1 Thessaloniciens

Cette lettre de Paul avait pour objet d’encourager les membres de Thessalonique. Ses propos touchants ont inspiré ses lecteurs au fil des siècles, et ils peuvent nous édifier à présent.

L’apôtre Paul écrivit plusieurs lettres aux congrégations qu’il établit, afin de les affermir, de répondre à leurs questions et de pourvoir à leurs besoins quand il ne pouvait pas être avec eux. Il écrivit cette Première Épître aux Thessaloniciens peu après avoir établi cette congrégation.

Toile de fond historique

« Thessalonique était une ville libre et était la capitale de la province romaine de la Macédoine (le nord de la Grèce). C’était un port prospère sur la mer Égée […] Elle se trouvait sur la Via Egnatia, la route commerciale […] menant à Byzance (Istanbul). De nos jours, Thessaloniki est une ville moderne florissante où siège le gouvernement du nord de la Grèce, et est la deuxième ville principale après Athènes » (David et Pat Alexander, The Lion Handbook to the Bible, p. 614).

Paul fonda établit la congrégation de Thessalonique vers 50-51 de notre ère, lors de son second voyage pastoral, accompagné de Silas et de Timothée (Actes 16:1-3 ; 17:1-15). On l’aida à fuir afin de l’écarter du danger, quand certains Juifs soulevèrent la population contre lui et plusieurs autres membres. Il se rendit alors à Bérée, puis à Athènes. Timothée alla le rejoindre à Athènes, mais Paul le renvoya à Thessalonique pour qu’il se renseigne sur l’état de cette congrégation.

« Étant écarté du fait de la violence des Juifs, Paul s’éloigna de cette Église nouvellement implantée plongée dans des difficultés qui l’angoissaient et fut contraint, d’Athènes, d’envoyer Timothée pour les encourager et les réconforter au milieu des persécutions auxquelles ils étaient en proie (3:1-2). Ce dernier rejoignit ensuite l’apôtre à Corinthe et lui fit part de la fidélité des chrétiens de Thessalonique – ce qui le remplit de joie et de gratitude (3:6-9) et raviva son désir de les revoir. Néanmoins, ayant été dissuadé à plusieurs reprises de leur rendre de nouveau visite (2:17-18), Paul écrivit cette Épître, de Corinthe, en 52 de notre ère.

« Cette lettre, qui est probablement la première épître que Paul ait écrite, s’accompagnait de la demande solennelle qu’elle soit aussi lue publiquement dans l’Église (5:27) » (Joseph Angus, The Bible Handbook, 1959, p. 687 ; la traduction est la nôtre).

L’objet de l’Épître

L’une des raisons principales pour lesquelles Paul rédigea cette épître était d’encourager et d’affermir la congrégation nouvellement établie, et de lui inculquer les vérités fondamentales de la voie divine. Cet encouragement à demeurer fidèle était nécessaire, vu l’opposition qu’elle rencontra après que Paul et ses compagnons soient partis (1 Thessaloniciens 3:6-10).

Cette lettre aidait aussi les membres…

  • À contrecarrer les efforts, de la part de certains, visant à saper l’autorité et la réputation de Paul (2:1-10, 17-20).
  • À clarifier le lien entre le retour de Christ et la résurrection des saints (4:13-18 ; 5:9-10).
  • En leur fournissant des directives sur des questions précises à propos de leur comportement en tant que chrétiens – en matière, par exemple, de pureté morale et sexuelle (4:3-8) ; d’amour fraternel et de discipline individuelle (4:9-12) ; à propos du besoin d’avoir une haute considération pour les bergers qui travaillent parmi eux (5:12-13) ; d’avoir un comportement chrétien (5:14-24) ; sans oublier de prier pour leurs pasteurs (5:25).

Paul les exhorte en outre à examiner toutes choses et à retenir ce qui est bon (5:21).

Plan général de 1 Thessaloniciens

Cette épître peut se résumer comme suit :

Chapitre 1

Paul félicite les membres pour leur constance et leur fidélité en dépit des persécutions et de l’opposition dont ils font l’objet. « Vous avez été mes imitateurs et ceux du Seigneur, en recevant la parole au milieu de beaucoup d’afflictions, avec la joie du Saint-Esprit » (1:6).

Chapitre 2

Une campagne de diffamation ayant été menée contre Paul par certains, à Thessalonique, il leur assure que sa conduite parmi eux a toujours été un exemple de son dévouement désintéressé et fraternel envers eux (2:1-12).

Il a le vif désir de plaire à Dieu (verset 4) et ne recherche pas la faveur des hommes (verset 6). Il refuse le soutien financier des membres (verset 9). Il leur rappelle : « Vous êtes témoins, et Dieu l’est aussi, que nous avons eu envers vous qui croyez une conduite sainte, juste et irréprochable » (verset 10).

Paul les félicite « qu’en recevant la parole de Dieu, que nous vous avons fait entendre, vous l’avez reçue, non comme la parole des hommes, mais, ainsi qu’elle l’est véritablement, comme la parole de Dieu, qui agit en vous qui croyez » (verset 13). Il espère de tout cœur les revoir, en dépit des obstacles qui s’y sont opposés : « Aussi voulions-nous aller vers vous, du moins moi Paul, une et même deux fois ; mais Satan nous en a empêchés » (verset 18).

Chapitre 3

Paul exprime sa vive inquiétude pour leur état spirituel, s’étant demandé comment ils allaient réagir face à une persécution intense et soutenue. Il est cependant fort encouragé et rempli de joie quand Timothée revient vers lui et lui fait part de leur constance et de leur dévotion pour Dieu et Sa parole (3:1-10). Sa prière fervente pour l’Église de Thessalonique est résumée pour nous aux versets 11 à 13.

Chapitre 4

Paul insiste sur une conduite chrétienne ; lance un avertissement contre l’immoralité sexuelle (4:1-8) et encourage les membres à avoir une bonne attitude envers leurs frères et sœurs en la foi comme envers ceux du dehors (versets 9-12).

Ces instructions sont un prélude à un événement futur magistral – le second avènement de Christ. Il leur dit qu’après le retour du Messie, ils seront toujours avec Lui (versets 13-18).

Chapitre 5

Paul continue de parler du second avènement de Christ. Son retour sur terre aura assurément lieu. Ce thème revient souvent dans la Bible. Paul avertit les membres d’être spirituellement prêts et vigilants, afin de ne pas être pris au dépourvu quand Christ apparaîtra. Son retour sera soudain et inattendu « comme un voleur dans la nuit » et nous devons être prêts (5:1-11).

Paul conclut chaque chapitre par une allusion au second avènement de Christ – évènement lors duquel les saints seront changés en êtres spirituels immortels, de mortels qu’ils auront étés (1:10 ; 2:19 ; 3:13 ; 4:16-18 ; 5:23). Dans les versets 12 à 25, Paul donne diverses exhortations sur le comportement chrétien et la croissance spirituelle. Conscient des faiblesses humaines, Paul se fie à Dieu pour aider les croyants dans leur cheminement à vivre de manière à plaire à Dieu. « Que le Dieu de paix vous sanctifie lui-même tout entiers, et que tout votre être, l’esprit, l’âme et le corps, soit conservé irréprochable, lors de l’avènement de notre Seigneur Jésus-Christ ! » (verset 23).

La résurrection, espoir pour l’humanité

Paul écrit ces paroles encourageantes : « Le Seigneur lui-même, à un signal donné, à la voix d’un archange, et au son de la trompette de Dieu, descendra du ciel, et les morts en Christ ressusciteront premièrement. Ensuite, nous les vivants, qui serons restés, nous serons tous ensemble enlevés avec eux sur des nuées, à la rencontre du Seigneur dans les airs, et ainsi nous serons toujours avec le Seigneur » (4:16-17).

Le second avènement de Christ

Jésus a promis de revenir : « Lorsque je m’en serai allé [au ciel], et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai [sur terre], et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis vous y soyez aussi » (Jean 14:3 ; c’est nous qui soulignons).

Après avoir précisé que « toutes les tribus de la terre » verront « le Fils de l’homme venant sur les nuées du ciel avec puissance et une grande gloire », Christ ajouta : « Il enverra ses anges avec la trompette retentissante, et ils rassembleront ses élus des quatre vents, d’une extrémité des cieux à l’autre » (Matthieu 24:30-31).

Si vous voulez en savoir plus sur l’enseignement biblique selon lequel Christ reviendra visiblement sur terre au lieu d’enlever secrètement Ses élus, nous vous proposons notre article Y aura-t-il un enlèvement secret ?

Les fidèles qui auront persévéré jusqu’à la fin – les  « fils de la résurrection » (Luc 20:36) attendent aussi « comme Sauveur le Seigneur Jésus-Christ,  qui transformera le corps de notre humiliation, en le rendant semblable au corps de sa gloire, par le pouvoir qu’il a de s’assujettir toutes choses » (Philippiens 3:20-21).

Cette transformation doit avoir lieu car « la chair et le sang [ce que nous sommes à présent] ne peuvent hériter le royaume de Dieu » (1 Corinthiens 15:50-55). Il est clair que notre changement de la mortalité à l’immortalité doit avoir lieu avant que nous puissions entrer dans le Royaume de Dieu.

Les morts ressuscitent

La bonne nouvelle à propos de la résurrection est notre ultime espérance et celle de tous les êtres humains. Nous ne devrions pas être choqués ou surpris à propos de notre ultime destinée : « En vérité, en vérité, je vous le dis, l’heure vient, et elle est déjà venue, où les morts entendront la voix du Fils de Dieu ; et ceux qui l’auront entendue vivront […] Ne vous étonnez pas de cela ; car l’heure vient où tous ceux qui sont dans les sépulcres entendront sa voix, et en sortiront » (Jean 5:25, 28).

Il est clair que cela décrit la résurrection des morts.

L’héritage promis

L’apôtre Pierre fournit, lui aussi, une merveilleuse description de l’héritage que Christ accordera à Ses fidèles à Son retour.

« Béni soit Dieu, le Père de notre Seigneur Jésus-Christ, qui, selon sa grande miséricorde, nous a régénérés, pour une espérance vivante, par la résurrection de Jésus-Christ d’entre les morts, pour un héritage qui ne peut ni se corrompre, ni se souiller, ni se flétrir ; il vous est réservé dans les cieux, à vous qui, par la puissance de Dieu, êtes gardés par la foi pour le salut prêt à être révélé dans les derniers temps ! (1 Pierre 1:3-5).

Pierre décrit notre héritage comme …

  • « Incorruptible » : c’est-à-dire qui ne peut être détruit. Cette description s’applique au corps ressuscité (voir 1 Corinthiens 15:42, 50, 53-54).
  • Comme « ne pouvant se souiller » : « cela se dit de quelque chose qui, de par nature, ne peut être déformé ou souillé ou dont la force et la vigueur ne peuvent être éliminées […] quelque-chose dénué de péché » (Thayer’s Greek-English Lexicon of the Old Testament).
  • Comme « ne pouvant se flétrir » : « Le chrétien est hissé dans un monde exempt de changement et de décadence et dans lequel sa paix et sa joie sont inaffectées par les incertitudes et les changements de la vie » (William Barclay, The Daily Study Bible).

Notre héritage ne peut donc ni se dégrader ni se corrompre. Il est totalement pur et ne perdra jamais son éclat. « Pour nous, un héritage a tendance à  représenter quelque-chose que nous posséderons dans le futur ; dans le sens que la Bible lui donne, il est plutôt question d’un bien assuré » (Barclay).

Y a-t-il, dans ce monde, quelque-chose que vous pourriez posséder et qui aurait une valeur aussi énorme ? Rien n’est plus passionnant et inspirant que l’héritage promis par Dieu à Ses fidèles !

C’est le moment d’agir

Dieu a des projets stupéfiants pour vous – pour votre ultime destinée. L’apôtre Jean en a aussi parlé : « Bien-aimés, nous sommes maintenant enfants de Dieu, et ce que nous serons n’a pas encore été manifesté ; mais nous savons que, lorsqu’il paraîtra, nous serons semblables à lui, parce que nous le verrons tel qu’il est » (1 Jean 3:2). Notre Créateur S’apprête à « conduire à la gloire beaucoup de fils » (Hébreux 3:10). Nous sommes appelés à participer au plan magistral que Dieu a pour l’humanité.

Il ne tient qu’à nous d’accepter l’offre que Dieu nous fait d’appartenir à Son Royaume, lequel finira par gouverner l’univers entier (Daniel 12:3 ; Hébreux 2:8). Ne permettez à personne ni à quoi que ce soit de s’interposer entre vous et le dessein merveilleux que Dieu a pour vous.

Répondez à l’appel de Dieu en étudiant et en appliquant le processus de conversion qu’Il définit dans la Bible. Ce processus est expliqué dans notre brochure gratuite intitulée « Transformez votre vie ». Téléchargez-la sans tarder et découvrez la nouvelle étape que Dieu veut que vous franchissiez.

Nous vous invitons également à consulter notre section sur les autres Épîtres de Paul, à mesure qu’elles deviennent disponibles.