Comment éduquer nos enfants

Comment pouvons-nous créer un milieu permettant à nos enfants de se développer ? Comment faire de notre foyer un refuge pour les jeunes que Dieu nous a confiés ?

Tous les êtres humains étaient, au départ, des petits bouts de choux attendrissants et innocents. On vient au monde sans « bagage émotionnel » ni mauvaise habitude à éliminer. On doit pratiquement tout apprendre – comment manger, quand dormir, comment faire ses besoins, marcher à quatre pattes, marcher, parler, écouter, lire, et beaucoup d’autres choses – et les parents sont leurs premiers, et leurs plus importants, pédagogues. Ce qu’ils apprennent, et la manière dont ils le font, détermine dans une large mesure s’ils seront sages ou insensés une fois adultes.
 
Nos jeunes subissent diverses pressions, comme celles de leurs semblables, des spectacles, et celle– puissante – des médias sociaux. Néanmoins, la plupart des enquêtes menées révèlent que la famille exerce sur eux la plus forte influence.
 
La manière dont nous autres parents éduquons nos enfants détermine, dans une large mesure, quel sera leur avenir, le restant de leur vie. Cela a un impact majeur sur leurs performances professionnelles, sur le genre de conjoint qu’ils choisiront, sur la réussite de leur union, sur leur rôle en tant que parents et sur les rapports qu’ils auront avec leurs propres enfants.
 
Aucun parent ne souhaite connaître l’angoisse de voir ses enfants choisir une voie qui détruit leur bonheur. De ce fait, que pouvons-nous faire pour nous assurer que nos enfants réussissent en tant qu’adultes ?
 

Un fondement chrétien

Le fondement de tout bon foyer est établi bien avant les noces. Que pouvez-vous faire pour vous préparer à devenir un bon conjoint ou parent ? Quel genre de personne aimeriez-vous épouser comme futur père ou mère de vos enfants ?
 
Salomon a écrit : « Si l’Eternel ne bâtit la maison, ceux qui la bâtissent travaillent en vain » et « des fils sont un héritage de l’Eternel » (Psaumes 127:1, 3). Par conséquent, quiconque est sage commence par s’assurer que Dieu bénit son union. Et une fois qu’on est marié et qu’on décide d’avoir des enfants, pourquoi ne pas commencer par demander à Dieu de bénir leur conception, leur naissance, et ses efforts en tant que parents ?
 
Dieu nous bénit en nous accordant ces jeunes enfants, et Il est Celui qui peut nous apprendre à en faire des adultes qui réussissent.
 

Deux grands principes

Le Dieu qui nous bénit abondamment ne nous a pas laissés sans directives dans cette responsabilité des plus importantes visant à préparer nos enfants à une vie réussie. Il n’y a évidemment aucune garantie ; nos enfants faisant parfois de mauvais choix, mais l’application de ces directives nous donnera davantage de chances de réussir en ce domaine.
 
Les meilleures lois de la vie sont aussi les meilleurs guides en matière de bonne éducation des enfants. Jésus a dit que toute la loi pouvait se résumer en deux grands commandements : celui d’aimer Dieu de tout notre cœur, et celui d’aimer notre prochain comme nous-mêmes (Matthieu 22:36-39). Ces deux principes-clés fournissent un plan d’ensemble pour diriger nos enfants dans la vie. Ils nous rappellent l’importance de nos rapports avec notre Créateur et avec nos semblables.
 
Quand nous nous rendons compte que chaque être humain a un potentiel énorme, y compris les petits dont nous avons la charge pendant un court laps de temps, le rôle de parent revêt un autre aspect. Pourquoi sommes-nous nés ? Quel est l’avenir de nos enfants, leur ultime destinée ? Tout est lié à nos rapports avec Dieu et entre nous.
 
Dieu peut nous aider à créer un milieu favorable à leur croissance et de nature à les aider à devenir le genre d’adultes qu’ils doivent devenir.
 

Le bon milieu

Quand je réfléchis au genre de milieu requis pour croître, une expérience d’il y a quelques années me vient à l’esprit. Dans l’Indiana, il fait beau en été, mais en plein hiver il peut faire très froid et ce peut être une région déprimante. Il y a très peu de conifères pour y donner quelque couleur, et quand il ne tombe pas de neige, le paysage peut paraître triste et monotone.
 
L’un de ces jours nuageux, mon épouse et moi nous étions rendus à la campagne pour rendre visite à un couple qui avait une pépinière. Nous étions sortis de la voiture et avions affronté le vent du nord, glacial, et nous étions dirigés vers de longs bâtiments où poussaient toutes sortes d’arbustes. En entrant dans l’un de ces bâtiments, la température qui y régnait était douce – nous avions été accueillis par une température de 22o C et par des rangées de jolies fleurs et d’innombrables plants de légumes verts.
 
Malgré le froid, la neige ou le vent au dehors, à l’intérieur de ces bâtiments, le milieu était idéal pour les plantes. Quand nous créons le bon environnement, nous pouvons faire pousser pratiquement n’importe quoi. Il en va de même pour les enfants. Placez-les dans le milieu qu’il faut, et ils développeront les qualités dont ils ont besoin pour réussir dans la vie.
 
Nous ne pouvons pas isoler totalement nos enfants de tout ce qui est négatif dans le monde, y compris son influence, mais nous pouvons créer un environnement, dans nos foyers, qui les aide à croître et à s’épanouir.
 

Faire du foyer un sanctuaire

Le milieu familial est ce qui fait d’un foyer un refuge. Le monde n’est pas toujours accueillant, et après une journée au travail ou à l’école, nous avons besoin d’un havre de paix chaleureux et accueillant.
Mon épouse et moi avons toujours cherché à faire de notre foyer un refuge pour nos enfants. Peu importe la journée qu’ils avaient eue en classe, nous voulions que notre foyer soit un endroit où ils puissent être en paix, en sûreté, un havre de bienveillance et d’amour.
 
« Dieu n’est pas un Dieu de désordre, mais de paix » (1 Corinthiens 14:33). Apprendre aux membres de la famille à respecter les autres et fournir la sécurité de structures pour tous, établit une atmosphère propice à la croissance.
 
Pour qu’il existe un tel milieu au foyer, il importe que les éléments de base soient présents :
 
  • Qu’on résolve ses désaccords sans crier ni se mettre en colère.
  • Que les repas soient pris ensemble. 
  • Que la télévision et les écrans d’ordinateurs occupent une place secondaire ; qu’on parle et qu’on écoute davantage.  
  • Que l’on se crée des traditions familiales comme des activités en famille et des études bibliques familiales. 
  • Qu’on lise beaucoup aux enfants, surtout quand ils sont jeunes ; ils aiment beaucoup cela ; non seulement cela leur permet de se lier à leurs parents, mais cela développe en eux un désir d’apprendre.
Et évidemment, l’outil le plus efficace pour instruire, au foyer, est notre exemple. On a raison de dire qu’une image vaut mille mots. Le bon exemple  vaut mille « ne fais pas ! » 
Il importe en outre que nous fassions connaître Dieu à nos enfants le plus tôt possible, et qu’ils voient à quel point Dieu est important à nos yeux. Il importe qu’ils sachent que toute grâce excellente et tout don parfait descendent d’en haut, du Père des lumières (Jacques 1:17).
 

L’éducation de nos enfants 

Dieu nous dit d’apprendre quotidiennement à nos enfants Qui Il est et quelles sont les instructions qu’Il nous a laissées ; de leur expliquer que Ses lois nous permettent de bien vivre (Deutéronome 6:5-7, 24 ; 10:13).
 
Quand nos enfants étaient petits, nous voyagions souvent ensemble en auto. Lors des longs parcours, ils me demandaient souvent de leur raconter des histoires. Pour passer le temps, j’inventais des histoires avec de jeunes héros et des méchants, mais je m’arrangeais toujours pour qu’elles aient une morale et je m’en servais pour leur enseigner l’honnêteté, à rendre service ou à se sacrifier pour une bonne cause.
 
Trouver le temps d’éduquer ses enfants peut être un défi. Heureusement, Dieu nous a donné le Commandement du sabbat, qui nous ordonne de cesser nos travaux et de nous détendre chaque samedi. Ma famille a appris que le sabbat est un jour spécial et unique dans la semaine, qui fournit de formidables occasions de passer du temps ensemble, de parler de la Parole de Dieu et de Son mode de vie.
 
Ma femme préparait un excellent repas pour débuter chaque sabbat, tous les vendredis soirs. Nos enfants savaient qu’un dessert serait servi après notre étude biblique familiale et, de ce fait, ils avaient hâte de débuter l’étude. Nous essayions de la rendre intéressante et adaptée à leur âge, et de les impliquer en les faisant participer.
 

Discipline et responsabilité

Dans la vie, il faut respecter les règlements et être discipliné. Quand les parents n’exigent pas de leurs enfants qu’ils se conduisent convenablement, leur vie, et leurs expériences, les remettront rudement à leur place. Dieu Lui-même, notre Père, nous corrige pour notre bien (Hébreux 12:10).
 
Par contre, quand on agit en parent sage, on voit plus loin que la simple correction d’infractions. On commence par bien analyser la situation afin de savoir quand agir pour que la correction soit la plus efficace.
 

Les parents parfaits ?

Même s’ils ont, dans l’ensemble, réussi, les parents admettent tous avoir commis des erreurs ; ils disent tous : « J’aurais pu faire mieux ! » Des parents parfaits, cela n’existe pas. Ne vous découragez donc pas. Faites de votre mieux, avec l’aide divine, et faites-Lui confiance pour le résultat.
 
Dieu a offert Son Fils en cadeau au monde. Et bien que ce don soit plus précieux qu’on puisse imaginer, il veut aussi que nous offrions nos enfants en cadeaux. Il veut que nous les préparions à apporter une contribution au monde – à en faire un meilleur endroit pour d’autres !
 
Nous vous conseillons d’étudier davantage la Bible afin de savoir comment bien éduquer vos enfants et avoir une famille unie. Nos articles sur l’éducation des enfants et sur la famille vous aideront en ce sens.