Jésus célébrerait-Il Noël ?

Un peu partout dans le monde, on fête la naissance de Jésus le 25 décembre. Or, cette date ne revêt aucune signification particulière pour Christ, contrairement à d’autres.

Pour des millions de chrétiens, de par le monde, Noël et Pâques sont les seuls jours dans l’année où ils vont à l’Église. 
 
Selon le Hartford Institute for Religion Research, seulement 20% des chrétiens américains vont à l’Église chaque semaine (le chiffre est encore moindre en Europe). Beaucoup d’Églises déclarent que le nombre de personnes présentes à l’office double pratiquement à Noël  et qu’il y a une augmentation notoire [sur Internet] de recherches pour une Église, fin décembre.
 
Pourquoi les gens qui ne vont pas à l’Église en temps ordinaire y vont-ils  pour Noël ?
 
Ils sont évidemment les seuls à pouvoir répondre à cette question, mais c’est probablement parce qu’ils voient en cette célébration une fête marquant la naissance du Christ et qu’ils veulent la célébrer pour L’honorer. Mais posons la question suivante : Noël revêt-il pour Christ la même signification que pour eux ?
 

Pas dans la Bible

Pour répondre à n’importe quelle question sur Christ, notre première (et unique) source est la Bible – notamment les quatre Évangiles et les écrits postérieurs de Ses contemporains. Quand on consulte ces documents, ce qui est frappant, c’est qu’il n’y est question nulle part de la fête la plus importante du christianisme. Personne … ni Jésus, ni Pierre, ni Jean, ni Paul n’évoque la célébration de la naissance de Jésus en décembre (ou un autre mois).
 
Cela ne veut pas dire que la Bible ne mentionne pas la naissance de Jésus, mais elle fournit en fait très peu de détails à ce sujet. Il en est seulement question dans les évangiles de Matthieu et Luc (Marc et Jean n’en parlent jamais), et si vous consultez Matthieu 1 et 2, puis Luc 2, vous allez découvrir qu’il n’y a que quelques versets qui évoquent le jour de Sa naissance (Matthieu 1:25 ; Luc 2:7-16). Les autres versets, dans ces segments, décrivent les évènements ayant accompagné Sa naissance, et pas le même jour.
 
Ce qu’on appelle typiquement « le conte de Noël » rassemble faussement quasiment tous les évènements décrits dans Matthieu 2 et Luc 2 en un seul jour, fin décembre. 
 
Par exemple, on pense généralement que trois rois mages se rendirent auprès de Jésus la nuit où Il naquit. Or, les mages n’arrivèrent que bien plus tard, quand la famille résidait dans une maison, Jésus n’étant plus un bébé (Matthieu 2:11). La Bible ne déclare pas non plus qu’il y avait trois rois mages (verset 1). Nous vous conseillons à cet effet de lire notre article intitulé « Les fausses conceptions et les mythes attribués à la naissance de Jésus ».
 

Que célébrait Jésus ?

Si Jésus ne célébrait pas les fêtes religieuses les plus populaires de nos jours, célébrait-Il quelque chose ? Assurément oui ! En fait, le Nouveau Testament fournit beaucoup de détails sur les fêtes religieuses qu’Il observait.
 
Pendant toute Sa vie, Jésus observa fidèlement le sabbat, le septième jour de la semaine (samedi). Cela faisait tellement partie de Son emploi du temps que Luc en parle comme de « sa coutume » (Luc 4:16). Peu importe où Il Se trouvait, entre Jérusalem et la Galilée, Il Se reposait toujours ce jour-là et Se rendait à la synagogue pour y entendre ou y lire les Écritures, et parfois même les enseigner (versets 17-21).
Jésus grandit dans une famille qui observait fidèlement les jours saints bibliques  étroitement liés aux Écrits de l’Ancien Testament (Lévitique 23). Luc mentionne, par exemple, que Ses parents « allaient chaque année à Jérusalem, à la fête de Pâque » (Luc 2:41).
 
Chaque année !
 
Ce n’était pas uniquement pour célébrer la fête de la Pâque. Cela incluait aussi les deux jours saints l’accompagnant, dans les sept jours , le premier et le dernier jour de la Fête des Pains sans levain (verset 43 ; lire aussi Lévitique 23:4-8). Jésus observait aussi les autres jours mentionnés dans Lévitique 23. Le septième chapitre de l’Évangile selon Jean, par exemple, décrit la dernière Fête des Tabernacles que Jésus célébra en tant qu’homme.
 
L’Église primitive continua de suivre Son exemple en observant ces jours spéciaux. Notre article « Des fêtes chrétiennes » cite les nombreux versets bibliques indiquant clairement que les premiers chrétiens observaient les mêmes jours que Jésus.
 

Suivez Christ

L’un des objectifs majeurs de Discerner est d’aider ses lecteurs à discerner les vérités bibliques qui ne sont ni bien comprises ni pratiquées par le public. C’est pour cela que nous parlons si souvent des jours saints bibliques. Ces jours ont été établis par Dieu et faisaient partie intégrante de la vie de Jésus quand Il parcourait la terre. Or, le christianisme traditionnel ignore ces fêtes bibliques et célèbrent à leur place des fêtes non bibliques comme Noël, qui sont d’origine humaine et basées sur d’anciens cultes païens. Songez que Noël fut mentionné pour la première fois en 336 avant notre ère – plus de 300 ans avant le Christ !
 
On estime qu’il est convenable de célébrer des fêtes basées sur le paganisme, sous prétexte qu’elles ont été « christianisées ». Or, Dieu approuve-t-il de telles pratiques ? Il n’a jamais autorisé les gens à observer des fêtes païennes et à les redéfinir pour L’adorer. En fait, Il a déclaré sans équivoque de ne jamais faire une telle chose (Deutéronome 12:29-31 ; Jérémie 10:1-5 ; 2 Corinthiens 6:17).
 
L’une des déclarations les plus succinctes et les plus mémorables de Paul se trouve dans 1 Corinthiens 11:1 : « Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ ».
 
Dans cette courte phrase, Paul résume, en somme, ce qu’est le vrai christianisme. Pour ce qui est d’adorer Dieu, allez-vous imiter l’exemple de Jésus en observant les fêtes bibliques qu’Il observait, ou allez-vous célébrer les fêtes qu’ont inventées les hommes ?