4e partie : Vous serez haïs

Dans Matthieu 24, Jésus a prophétisé que la vraie Église de Dieu, au temps de la fin, serait persécutée. Que devons-nous en tirer ?

Dans notre article précédent, dans cette rubrique, nous avons vu qu’au temps de la fin, l’iniquité allait empirer (Matthieu 24:12). La plupart des gens allaient donner libre cours à leurs désirs et à leurs impulsions. Leur comportement, qui ne sera plus tempéré par le moindre respect de la loi divine, menacera l’humanité de destruction totale.

Jésus a cependant prédit qu’un très petit nombre de personnes ne pratiquera pas l’iniquité. En fait, ce dernier se distinguera en faisant le contraire – en observant fidèlement la loi divine (1 Jean 5:2-3) – et ce qu’il fera contrastera énormément avec ce que fera le monde.

Si la société se désensibilise, les fidèles de Dieu – par contre – continueront de s’accrocher à la loi qui montre comment aimer leur prochain, à être bienveillants à son égard, et à se soucier de lui (1 Jean 5:3). Néanmoins, on ne les honorera pas et on ne les respectera pas du fait de leur mode de vie. Jésus a dit : « Alors on vous livrera aux tourments, et l’on vous fera mourir ; et vous serez haïs de toutes les nations, à cause de mon nom » (Matthieu 24:9 ; c’est nous qui soulignons tout du long).

Haïs de toutes les nations.

De qui Jésus parlait-Il, et pourquoi seront-ils si impopulaires au temps de la fin ?

Qui sera haï de toutes les nations ?

Les deux pronoms dont Jésus Se sert le plus souvent dans Son sermon du mont des Oliviers sont « vous » et « ils ». Quand Il dit « vous », à qui S’adresse-t-Il ? La réponse à cette question se trouve au début de Son sermon : « Les disciples vinrent en particulier [en privé] …Jésus leur répondit… » (versets 3-4).

Les disciples, à l’origine, étaient les 12 hommes avec lesquels Jésus allait officiellement débuter Son Église (moins Judas). D’autres disciples vinrent s’y ajouter lors de la Pentecôte (Actes 1:15; 2:1; 1 Corinthiens 15:6). Par conséquent, quand Jésus Se sert du pronom « vous » dans Son sermon sur la montagne, Il S’adresse à Son Église.

Quand Il Se sert du pronom « ils », Il veut parler de ceux qui ne font pas partie de Son Église. Dans le Nouveau Testament, ces derniers sont appelés « le monde » (Matthieu 5:14 ; 13:38 ; Apocalypse 12:9). Dans le cas présent, Il Se sert de l’expression « toutes les nations » pour décrire le monde entier.

Songez à ce que cela signifie. Le vrai peuple de Dieu allait être une minorité haïe dans le monde entier – dans toutes les nations. Christ a également précisé que Sa vraie Église serait un « petit troupeau » (Luc 12:32).

Il existe à présent plus de 2,2 milliards de soi-disant chrétiens – soit le groupe religieux le plus important – dans le monde. Environ 60% des nations du globe ont une population à majorité chrétienne. L’étonnante conclusion à tirer est donc la suivante : La vraie Église de Dieu est largement minoritaire dans le groupe des soi-disant chrétiens. Ceux « de toutes les nations » qui haïssent et persécutent le peuple de Dieu vont apparemment comprendre des milliards d’individus se déclarant chrétiens.

Nous avons vu, dans cette série d’articles, que la pire supercherie religieuse devant être perpétrée au temps de la fin le sera, d’après Jésus, par un faux christianisme. Le dirigeant de ce mouvement religieux unira la chrétienté lors du plus grand mouvement œcuménique chrétien que le monde ait connu. En accomplissant des miracles, il séduira les gens, leur faisant croire qu’il détient ses pouvoirs de Jésus.

Pourquoi seront-ils haïs ?

Pourquoi la vraie Église de Dieu sera-t-elle autant haïe, à l’avenir ? Qu’est-ce qui pourrait bien provoquer une telle haine ? Ses adhérents seront persécutés pour les mêmes raisons que de par le passé ; le peuple de Dieu a toujours été impopulaire, parce qu’il pratique le message qu’il prêche. L’histoire révèle que c’est toujours pour les mêmes raisons que les gens haïssent et persécutent le peuple de Dieu.

Abel – le premier martyr – fut tué par son frère parce qu’il faisait de son mieux pour servir Dieu et Lui obéir (Genèse 4:3-8; 1 Jean 3:12). Paul a précisé que « tous ceux qui veulent vivre pieusement en Jésus-Christ seront persécutés » (2 Timothée 3:12).

À travers les deux derniers millénaires, beaucoup, parmi le peuple de Dieu, ont été persécutés pour leur fidélité aux Dix Commandements de Dieu – notamment pour leur observance du Quatrième Commandement nous ordonnant de sanctifier le sabbat. Ce sera probablement aussi la raison pour laquelle ils seront haïs et persécutés au temps de la fin.

Le prophète Élie (1 Rois 18), Jean-Baptiste (Marc 6) et le diacre Étienne (Actes 7) sont trois serviteurs de Dieu qui furent persécutés pour avoir prêché ce qu’est le péché et prêché qu’il faut s’en repentir. Ils le firent avec assurance, s’adressant à un monde qui ne voulait pas en entendre parler. Ils furent haïs à cause de cela. Jean-Baptiste et Étienne furent en effet mis à mort pour avoir prêché la vérité.

Au temps de la fin, l’Église de Dieu proclamera encore le vrai Évangile (Matthieu 24:14), à un monde qui y sera violemment opposé – notamment aux segments du message avertissant les gens de se repentir, de changer, et de se conformer à la loi divine. Hélas, la plupart d’entre eux refuseront obstinément de faire cela précisément (Apocalypse 9:21 ; 16:9, 11).

La méchanceté et la brutalité du monde va entrainer une persécution d’une intensité sans précédent dans notre monde moderne. Satan, le dragon maléfique qui séduit toute la terre, va concentrer sa fureur sur le peuple de Dieu (Apocalypse 12:9-17). Heureusement, une partie du peuple de Dieu sera surnaturellement protégée contre cette persécution. Pour en savoir plus à ce propos, nous vous invitons à lire notre article « Dans Apocalypse 12, que représentent la femme, l’enfant et le dragon ? ».

À présent, nous vivons à une époque où le peuple de Dieu, dans l’ensemble, ne subit pas de persécutions violentes. En fait, dans une plus grande partie du monde, ce peut être l’époque la plus sûre dans l’histoire humaine pour être un vrai disciple de Dieu. Mais cela va considérablement changer dans les années à venir.

À mesure que le mensonge et l’anarchie augmentent, la haine envers les vrais chrétiens va s’intensifier. Heureusement, Dieu abrègera ces jours, « à cause des élus » (Matthieu 24:22). Christ va revenir pour protéger Son peuple de ceux qui le haïssent, et Il va empêcher le monde de s’autodétruire.

Pour en savoir plus sur l’identité de la vraie Église de Dieu, nous vous invitons à consulter notre article « L’Église est le Corps de Christ »