Un chrétien devrait-il célébrer Halloween ?

Quelle est l’origine de Halloween et de ses thèmes lugubres et démoniaques? Quel rapport cela a-t-il avec la Toussaint ? Un chrétien devrait-il célébrer cette fête ?

Halloween, avec ses thèmes lugubres et démoniaques ne semble guère du genre à être célébré par des chrétiens. Sa popularité augmente dans divers pays occidentaux où elle passe pour être une nuit costumée d’amusements inoffensifs et un prétexte, pour les adultes, à faire la fête. Mais quelle est l’origine de cette célébration ?

L’origine de Halloween

« La fête celtique de Samhain semble être à l’origine de la fête actuelle de Halloween. Les celtes vivaient il y a plus de 2 000 ans dans le nord de la France, en Irlande et en Angleterre. Leur nouvel an débutait le 1er novembre. C’était un fête qui débutait la veille au soir, en l’honneur de Samhain – dieu celte de la mort. Ladite célébration marquait le début de la saison froide, maussade et du délabrement. On l’a tout naturellement associée aux défunts. Les celtes croyaient que Samhain permettait aux âmes des défunts de retourner dans leurs demeures terrestres, cette soirée-là » (The World Book Encyclopedia, 1990, rubrique « Halloween »).

Il semble que des costumes à têtes et de peaux d’animaux aient joué un rôle dans leur célébration, de pair avec la pratique de divination au moyen d’entrailles d’animaux sacrifiés. Comment cette horrible fête païenne du passé a-t-elle donc fini par être associée au christianisme ?

« Beaucoup de coutumes celtes ont survécu, même après que les gens se soient convertis au christianisme. Dans les années 800, l’Église a désigné le 1er novembre comme fête de tous les saints (Toussaint) […] Les gens ont incorporé les vieilles coutumes païennes à ce jour saint chrétien » (ibid).

Halloween: fête du mal

En dépit de son commercialisme et de ses divertissements « inoffensifs » pour les enfants, Halloween est toujours une fête du mal, et n’est pas du genre à être célébrée par un chrétien.