Conseils sur l'éducation des enfants

Élever des enfants peut être enrichissant, mais aussi frustrant. Chercher conseil en ce domaine peut faire la différence entre la réussite et l’échec.

Être parent est une tâche pleine de défis – petits et grands. Ne serait-ce pas formidable si nous disposions d’une source fournissant quelque expertise en ce domaine ? Notamment dans les défis les plus imposants ? Ne serait-ce pas formidable si nous avions accès aux meilleurs conseils disponibles ?

Songez au scenario suivant

Vous êtes folle de joie. Votre petit bébé – votre garçon – est maintenant à la maison, et il est en bonne santé. Il semble grandir à vue d’œil, au fil des mois. Il a de l’énergie à revendre, a toujours le sourire – un sourire communicatif – et ses fossettes sont mignonnes comme tout.

Et hop ! Le voilà qui apprend à marcher, et qui se met à parler ! Vous et votre mari, vous avez parfois du mal à maintenir la cadence. Mais d’où lui vient toute cette énergie ?

À mesure que le temps passe, vous l’inscrivez à des activités diverses. Il va maintenant à l’école, et l’on dirait que vous passez votre temps à l’emmener ici et là pour ses activités sportives, et autres. Vous l’aidez avec ses devoirs, et vous vous assurez que ses deux jeunes sœurs ont tout ce qui leur faut. Vous êtes tellement fiers d’eux. Et puis c’est le temps des copains et des copines au lycée et à l’Eglise.

Et les problèmes commencent

Puis vous recevez un coup de téléphone du directeur, qui vous annonce que votre fils a triché dans un examen. Sidérée et déçue, vous essayez d’avoir une longue conversation avec votre fiston quand il est de retour. Il devient distant et maussade, et refuse d’en parler, et vous sentez qu’il préférerait être ailleurs plutôt qu’avec vous.

Deux mois plus tard, vous êtes sidérée d’apprendre que votre fils a été surpris fumant de la marijuana entre deux cours. Pourquoi fait-il une chose pareille ? Vous lui avez pourtant dit de ne jamais succomber à la drogue.

Vous lui avez appris à honorer ses parents, et pourtant, il vous manque assez souvent de respect. Qu’est-ce qui lui fait croire qu’il peut se comporter de cette manière ? Ne se souvient-il pas de ceux qui ont pris soin de lui et qui ont subvenu à ses besoins en grandissant ?

Vous essayez de l’aider et « d’être son amie », mais cela n’a pas l’air de donner beaucoup de résultats. Au fil du temps, certaines choses s’améliorent, et d’autres non. Vous constatez que votre gentil garçon devient de plus en plus égoïste. Tout ce qu’il fait semble être centré sur ce qu’il peut retirer des autres, ou le valoriser. Et si cela n’est pas amusant, cela ne l’intéresse pas.

D’où provient cette attitude ?

Que s’est-il passé ? Est-ce à cela que tout parent doit s’attendre ? Vous vous êtes mise  à sa portée toutes les fois que vous l’avez pu, et tout cela vous échappe. En est-il de même pour tous les parents ? Faut-il qu’il en soit ainsi ? Comment l’empêcher d’être aussi égoïste ? Il n’était pas ainsi jadis, n’est-ce pas ?

Un conseil à propos d’une erreur courante

En fait, tous les parents affrontent divers défis dans l’éducation de leurs enfants. Les parents parfaits, cela n’existe pas. Et les enfants parfaits non  plus. Les parents qui aiment beaucoup leurs enfants commettent très souvent la même erreur. Cette erreur, ils la commettent avec les meilleures intentions au monde, et il peut s’agir de ce qui différencie les enfants devenant émotionnellement sains et équilibrés, en grandissant, des autres qui ne le sont pas.

Cela dépend de la manière dont nous éduquons, tout compte fait, nos enfants. Nous prenons tous des décisions familiales en fonction de nos croyances. Ces dernières décident de la manière dont nous éduquons nos jeunes – ce qui nous paraît juste.

Le meilleur conseil que nous puissions vous fournir est de faire de votre foyer un foyer centré sur Dieu plutôt que sur les enfants. Qu’est-ce qui différencie ces deux orientations ? On part souvent du principe qu’un foyer centré sur les enfants est aussi centré sur Dieu. Ne sommes-nous pas supposés donner la priorité aux désirs et aux besoins de nos enfants ? En quoi cela pourrait-il leur être néfaste ? Pour élucider la question, commençons par définir ces deux orientations.

Le foyer centré sur les enfants

Un foyer centré sur les enfants est un foyer dans lequel la motivation majeure pour tout ce qui y est pensé, enseigné et accompli met l’accent sur les enfants, sur ce qu’ils veulent ou ce dont ils ont besoin.

Après tout, la Bible ne dit-elle pas que nous devons aimer notre prochain comme nous-mêmes ? De ce fait, quand nous essayons de combler nos enfants d’amour et d’attentions. N’est-ce pas seulement bon mais aussi chrétien ?

Le foyer centré sur Dieu

Certes, Dieu nous dit d’aimer notre prochain comme nous-mêmes, mais Il nous enseigne également qu’il y a quelque chose qui est plus important encore : « Jésus lui répondit : Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée.   C’est le premier et le plus grand commandement. » (Matthieu 22 :37-38).

Si nous réfléchissons à ce que cela signifie, nous devrions commencer à déceler un problème avec le foyer centré sur les enfants. Dieu exige que nous Le recherchions en premier, dans tout ce que nous faisons – y compris au niveau familial. Plutôt que d’être centrées sur nos enfants – que faire comme si tout était basé sur eux – nos familles devraient être centrées sur Dieu. Cela signifie que tout ce qui est pensé, enseigné et accompli dans nos foyers devrait s’appuyer sur notre amour pour Dieu et s’appuyer sur Ses instructions.

Mettre à l’épreuve le principe consistant à tout center sur Dieu

Prenons un exemple : Supposons que votre enfant vienne vous voir et vous demande de faire partie d’une équipe de football formée de jeunes. Vous acceptez, et vous êtes disposée à l’emmener à ses séances d’entraînement et à ses matches. Vous voulez être de bons parents et lui permettre d’avoir des activités saines et édifiantes. Il est accepté dans l’équipe, et l’entraînement débute le lundi suivant.

Tout va bien, jusqu’à ce que vous preniez connaissance du calendrier et découvriez que plusieurs des matches ont lieu le jour de repos de l’Éternel. Dans votre foyer, on n’a cessé d’enseigner qu’il importe d’adorer Dieu et de Lui obéir, d’aller à l’Église. Or, votre fils tient absolument à faire du football. Une décision s’impose. Allez-vous lui permette de jouer le jour du sabbat (Exode 20:8-11), ou allez-vous vous tenir à la pratique et à la conviction de votre famille et donner à Dieu la priorité ?

Vous avez le choix entre faire la volonté de Dieu ou succomber au désir de votre enfant. La décision que vous allez prendre va dépendre du type de foyer que vous avez : un foyer centré sur les enfants, ou un foyer centré sur Dieu. Qu’allez-vous faire ? Quelles vont être vos valeurs morales et quelle force de caractère allez-vous avoir face à vos enfants ?

La clé

Voilà la clé : Les foyers centrés sur les enfants justifient le compromis face à ce que Dieu enseigne, parce qu’ils attachent plus d’importance aux activités de leurs enfants qu’aux commandements de Dieu (Remarque : Si, en tant que parents, vous voulez donner la priorité à ce que Dieu exige, vous devez commencer par étudier soigneusement et par comprendre ce que Dieu ordonne à Ses disciples de faire).

Si nous aimons vraiment nos enfants, nous devons être motivés davantage par ce que Dieu enseigne que par les autres influences – y compris ce qui rend nos enfants « heureux ». Quand nous donnons à Dieu la priorité, nos enfants le remarquent, et ils apprennent à distinguer entre le bien et le mal. Ils apprennent ce qui les rendra, tout compte fait, heureux et leur permettra de s’épanouir véritablement, plutôt que ce qui, selon eux, va leur faire plaisir et satisfaire à leurs exigences.

Si nous ne donnons pas à Dieu la priorité, tôt ou tard, notre ligne de conduite mènera à la frustration, à des blessures morales et à des maux divers. Ce qui est centré sur Dieu l’emporte toujours sur ce qui est centré sur les enfants. C’est là un bon conseil en matière d’éducation des enfants.

Comment savoir quel type de foyer nous avons ?

Comment savoir si nos familles sont centrées sur Dieu, ou sur les enfants ?

Nous devons commencer par apprendre ce que Dieu enseigne dans Sa Parole – la Bible. Il est écrit : « Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu. Attachez-vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre. » (Colossiens 3:1-2).

Quand c’est ce que nous faisons, les décisions que nous prenons pour éduquer nos enfants seront différentes de celles que nous prendrions si notre foyer était centré sur les enfants.

Comme le dit l’Écriture : « Telle voie paraît droite à un homme, mais son issue, c’est la voie de la mort » (Proverbes 14:12). En d’autres termes, ce qui peut paraître conseillé pour nos enfants peut en fait être – aux yeux de Dieu – fortement déconseillé. Le seul fondement sûr pour nos familles est celui de suivre les directives divines en matière d’éducation des enfants. C’est ainsi, et ainsi seulement, que notre famille peut devenir centrée sur Dieu.

Notre meilleure source de conseils en matière d’éducation des enfants

La Bible est le meilleur livre au monde pour répondre aux questions morales que nous nous posons. C’est le seul livre où chaque rédacteur a été inspiré par Dieu de mettre les pensées divines par écrit. Il représente la Parole de Dieu. Si vous le croyez, vous savez que c’est aussi le meilleur recueil de conseils sur l’éducation des enfants ayant été écrit.

Toutefois, la valeur de la connaissance se trouve dans son application. Il arrive que les parents aient à faire preuve de fermeté, dans leur amour, même si cette fermeté leur en coûte plus qu’à leurs enfants – ce qui est souvent le cas.

On n’aime généralement pas dire «  Non ! » Or, dans la vie, c’est souvent ce que nos enfants ont besoin de s’entendre dire, car cela prouve notre amour.

  • Non ! Parce que ce n’est pas bon pour toi.
  • Non ! Parce que nous n’avons pas les moyens financiers.
  • Non ! Parce que – d’après ce que déclare la Bible – ce ne serait pas sage.

Qu’allons-nous décider ?

Si nous voulons nous assurer que nos enfants réussissent dans la vie, et si nous voulons éviter les problèmes que tant de parents connaissent,  nous avons besoin d’apprendre ce que Dieu dit dans Sa Parole – la Bible – et pratiquer Ses enseignements. Cette dernière doit être notre Source principale de conseils en matière d’éducation des enfants. Il est écrit que nous devons vivre « de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4).

Tout ce que Dieu dit est important. Et même ce qui – à nos yeux – peut paraître trivial ou de peu d’importance, est important et ne devrait pas être écarté. Si nous attachons une grande importance à ce que déclare la Bible, nous allons l’utiliser comme fondement dans l’éducation de nos enfants.

On a souvent coutume de dire que nos enfants, et leurs désirs, et leurs besoins, devraient être l’objet principal de nos vies dans nos foyers. Cela veut dire que nous devons montrer à nos enfants qu’ils sont ce qu’il y a de plus important dans nos vies. Or, contrairement à ce qu’on peut croire, les résultats d’une telle philosophie ne sont pas bons. Et ils ne sont pas bons parce qu’ils violent un principe enseigné par le meilleur Père dans l’univers – Dieu !

Qu’allez-vous décider ? Nous vous conseillons de faire de votre foyer un foyer centré sur Dieu. Cela garantira des résultats merveilleux, parce que cela s’appuie sur la Parole infaillible de Dieu. Et tout compte fait, vous ne serez pas déçus !