Daniel 12 et le temps de la fin

Le prophète Daniel a annoncé une époque terrible devant bientôt englober le monde entier. Mais il a également fourni un espoir merveilleux à ceux qui se soumettent à Dieu.

Ce dernier chapitre du livre de Daniel met l’accent sur le temps de la fin – une époque devant précéder immédiatement le retour de Christ sur terre, et lui succéder aussitôt.

Satan avait essayé d’empêcher Daniel de comprendre les visions qu’il avait eues, et d’empêcher du même coup que la vérité divine soit révélée ! Antérieurement, un ange avait dit à Daniel : « Le chef du royaume de Perse m’a résisté vingt et un jours ; mais voici, [l’archange] Micaël, l’un des principaux chefs, est venu à mon secours, et je suis demeuré là auprès des rois de Perse. Je viens maintenant pour te faire connaître ce qui doit arriver à ton peuple dans la suite des temps ; car la vision concerne encore ces temps-là » (Daniel 10:13-14 ; c’est nous qui soulignons tout du long).

Daniel 11 fournit une prophétie détaillée annonçant des évènements devant se produire entre l’époque de l’empire médo-perse et le temps de la fin. Le verset 40 évoque le « temps de la fin », période à laquelle le « roi du midi [ou du sud] » attaquera le « roi du septentrion [ou du nord] ». Ce dernier entrera alors « dans le plus beau des pays » (la terre sainte), et renversera bon nombre de pays voisins (verset 41).

Une époque de détresse

Daniel 12 est la suite des paroles de l’ange à Daniel. L’ange poursuit : « En ce temps-là [au temps de la fin, quand le roi du septentrion fondra sur le roi du midi, au Moyen-Orient] se lèvera Micaël, le grand chef, le défenseur des enfants de ton peuple ; et ce sera une époque de détresse, telle qu’il n’y en a point eu de semblable depuis que les nations existent jusqu’à cette époque » (verset 1).

Cette « époque de détresse » correspond à celle décrite par le prophète Jérémie : « Pourquoi vois-je tous les hommes les mains sur leurs reins, comme une femme en travail ? Pourquoi tous les visages sont-ils devenus pâles ? Malheur ! car ce jour est grand ; il n’y en a point eu de semblable. C’est un temps d’angoisse pour Jacob ; mais il en sera délivré » (Jérémie 30:6-7).

Cette prophétie, qui ne s’est pas encore réalisée, touchera les descendants modernes des anciens Israélites, dont bon nombre résident aux États-Unis, en Angleterre, et plusieurs autres pays (Lire à cet effet notre article intitulé « Les 12 tribus d’Israël »).

Jésus Lui-même fit allusion à cette époque, dans Sa prophétie dite « du mont des oliviers », quand Il déclara : « Car alors, la détresse sera si grande qu’il n’y en a point eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent, et qu’il n’y en aura jamais. Et, si ces jours n’étaient abrégés, personne ne serait sauvé ; mais, à cause des élus, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24:21-22).

Les signes annonciateurs du retour de Christ

Pour ce qui est du moment exact du retour de Christ, la Bible nous dit : « Pour ce qui est du jour et de l’heure, personne ne le sait, ni les anges des cieux, ni le Fils, mais le Père seul » Matthieu 24:36). Par contre, il est écrit que certains signes en signaleront l’imminence ; on saura quand Christ est « proche, à la porte » (Matthieu 24:33).

À propos de ces signes, Jésus a dit à Ses disciples – et nous dit à présent – qu’il allait y avoir, avant Son retour, de fausses religions, des guerres, des famines, des épidémies et des tremblements de terre (versets 5-6 ; Luc 21:10). Ces phénomènes étant chroniques dans l’histoire de l’humanité, Jésus en a parlé comme « le commencement des douleurs » (Matthieu 24:8), mais ils allaient s’intensifier avant Son retour.

De faux prophètes allaient surgir, séduisant beaucoup de gens (verset 5). Le peuple de Dieu allait souvent être haï, pourchassé et mis à mort (verset 9). L’iniquité allait croître (verset 12). Mais malgré l’intensification de ces événements tragiques, il est écrit que « cette bonne nouvelle du royaume sera prêchée dans le monde entier, pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (verset 14).

Les évènements-clés du temps de la fin comprennent une grande « détresse » (Daniel 12:7 ; Apocalypse 12:14 ; Matthieu 24:21-22), et « le jour du Seigneur » ou « jour de l’Éternel » comprenant le retour de Christ devant venir gouverner la terre.

Vivons-nous au temps de la fin ?

L’ange dit ensuite à Daniel : « Plusieurs de ceux qui dorment dans la poussière de la terre [qui sont déjà morts] se réveilleront, les uns pour la vie éternelle, et les autres [ceux qui auront rejeté Dieu, Lui auront tourné le dos] pour l’opprobre, pour la honte éternelle » (Daniel 12:2). Ce réveil décrit les résurrections – Dieu va faire revivre les morts.

L’ange précisa ensuite : « Ceux qui auront été intelligents brilleront comme la splendeur du ciel, et ceux qui auront enseigné la justice, à la multitude brilleront comme les étoiles, à toujours et à perpétuité » (verset 3). Il est ici question de ceux qui feront partie de la première résurrection (Lire à cet effet notre article « Les résurrections, dans la Bible »).

On peut ensuite lire, au verset 4 : « Toi, Daniel, tiens secrètes ces paroles, et scelle le livre jusqu’au temps de la fin. Plusieurs alors le liront, et la connaissance augmentera ». Ce qui veut dire que les prophéties de Daniel n’allaient pas être pleinement comprises avant le temps de la fin, peu avant le retour de Christ.

Antérieurement, Daniel avait dit au roi Nebucadnetsar : «  Il y a dans les cieux un Dieu qui révèle les secrets » (Daniel 2:28). En dépit des attaques de Satan, Daniel fut en mesure d’enregistrer ces concepts-clés pour ceux vivant à l’époque tumultueuse devant précéder le retour de Christ.

Le « temps de la fin » décrit dans Daniel 12:4 devait être une époque où « plusieurs courront çà et là ; et la connaissance sera augmentée » (version Darby). Il est un fait que, ces 100 dernières années, les moyens de transport se sont développés de manière à permettre aux gens de se rendre rapidement un peu partout dans le monde, et le nombre de personnes se déplaçant à ces fins a considérablement augmenté.

Pendant la même période, les connaissances, elles aussi, ont augmenté de manière exponentielle. Les découvertes et les inventions qui ont refaçonné le monde – comme la pénicilline, la bombe atomique, les greffes cardiaques, les voyages sur la lune, et l’internet – se sont rapidement succédées. De sorte que les paroles de Daniel ont pour nous plus de sens !

On lit ensuite : « Et moi, Daniel, je regardai ; et voici deux autres personnages qui se tenaient, l’un deçà, sur le bord du fleuve, et l’autre delà, sur le bord du fleuve. Et il dit à l’homme vêtu de lin qui était au-dessus des eaux du fleuve, jusques à quand la fin de ces merveilles ? » (Daniel 12:5-6). Un ange demande à un autre ange « jusques à quand la fin de ces merveilles [y compris l’époque de détresse mentionnée au verset 1] ? »

La réponse est fournie au verset 7 : « Ce sera dans un temps, des temps, et la moitié d’un temps, [trois ans et demi, comme l’indique, entre autres, le Nelson Study Bible ] et que toutes ces choses finiront quand la force du peuple saint sera entièrement brisée ».

Ceux qui auront de l’intelligence comprendront

Apparemment, Daniel comprit une partie de ce qu’il était inspiré d’écrire (Daniel 10:14), mais il était curieux et cherchait à en savoir plus. « J’entendis, mais je ne compris pas ; et je dis : Mon seigneur, quelle sera l’issue de ces choses ? Il répondit : Va, Daniel, car ces paroles seront tenues secrètes et scellées jusqu’au temps de la fin » (Daniel 12:8-9).

Et l’ange de préciser : « Plusieurs seront purifiés, blanchis et éprouvés ; les méchants feront le mal et aucun des méchants ne comprendra, mais ceux qui auront de l’intelligence comprendront » (verset 10). Les méchants sont ceux qui transgressent la loi divine ou la méprisent. Ceux qui auront de l’intelligence sont ceux vivant au temps de la fin et qui obéissent humblement aux ordres divins. Dieu a promis que ceux-là comprendront.   

Attention à l’abomination du dévastateur !

Daniel 12:11 décrit apparemment deux évènements simultanés qui semblent débuter immédiatement avant le début de la grande détresse de 3 ans ½. Il est écrit que « depuis le temps où cessera le sacrifice perpétuel, et où sera dressée l’abomination du dévastateur, il y aura mille deux cent quatre-vingt-dix jours ».

La première partie de ce verset est claire. Pour que des sacrifices d’animaux soient interrompus, il faut qu’ils aient de nouveau lieu. Mais que représente l’abomination du dévastateur ou l’abomination de la désolation ?

Christ parla de ce signe du temps de la fin annonçant l’imminence de Son retour : « C’est pourquoi, lorsque vous verrez l’abomination de la désolation, dont a parlé le prophète Daniel, établie en lieu saint, — que celui qui lit fasse attention ! » (Matthieu 24:15). Ce passage indique que ce signe est quelque chose que nous pourrons voir, et que pourront comprendre ceux qui lisent cette prophétie (Consulter à cet effet notre article intitulé « Que représente l’abomination de la désolation ? »)

Jésus parla d’un autre évènement qui doit aussi se produire en même temps que ceux-ci. « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche » (Luc 21:20).

À mesure que ces évènements se déroulent, le peuple de Dieu doit se souvenir que Daniel a également annoncé : « En ce temps-là [au temps de la fin], ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés » (Daniel 12:1). Le verset 12 annonce une bénédiction : « Heureux celui qui attendra, et qui arrivera jusqu’aux mille trois cent trente-cinq jours ! » Dieu attache beaucoup d’importance à la patience, la persévérance et à l’endurance en cette fin de l’ère de l’homme. Cela rejoint ce que Jésus a dit : « Celui qui persévérera jusqu’à la fin sera sauvé ». 

Bien qu’il reste à savoir quand ces 1 290 jours et ces 1 335 jours débuteront et s’achèveront, ces évènements du temps de la fin, apparemment, culmineront au moment du retour de Christ. Ce qui importe, c’est que le peuple de Dieu persévère et endure jusqu’à ce que ces périodes s’achèvent.

Une délivrance

À mesure que ces évènements prophétisés commencent à se dérouler, le peuple de Dieu a besoin de se souvenir ce qui fut aussi dit à Daniel, à savoir que… « En ce temps-là [au temps de la fin], ceux de ton peuple qui seront trouvés inscrits dans le livre seront sauvés » (Daniel 12:1).

Dans l’ensemble, le retour de Christ apportera la délivrance non seulement au peuple juif, mais aussi au peuple de Dieu (comprenant toutes nationalités et milieux), puis au monde entier. Néanmoins, quand on songe à ce que deviendra le peuple de Dieu, la Bible fournit des explications et des conseils importants.

À propos de ceux « inscrits dans le livre », il semble qu’il soit question du livre de vie – un document contenant les noms des fidèles (Philippiens 4:3 ; Apocalypse 3:5 ; 13:8 ; 17:8 ; 20:12, 15 ; 21:27 ; 22:19). Un examen attentif des passages parlant du « livre de vie » révèle que ceux dont les noms seront inscrits dans ce dernier seront obéissants, respectant les instructions contenues dans la Bible (Apocalypse 3:5 ; 20:12).

Une protection pour le peuple de Dieu

S’adressant aux membres de l’Église de Philadelphie, Dieu dit : « Parce que tu as gardé la parole de la persévérance en moi, je te garderai aussi à l’heure de la tentation qui va venir sur le monde entier, pour éprouver les habitants de la terre » (Apocalypse 3:10). Bien qu’il ne soit pas précisé en détail comment le peuple de Dieu sera protégé au temps de la fin, deux précisions sont données.

Premièrement, Christ parla d’un temps où Jérusalem serait investie par des armées, et cela devrait servir de signal aux chrétiens convertis de fuir la région. « Lorsque vous verrez Jérusalem investie par des armées, sachez alors que sa désolation est proche. Alors, que ceux qui seront en Judée fuient dans les montagnes, que ceux qui seront au milieu de Jérusalem en sortent, et que ceux qui seront dans les champs n’entrent pas dans la ville » (Luc 21:20-21).

Comme événement type, cela s’est produit quand les armées romaines ont envahi la Judée et ont assiégé Jérusalem vers 66 de notre ère. L’accomplissement final et à grande échelle de ce signe doit de nouveau avoir lieu au temps de la fin.

Pourquoi faudra-t-il s’enfuir de Jérusalem ? « Car ce seront des jours de vengeance, pour l’accomplissement de tout ce qui est écrit » et « il y aura une grande détresse dans le pays, et de la colère contre ce peuple » (versets 22-23).

Deuxièmement, l’Église – le peuple de Dieu – s’assemblera pour aller « vers son lieu, où elle est nourrie un temps, des temps, et la moitié d’un temps, loin de la face du serpent » (Apocalypse 12:14).

Une nouvelle réellement bonne

La prophétie de Daniel 12 ne s’applique pas seulement à une « époque de détresse » (Daniel 12:1). Il y est aussi question d’une délivrance – et c’est là la meilleure nouvelle de la Bible ! Christ va revenir, et instaurer le Royaume de Dieu. Comme Daniel l’expliqua au roi Nebucadnetsar, ce Royaume-là « brisera et détruira tous ces royaumes-là, et lui-même subsistera éternellement » (Daniel 2:44).

Pour en savoir plus sur ce Royaume futur et comment en faire partie, nous vous invitons à lire les articles affichés dans nos sections Royaume de Dieu et Croître.