Des prières pour nos dirigeants

Quand Dieu dit que nous devons prier pour nos dirigeants, parle-t-il des bons ou de tous – bons ou mauvais ? Comment allons-nous sortir de la crise de leadership dans laquelle nous sommes embourbés ?

Nous avons des lecteurs partout dans le monde, et nos gouvernements sont fugaces. J’admets ne pas savoir dans quel pays vous vivez, et j’ignore les qualités et les faiblesses de tous les dirigeants mondiaux. Néanmoins, je suis convaincu qu’il faut prier pour les responsables de nos contrées, pour nos leaders régionaux et étrangers. Non seulement les bons, mais tous. Je m’explique.

Des prières pour les chefs des gouvernements

Voici ce qu’a écrit l’apôtre Paul :

« J’exhorte donc, avant toutes choses, à faire des prières, des supplications, des requêtes, des actions de grâces, pour tous les hommes, pour les rois et pour tous ceux qui sont élevés en dignité, afin que nous menions une vie paisible et tranquille, en toute piété et honnêteté » (1 Timothée 2:1-2).

Nous devrions prier pour tous les êtres humains. Quand nous le faisons pour les chefs de gouvernements, qui influencent souvent nos vies positivement ou négativement, nous pouvons demander à Dieu de faire en sorte qu’ils nous permettent de vivre paisiblement. Tant d’êtres humains subissent les affres de gouvernements injustes, oppressifs et corrompus ; ce qu’ils veulent généralement, c’est qu’on les laisse tranquilles.

Une scène du film « Un violon sur le toit » fait écho à ce sentiment. Quand on demande au rabbin s’il souhaite bénir le tsar, il répond : « Puisse Dieu le bénir, et le garder à distance ! » – ce que l’on pense souvent – sans chercher à être sarcastique – quand on vit dans un régime oppressif. Selon Paul, nos prières devraient refléter la manière dont Dieu voit les humains. N’oublions pas que chaque individu est un de ses enfants en puissance !

« Cela est bon et agréable devant Dieu notre Sauveur, qui veut que tous les hommes soient sauvés et parviennent à la connaissance de la vérité » (versets 3-4).

Des bons et des mauvais

Il est certes facile de prier pour nos dirigeants quand ils font du bien et recherchent la justice. Comme Salomon l’a écrit, « Quand les justes se multiplient, le peuple est dans la joie ; quand le méchant domine, le peuple gémit » (Proverbes 29:2). Néanmoins, il importe de prier surtout pour nos dirigeants quand ils ne sont guère bons – et quand leurs actions risquent de nous affecter et d’affecter la mission de l’Église de proclamer l’Évangile au monde.

Jésus a bien précisé que son Royaume n’est pas de ce monde (Jean 18:36). En somme, depuis qu’Adam et Ève l’ont rejeté dans le jardin d’Eden, il a généralement cessé de s’impliquer directement dans les affaires humaines. Il a laissé l’humanité goûter de l’arbre de la connaissance du bien et du mal. Tous les choix que nous faisons individuellement à propos de ce que nous jugeons bon ou mauvais ont contribué à façonner notre monde saturé de maux effroyables.

La question se pose de savoir pourquoi Dieu permet les mauvais gouvernements et les maux qui nous assaillent. Notre brochure Pourquoi Dieu permet-Il le mal et la souffrance ? traite de ce sujet en s’appuyant sur la Bible. Notre Créateur n’est pas « en vacances ». Il ne s’est pas désintéressé de nous. Il est toujours Maître de la situation.

Dieu veille

Notre Père céleste contrôle ce qui se passe. Il permet temporairement la mixture de bien et de mal qui caractérise le monde actuel et permet même qu’il y ait de mauvais dirigeants, pour un temps. Il permit au cruel roi babylonien Nebucadnetsar d’avoir énormément de pouvoir, mais à un moment donné, il le corrigea, l’obligeant à vivre comme une bête pendant sept ans « jusqu’à ce que tu saches que le Très-Haut domine sur le règne des hommes et qu’il le donne à qui il lui plaît » (Daniel 4:32). Dans ce contexte, Daniel note également que « le Très-Haut domine sur le règne des hommes, qu’il le donne à qui il lui plaît, et qu’il y élève le plus vil des hommes » (verset 17).

Quand Paul écrivit son Épître aux Romains, l’empereur inique Néron était au pouvoir. Pourtant, Paul déclara : « Que toute personne soit soumise aux autorités supérieures ; car il n’y a point d’autorité qui ne vienne de Dieu, et les autorités qui existent ont été instituées de Dieu. C’est pourquoi celui qui s’oppose à l’autorité résiste à l’ordre que Dieu a établi, et ceux qui résistent attireront une condamnation sur eux-mêmes. Ce n’est pas pour une bonne action, c’est pour une mauvaise, que les magistrats sont à redouter. Veux-tu ne pas craindre l’autorité ? Fais-le bien, et tu auras son approbation » (Romains 13:1-3).

Nous devons respecter les postes d’autorité, même quand les dirigeants les occupant ne sont pas respectables ou honorables. Nous ne devons pas être comme ceux dont parlait Jude, et dont il dit : « Ces hommes aussi, entraînés par leurs rêveries, souillent pareillement leur chair, méprisent l’autorité et injurient les gloires » (Jude 8).

Même si Dieu permet à présent le mal et qu’il y ait des dirigeants iniques, corrompus et incompétents, le moment approche où ce ne sera plus le cas. Tout cela va bientôt changer ; c’est une excellente nouvelle, et nous devons aussi prier en ce sens.

« Viens, Seigneur Jésus ! »

Avec tous ces problèmes affectant notre monde, et que nous sommes incapables de résoudre, nous devons surtout prier pour le retour du meilleur dirigeant de tous les temps : Jésus-Christ. Il a promis de revenir pour empêcher l’humanité de s’autodétruire (Matthieu 24:22). Il nous a dit de prier « Que ton règne vienne » (Matthieu 6:10), car le gouvernement divin est le seul qui puisse vraiment instaurer la justice, la paix et la prospérité (Michée 4:1-4). Ésaïe a prophétisé que c’est le seul qui puisse « donner à l’empire de l’accroissement, et une paix sans fin au trône de David et à son royaume » (Ésaïe 9:7). Le message de Christ à propos du Royaume de Dieu est d’ailleurs – et à juste titre – appelé « la bonne nouvelle ». Et quand Jésus a dit : « Je viens bientôt », que l’apôtre Jean avait raison de dire : « Amen ! Viens, Seigneur Jésus ! » (Apocalypse 22:20).

Notre brochure gratuite Le mystère du Royaume vous aidera à en savoir plus à propos de cette bonne nouvelle de l’instauration prochaine du gouvernement parfait de Dieu.