Les enfants de Dieu

Quand la Bible parle des enfants de Dieu, de qui est-il question? Quel rapport sa description de ces enfants a-t-elle avec notre éventuelle destinée éternelle ?

Les païens de l’antiquité se faisaient toutes sortes d’idées sur les rapports entre l’humanité et les dieux. Ils étaient souvent d’avis que ces divinités étaient des êtres mi-homme, mi- animal comme par exemple, les centaures, qui avaient le corps d’un cheval, et le tronc et la tête d’un être humain. Ou bien ils pensaient que les dieux étaient en partie humains, et en partie esprits. Et certains chrétiens, de nos jours encore, croient que les anges s’accouplèrent jadis avec des femmes, pour produire une race de géants.

Or, que déclare la Bible à propos des enfants de Dieu ? En fait, d’où provient cette expression ? De qui parle-t-elle ? S’en sert-elle pour décrire ceux qui pratiquent la charité, ou qui font de bonnes œuvres ? Veut-elle parler de l’avenir de l’espèce humaine dans son ensemble ? Ou se sert-elle de cette expression pour décrire ceux qui se considèrent chrétiens, et éventuellement même d’autres groupes religieux ? Quand on est disposé à consulter la Bible pour savoir de qui il s’agit, on découvre que les enfants de Dieu existent, et qu’ils se préparent, en fait, à hériter, de leur Père, l’univers.

L’homme et ses dieux

Les anciens mythes révèlent que l’homme a toujours cherché  à croire en des dieux, et qu’il s’en est créé à son image. Ces objets de dévotion – d’après ces assoiffés de mythologie – peuvent habiter sur terre, au ciel, ou dans l’espace interplanétaire. Ceux-ci n’ont pas besoin d’épouser des valeurs morales ou des comportements particuliers car ces critères, supposément, ne s’appliquent pas à eux. Dans la plupart de ces mythes, les  exploits sexuels des dieux occupent une place majeure ; on imagine ainsi justifier l’immoralité dans les sphères humaines. Ces dieux, on se les est même souvent créés en travaillant de vulgaires morceaux de bois ou en sculptant des blocs de pierre.

Tous ces prétendus dieux sont de bien piètres imposteurs. Ils ne sont en fait que le produit de l’imagination fertile d’un être que la Bible appelle le « dieu de ce monde » (2 Corinthiens 4:4). L’ancien archange Lucifer, dont le nom est devenu Satan le diable – il est, en effet, question de lui ! – influence l’humanité ; mais son influence va bientôt cesser. Ayant, il y a fort longtemps, perdu son poste-clé auprès de Dieu (Ésaïe 14:12), il cherche à présent à détruire tout ce qui est associé de près ou de loin à Dieu. Satan sera prochainement renversé par le Christ à Son Second Avènement, lorsque ce dernier S’emparera de son trône et deviendra le Souverain de l’univers.

Évidemment, ce Satan n’est pas un homme et il ne siège pas sur un trône matériel ou terrestre. En fait, c’est un être spirituel puissant, que Dieu avait créé – au départ – pour de bonnes œuvres, mais qui s’est rebellé contre son créateur, est devenu Son adversaire et est à présent animé de folie destructrice. Souverain spirituel de la terre, cet Adversaire et séducteur empêche les gens de connaître la vraie identité des enfants de Dieu.

Menteur et père du mensonge

Satan est-il un dieu ? En fait, oui ! Mais seulement dans l’esprit de ceux qui l’adorent. Le Christ a même appelé Satan le « père » de maints individus. Pourquoi cela ? Parce qu’il domine et influence à tel point les idées des hommes que ces derniers – inconsciemment – l’imitent. Et ces individus sont les enfants d’un faux dieu.

L’homme a été créé pour devenir enfant de Dieu, mais Satan est intervenu et a kidnappé l’humanité. Il l’a séduite et l’a incitée à rejeter Dieu, et elle a – de ce fait – cessé d’avoir avec son créateur des rapports étroits. Satan, en somme, est devenu son père, et depuis lors, le comportement de l’homme s’est beaucoup inspiré de celui de l’Adversaire.

Jésus, S’adressant à plusieurs dirigeants religieux de Son époque, leur dit : « Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu’il n’y a pas de vérité en lui. Lorsqu’il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge. Et moi, parce que je dis la vérité, vous ne me croyez pas » (Jean 8:44-45).

Dans Apocalypse 12:9, Satan est décrit comme « le grand dragon, le serpent ancien, appelé le diable et Satan, celui qui séduit toute la terre ». Cet être spirituel puissant a tellement séduit l’humanité qu’elle ne se doute même pas de sa potentialité ; les hommes ne savent pas qu’ils peuvent devenir enfants de Dieu. Or, des rapports familiaux affectueux et étroits avec leur Créateur est précisément ce que Dieu a prévu pour tous ceux qui acceptent Son appel pour devenir Ses enfants. Avez-vous du mal à croire à un avenir aussi merveilleux ?

Enfants de Dieu, à présent et pour l’éternité

« Voyez quel amour le Père nous a témoigné, pour que nous soyons appelés enfants de Dieu ! Et nous le sommes. Si le monde ne nous connaît pas, c’est qu’il ne l’a pas connu.  Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jean 3:1-2).

En croyez-vous vos propres yeux ? Vous rendez-vous compte de ce que vous venez de lire ? Nous pouvons dès à présent être « enfants de Dieu », et le devenir pour l’éternité au retour du Christ! L’apôtre Jean déclare dans ce passage que lorsque le Christ reviendra, « nous [les chrétiens] serons semblables à lui » ! À quoi ressemble le Christ à présent ?

On se Le représente souvent soit comme un bébé dans une crèche, soit comme un homme aux cheveux longs parcourant les chemins poussiéreux de la Terre sainte. On se Le représente souvent comme chétif et sympathique, mais rarement comme un guerrier conquérant, un roi ou un juge. Or, la Bible nous fournit de Lui, à présent, tel qu’Il est, au ciel – et tel qu’Il apparaîtra à Son retour ici-bas en tant que Roi des rois et Seigneur des seigneurs – un portrait bien différent.

« Sa tête et ses cheveux étaient blancs comme de la laine blanche, comme de la neige ; ses yeux étaient comme une flamme de feu ; ses pieds étaient semblables à de l’airain ardent, comme s’il avait été embrasé dans une fournaise ; et sa voix était comme le bruit de grandes eaux. Il avait dans sa main droite sept étoiles. De sa bouche sortait une épée aiguë, à deux tranchants ; et son visage était comme le soleil lorsqu’il brille dans sa force » (Apocalypse 1:14-16).

Il est loin d’être question d’un adorable bébé dans une crèche ! Souhaiteriez-vous rencontrer ce Christ en ennemi ? Probablement non ! Comme Frère aîné venu vous délivrer de la destruction devant s’abattre sur la terre ? Sans doute bien davantage !

Frères – enfants d’un même Père

Les chrétiens parlent assez souvent de Jésus-Christ comme de leur grand Frère aîné. Pourquoi cela ? Font-ils en cela allusion à Sa personnalité ou à un style de vie particulier ? Peut-on prétendre simplement qu’Il est notre Frère, pour pouvoir imiter Son mode de vie ? Or y a-t-il dans le terme « Frère » bien plus qu’il n’y paraît de prime abord ?

Saviez-vous que vous pouvez littéralement – que vous soyez homme ou femme – devenir un frère du Christ dans le monde spirituel – dans la famille de ce Tout-Puissant que Jésus appelait Son Père ?

C’est là un bien grand mystère ! Depuis le jardin d’Eden, Dieu a permis que l’humanité ignore sa potentialité au niveau de ses rapports avec le Père, jusqu’à ce que le Christ vienne et la révèle aux appelés de Son choix. En effet, Jésus a bien dit : « Toutes choses m’ont été données par mon Père, et personne ne connaît le Fils, si ce n’est le Père ; personne non plus ne connaît le Père, si ce n’est le Fils et celui à qui le Fils veut le révéler » (Matthieu 11:27).

Jésus a donc révélé que Son Père tient en réserve un formidable héritage qu’Il va Lui donner. Et aussi incroyable que cela puisse paraître, cet héritage nous attend aussi, nous qui sommes appelés héritiers de Dieu et cohéritiers de Christ.

Des enfants de Dieu glorifiés

Veuillez noter l’étonnant passage suivant : « L’Esprit lui-même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Or, si nous sommes enfants, nous sommes aussi héritiers : héritiers de Dieu, et cohéritiers de Christ, si toutefois nous souffrons avec lui, afin d’être glorifiés avec lui » (Romains 8:16-17).

Cette vérité, directement tirée de la Bible, n’a pas été comprise de la plupart de ses lecteurs, probablement parce qu’elle semble trop incroyable pour être crue. Il est clairement précisé que ceux qui vivent spirituellement en harmonie avec Dieu, grâce à Son Saint-Esprit, vont être glorifiés.

Qu’est-ce que cela signifie ? Qu’ils recevront la gloire de Dieu ! Comme nous l’avons lu plus haut, ils vont être comme Lui et Le voir tel qu’Il est. C’est là la potentialité des « enfants de Dieu ». Quand cela se produira-t-il ? Et comment ?

Une transformation magistrale imminente

Voici ce que déclare la Bible: « Voici, je vous dis un mystère, nous ne mourrons pas tous, mais tous nous serons changés,  en un instant, en un clin d’œil, à la dernière trompette. La trompette sonnera, et les morts ressusciteront incorruptibles, et nous, nous serons changés. Car il faut que ce corps corruptible revête l’incorruptibilité, et que ce corps mortel revête l’immortalité » (1 Corinthiens 15:51-53).

Le Second Avènement de Jésus-Christ ici-bas est décrit ici. Les morts en Christ revivront, en tant qu’enfants de Dieu.

Ce n’est que lorsque nous serons devenus littéralement « enfants de Dieu » – une fois que nous serons nés dans Sa famille spirituelle – que nous pourrons hériter le Royaume aux côtés du Christ. De quoi allons-nous hériter ? Il est écrit : « Celui qui vaincra héritera ces choses ; je serai son Dieu, et il sera mon fils » (Apocalypse 21:7).

Cela s’accorde entièrement avec ce qui est écrit à propos de l’héritage de notre Frère aîné, Jésus. « Après avoir autrefois, à plusieurs reprises et de plusieurs manières, parlé à nos pères par les prophètes, Dieu, dans ces derniers temps, nous a parlé par le Fils ; il l’a établi héritier de toutes choses ; par lui il a aussi créé l’univers » (Hébreux 1:1-2).

Jésus-Christ – le Fils de Dieu et le premier-né d’un grand nombre de frères – est effectivement héritier de tout l’univers, et nous devons hériter de toutes choses aussi, avec Lui.

Il faut faire la volonté de Dieu

Qui, par conséquent, sont les enfants de Dieu ? Que faire pour être de ceux qui doivent hériter toutes choses ? Laissons à Jésus le soin de répondre à cette question : « Quelqu’un lui dit : Voici, ta mère et tes frères sont dehors, et ils cherchent à te parler.  Mais Jésus répondit à celui qui le lui disait : Qui est ma mère, et qui sont mes frères ?  Puis, étendant la main sur ses disciples, il dit, Voici ma mère et mes frères. Car, quiconque fait la volonté de mon Père qui est dans les cieux, celui-là est mon frère, et ma sœur, et ma mère » (Matthieu 12:47-50). Les frères et les sœurs du Christ sont donc ceux qui font la volonté de Son Père céleste !

Devenir membre de la famille spirituelle de Dieu – hériter la vie éternelle – exige que l’on fasse la volonté divine dès à présent, dans cette vie physique. Dieu a créé l’humanité pour qu’elle naisse dans Sa famille spirituelle.

Pouvez-vous honnêtement dire que vous connaissez Dieu?

Si vous avez lu ce court article sur les enfants de Dieu, vous avez probablement envie de mieux connaître Dieu. Qu’allez-vous faire de cette précieuse vérité ?

Allez-vous l’ignorer, à l’instar de bien des gens ? Ou allez-vous chercher à en savoir plus ? Êtes-vous disposé à effectuer des recherches dans la Bible afin d’y découvrir ce qu’elle déclare à propos de votre avenir merveilleux ? Serez-vous en mesure de rejeter toutes les impostures religieuses et tous les faux dieux dont le monde est saturé ?

Aussi incroyable que cela puisse paraître, vous pouvez devenir l’un des enfants de Dieu ! Nous espérons que ce site vous aidera à découvrir ce que Dieu attend de vous. Puissiez-vous vous engager sur ce chemin dès aujourd’hui !