Comment se faire des amis

La technologie a créé des moyens nouveaux et fascinants de dialoguer. Néanmoins, l’engouement des médias sociaux affecte-t-il nos amitiés ? Comment se faire plus d’amis sincères et fidèles ?

Munis d’un ordinateur, d’une tablette ou d’un smartphone, nous pouvons à présent échanger des photos, des idées et des expériences spontanées avec la famille et des amis à n’importe quel moment. Avec une recherche rapide, il est possible de trouver et de reprendre contact avec de vieilles connaissances, puis de nous lier d’amitié avec des personnes que nous n’avons jamais rencontrées.

Le nombre de ses « amis » sur les réseaux sociaux peut croître à tel point qu’un individu peut se targuer d’avoir plus d’amis sur Facebook qu’il n’en a dans sa vie courante.

Des recherches de plus en plus nombreuses révèlent l’impact que les médias sociaux et les « amis numériques » peuvent avoir sur notre aptitude à communiquer avec d’autres, en personne. Mais mis à part ces défis modernes, comment se faire des amis demeure depuis des siècles une éternelle question et une question vitale pour les êtres humains.

D’après la Bible, comment se faire de vrais amis, et être soi-même un ami fidèle et sincère pour d’autres ? 

Pour ce faire, il faut être amical !

Nous voulons tous avoir des amis loyaux et sincères, et être nous-mêmes de vrais amis, mais nous ne savons pas toujours comment nous y prendre.

La Bible insiste sur le fait que nous devons traiter les autres comme nous souhaitons être traités – et nous apprécions tous ceux qui sont sympathiques (Matthieu 7 :12 ; Proverbes 18 :24). Ceux qui se font facilement des amis sont ceux qui s’intéressent aux autres et à ce qu’ils font. En interrogeant les gens et en nous intéressant à eux, nous les aidons à se sentir appréciés et leur donnons le sentiment que leurs efforts en valent la peine.

Les personnes sympathiques ne ratent pas une occasion de faire savoir aux gens qu’ils font bien. Elles se rendent compte à quel point cela les encourage quand ils louent leurs efforts, et ils essaient eux aussi de faire de même.

Un ami sait encourager

Le roi Salomon, qui était très sage, disait : « Deux valent mieux qu’un, parce qu’ils retirent un bon salaire de leur travail. Car, s’ils tombent, l’un relève son compagnon ; mais malheur à celui qui est seul et qui tombe, sans avoir un second pour le relever ! […] Et si quelqu’un est plus fort qu’un seul, les deux peuvent lui résister ; et la corde à trois fils ne se rompt pas facilement » (Ecclésiaste 4:9-10, 12).

Un encouragement donné au bon moment peut avoir un impact énorme. Je me souviens m’être adressé à un camarade de classe moins populaire, après les cours, après que le caïd de la classe l’ait malmené : « Ne fais pas attention à lui, lui avais-je conseillé, il est seulement jaloux de tes notes en classe ». Deux ou trois autres fois, je l’avais encouragé, le voyant triste.

Quelle ne fut pas sa réaction ! Nous nous sommes mis à pratiquement tout faire ensemble. Par la suite, il m’a présenté comme son « meilleur ami ».  Cet incident m’a appris qu’il faut se soucier des autres, et aujourd’hui encore, nous sommes de véritables « meilleurs amis » !

Soyez dignes de confiance

En compagnie de quel genre de personnes les gens veulent-ils se trouver ? Celles en qui ils ont confiance et sur qui ils peuvent compter. La manière dont vous dirigez votre vie, les valeurs que vous respectez, laissent une impression sur les autres. Jésus l’a confirmé lorsqu’Il a dit : « Vous êtes la lumière du monde. Une ville située sur une montagne ne peut être cachée […] Que votre lumière luise ainsi devant les hommes, afin qu’ils voient vos bonnes œuvres, et qu’ils glorifient votre Père qui est dans les cieux » (Matthieu 5:14, 16).

Ne compromettez jamais votre intégrité, vos valeurs ou vos convictions, craignant qu’on désapprouve votre adhésion à la ligne de vie divine. Si l’autre est véritablement un ami fidèle, il appréciera votre honnêteté et votre intégrité. Sinon, il n’est pas le genre d’ami dont vous avez besoin.

Êtes-vous rancunier ?

Il peut être humainement très difficile d’oublier une blessure et de ne pas être rancunier. L’apôtre Paul a toutefois écrit : « Que le soleil ne se couche pas sur votre colère » (Éphésiens 4:26). Si vous êtes en conflit avec quelqu’un, adressez-vous à lui sans tarder et résolvez le problème. Puis oubliez le tout en ne ruminant pas l’offense.

En plus de ne pas être rancunier, il importe de pardonner aux autres. Il est écrit : « Si vous pardonnez aux hommes leurs offenses, votre Père céleste vous pardonnera aussi ; mais si vous ne pardonnez pas aux hommes, votre Père ne vous pardonnera pas non plus vos offenses » (Matthieu 6:14-15). Cela vaut la peine qu’on y réfléchisse !

Combien d’amitiés ont été détruites à cause de blessures, réelles ou imaginaires, qui n’ont jamais été guéries et, par conséquent, pardonnées ! Quelle valeur la camaraderie, l’encouragement et le soutien aurait pu avoir par la suite ? N’ayant pas apprécié à sa juste valeur une amitié, et n’ayant pas appris à pardonner, bien des gens ne le sauront jamais.

Une réelle bienveillance

Dans Luc 6:31, Christ a dit : « Ce que vous voulez que les hommes fassent pour vous, faites-le de même pour eux ». De ce passage de l’Écriture est tirée « la règle d’or ». Par conséquent, si vous voulez que vos amis vous traitent bien et se soucient de vous, vous devez apprendre à faire de même. Il ne s’agit pas d’exploiter les autres, mais de rendre service à autrui.

Je me trouvais il n’y a pas si longtemps dans un marché aux puces pour les radios amateurs. Un individu avait toutes sortes d’appareils à vendre sur son étale, et il demandait aux gens de lui faire des offres. Un passant examinait affectueusement une radio et avait dit : « Je vous achète cette radio pour $800. Non ! avait répondu le vendeur, c’est trop ! Je vous la vends pour $600! »  Il est rare qu’on voit une chose pareille.

Incidemment, pratiquement tout ce qu’il avait mis en vente fut acheté. Cela prouve avec quelle rapidité on peut se faire une réputation d’honnête homme. Par son comportement, cet homme avait gagné le respect de tous à cette foire. Parallèlement, être disposé à faire une pause, à écouter et à aider les autres, peut vous gagner le respect des gens.

Quelques autres conseils

  • Pour avoir de bons amis, vous devez aussi maitriser vos émotions. L’apôtre Jacques a écrit: « Sachez-le, mes frères bien-aimés. Ainsi, que tout homme soit prompt à écouter, lent à parler, lent à se mettre en colère » (Jacques 1:19).
  • Ne craignez pas de demander conseil aux autres. Non seulement vous apprendrez quelque chose, mais ils se sentiront utiles et appréciés !
  • Si vous avez tort, reconnaissez-le, sans hésiter! L’autre vous respectera plus de l’avoir fait.
  • Toute confrontation provoque de la colère et même, dans certains cas, la haine. C’est à éviter autant que possible ! Le roi Salomon avait quelques paroles sages à cet effet: « Une réponse douce calme la fureur, mais une parole dure excite la colère » (Proverbes 15:1) Très souvent, ce type de douceur dissipe totalement la colère de quelqu’un.
  • N’embarrassez jamais quelqu’un devant les autres. Si vous avez un problème à résoudre, faites-le en privé, là où l’autre a la possibilité de se défendre et de soulever des aspects du problème qui ne regarde personne d’autre.
  • Ne faites jamais de commérage; ne médisez pas. Ne répandez pas de rumeurs. Dieu condamne ce genre de comportement comme un grave péché. Il est écrit, dans Jacques 1:26: « Si quelqu’un croit être religieux, sans tenir sa langue en bride, mais en trompant son cœur, la religion de cet homme est vaine ». Et Jacques d’ajouter : « La langue, aucun homme ne peut la dompter ; c’est un mal qu’on ne peut réprimer ; elle est pleine d’un venin mortel » (Jacques 3:8).
  • Ne condamnez pas les autres. Jésus a dit : « Ne jugez point, afin que vous ne soyez point jugés » (Matthieu 7:1). Nous devrions plutôt chercher ce qui est positif dans le comportement des autres.

Le manuel d’instructions divin

Tous ces conseils sur la manière de se faire des amis se trouvent dans le livre d’instructions de Dieu – la Sainte Bible. La pierre d’angle de toute amitié solide est l’amour. Jésus Lui-même nous a dit : « Tu aimeras ton prochain comme toi-même » (Matthieu 22:39). L’amour engendre la bienveillance et le souci du bien-être d’autrui, et les autres aspects dont nous avons parlé ci-dessus. Le véritable amour est le fondement de toute amitié solide.

Dans Galates 5:22-23, Paul énumère neuf aspects de ce que produit l’Esprit de Dieu : « l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bienveillance, la foi, la douceur, la maîtrise de soi ». Quel effet ces traits auraient sur l’amitié ! Paul précise : « Ne cherchons pas une vaine gloire, en nous provoquant les uns les autres, en nous portant envie les uns aux autres » (Galates 5:26).

Les personnes sympathiques semblent posséder plus de la commodité précieuse qu’est le temps. Mais leur secret, c’est leur patience et leur propension à partager ce dernier avec d’autres. Souvent,  c’est tout ce qu’ils ont besoin de partager – leur temps – se souciant sincèrement des autres, étant bienveillants à leur égard. L’investissement d’un peu de votre temps, au bon moment et au bon endroit, s’avérera vous être bénéfique au centuple.

La technologie moderne fournit bien des avantages, y compris des communications instantanées dans le monde entier. Mais tout dialogue instantané n’équivaut pas nécessairement à des amitiés sincères, solides et dignes de confiance.

Si nous vivons réellement comme Dieu nous enseigne à le faire dans Son manuel d’instructions, les autres vont aimer se trouver en notre compagnie. Nous serons mieux à même d’être de bons amis et nous nous placerons dans une position où les autres nous respecteront et pourront aussi devenir nos bons amis.

Pour améliorer toutes vos relations, nous vous conseillons les autres articles affichés dans notre rubrique Relations.