Cinq clés pour avoir ses prières exaucées

Comment savoir si Dieu entend nos prières et va les exaucer? Il y a cinq à considérer.

Si vous êtes comme moi, vous vous identifiez probablement à la prière touchante du roi David :

« Prête l’oreille à mes paroles, ô Eternel ! — Ecoute mes gémissements ! Sois attentif à mes cris, mon roi et mon Dieu ! C’est à toi que j’adresse ma prière.) (Psaumes 5:1-2)

Nous savons que Dieu Se soucie profondément de nous et qu’Il souhaite que nous nous adressions à Lui par la prière. Mais comment savoir s’Il nous entend et va nous exaucer ?

Heureusement, Dieu élucide pour nous ces questions. La Bible fournit cinq clés permettant de nous assurer que nos prières seront exaucées.

Première clé : Demander

Jésus a dit : « Demandez, et l’on vous donnera » (Matthieu 7:7 ; c’est nous qui soulignons tout du long). C’est un point de départ et c’est fondamental ; néanmoins, c’est une clé trop souvent mal comprise ou ignorée.

Un jeune homme m’a un jour avoué ne pas avoir prié depuis deux ans. J’insistai sur la nécessité de le faire. Il me répondit : « La Bible ne dit-elle pas que Dieu sait ce dont nous avons besoin avant même que nous le Lui demandions ? » Il faisait allusion aux paroles de Jésus dans Matthieu 6:8.

Effectivement, notre Père céleste sait quels sont nos besoins avant même que nous Lui demandions de les satisfaire, mais en Lui demandant d’y pourvoir, nous Lui montrons que nous en mesurons la nécessité et souhaitons qu’Il les satisfasse. Notre demande Lui prouve qu’à nos yeux, c’est important. Évidemment, Dieu fait la distinction entre les prières routinières, les vaines répétitions, les requêtes persistantes, celles qui sont ferventes et celles qui sont sincères.

Le récit de Luc à propos des paroles de Jésus ajoute une vérité importante : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez […] Car quiconque demande reçoit […]  Quel est parmi vous le père qui donnera une pierre à son fils, s’il lui demande du pain ? […] Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison le Père céleste donnera-t-il le Saint-Esprit à ceux qui le lui demandent. » (Luc 11:9-13)

Pour apprendre à adorer et servir le vrai Dieu, nous avons besoin de Son Esprit, qui nous révèle Sa vérité (Jean 4:24). Dieu dit qu’Il donnera Son Esprit à ceux qui le Lui demandent. Nous devons Lui demander quotidiennement de nous aider et de nous affermir (ce qu’Il fait par Son Esprit). Pour de plus amples informations à ce sujet, lire notre article « Comment savoir si le Saint-Esprit est en vous ? »

Deuxième clé : Avoir la foi

Avoir la foi – croire que Dieu vous entend effectivement et va vous exaucer – est une clé importante permettant d’être exaucé. L’apôtre Jacques a écrit : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu […] Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre. Qu’un tel homme ne s’imagine pas qu’il recevra quelque chose du Seigneur : c’est un homme irrésolu, inconstant dans toutes ses voies » (Jacques 1:5-8).

La foi s’appuie sur les promesses divines. Quand Dieu promet quelque chose, nous pouvons être certains qu’Il tiendra toujours Sa promesse.

C’est ce que fit Abraham quand Dieu lui promit qu’il aurait un fils dans sa vieillesse ; « Il ne douta point, par incrédulité, au sujet de la promesse de Dieu ; mais il fut fortifié par la foi, donnant gloire à Dieu, et ayant la pleine conviction que ce qu’il promet il peut aussi l’accomplir » (Romains 4:20-21).

Jésus a clairement parlé de la foi et de la prière : « Ayez foi en Dieu […] C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir » (Marc 11:22-24).

Demander avec foi est une clé essentielle permettant d’avoir ses prières exaucées.

Troisième clé : Rechercher la volonté divine

L’apôtre Jean a écrit: « Nous avons auprès de lui cette assurance que si nous demandons quelque chose selon sa volonté, il nous écoute. Et si nous savons qu’il nous écoute, nous savons que nous possédons la chose que nous lui avons demandée, quelle qu’elle soit » (1 Jean 5:14-15).

On m’a dit un jour : « Si seulement nous connaissions la volonté de Dieu ! »

La volonté divine n’est pas quelque chose de mystique et d’inconnaissable. Dieu nous révèle Sa volonté dans les pages de la Bible. Cette dernière contient Ses paroles, et Ses paroles nous expliquent comment Il souhaite que nous vivions. Il est dans les intentions divines que nous vivions comme Il l’a prévu, et d’une manière procurant le bonheur. Il souhaite que nous sachions quel est le but de la vie et ce qu’Il fait quand Il nous donne accès à cette connaissance. Il souhaite que nous réclamions les nombreuses promesses qu’Il nous a faites dans Sa Parole.

Voici plusieurs de Ses promesses – des choses qu’Il veut que nous réclamions :

La prière modèle – souvent appelé « Le Notre Père » – nous en fournit plusieurs exemples (Matthieu 6:9-13).

  • Donne-nous aujourd’hui notre pain quotidien (Pourvois à nos besoins).
  • Pardonne-nous nos offenses (nos péchés).
  • Ne nous induis pas en tentation (Aide-nous à éviter les situations nous poussant à pécher).
  • Délivre-nous du malin (Aide-nous à vaincre les influences de Satan dans nos vies). 

En voici d’autres :

  • La promesse de nous donner de la sagesse (Jacques 1:5).
  • La guérison (Jacques 5:14).
  • Que tout concourt au bien de « ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein » (Romains 8:28). 

La Bible contient beaucoup d’autres promesses, que Dieu veut que nous réclamions. Quand nous nous adressons à Lui dans nos prières en Lui demandant quoi que ce soit qui s’accorde avec Sa volonté, Il nous l’accorde.

En revanche, cela ne veut pas dire qu’Il exauce toujours immédiatement les demandes qui correspondent à Sa volonté. Il y a bien des choses que Dieu ne souhaite pas nous accorder immédiatement, même si elles sont conformes à Sa volonté. Dieu veut effectivement que nous prospérions et soyons en bonne santé, profitions de la vie et soyons guéris, mais Il nous exauce de diverses manières :

  • En disant « Oui ! »
  • En disant « Oui, mais pas tout de suite ! »  ou
  • En disant « Non ! J’ai prévu quelque chose de meilleur pour toi! » 

Quatrième clé : l’obéissance

L’obéissance est une clé fondamentale si nous voulons que nos prières soient exaucées. L’apôtre Jean a écrit : « Quoi que ce soit que nous demandions, nous le recevons de lui, parce que nous gardons ses commandements et que nous faisons ce qui lui est agréable » (1 Jean 3:22). Les prières non exaucées ne prouvent pas notre manque de foi ; elles nous aident plutôt à avoir plus de foi, faisant partie de l’entrainement intensif que nous devons avoir pour nous préparer à être des rois éternels puissants devant seconder Dieu dans Son Royaume – en tant que Ses enfants ! 

Il est écrit : « Les yeux de l’Eternel sont sur les justes, et ses oreilles sont attentives à leurs cris » (Psaumes 34:15). Être juste, c’est faire ce qui est juste. La justice selon Dieu consiste à faire ce qui est juste à Ses yeux – à faire, comme Jean l’a écrit, « ce qui lui est agréable ».

Dieu veut que nous Lui obéissions. Il nous a communiqué Ses commandements et Ses lois pour nous inculquer les principes de vie menant au bonheur auquel nous aspirons tous. Il nous aime, et souhaite que nous récoltions de bons fruits dans nos vies. Il veut aussi que nous L’aimions. 

Comme l’a dit Jésus, le plus grand Commandement dans la Loi est « Tu aimeras le Seigneur, ton Dieu, de tout ton cœur, de toute ton âme, et de toute ta pensée » (Matthieu 22:37).

Nous montrons à Dieu que nous L’aimons en Lui obéissant. Cela, l’apôtre Jean l’a expliqué quand il a écrit : « L’amour de Dieu consiste à garder ses commandements. Et ses commandements ne sont pas pénibles » (1 Jean 5:3).

Dieu veut que nous Lui exprimions de l’amour comme nous voulons que nos enfants nous montrent qu’ils nous aiment. Nous apprécions les étreintes, les baisers et les mots gentils que ces derniers nous donnent, mais ce que nous souhaitons surtout, c’est qu’ils suivent les directives que nous leur donnons, pour leur bien.

Quand ils nous demandent la permission de sortir avec des amis, nous sommes plus enclins à leur accorder s’ils ont obéi de bon gré aux règles que nous avons établies pour leur sécurité, s’ils ont respecté les couvre-feux que nous leur avons imposés, et s’ils évitent la consommation d’alcool et de drogue. Toutes les étreintes, toutes les embrassades et tous les « je t’aime » ne suffisent pas à compenser pour la désobéissance à ces règles importantes.

Il en va de même pour Dieu. Pour prouver à Dieu que nous L’aimons, nous devons obéir de tout notre cœur à Ses commandements.

Si nous ne vivons pas de manière à plaire à Dieu, nous ne pouvons pas nous approcher avec assurance du trône de la grâce (Hébreux 4:16) et nous attendre à ce qu’Il nous accorde ce que nous Lui demandons, à moins de nous repentir sincèrement – de nous engager à renoncer au péché et à nous mettre à Lui obéir (Lire à cet effet notre article « Qu’est-ce que le repentir ? »)

Cinquième clé : Demander au nom de Jésus

À plusieurs reprises, Jésus a précisé que nous devrions faire nos demandes en Son nom (Jean 14:13-14 ; 15:16 ; etc.). Que signifie clore nos prières par l’expression « au nom de Jésus » ?

L’expression « Au nom du Seigneur » apparaît à 44 reprises dans la Bible. Elle était utilisée pour préciser que quelque chose se faisait par l’autorité de Dieu.

Jadis, quand quelqu’un venait « au nom du roi », cela voulait dire qu’il était investi du soutien et de l’autorité de son monarque, et que ce privilège lui avait été conféré par le roi personnellement. Nul ne pouvait s’arroger ce privilège. Celui qui venait « au nom du roi » recevait généralement de grands honneurs, avait d’importants droits, et jouissait de biens des privilèges.

Parallèlement, quand nous terminons notre prière au Père par les mots « dans le nom de Jésus », nous usons du privilège que nous a accordé notre Sauveur, faisant ce qu’Il nous a ordonné de faire.

Christ veut que nous paraissions devant le Père en Son nom. Le Père aime Son Fils Premier-né infiniment. Et Il nous aime aussi profondément. Quand nous venons « au nom de Jésus », nous accomplissons la volonté de Christ et nous montrons que nous voulons avoir avec le Père la même relation que celle que notre Sauveur a avec Lui.

La nuit où Jésus fut livré pour mourir pour nos péchés en tant que sacrifice – en tant qu’Agneau de Dieu – Il révéla à Ses disciples plusieurs vérités. Il leur dit notamment : « Jusqu’à présent vous n’avez rien demandé en mon nom. Demandez, et vous recevrez, afin que votre joie soit parfaite […] En ce jour, vous demanderez en mon nom, et je ne vous dis pas que je prierai le Père pour vous ; car le Père lui-même vous aime, parce que vous m’avez aimé, et que vous avez cru que je suis sorti de Dieu » (Jean 16:23-27). 

Nous voulons tous que Dieu nous exauce, quand nous prions. Nous pouvons être certains que c’est le cas si nous pratiquons ces clés. Pour en savoir plus sur la prière, lire notre article Comment prier.