent dans la vérité» (3 Jean 4). Paul a écrit que l'amour « se réjouit de la vérité » (1 Corinthiens 13:6).

Pourquoi ne pas commencer dès aujourd'hui à suivre l'exemple de Dieu le Père et de Jésus-Christ ; et toujours dire la vérité ?

Pour de plus amples détails sur ce sujet, lire notre article Le Neuvième Commandement.