Comment préserver votre mariage

Pratiquement tous les couples ont des problèmes. Certains pensent au divorce. Prenez le temps, dès à présent, d’apprendre comment préserver votre union.

La conversation, à la table de la cuisine, pendant laquelle les conjoints décrivirent – souvent les larmes aux yeux – les vestiges pitoyables de ce qui avait été une belle union, s’éternisa pendant plus d’une heure.

Aucun incident grave n’avait démoli leur relation ; c’était plutôt qu’ils s’étaient – à de nombreuses reprises – mutuellement blessés et que les offenses avaient exacerbé les tensions et avaient creusé entre eux un fossé s’élargissant. Leurs rapports s’étaient envenimés au point qu’ils pouvaient de moins en moins se parler gentiment. Leur union semblait définitivement brisée.

Hélas, des millions de couples connaissent chaque année le même scénario. Divers chercheurs calculent que pratiquement la moitié des mariages se soldent par un divorce. Ce n’est pas ainsi qu’une union conjugale est supposée être, et encore moins ce que le Créateur de l’humanité souhaite voir.

Le mariage est une bénédiction divine

La Bible décrit l’union conjugale – comme une relation spéciale entre un homme et une femme – devant être choyée et valorisée. « Celui qui trouve une femme trouve le bonheur ; c’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel » (Proverbes 18:22). Dieu décrit le mariage comme une relation merveilleuse à anticiper – une bénédiction venant de lui.

Salomon a aussi écrit : « Fais ta joie de la femme de ta jeunesse » (Proverbes 5:18). La relation conjugale devrait procurer force, réconfort, encouragement, bonheur et joie. Non que chaque jour soit un ravissement dénué d’épreuves et de luttes, mais Dieu s’attend à ce que les époux se rapprochent et affrontent leurs défis côte-à-côte. Quand ils font équipe dans les bons et les mauvais moments en fondant leur foyer, en éduquant leurs enfants et en vaquant à leurs besoins, ils peuvent ensuite – en rétrospective – se réjouir de ce que le mari ou la femme de leur jeunesse a fait route avec eux 30, 40, 50 ans ou plus !

Si votre union est en difficulté et si vous pensez même divorcer, vous cherchez probablement des mesures concrètes pour sauver votre mariage. Bien que personne ne puisse vous fournir de garanties, il y a certaines mesures que vous pouvez prendre pour que votre union conjugale ait les meilleures chances de réussir.

L’engagement est primordial

Commencez par vous demander si vous vous dévouez à fond à la réussite de votre mariage. La vie n’est pas ce que nous décrivent les films, et les problèmes ne se résolvent pas en une demi-heure. Un bon mariage requiert du dévouement et de gros efforts de la part des conjoints. Si vous voulez sauvegarder votre union, vous devez être pleinement engagés, déterminés, et vous assurer de tout faire pour le sauvegarder.

Dans la vie, quand on se consacre pleinement à sa réussite, cela affecte profondément ses actes et ses idées. Si un enfant rêve de devenir un champion de patinage artistique, il doit y consacrer des années d’entrainement. Son engagement est ce qui le pousse à faire des sacrifices. Cela le motive pour tout ce qu’il fait dans ce sens ; le pousse à aller à ses répétitions à cinq heures du matin ; à suivre un régime strict ; et à renoncer à certaines activités avec d’autres jeunes. L’engagement dicte sa pratique, l’incite à apprendre de nouveaux sauts, à voyager pour améliorer ses gestes sur la glace, afin de devenir l’un des meilleurs au monde.

Parallèlement, l’engagement dans le mariage donne aux conjoints le désir de faire les sacrifices requis pour que leur union soit solide. Cela signifie qu’ils renoncent à certains des désirs qu’ils ont s’ils nuisent à leur vie conjugale à laquelle ils se consacrent pleinement, car cette dernière a plus de valeur que toute autre chose, dans la vie. Avez-vous ce genre d’engagement ? Souhaitez-vous à tout prix sauver votre mariage ?

Priez pour votre conjoint

Dieu étant l’auteur du mariage, il est naturel que nous nous adressions à lui pour qu’il nous guide et nous conseille quand nous constatons que nos unions ne sont pas ce qu’elles devraient être. Étonnamment, il est rare que nous nous souvenions de ce puissant outil.

Le roi Ézéchias nous a laissé un exemple par un problème fort épineux auquel il dût faire face  – la menace d’un ennemi. Il prit la lettre de menace qu’il reçut, et la plaça devant Dieu, lui expliquant le problème, et lui demandant de lui accorder la sagesse et l’aide nécessaires (Esaïe 37:14-20). Vous pouvez suivre cet exemple et « étaler » vos problèmes conjugaux devant Dieu, et lui demander la sagesse et l’aide dont vous avez besoin pour sauvegarder votre union.

Une fois que vous avez, à genoux, confié à Dieu vos problèmes et la perception que vous en avez, prenez le temps de prier pour votre partenaire. Je dis bien « pour » et non « à propos de ». Demandez à Dieu d’aider et de bénir votre conjoint(e), le remerciant de l’avoir placé(e) sur votre chemin et dans votre vie. Dieu pourrait exaucer votre prière en bénissant et en donnant de bonnes choses à votre conjoint(e), mais le fait de prier pour l’autre peut aussi avoir un effet positif sur vous. Si vous voulez à tout prix trouver un moyen de sauver votre union, priez tous les jours pour votre conjoint(e).

Soyez patient

Les problèmes maritaux ne surgissent généralement pas du jour au lendemain. Ils peuvent se développer à la suite d’une série de mots ou de gestes blessants commis ou prononcés pas nécessairement méchamment, mais qui ont érigé un mur entre vous qui semble à présent impénétrable. Ces murs s’érigent habituellement à la suite d’un manque d’attention ou de gentillesse qui se combine avec notre nature humaine égoïste innée. Ou à la suite d’un incident traumatisant comme une aventure qui semble avoir surgi de nulle part. Néanmoins, des incidents inattendus, comme celui-là, ne se produisent pas par hasard. Si l’adultère est répréhensible et destructif, des recherches ont montré que, souvent, les gens succombent à la tentation parce qu’on les a blessés, qu’on leur a dit des mots durs, qu’on les a négligés ou qu’on n’a pas su les apprécier. Et cela a sapé la confiance et le lien amoureux conjugal.

(Remarque : Reconnaître des problèmes de longue date n’excuse pas le péché. Dans Matthieu 19:9, Christ autorise le divorce en cas d’infidélité, mais il ne le réclame pas. Si vous lisez ces lignes, vous cherchez probablement à sauver votre mariage, et pour ce faire, il importe de comprendre quels sont ces problèmes à long terme).

Bref, les problèmes ne surgissent généralement pas du jour au lendemain, et ils ne sont pas résolus non plus avec la même rapidité. Il faut être réaliste et bien comprendre qu’une bonne discussion ou une retraite à deux en fin de semaine ne va pas éliminer comme par magie des problèmes qui durent depuis des années.

Une fois encore, votre engagement conjugal peut être mis à l’épreuve et votre degré de patience déterminera dans quelle mesure vous souhaitez vraiment sauvegarder votre union. Vous devez être patient envers votre conjoint(e), et envers vous-même. Et il se peut qu’il faille un certain temps avant que la situation change ; deux êtres changent rarement au même rythme, mais continuez patiemment à faire votre part. Rappelez-vous que vous essayez de résoudre les problèmes dans l’espoir de restaurer la stabilité et le bonheur de votre union.

Recherchez de sages conseils

Nul parmi nous ne se voit aussi clairement et aussi objectivement qu’il le doit, lorsqu’il s’agit de résoudre ses conflits conjugaux. Il se peut que vous ayez besoin de demander conseil à d’autres pour découvrir comment sauver votre mariage, mais choisissez sagement votre confident ou vos confidents, et quel genre de confidences vous allez révéler.

Il importe que nous soyons émotionnellement épaulés dans nos moments difficiles, mais il est naturel d’essayer de trouver des individus qui soutiennent et défendent notre position. Êtes-vous disposé à demander conseil à de vrais amis, à des amis qui non seulement sont encourageants mais qui n’hésitent pas non plus à être francs ? Un ami digne de confiance est quelqu’un qui est honnête et n’hésitera pas à vous dire en quoi vous devez changer pour améliorer vos rapports. Méfiez-vous de ceux qui vous conseillent d’abandonner votre conjoint(e). Ce que vous voulez, c’est sauver votre mariage.

Il est également conseillé de garder les détails intimes privés. Les détails « juteux » alimentent les moulins à ragots et les commérages, vous plaçant, vous et votre partenaire, sur la sellette. Ce genre de conversations ne fera que vous nuire à tous les deux et nuire à votre mariage, rendant sa réussite de plus en plus difficile. Quand des détails privés se répandent, non seulement vous allez devoir résoudre votre problème de base, mais vous allez aussi ressentir le poids d’une opinion publique négative.

Il est sage d’être prudent lorsqu’il s’agit de divulguer des détails intimes à une personne du sexe opposé ou de se confier en elle. Les personnes qui se sentent émotionnellement blessées ont tendance à être plus vulnérables qu’elles ne le pensent. Dans votre désir d’être entendu et encouragé, ne courez pas le risque d’avoir une aventure.

Recherchez des conseillers sages et compétents. Eux et des pasteurs compétents peuvent vous donner une meilleure perspective de qui vous êtes et mieux vous aider à sauvegarder votre mariage. Ils peuvent vous aider à guérir et restaurer la confiance et l’amour dans votre union. Ils peuvent être là quand vous avez besoin d’eux et êtes découragés et vous aider à avoir une attente plus réaliste pour vous et votre autre moitié.

Tirez les leçons du passé

On a dit que la définition de la folie, c’est commettre invariablement les mêmes erreurs, en s’attendant à chaque fois à des résultats différents. Par conséquent, à mesure que vous progressez, recollant les morceaux de votre mariage, assurez-vous de prendre note des leçons que vous apprenez en cours de route, afin de ne pas répéter les mêmes erreurs. Il est bon et juste de s’excuser sincèrement et de demander pardon pour des paroles dures ou des gestes inconsidérés, mais il importe aussi d’évaluer comment il se peut que nous ayons agi de cette manière et nous assurer que cela ne se reproduise plus.

Là encore, un pasteur ou un conseiller compétent peut vous fournir une aide précieuse. Une tierce personne, neutre, peut désigner des domaines auxquels vous n’avez pas pensé et vous proposer des techniques utiles pour changer. Elle peut vous aider à comprendre des signes que vous n’avez peut-être pas remarqués ou que vous n’avez pas su apprécier, et pourvoir aux besoins de votre conjoint(e). Ces leçons doivent être apprises, et leurs solutions appliquées à l’avenir.

Dieu hait le divorce

Le Créateur du mariage nous dit ouvertement, dans Malachie 2:16, qu’il hait le divorce. Il n’a jamais été dans ses intentions que les humains se marient, puis se fassent mal au point de devoir se séparer, laissant tout un foyer brisé.

Il veut que vous soyez heureux et il veut que vous ayez un mariage d’amour, solide et stable. Contrairement à la triste expérience de millions de gens, ce genre de mariage est possible ! Ce n’est pas facile, mais si vous êtes tous deux disposés à vous engager à réussir votre vie conjugale et à vous consacrer l’un à l’autre, c’est possible.

Un solide engagement, des prières, de la patience, de sages conseils, la volonté de tirer les leçons du passé et changer sont des étapes sures pour vous aider à sauver votre mariage.

Nous vous proposons plusieurs articles utiles pour avoir un mariage réussi, dans notre section mariage.