Quand Google ne le sait pas : trouver des réponses aux grandes questions existentielles

Les moteurs de recherche comme Google ne vous disent pas tout ce que vous avez besoin de savoir, mais Dieu, Lui, le peut.

Quand Google est apparu, il y a près de 20 ans, ce n’était qu’un moteur de recherche – un outil puissant, certes, que n’importe qui pouvait utiliser pour puiser des réponses dans le World Wide Web – mais ce n’est qu’un outil. 
 
À présent, c’est quelque chose de totalement différent. L’objectif de Google pour compartimenter toutes sortes d’informations et pour fournir des réponses a poussé ce dernier à s’intégrer dans pratiquement tous les aspects de la vie de tous les jours. C’est toujours un moteur de recherche, mais il s’est diversifié dans les domaines de la musique, des livres électroniques, des navigateurs internet, des critiques de restaurants, des systèmes opérationnels, des plateformes vidéo et autres – rassemblant des données, analysant les tendances, détectant les courants, extrapolant les métriques et vous communiquant les informations dont vous avez besoin avant même que vous ne les ayez demandées.
 
Ce matin, Google m’a dit que je devais prévoir six minutes pour me rendre à mon travail, la circulation étant fluide. C’était vrai. À présent, cela me dit où je suis stationné, à quoi ressemble le temps dehors, et les factures qui doivent être payées demain. Cela me rappelle aussi que je dois travailler au présent article, car Google sait tout.
 
Enfin… presque !
 

D’origine humaine

 
Pour ce qui est des algorithmes et de la capacité de traiter des données, Google a toujours un défaut majeur : il ne connait que ce que nous savons.
 
Pour les réponses simples, « noires sur blanc », et évidentes, ce n’est pas problématique. Si vous lui demandez combien d’épisodes compte la série de films Le Petit Dinosaure, Google peut vous le dire (il y en a 14, plus une série télévisée).
 
Si vous voulez savoir combien il y a de cuillérées à soupe dans une tonne d’eau, Google peut vous le dire (un peu plus de 67 628).
 
Si vous voulez savoir comment remplacer le truc difficile à atteindre sous le toit de votre voiture, cela, Google peut aussi vous le dire (C’est possible, mais cela requiert un outil spécial qui n’a pas encore été inventé par une civilisation connue).
 
Mais Google sait ces choses, parce que nous le lui avons dit. Nous tenons ces réponses des individus qui ont pris le temps de les taper et de les afficher en ligne. Tout ce que Google peut faire, c’est de nous indiquer comment les trouver.
 

Des opinions et non des réponses

 
Cela devient problématique quand nous quittons le domaine des questions simples et nous engageons dans celui des points de vue de ce monde hautement polarisés. Essayez donc de taper « Qu’est-ce que l’amour ? », et vous comprendrez où je veux en venir. Vous trouverez la définition de Wikipedia plutôt évasive qu’ « en tant que concept général, l’amour renvoie la plupart du temps à un profond sentiment de tendresse envers une personne. Toutefois, même cette conception spécifique de l’amour comprend un large éventail de sentiments différents… » ; puis des notions qui n’ont guère de sens comme « C’est une chose que tout le monde connaît, du bébé au vieillard, et même les animaux (et pourquoi pas les plantes et les cailloux) », etc.
 
Vous allez rencontrer le même problème avec n’importe quelle grande quête philosophique de la vie. Essayez de taper « le meilleur moyen de vivre sa vie » ou « comment trouver le bonheur ? » ou « qu’est-ce qui est mal ? » et vous ne trouverez pas une seule réponse qui ne soit contestée. Vous y trouverez, par contre,  des pages et des pages … d’opinions !  
 
Et c’est essentiellement ce que vous trouverez. Quand l’espèce humaine est incapable de s’accorder sur une réponse, Google ne le peut pas non plus.
 

La source des réponses

 
Cela ne veut pas dire que ces questions ne puissent pas être élucidées et qu’elles ne soient pas disponibles. Aussi impressionnant que Google puisse être, lui et ses nombreux concurrents demeurent des inventions humaines. Il y a des choses que tous ces générateurs d’informations ne savent pas, et ne peuvent pas savoir – mais il nous nuit de partir du principe que personne ne sait.
 
L’an dernier, nous avons publié une série d’articles sous la rubrique La Bible a-t-elle raison ? Nous publions à présent une autre série d’articles sous la rubrique Dieu existe-t-Il ? Il s’agit là des deux questions les plus importantes que l’on puisse se poser. Pourquoi ?
 
Si la Bible a raison, ses rédacteurs ont apporté leurs contributions respectives sous l’inspiration du Dieu qui a créé l’univers et la rédaction de celle-ci (2 Timothée 3:16). Et si ce Dieu existe, Il a les réponses que nous cherchons (1 Jean 3:20).
 
Comme nous l’expliquons dans nos articles des séries « Dieu existe-t-Il ? » et « La Bible a-t-elle raison ? », les faits confirment l’existence d’un Créateur omnipotent qui a préservé Sa parole pour nous, par l’intermédiaire de la Bible.
 
Cette dernière n’est pas qu’un vague document historique ancien n’ayant aucun rapport avec notre ère moderne. Au contraire ; « la parole de Dieu est vivante et efficace, plus tranchante qu’une épée quelconque à deux tranchants, pénétrante jusqu’à partager âme et esprit, jointures et moelles ; elle juge les sentiments et les pensées du cœur » (Hébreux 4:12).
 
Le poids des ans n’a pas réussi à émousser cette acuité. Des civilisations sont apparues et ont disparu pendant les années qui ont été nécessaires à l’achèvement des nombreux livres de la Bible, et leur contenu divinement inspiré est aussi important à présent qu’il l’était il y a plusieurs milliers d’années.
 

Un mode d’emploi de la Bible

 
Compte tenu de ceci, nous avons conçu cette édition de Discerner en tant que guide pour l’ultime manuel qu’est la Bible. Cette dernière – ayant été rédigée il y a plusieurs milliers d’années par un groupe de rédacteurs distincts ayant vécu dans tout un éventail de cultures couvrant de nombreuses époques dans l’histoire – peut être intimidante, mais ne vous inquiétez pas ; nous avons ce qu’il vous faut.
 
Dans la présente édition, vous trouverez toutes sortes de ressources utiles pour soutirer le plus possible de la Bible. Nous allons vous fournir les informations dont vous avez besoin avant de lire cette dernière. Nous allons voir pourquoi ce Livre des livres est supposément si difficile à comprendre, et comment remédier à ce handicap. Nous allons vous montrer comment effectuer une étude de base de cet ouvrage, et même comment explorer les divers moyens de creuser plus en profondeur dans ses pages.
 
Avant de le faire, effectuons un bref survol de trois caractéristiques importantes que vous pouvez vous attendre à trouver dans ces pages, à commencer par…
 

1 . Une morale

 
Les philosophes, depuis des siècles, se délectent de leurs idées qui – à leur avis – brouillent la démarcation entre le bien et le mal ; or, la différence entre les deux n’est, tout compte fait, pas si floue que cela. 
 
Quand nous nous érigeons en autorité de nos propres critères moraux – quand chacun de nos jugements en matière de bien et de mal s’appuie sur nos opinions, nos idées, et nos impressions – les choses ne tardent effectivement pas à devenir rapidement très subjectives. Mais quand nous prenons du recul, et que nous laissons Dieu établir ces distinctions en fonction de critères immuables, nous ne tardons pas à nous apercevoir que la distinction entre le bien et le mal est nettement plus distincte qu’on essaie de nous le faire croire.
 
Les critères divins ne sont pas arbitraires. Dieu S’attend à ce que nous pratiquions Ses commandements, pour notre bien (Deutéronome 10:13) et pour le bien de notre entourage. Et plus nous sommes disposés à faire cela précisément, plus nous croissons en…
 

2 . Sagesse et compréhension

 
Il est bien difficile de raisonner comme Dieu. Nous ne sommes pas naturellement équipés pour évoluer dans le même territoire mental que celui de l’Éternel, et c’est pourquoi Il nous rappelle : « Autant les cieux sont élevés au-dessus de la terre, autant mes voies sont élevées au-dessus de vos voies, et mes pensées au-dessus de vos pensées » (Ésaïe 55:9).
 
Pour nous, les pensées divines ne sont pas toujours, de prime abord, logiques. Néanmoins, plus nous nous efforçons de vivre « de toute parole qui sort de la bouche de Dieu » (Matthieu 4:4), plus nous comprenons pourquoi Dieu agit comme Il le fait. Et cela fait, nous acquerrons immanquablement…
 

3 . Une certaine perspective

 
Dieu ne S’attend pas à ce que nous continuions à voir le monde avec notre optique humaine limitée. Plus nous nous consacrons à pratiquer Sa ligne de vie, plus nous en venons à voir les choses comme Il les voit. Et plus nous faisons cela précisément, meilleur est notre champ d’action pour comprendre le monde qui nous entoure. Une forêt a une apparence totalement différente en fonction de la manière dont on la regarde – qu’on l’observe placé au milieu d’elle ou bien qu’on la voie d’un avion, la survolant. Et la vie a une toute autre allure à mesure que nous apprenons à la voir du point de vue de Dieu.
 
C’est ce qu’il y a de merveilleux avec cette vérité. Le panorama d’ensemble est bien plus vaste qu’il n’y parait. Et dans ce plan général, votre vie et celle de tous les êtres humains ayant jamais vécu a un sens et est tout à fait logique. Vous êtes né pour une raison bien précise, à dessein, et si vous prenez le temps d’étudier la Bible, vous obtiendrez l’optique dont vous avez besoin pour la comprendre.
 

La réponse aux questions

 
La question que vous devez vous poser est la suivante : Voulez-vous des réponses, ou les réponses justes ? Google, qui sert de portail pratiquement inépuisable des connaissances humaines, offre des réponses. Il en fournit beaucoup ! Mais pour les questions vraiment importantes, comment savoir si ses réponses sont justes ?
 
Vous ne le pouvez pas. Pas seul. Mais vous avez accès à un guide infiniment plus fiable que Google. La Bible a la réponse aux questions vraiment importantes, fournie par le Créateur de l’univers Lui-même.
 
Que souhaiteriez-vous savoir ?